Connect with us

Circuit

Peugeot dévoile la 308 TCR

Évolution de la Racing Cup, la lionne sort les griffes.

Publié

on

Peugeot 308 TCR 2018

La gamme Peugeot Sport se renforce en 2018 avec l’arrivée de la nouvelle 308 TCR. Évolution majeure de la 308 Racing Cup, elle-même issue de la Peugeot 308 GTi by Peugeot Sport. Comme son nom l’indique, elle est destinée à évoluer en catégorie TCR désormais couronnée par le nouveau championnat WTCR.

Après les 208 et 308 Racing Cup ( qui restent au catalogue ), Peugeot lance sa 308 pour les épreuves sur circuit ouvertes à la réglementation TCR, dont la nouvelle WTCR qui remplacera le WTCC dès cette saison.

Un 1.6L de 350ch sous le capot

Le 4 cylindres turbo de 1.6L atteint désormais les 350 ch et 420 Nm de couple, contre 308 ch pour la version Racing Cup, grâce en particulier à une admission, un échappement et une suralimentation retravaillés. Peugeot estime le potentiel kilométrique de ce moteur à 5 000 km (le double de ce qui sera parcouru en WTCR). Le bloc est accouplé à une boîte de vitesses six rapports spécifiquement développée.

Coté transmission, la 308 TCR dispose d’une boite de vitesses spécifique renforcée par rapport à la 308 Racing Cup, c’est une séquentielle à 6 rapports avec palettes au volant.

La lionne sort les griffes

Œuvre conjointe des ingénieurs de Peugeot Sport et des designers du centre de style, la carrosserie offre une aérodynamique optimisée.

À l’avant, le bouclier permet d’améliorer les flux d’air vers le radiateur et l’échangeur air/air tandis que le splitter génère un maximum d’appui. A l’arrière, le bouclier accueille un large extracteur.

L’esthétique du véhicule est complétée par des jantes spécifiques de 18’’ montées de pneumatiques 27-65/18.

Un châssis vif comme un félin

Sur le plan châssis, Peugeot annonce une voiture très réactive sur son train avant, caractère obtenu notamment avec un élargissement des voies, des épures de suspension spécifiques, des barres antiroulis réglables avant et arrière et des éléments de suspensions entièrement sur rotules.

Les très nombreuses possibilités de réglages (hauteur de caisse, voie, carrossage, tant à l’avant qu’à l’arrière) permettront d’optimiser les réglages châssis à tous les circuits et à chaque pilote.

Coté freinage, la Peugeot 308 TCR est également bien pourvue puisqu’elle dispose à l’avant de disques ventilés de Ø 378×34 mm avec des étriers 6 pistons et à l’arrière de disques Ø 270×12 mm équipés d’étriers à 2 pistons.

« Si la 308 Racing Cup était déjà éligible au TCR, le très rapide développement des championnats basés sur la règlementation nous a poussé à aller plus loin dans la recherche de la performance afin d’accompagner l’ambition de nos clients jusqu’au meilleur niveau international, celui-ci étant, dès 2018, représenté par la FIA World Touring Car Cup (WTCR) »

Bruno Famin, directeur de Peugeot Sport.

La 308 TCR est d’ores et déjà proposée à la vente, au tarif de 109 000 € H.T. Le coût kilométrique estimé s’établit à 4,50 € H.T (hors consommables). Les premières livraisons sont attendues pour le mois d’avril.

La voiture sera par ailleurs exposée au salon de Genève en Suisse du 8 au 18 mars prochains.

  • Peugeot 308 TCR 2018

  • Peugeot 308 TCR 2018

  • Peugeot 308 TCR 2018

  • Peugeot 308 TCR 2018

  • Peugeot 308 TCR 2018

  • Peugeot 308 TCR 2018

  • Peugeot 308 TCR 2018

  • Peugeot 308 TCR 2018

  • Peugeot 308 TCR 2018

  • Peugeot 308 TCR 2018

  • Peugeot 308 TCR 2018

  • Peugeot 308 TCR 2018
  • Peugeot 308 TCR 2018
  • Peugeot 308 TCR 2018
  • Peugeot 308 TCR 2018
  • Peugeot 308 TCR 2018
  • Peugeot 308 TCR 2018
  • Peugeot 308 TCR 2018
  • Peugeot 308 TCR 2018
  • Peugeot 308 TCR 2018
  • Peugeot 308 TCR 2018
  • Peugeot 308 TCR 2018

Fondateur de SpeedGuerilla et désormais Crank. Amoureux de vitesse et photographe à ses heures.

Circuit

Le VLN reprend ses droits sur l’Enfer Vert !

Publié

on

Qui dit printemps dit reprise du sport automobile, dit Direction le Nürburgring pour le VLN ! CQFD. On vous prend dans nos valises !

(suite…)

Lire la suite

F1

Rencontre avec Renault Sport F1 Team

Publié

on

F1 Test Barcelone Renault RS18 Carlos Sainz Niko Hulkenberg

Direction Barcelone pour les essais F1 de présaison.

Il fait beau, cela peut paraître stupide mais la semaine dernière, il neigeait! Hélas, Pirelli ne prévoit pas encore de pneus neige dans ses compositions de pneus pour F1, et les équipes ont du attendre le retour du soleil avant de pouvoir appréhender leurs nouvelles monoplaces. C’est le cas de Renault et des deux pilotes: Nico Hulkenberg et Carlos Sainz.

F1 Test Barcelone Renault RS18 Carlos Sainz Niko Hulkenberg

L’atmosphère est studieuse, tout en étant décontractée. On est loin de la pression d’un weekend de course. Malgré tout, cela reste de la F1 avec ses petits secrets, et je ne vais pas vous montrer tout l’envers du décor pour des raisons évidentes de confidentialité, ni le moment où j’ai vu la Renault F1 RS18 à nue (réservé aux adultes). C’est tout simplement une merveille de technologie, de compacité, et d’ingéniosité.

Quoiqu’il en soit après 2 semaines d’essais, on ne tire pas de plan sur la comète chez Renault Sport F1 sur la saison à venir et ses vingt et un grand prix. Cette année et contrairement à l’an passé où Renault a terminé 6ème du classement constructeur, pas d’objectif.

F1 Test Barcelone Renault RS18 Carlos Sainz Niko Hulkenberg

Lors de cette journée, j’ai pu rencontrer Carlos Sainz, le pilote Espagnol est tout aussi sympathique que son homologue Allemand, Nico Hulkenberg. Je trouve que c’est important de le signaler, car on a tous en tête une image élitiste de la F1 et de ses pilotes inaccessibles. Il est vrai que la F1 reste le top du sport automobile, mais les nouveaux propriétaires de la F1 veulent en faire un sport plus accessible pour le commun des mortels.

F1 Test Barcelone Renault RS18 Carlos Sainz Niko Hulkenberg

Quelques questions à Carlos Sainz

Peux tu nous parler de la saison à venir et de la RS18?

Je pense que la saison va bien se passer. Je suis content avec la voiture, elle est rapide, et avec le travail de Renault, elle va s’améliorer au cours de la saison. Mais en F1, c’est toujours la même histoire: Tant que vous n’êtes pas à la première course vous ne savez pas ou vous vous situez.

Est ce que tu es confiant pour faire un podium cette année?

Un podium cette année ne fait pas partie de mes objectifs. L’objectif est d’être le plus proche possible des leaders. Le podium en F1 signifie de battre les 3 top teams que sont RedBull, Mercedes et Ferrari. Les 6 premières places sont donc déjà prises.

Est ce que tu sens que Renault va devenir un top team?

Le team grossit énormément, c’est le résultat d’un investissement. Nous sommes ceux qui se développent le plus vite en ce moment en F1, et cela veut dire que les choses vont dans le bon sens et je suis très confiant que Renault gagnera à nous le championnat du monde.

Donc tu es à la bonne place pour le futur?

Je le pense. Le team évolue petit à petit, il n’y a pas d’urgence, de précipitation.

Pour parler du Halo, te sens-tu plus en sécurité dans la voiture?

Non je ne me sens pas plus en sécurité, en même temps je n’y fais pas attention, car je ne le vois pas quand je pilote. C’est juste plus compliqué de rentrer ou sortir de la voiture.

F1 Test Barcelone Renault RS18 Carlos Sainz Niko Hulkenberg

Quelques questions à Nico Hulkenberg

Comment te sens tu avec la voiture? Es-tu heureux pour le moment?

Je suis très heureux avec la voiture. Je pense que ces deux semaines de tests ont été très bonnes pour nous. Nous avons beaucoup roulé et nous avons beaucoup appris sur la voiture et sur les pneus. Je pense que notre niveau de performance n’est pas mauvais mais nous avons encore du travail pour améliorer certaines choses.

Vous serez prêt pour Melbourne?

Nous devons l’être comme tout le monde. Oui nous sommes prêt! Si l’on devait comparer par rapport à l’année précédente, nous sommes en bien meilleure position, on a une bonne base et le team se développe dans le bon sens. Je suis confiant.

Est ce que ressens les différences au volant entre la RS17 et la RS18?

Cette année, la voiture a plus d’appuis donc plus de grip. Mais ils viennent de refaire la piste de Barcelone donc elle offre aussi plus de grip. C’est donc pour le moment difficile de ressentir toutes les différences.

Est ce que tu te sens plus en sécurité avec le Halo?

Je ne me suis jamais senti en danger. Le Halo ne change pas grand chose pour moi, cela n’affecte pas ma vision, je ne me sens pas moins bon ou meilleur avec. C’est transparent.

Si tu devais piloter la F1 de tes rêves, que modifierais tu dessus?

Vous voulez toujours plus de puissance, plus de vitesse, une voiture plus rapide. Cette génération de F1 est déjà très rapide, le V6 hybride est impressionnant. Le seul point négatif est le poids. Avec l’hybridation, la taille de la voiture, les gros pneus, elles deviennent un peu lourdes.

Il y a quelques années tu as gagné les 24H du Mans, cette année Fernando Alonso y participe, est ce que tu as prévu d’y revenir?

Aujourd’hui, à ce jour, non. Mais je ne dis pas non plus: non plus jamais. Pour le moment je me concentre avec Renault, à réussir ce projet en Formule 1. Peut être dans quelques années, après ma carrière en F1, mais pour le moment je n’y pense pas.

F1 Test Barcelone Renault RS18 Carlos Sainz Niko Hulkenberg

Il reste désormais deux semaines avant le GP d’Australie à Melbourne qui ouvrira la saison de F1. Bonne chance à Renault pour cette nouvelle saison!

Renault Sport F1 Team réalisera ce dimanche sur la Promenade des Anglais à Nice, une démonstration avec deux monoplaces historiques de l’écurie. Alain Prost sera au volant de la RE40 de 1983, alors que Nico Hülkenberg pilotera la Lotus-Renault de 2012. Cette démonstration préfigure le F1 Live qui doit être organisé à Marseille en préambule du prochain Grand Prix de France.

F1 Test Barcelone Renault RS18 Carlos Sainz Niko Hulkenberg

// Merci à Renault Sport F1 Team pour l'invitation.

Lire la suite

Circuit

Cupra dévoile la e-Racer, première e-TCR au monde

Publié

on

La marque de performance Cupra, récemment lancée par Seat, s’intéresse à l’avenir du sport automobile avec ce concept car appelé simplement e-Racer.

Le nom de ce concept parle pour lui: il s’agit d’une voiture de course entièrement électrique dont la puissance peut varier entre 300 et 500 kW (400 et 680 ch). Il s’agit également de la première voiture de tourisme 100% électrique de course au monde. La Cupra e-Racer semble basée sur la Cupra TCR avec de nouveaux boucliers, un nouveau capot et aussi de nouvelles jantes.

Elle sera de la partie au Salon de Genève avec à ses côtés d’autres premières pour la marque: la nouvelle Cupra Ateca de 300ch et la Seat Leon R ST.

Cupra e-racer

Lire la suite

Tendance