Connect with us

#WeAreFast

#WeAreFast : Rencontre avec Rémy et sa Lotus Elise S2 111r

Publié

on

Lotus Elise S2 111R

Rémy passe du tout au tout, d’une Mustang V8 de 1968 à une fraiche et démoniaque Lotus S2 111R… aux antipodes l’une de l’autre, et pourtant…


Speedguerilla : La passion automobile naît souvent très tôt et ne fait que s’accroître au fur et à mesure des années, mais qu’elle était ta première auto ?

Rémy : Ma première voiture était une Ford Fiesta de 2008, dotée d’un 1.4L TDCI fort de 68cv. Peu puissante mais vaillante.

Speedguerilla : Et actuellement, quelle est ton auto ?

Rémy : Je viens d’acquérir une Lotus Elise S2 111R de 2005.

Speedguerilla : Qu’est-ce qui t’a fait venir à cette marque et ce modèle ?

Rémy : Venant d’une Ford Mustang V8 de 1968, je voulais un changement radical de comportement. J’ai donc opté pour une voiture légère, avec un châssis redoutable d’efficacité. La direction non assistée et très riche en retours d’informations de la Lotus m’a immédiatement séduite, de même pour le moteur Toyota 2ZZ GE et son VVT qui se déchaîne dès 6000trs/min.

Speedguerilla : A l’heure actuelle, par quel modèle pourrais-tu la remplacer ?

Rémy : J’aime changer du tout au tout d’une voiture à l’autre. J’aimerais bien un petit roadster ancien, ou un hot rod.

Speedguerilla : Un daily idéal, lequel ?

Rémy : J’ai ma Ford Mondéo Titanium de 2009, avec le 2L TDCI 140cv. Elle allie parfaitement le confort qu’on attend d’une grosse berline, un moteur qui déplace la voiture sans peine, et qui garde une consommation raisonnable, Parfaite pour tous les jours.
Après, si je ne devais pas compter les dépenses, je partirais certainement sur une Rolls Royce Wraith colorée : rapide, confortable, un look très sympa, parfait pour se faire conduire.

Speedguerilla : Quel est ton meilleur souvenir auto ?

Rémy : Je vais tricher et en citer 2 : l’événement déclencheur de ma passion fut une rencontre impromptue sur l’autoroute avec une Lamborghini Diablo noire filant toute allure. Je devais avoir 7 ou 8 ans. Depuis, j’ai compris que c’était la passion qui allait rythmer ma vie. Le dernier choc automobile fut sans l’ombre d’un doute ma première fois au Festival of Speed de Goodwood. J’ai été choqué de la qualité du plateau : on trouve le meilleur de toutes les catégories de voitures possible et imaginable.

Speedguerilla : Parlons rêves… des rêves automobiles en particulier ?

Rémy : Mon idéal automobile se résume en 2 voitures : la Mclaren F1, et la Ferrari F50. Elles représentent pour moi l’excellence automobile, 2 icônes des années 90, l’expression la plus pure du plaisir de conduite : V12 atmosphérique en position centrale arrière, propulsion, pas de filtre superflue, et une allure de dingue !

Speedguerilla : Quels sont tes projets pour 2018 avec cette Lotus 111R ?

Rémy : Tout d’abord, découvrir la voiture. Je l’ai depuis le 1er Octobre, il faut donc apprivoiser la bête, comprendre comment elle “fonctionne”. Ensuite, selon le budget, une ou 2 sorties circuit, notamment sur la célèbre Boucle Nord du Nürburgring, et éventuellement sur un des petits tracés du Nord de Paris (Clastres, Croix en Ternois…).

Speedguerilla : Nous te savons passionnés de modèles réduits, quels sont tes acquisitions préférées, celles qui sortent du lot ?

Rémy : Mes préférées sont mes 2 modèles au 1/12 : la Mclaren P1 Volcano Orange de chez Truescale, et la Porsche 918 Spyder Weissach de chez GT Spirit. J’ai également un faible, au 1/18 pour ma Ford GT40 MkII Alan Mann Racing Exoto, et la Lola Aston Martin B09/60 2009 Autoart, première voiture que j’ai vu sur le tracé des 24 Heures du Mans.

Speedguerilla : Pour finir, nous pouvons te suivre sur la toile par le biai de tes photos diffusées chez Chtiphotocar et Photos-Automobiles.com ! Pour toi, quels sont tes 3 clichés les plus mémorables ?

Rémy : Sans donner d’ordre :

  • La Tyrrell 006 pilotée par Sir Jacky Stewart pendant le Festival of Speed 2017
  • La vue à ras les pâquerettes de la Bugatti EB110 à Chantilly Arts et Elégance 2017
  • L’Oreca 03R LMP2 Team Murphy ensoleillée, seule, en entrée de pitlane pendant les Spa 6 Hours 2017

Lotus Elise S2 111R
Type : 4 cylindres en ligne
Cylindrée (cm3) : 1796
Puissance maxi (ch DIN à tr/mn) : 192ch à 7 800 tr/min
Régime moteur maximal (tr/min) : 8 300 tr/min
Couple maxi (Nm à tr/mn) : 181Nm à 6 800 tr/min
TRANSMISSION
Propulsion
Boîte de vitesses (rapports) : Manuelle (6)
POIDS
Données constructeur (kg) : 987
Rapport poids/puissance (kg/ch) : 5,14
PERFORMANCES
Vitesse maxi (km/h) : 235
0 à 100 km/h : 5,2″
CONSOMMATION
Moyenne constructeur (L/100 Km) : 8,8
CO2 (g/km) : 208
Puissance fiscale : 12 CV

Rémy : #WeAreFast

Nos remerciements à Rémy, propos recueillis par Emeric pour Speedguerilla.
Photos : Rémy pour Photos-Automobiles et Speedguerilla.

Petrolhead à ses heures perdues, du SP98 coule dans ses veines. Avec comme réveil le V10 d’une Carrera GT, Emeric est passionné par les supercars, GT mais aussi les petites GTI’s.

#WeAreFast

#WeAreFast: Rencontre avec Renaud et son Audi R8

Publié

on

Aujourd’hui nous rencontrons Renaud et son Audi R8 V8 dans le Nord de la France. L’Audi R8 est le premier coupé GT de la marque aux anneaux. Elle vient s’attaquer aux références de la catégorie en 2007, 10 ans plus tard, elle est devenue une référence en la matière!


SpeedGuerilla : La passion automobile naît souvent très tôt et ne fait que s’accroitre au fur et à mesure des années, mais qu’elle était ta première auto ?

Renaud C’est au lycée que cela a commencé. Un ami est arrivé un jour avec la mythique 205 GTI 1.9L ! J’ai eu l’occasion de l’essayer, et le virus m’a attrapé… J’en ai eu une quelques années plus tard, même si ma première sportive a été une 206 S16, gris sidobre, intérieur cuir. Depuis, j’ai possédé 15 sportives en 19 ans.

Peugeot 205 gti

SpeedGuerilla : Et actuellement, quelle est ton auto ?

Renaud Je roule actuellement en Audi R8 V8, acquise en Mai 2017. Boite méca, sellerie exclusive baquets bi ton, pack carbone intérieur et moteur, magnétic ride, GPS, Bang & Olufsen, avec un très joli covering bleu ( d’origine elle est gris daytona ). Un vrai bonheur, ma première supercar, un comportement très différent de ce que j’ai pu avoir jusque là ( beaucoup de modèles S et RS Audi entre autre ). Moteur central arrière, répartition des masses plus sur l’arrière, auto plus typée propulsion même si ça reste un Quattro. C’est un vrai régal à conduire cette voiture, et le plaisir des yeux me donne le sourire chaque fois que j’entre dans mon garage…

SpeedGuerilla : Qu’est-ce qui t’a fait venir à cette marque et ce modèle ?

Renaud Je suis très attaché à la gamme Audi, dont j’apprécie la grande diversité des modèles sportifs, la qualité de finition, le look, la facilité de prise en main, la polyvalence, etc. Je leur trouve peu de défauts et ces voitures correspondent à ce que j’attends d’une sportive, à la fois performante tout en gardant un certain confort, des équipements sympa… La R8, c’est le modèle supersport de chez Audi, c’est donc sans hésiter que j’ai acheté la mienne, et j’en suis ravi !

SpeedGuerilla : A l’heure actuelle, par quel modèle pourrais-tu la remplacer ?

Renaud Huuumm ! Habituellement, je change assez rapidement… Là, avec la R8, j’arrive au max de ce que je peux assumer niveau budget… Je vais suivre sa décôte, et on avisera. Mais pour répondre à la question, aujourd’hui, j’ai deux auto qui me plairaient particulièrement. Sans surprise, deux Audi : la nouvelle TT-RS ou la RS3 en version berline. J’ai possédé une S3 berline, j’adore la coupe de cette auto et son côté pratique, surtout que je suis papa depuis un an. J’ai possédé également deux TT-RS de génération précédente et une RS3 8V, je suis fan du moteur 5 cylindres, une petit merveille ! Le nouveau bloc 5 cylindres alu qui équipe ses deux auto, qui développe la bagatelle de 400ch, annonce des perfs assez hallucinantes dans la catégorie… Si je devais changer la R8, à coup sûr, ce serait pour un de ces deux modèles. Mais ça va être plus compliqué de lâcher la R8 cette fois…

SpeedGuerilla : Quel est ton meilleur souvenir auto ?

Renaud Cession de conduite sur circuit avec mon Audi TTS, c’est là qu’on peut mesurer le potentiel de nos voitures. Alors ce n’est pas la voiture la plus adaptée au circuit qui soit, mais quel plaisir ! Le quattro permet d’attaquer fort sans se faire peur, ça accroche, ça passe assez vite partout, même si l’auto a un comportement sous vireur et assez  lourd, c’est quand même un sacré plaisir de mener ce genre d’auto sur piste.

Audi TTS

Speedguerilla : Parlons rêves… des rêves automobiles en particulier ?

Renaud Il y en a tellement… Si j’avais le budget no limit, pas facile de faire un choix, il me faudrait un grand garage pour commencer ! J’organise un gros rassemblement tous les ans ou j’ai la chance de réunir grand nombre de supercars entre autres, la voiture qui m’a le plus impressionné est une Ferrari F12 Novitec N-Largo S , un vrai monstre ! Alors pourquoi pas, pour la rareté du modèle, le côté bestial, la sonorité incroyable… Et j’ai un gros faible pour l’Aston Martin DBS qui pour moi a une classe folle, un design proche de la perfection, élégant, sportif, j’affectionne beaucoup cette voiture, et tant d’autres !!

Ferrari F12 Novitec N-Largo S

Fiche technique de l’Audi R8 V8
MOTEUR
Type :V8
Cylindrée (cm3) : 4163
Alimentation: atmo
Puissance maxi (ch DIN à tr/mn) : 420 à 7800
Couple maxi (Nm à tr/mn) : 430 à 4500
TRANSMISSION
Intégral
Boîte de vitesses (rapports) : Manuelle (6)
POIDS
Données constructeur (kg) : 1560
Rapport poids/puissance (kg/ch) : 3,71
PERFORMANCES
Vitesse maxi (km/h) : 301
0 à 100 km/h : 4,6″
CONSOMMATION
Moyenne constructeur (L/100 Km) : 14,6
CO2 (g/km) : 332
Puissance fiscale : 34 CV

Renaud : #WeAreFast

Lire la suite

#WeAreFast

#WeAreFast : Rencontre avec TakeItEasy et sa GT-R… survitaminée.

Publié

on

« Take It Easy », « Tranquille » en Français… aux antipodes de la GT-R 35 que nous allons vous présenter. Aperçue lors du Tour de Corse 2016, cette GT-R est une véritable bombe… et son propriétaire ne fait pas les choses à moitié quand il s’agit de l’emmener copieusement sur les routeurs sinueuses et les divers circuits Français.


Speedguerilla : La passion automobile naît souvent très tôt et ne fait que s’accroitre au fur et à mesure des années, mais qu’elle était ta première auto ?

TakeItEasy :  Ma première auto a été une clio 2 1.6 90ch (un peu plus avec le pot Remus haha) avec un caisson qui faisait trembler la caisse entière, c’était la mode à l’époque, de bons souvenirs aussi.

Speedguerilla : Et actuellement, quelle est ton auto ?

TakeItEasy : Alors mon auto est une Nissan GTR de 2010, achetée il y bientôt trois ans. Pour la présenter un peu, c’est à la base une black édition de 485ch, toute d’origine à part le y-pipe, mais ça c’était avant de connaître Ludo de GLracing haha. Elle n’a maintenant plus grand-chose d’origine, tout le châssis a été revu (barre stab, silentblocs, tirants, triangles rigides, ressorts courts, roues, demi-arceau). Niveau moteur, la puissance est désormais de plus de 700ch grâce au kit turbos HKS GT800, le tout refroidis par un kit race d’AMS (pour faire simple : des radiateurs de partout) et beaucoup d’autres pièces… Concernant l’intérieur, les sièges ont été remplacés par des Recaro pole position, les places arrière supprimés. Bientôt, une nouvelle cure d’amaigrissement… L’extérieur n’a quand à lui que très peu changé, avec pas mal de pièces carbone et des feux 2016.

Speedguerilla : Qu’est-ce qui t’a fait venir à cette marque et ce modèle ?

TakeItEasy C’est une voiture qui m’a toujours beaucoup plus de par son look (on aime ou on déteste) et puis évidemment ses performances, alors dès que j’ai pu en avoir une je n’ai pas hésité et je ne regrette pas.

Speedguerilla : A l’heure actuelle, par quel modèle pourrais-tu la remplacer ?

TakeItEasy : Actuellement, si je devais changer, ce serait certainement pour une corvette C7 Z06. Le look est terrible, la sonorité du v8 envoûtant et puis ça envoie sec !

Speedguerilla : Un daily idéal, lequel ?

TakeItEasy : Un Range Rover SVR, ça fait tout et pour tirer la GTR sur plateau derrière ça me semble parfait. Haha…

Speedguerilla : Quel est ton meilleur souvenir auto ?

TakeItEasy : J’en ai plusieurs mais le plus récent et l’un des meilleurs souvenirs est le Tour de Corse 2016. Parcourir la Corse avec 110 Supercars, dont une dizaine d’amis rencontrée sur l’édition 2015, passez sur les podiums du WRC et plus particulièrement les spéciales sur routes fermées, c’est un truc de dingue, vraiment, avec le public et tout ce qui va avec, on se croirait dans un jeu vidéo. Sinon, les événements comme le Supercar Expérience, ou les Motor Sportive Day laissent de super souvenirs aussi.

Speedguerilla : Parlons rêves… des rêves automobiles en particulier ?

TakeItEasy : Pagani, la Zonda plus particulièrement, cette voiture est pour moi le summum. Sinon un peu plus dans le commun des mortels, la McLaren 675LT.

Speedguerilla : Quels sont vos projets pour 2017 avec cette Nissan GT-R ?

TakeItEasy : Mes projets ? Beaucoup de Trackdays et de journées baptêmes comme les MSD 2017 et Supercar Experience. Concernant la voiture, la faire évoluer encore et encore, pour en faire un vrai tracktoy ! D’ailleurs, merci à Ludo et Valentin de GLracing qui font un boulot de dingue dessus à chaque fois.

Speedguerilla : Dernière question, pourquoi TakeItEasy ?

TakeItEasy : Je trouvais ça cool, Take It Easy Dude !


Vous pouvez retrouver TakeItEasy sur Instagram : @tie_gtr et Youtube : TakeItEasy


Nissan GT-R
Type : 6 cylindres en V
Cylindrée (cm3) : 3799
Alimentation : 2x Turbo
Puissance maxi (ch DIN à tr/mn) : 485ch à 6 400 tr/min
Régime moteur maximal (tr/min) : 7 000 tr/min
Couple maxi (Nm à tr/mn) : 588Nm de 3200 à 5200 tr/min
TRANSMISSION
Intégrale
Boîte de vitesses (rapports) : Séquentielle (6)
POIDS
Données constructeur (kg) : 1863
Rapport poids/puissance (kg/ch) : 3,84
PERFORMANCES
Vitesse maxi (km/h) : 310
0 à 100 km/h : 3,9″
CONSOMMATION
Moyenne constructeur (L/100 Km) : 12,4
CO2 (g/km) : 298
Puissance fiscale : 40 CV

L’auto est passée dans les mains des « Takumis Français » de GLRacing, spécialiste dans la préparation d’autos Japonaises.

Après une lourde phase de modifications (détails visibles ici), l’auto ressort avec des chiffres incroyables, mêlant performance et fiabilité accrue :

  • Mode 1 -> 1,2 bar au SP98 : 623Cv et 748Nm
  • Mode 2 -> 1,4 bar au SP98 : 677Cv et 834Nm
  • Mode 3 -> 1,6 bar au SP98 : 723Cv et 882Nm

TakeItEasy : #WeAreFast

Nos remerciements à TakeItEasy, propos recueillis par Emeric pour Speedguerilla.
Photos : Créative Vision pour TakeItEasy et Speedguerilla.

Lire la suite

#WeAreFast

#WeAreFast : Rencontre avec POG, 100% Italiennes… quoi que.

Publié

on

2000 Articles publiés… un peu plus de 7 années après le lancement de Speedguerilla (devenu CRANK), l’histoire suit son cours. En ce jour particulier, nous profitons de cet événement pour vous présenter notre nouvelle catégorie, qui espérons, sera pleine de belles histoires.

« #WeAreFast », pour les propriétaires et pour nous, ce sera l’occasion d’exposer le « pourquoi du comment » ils en sont venu a acheter cette/ces auto(s) mais surtout de parler de notre passion commune qu’est l’automobile.


Pour cette première, nous saisissons l’occasion lors d’une rencontre avec un propriétaire que beaucoup de monde connaissent, surnommé POG. Avec une large visibilité sur les divers réseaux sociaux, POG a accepté de répondre à diverses questions concernant sa vision actuelle de l’automobile, ses rêves et ses projets.


Crank : La passion automobile naît souvent très tôt et ne fait que s’accroître au fur et à mesure des années, mais quelle était ta première auto ?

POGUne 205 blanche. Qui a fini dans le canal de la Deûle, sur Lille. Même pas de ma faute : un conducteur ivre est rentré dedans alors qu’elle était stationnée, et l’a fait tomber dans le canal. Ma fière 205 lui a probablement sauvé la vie, car sinon c’était lui qui y passait.

Crank : Et actuellement, quelles sont tes autos ?

POG : Lamborghini Aventador Arancio Argos (700 ch). Ferrari Speciale Aperta (605 ch, 499 exemplaires au monde, le chant du cygne et le point culminant de la fameuse lignée des Ferrari V8 atmosphérique central arrière) BMW X6 (405 ch) et d’autres peut-être ? Qui sait.

Crank : Qu’est ce qui t’as fait venir à ces marques et ces modèles ?

POG : BMW… le père d’un ami d’enfance a toujours roulé en BMW, ça a dû me marquer, inconsciemment. Et j’adore la ligne du X6, révolutionnaire et décrié à l’époque, maintenant beaucoup plus dans les mœurs et même copié par Mercedes. Lamborghini… rêve d’enfance. Et l’Aventador est parfaitement dans la lignée des monstres sacrés Diablo, Countach, mais en moderne. Look ravageur, l’une des plus belles voitures au monde à mon sens. Ferrari… il ne faut pas de raison pour aimer Ferrari. Qui n’aime pas ?

Crank : A l’heure actuelle, par quels modèles pourrais-tu les remplacer ?

POG : Plein. La passion automobile est insatiable. Bien des modèles ont leur charme propre. Mais je compte bien renouveler (du moins mon daily, je ne me vois pas me séparer de mes voitures de sport, j’ai déjà fait l’erreur avec la F430) et aussi compléter.

Crank : Un daily à renouveler, par quoi ?

POG : Justement, je me pose la question, puisque je veux changer mon X6. Je compte tester beaucoup de modèles, et partager avec des vidéos sur mes réseaux sociaux Pog. Pour l’instant, je pense RS6, Range Rover SVR, mais il y a tellement d’autres possibilités. Les tests drive vont être déterminants.

Crank : Quel est ton meilleur souvenir auto ?

POG : Pas un, plusieurs. Les autos marquent des époques de la vie. Quand je faisais rebondir des poubelles avec ma 205. La première fois que j’ai vu une 406 coupé (siglée Pininfarina !) et que j’ai réalisé que j’allais me l’acheter, ce qui est le moment fatal qui m’a fait basculer du côté des « belles voitures ». Filer en F430 sous le soleil, décapoté, à rythme très soutenu, en revenant d’un circuit, avec des amis et de belles voitures croisées à l’impromptu, tandis que ma compagne dort imperturbable sur le siège passager, et se faire finalement arrêter par la police, qui veut prendre des photos et voir le moteur. Récemment, il y a 3 semaines, le millier de personnes qui nous accueille à l’hommage Paul Walker à Auchan Béthune.

Crank : Parlons rêves… des rêves automobiles en particulier ?

POG : Les anciennes, tout doucement. La LaFerrari me fait toujours un effet particulier, et aussi les autres hypercars.

Crank : Il se dit qu’une 3ème auto est sur le point d’arriver… peut on avoir un indice ? Est-ce la dernière d’un incroyable trio ou la 3ème d’une longue liste ?

POG : 3ème, ou plus. Une petite nouvelle, oui, en janvier. Série limitée. Plus puissante que les autres. Couleur particulière. Gros travail sur la configuration. Ça va pas plaire à tout le monde. Après, suspens, mais je partagerai tout, y compris la livraison, et ma réaction, quelle qu’elle soit. En plus, je ne l’ai pas même conduite, c’est le genre de voitures qu’il faut acheter très rapidement, sans espoir de la tester, et en disant merci si on a la chance de pouvoir l’acheter. Alors autant le look, où je prends des risques, que le feeling de conduite seront des surprises, bonnes ou mauvaises, et je compte bien dire mon ressenti franchement dans une vidéo.

A chaque voiture, je me dis : « là, ça va, c’est la dernière, j’ai tout ce qu’il faut. » Et puis je rechute.

Crank : D’ailleurs, à choisir, Aventador ou Speciale A ?

POG : J’ai les deux, c’est bien qu’il est impossible de choisir. L’Aventador pour son look d’OVNI, le son et sa brutalité pure, la Speciale A pour son élégance et sa souplesse. L’idéal est de conduite l’Aperta décapotée et de tirer la bourre avec l’Aventador et la tu profites d’à peu près tout.

Crank : Dernière question, pourquoi POG ?

POG : Parce que.


Vous pouvez retrouver POG sur Facebook ( POG ), Instagram : @pogforever et Youtube : POG


Lamborghini LP700-4 Aventador
Type : 12 cylindres en V
Cylindrée (cm3) : 6498
Alimentation : Atmosphérique
Puissance maxi (ch DIN à tr/mn) : 700ch à 8 250 tr/min
Régime moteur maximal (tr/min) : 8 500 tr/min
Couple maxi (Nm à tr/mn) : 690Nm à 5500 tr/min
TRANSMISSION
Intégrale
Boîte de vitesses (rapports) : Automatique (7)
POIDS
Données constructeur (kg) : 1939
Rapport poids/puissance (kg/ch) : 2,77
PERFORMANCES
Vitesse maxi (km/h) : 350
0 à 100 km/h : 2,9″
CONSOMMATION
Moyenne constructeur (L/100 Km) : 16
CO2 (g/km) : 370
Puissance fiscale : 68 CV

En configuration, nous retrouvons une teinte extérieure perlée « Arancio Argos » (Orange Tri-couches) ainsi que des jantes « Iperione » en « Nero Lucido » (Noir Brillant). Sous le cache moteur en verre transparent, le compartiment moteur se voit entièrement composé de fibres de carbone.
Côté intérieur, configuration simple mais efficace, cuir noir surpiqué d’orange. L’acoustique étant en grande partie générée par le V12, le Lamborghini Sound System a tout de même été choisi lors de la configuration… toujours plaisant de s’évader musicalement à grande vitesse !

Ferrari 458 Speciale A
Type : 8 cylindres en V
Cylindrée (cm3) : 4497
Alimentation : Atmosphérique
Puissance maxi (ch DIN à tr/mn) : 605ch à 9 000 tr/min
Régime moteur maximal (tr/min) : 9 000 tr/min
Couple maxi (Nm à tr/mn) : 540Nm à 6000 tr/min
TRANSMISSION
Propulsion
Boîte de vitesses (rapports) : Automatique (7)
POIDS
Données constructeur (kg) : 1520
Rapport poids/puissance (kg/ch) : 2,51
PERFORMANCES
Vitesse maxi (km/h) : 325
0 à 100 km/h : 3,0″
CONSOMMATION
Moyenne constructeur (L/100 Km) : 11,8
CO2 (g/km) : 275
Puissance fiscale : 53 CV

Côté configuration, c’est du grand « Tailor-Made » !
Nous retrouvons un schéma de couleur extérieur « Bianco Avus » et bande Spéciale « Blu Nart ». Les jantes 5 bâtons sont spécifiques à la 458 Spéciale, ici en « Corsa Grey » avec centres de roue carbones et étriers de frein bleus (freins carbone/céramique de série). Les ouïes latérales du pare-chocs avant se sont vues repeintes en Blu Nart ainsi qu’une partie des bas de caisse latéraux. Nous retrouvons les badges « Scuderia Ferrari » jaunes sur les ailes avant ainsi que le Cavallino Rampante noir mat sur le pare-chocs arrière (pour l’anecdote, ce logo noir mat n’est proposé par Ferrari que lors d’achat d’autos limitées comme 458 Speciale A, 599 GTO ou LaFerrari). L’auto a d’ailleurs reçu une lame avant ainsi qu’un diffuseur arrière en fibre de carbone. Pour finir, l’échappement en titane vient compléter le tout.
A l’intérieur, nous restons sur le schéma bleu/blanc avec des sièges carbone « racing » et un tableau de bord en « Blu Sterling » surpiqués en blanc. Le ciel de toit quand à lui est en alcantara noir. A ce tableau de bord bleu s’ajoute le pack carbone intérieur, du plus bel effet et renforçant le caractère sportif de l’auto. Pour ce qui est du reste, fond de compteur blanc, Cavallino Rampante blancs sur les sièges et télémétrie complète avec caméra intégrée.

POG : #WeAreFast

Nos remerciements à POG, propos recueillis par Emeric pour Crank.
Photos : At The Moment pour POG et Crank.

Lire la suite

Tendance