Connect with us

Actus

Galerie : Retour en images sur le salon de Genève 2017 !

Publié

on

L’euphorie du salon de Genève 2017 est passée, avec sa fermeture il y a quelques jours déjà. L’occasion de revenir en images sur la 87e Messe helvétique !

L’affiche était belle, prometteuse, et a fait saliver tout bon passionné d’automobile qui se respecte depuis des mois ! Le 87e salon de Genève avait lieu en ce début mars et il a une nouvelle fois prouvé que c’est bien LE salon à ne pas manquer chaque année.

Le salon de Genève est depuis toujours la scène favorite des constructeurs pour présenter leurs modèles les plus sportifs, extravagants, luxueux, chers… très chers ! C’est alors la surenchère dès le mois de janvier pour les grands noms comme pour les « petits », qui prennent grand plaisir à teaser les fans et potentiels clients à grand coups de chiffres, de rumeurs, de photos soit disant volées, ou de chronos sur le Nürburgring ! Et personne ne manque à l’appel : Ferrari, McLaren, Porsche, Lamborghini, Pagani, Bugatti, j’en passe et des meilleurs ! On peut d’ailleurs un peu regretter le fait de voir toutes ces autos fleurir quelques semaines avant le salon, atténuant le plaisir d’assister au levé de voile sur une supercar que personne n’a encore jamais vu ! Mais qui sommes-nous pour nous plaindre ? Nous étions présents au salon pour les journées presse, et nous vous avons ramené une galerie de ce qui se fait de mieux en matière d’automobile, le saint Graal, la crème de la crème !

Mention spéciale au Rallye Koenigsegg, organisé par les clients de la marque, qui a envahit les rues de Genève pendant la durée du salon : totalement surréaliste ! Vous en trouverez quelques images dans la galerie.

Mais avant de passer aux images, je vous propose un Top 10 tout à fait subjectif et personnel de cette édition 2017 :

  1. McLaren 720S : Beaucoup ont pour l’instant du mal avec la face avant et ses feux « en poches ». En ce qui me concerne, je trouve cette auto incroyable : design innovant qui donne un grand bol d’air frais au milieu du plateau des supercars, ouverture des portes en clin d’oeil à la McLaren F1, intérieur et cockpit digne d’un avion de chasse, chiffres annoncés…. C’est bel et bien mon coup de coeur de cette édition !
  2. Porsche 911 GT3 (991 Mk2) : Une énième déclinaison de la 911 ? Un simple restyling ? On ne peut pas vous donner complétement tord, sauf que de nos jours, une GT3 avec un moteur atmosphérique 4.0l de 500 chevaux qui hrule à 9000 tours/min, et une boite manuelle… et bien c’est irrésistible ! Ceux qui ont misé sur la 911R comme dernière 911 atmo à boite manuelle peuvent s’en mordre les doigts. Longue vie aux choses « simples ».
  3. Alpine A110 : Le stand a été plein à craquer pendant 3 jours, et c’est un signe qui parle ! La nouvelle Alpine est somptueuse, et promet d’être un jouet fort sympathique pour emprunter les petits cols montagneux ! Un véritable coup de coeur !
  4. Pagani Huayra Roadster : Le génie Argentin a encore frappé ! Après six années de développement le Grand Horacio Pagani et ses équipes nous ont à nouveau présenté un chef d’œuvre. Seul petit bémol, le stand plein à craquer du matin au soir et son éclairage qui ne met pas du tout en valeur l’auto.
  5. Scuderia Cameron Glickenhaus 003 S : On utilise souvent le terme « voiture de course pour la route ». Cette fois, grâce à la talentueuse équipe de James Glickenhaus, je crois qu’on y est ! Il est incroyable de s’imaginer un tel monstre, si proche de la version de course que nous suivons régulièrement au Nürburgring, prendre la route au milieu de la circulation. Le niveau de finition et les performances annoncées nous laissent sans mot. Un coup de maître !
  6. Ruf CTR 2017 : Oh le bel hommage ! Le sorcier allemand nous propose une recréation de la mythique CTR Yellowbird à la sauce moderne, et c’est bougrement réussi !
  7. Ford GT : On ne peut pas parler de réelle nouveauté, mais mon dieu que la Ford GT fait envie ! Enfin dans les lignes de production, la supercar américaine nous a une nouvelle fois fait de l’oeil, avec ses deux livrées historiques emblématiques !
  8. Lamborghini Huracan Performante : Le taureau italien nous prouve que la course à la puissance n’est pas forcément la réponse. Avec son système d’aéro active révolutionnaire, l’Huracan diabolisée annonce des performances stratosphériques avec un nouveau record sur la Nordschleife (si avéré). On peut également souligner un design simple et efficace, loin des concepts surchargés de la marque.
  9. Ferrari 812 Superfast : Difficile de faire mieux que la diva F12 Berlinetta… Et pourtant, Ferrari semble avoir une nouvelle fois haussé son niveau avec la 812. Pour les sceptiques, elle est bien plus belle et attirante en vrai qu’en photos, comme toujours !
  10. Bentley EXP12 Speed 6e : Il fallait oser, mais quelle réussite sur le plan du design ! En voilà un concept qu’on espère voir en production d’ici quelques années…. avec un moteur thermique s’il vous plaît !

Voilà c’est la fin de cette 87e édition, vivement la 88e, mais en attendant on vous donne rendez-vous au salon de Francfort qui s’annonce tout à fait épicé avec son duo d’Hypercar Mercedes et Aston-Martin !

Crédits Photos et texte : Nicolas Verneret pour Speedguerilla

Actus

La Ferrari SP38 est le dernier one-off de la marque

Publié

on

Ferrari SP38
Voici la Ferrari SP38, la dernière nouveauté de la division Projets Spéciaux de la marque. Basé sur le 488 GTB, elle sera livrée à son heureux propriétaire à la Villa d’Este le 26 mai.

Il s’agit d’un modèle unique, ce que l’on appelle aussi un one-off. La Ferrari SP38 apparait après la J50 avec qui elle partage quelques lignes et le moteur. La voiture qui a servi de base technique est en effet une 488 GTB. On trouve donc sous le capot un V8 3,9L biturbo de 670 ch. Ensuite, toute la carrosserie est inédite.

A l’avant, les phares plus fin rappellent ceux de la Lamborghini Huracan tandis que le bouclier inclinée vers l’intérieur est un clin d’œil à la 308 GTB. De profil, on remarque le pare-brise lié visuellement aux vitres latérales et l’intégration plus discrète de la prise d’air, cachée derrière un pli de carrosserie. Les jupes latérales en carbone sont très agressives. À l’arrière, les deux grands feux ronds de la 488 GTB sont remplacés par quatre feux recentrés sur la poupe, dans une bande noire, une évocation de la F40. La vitre laissant apparaître le moteur a disparu pour une carrosserie suffisamment aérée pour évacuer la chaleur.

L’habitacle a aussi été revu, mais il n’a pas été montré. L’ensemble donne l’impression d’avoir à faire à un concept car!

Elle sera exposée le 26 mai prochain au concours d’élégance de la Villa d’Este avant que son propriétaire en prenne possession.

Lire la suite

Actus

Mercedes lève le voile sur l’AMG GT S Roadster

Publié

on

Mercedes dévoile l’AMG GT S Roadster qui vient s’insérer entre la Roadster de base et la version C.

Lorsque le modèle standard GT développe 476ch et la GT C est capable de 557ch. Il reste de la place pour insérer une AMG GT S avec son V8 4.0L biturbo de 522ch et 670Nm comme sur la GT S Coupé. Côté transmission, le V8 est toujours associé à une boîte à sept rapports à double embrayage. Avec 1700kg à vide, soit 55kg de plus que le coupé équivalent, la GT S Roadster réalise le même 0 à 100 km/h en 3,8s le constructeur et atteint une vitesse de pointe de 308 km/h.

Comme la GT C Roadster, la S dispose d’une suspension adaptative, d’un différentiel arrière à blocage électronique, d’un échappement actif, de jantes arrière de 20 pouces et 19 à l’avant. Elle profite également de disques de freins avant de 390mm de diamètre ainsi que d’un mode de conduite Race. Elle se passe par contre des roues arrière directrices de la GT C Roadster.

Son arrivée en concessions est prévue pour le mois de juillet prochain.

Photos de la Mercedes AMG GT S Roadster

Lire la suite

Actus

Volkswagen dévoile la Golf GTI TCR concept pour la route

Publié

on

VW Golf GTI TCR Concept
Volkswagen profite du rassemblement de Wörthersee, en Autriche, pour dévoiler la Golf GTI TCR, une nouvelle version de la Golf GTI mais toujours sous forme de concept.

Si vous pleurez encore la terrible Golf GTI Clubsport, Volkswagen a pensé à vous et en prépare une nouvelle, en mieux. Son nom rend hommage aux titres de la version piste acquis en championnat du monde TCR.

Alors que la Clubsport se contentait d’un overboost qui faisait grimper sa puissance de 265ch à 290ch pendant 10 sec, la GTI TCR dispose de 290ch tout le temps, toujours à partir du 2.0L turbo EA888 qui reçoit deux petits radiateurs supplémentaires pour refroidir la mécanique. Toute la puissance est envoyée aux roues avant, via un différentiel à glissement limité. La transmission est assurée par une boîte à double embrayage DSG à 7 rapports.

La future version de série sortira de l’usine de Wolfsburg équipée de jantes forgées 18” Belvédère. Un pack performance permettra de disposer de jantes en alliage 19”, une suspension rabaissée de 20 mm et le contrôle adaptatif du châssis (DCC). Le pack fera aussi sauter la bride des 250km/h pour faire grimper la vmax à 264km/h. Elle pourra également donner plus de voix, grâce à un échappement en titane Akrapovic (en option aussi).

A l’avant, un nouveau pare-chocs fait son apparition. Il dispose d’un splitter effilé et de prises d’air latérales qui amènent l’air frais jusqu’aux radiateurs supplèmentaires. Autre nouveauté : la partie latérale est équipée d’un nouveau panneau qui se prolonge jusqu’à l’arrière où il rejoint le diffuseur et les sorties d’échappement. Le logo TCR au-dessus des seuils de portes attire l’attention et peut être personnalisé avec une décoration supplémentaire en nid d’abeilles, un design typique des GTI. Pour les coloris, ce nouveau gris sera exclusif à la version GTI TCR, le rouge et le blanc seront aussi au catalogue.

À l’intérieur, les sièges sport haut de gamme sont recouverts d’une nouvelle sellerie en tissu/microfibre. Les inserts de portes et le pommeau de levier de vitesse sont également recouverts de microfibre. Les parties centrales des sièges contrastent avec leur teinte rouge, qui fait le lien avec les surpiqûres rouges du volant sport. Comme dans le modèle de compétition, celui-ci est agrémenté d’une bande rouge à midi.

La production devrait se faire en série limitée pour la fin de l’année 2018 et ainsi terminer en beauté la carrière de la Golf GTI telle que l’on la connait.

Lire la suite

Tendance