Connect with us

Actus

La McLaren Senna en chiffres

Publié

on

McLaren Senna

McLaren a finalement dévoilé la fiche technique pour la Senna, juste avant ses débuts pour le salon de Genève 2018 qui ouvrira ses portes le 6 mars prochain.

Conçue pour être la voiture homologuée ultime pour la piste, elle reçoit un V8 biturbo de 4.0L développant 800ch et 800Nm. Avec juste 1198 kg sur la balance, la Senna réalise le 0 à 100 km/h en 2.8 sec, le 0 à 200 km/h en 6.8 sec et grimpe jusqu’à 340 km/h.

Le plus impressionnant ne se passe pas en ligne droite, mais dans sa facilité à avaler les virages. Son physique agressif ( difficile? ) lui permet de générer 800kg d’appuis.

McLaren Senna

« Le design de la McLaren Senna est extrêmement agressif et différent de toutes les précédentes McLaren – parce qu’aucune autre McLaren sur route n’a dû remplir un tel objectif sans concession. Quand vous voyez la voiture pour la première fois, vous savez instantanément à quel point elle est résolue à atteindre les objectifs de performance, nous avons dû aller à un tout autre niveau que la McLaren P1. « 
Rob Melville, directeur du design

McLaren Senna

L’échappement unique en Inconel et en titane est un autre élément clé du groupe motopropulseur. Conçu pour réduire le poids, l’échappement utilise deux valves plutôt que quatre dans le système à triple sortie. Un échappement à double sortie sera installé dans les pays qui ne nécessitent pas de soupapes pour satisfaire à la législation sur le bruit, le silencieux  étant retiré avec la troisième sortie d’échappement.

Le son de l’échappement est fort et tranchant, chantant comme un moteur de course dans sa férocité et très différent des autres McLaren. Le crescendo intense encourage le conducteur à utiliser des vitesses de rotation élevées, le volume augmentant de 10 dB pour chaque 2.000 tr / min, jusqu’à atteindre la limite de régime du moteur.

McLaren Senna

Pour passer la puissance au sol, elle fait confiance a des Pirelli P ZERO Trofeo R de 245/35 ZR19 à l’avant et 315/30 ZR20 à l’arrière. Le système de freinage est le plus avancé jamais monté sur une voiture de route McLaren. Chaque disque de frein en céramique de carbone CCM-R prend sept mois de fabrication. Les étriers avant inspirés de la Formule 1 sont de conception monobloc ultra-rigide et disposent de six pistons ventilés pour réduire les températures.

500 exemplaires de cette McLaren Senna seront assemblés à la main dans l’usine de Woking, à partir du troisième trimestre 2018 pour un tarif de 930000 euros HT. Les 500 sont déjà toutes vendues!

  • McLaren Senna

  • McLaren Senna

  • McLaren Senna

  • McLaren Senna

  • McLaren Senna

  • McLaren Senna

  • McLaren Senna

  • McLaren Senna

  • McLaren Senna

  • McLaren Senna

  • McLaren Senna

  • McLaren Senna

  • McLaren Senna

  • McLaren Senna

  • McLaren Senna

  • McLaren Senna
  • McLaren Senna
  • McLaren Senna
  • McLaren Senna
  • McLaren Senna
  • McLaren Senna
  • McLaren Senna
  • McLaren Senna
  • McLaren Senna
  • McLaren Senna
  • McLaren Senna
  • McLaren Senna
  • McLaren Senna
  • McLaren Senna
  • McLaren Senna

Fondateur de SpeedGuerilla et désormais Crank. Amoureux de vitesse et photographe à ses heures.

Actus

BMW dévoile le nouveau X4, plus gros et plus léger

Publié

on

BMW X4 2018

Voici donc le dernier SUV de BMW, le tout nouveau X4. Basé sur le X3 G01, le nouveau X4 continue de suivre la recette du premier, s’inscrivant dans la gamme des SUV / Coupé entre le X2 et le X6. La première génération s’est déjà vendue à 200000 exemplaires en tout juste 4 ans, ce nouveau X4 avec pour nom de code G02 perpétue le concept, en partageant la plupart des éléments avec le X3, comme les motorisations, la face avant et le nouvel intérieur.

Le nouveau X4 adopte l’esthétique de base de la nouvelle X3 signée par le designer maison Calvin Luk. L’avant est plus affirmée et elle dispose de hanches plus fortement sculptées. À l’arrière, on trouve la première application de la prochaine génération d’éclairage, un design qui sera également vu sur les coupé Série 8 et Z4.

Le BMW X4 disposera de 6 motorisations, toutes disposent de la transmission intégrale xDrive. Le haut de gamme sera coiffé par la X4 M40i, disposant du même 6 cylindres en ligne que le X3 M40i et ses 360ch. Pour les fanatiques du diesel, une X5 M40d sera au catalogue.

Elle sera exposée au public lors du salon de Genève.

Lire la suite

Actus

Toyota Gazoo Racing sur tous les fronts!

Publié

on

Toyota TS050 Hybrid 2018

Toyota Gazoo Racing a annoncé son programme sportif pour 2018, et il est chargé, c’est le moins que l’on puisse dire!

Le géant Japonais engagera des équipes de course en Championnat du Monde d’Endurance (WEC et les 24H du Mans), le Championnat du Monde des Rallyes (WRC avec notre immersion lors du Monte Carlo) , le Dakar et le NASCAR. Voilà pour les plus gros championnats. Toyota participera également aux 24 heures du Nürburgring, aux séries Japonaise Super GT et Super Formula ainsi qu’au championnat Japonais des rallyes. Sans oublier, les équipes-clients en GT3, en plus de disciplines de courses locales, nationales et régionales…

Le WEC et la TS050 Hybrid

Développé par Toyota Motorsport GmbH en Allemagne avec un groupe motopropulseur hybride fourni par le centre technique de Higashifuji au Japon, la LMP1 TS050 Hybrid reçoit quelques mises à jour pour cette super saison. C’est aussi la voiture que Fernando Alonso pilotera. Il sera rejoint par les chevronnés Sébastien Buemi et Kazuki Nakajima, tandis qu’un second proto sera partagé entre Mike Conway, Kamui Kobayashi et José María López.

Sans compter sur Audi, Porsche, Nissan et Peugeot qui ont abandonné la catégorie LMP1, Toyota est le dernier grand constructeur à rester. Il sera  tout de même confronté à des prototypes LMP1 mais avec des motorisations plus simples.

Assurément, Toyota n’a jamais eu autant de chance d’enfin gagner les 24H du Mans et le championnat WEC, mais les courses sont toujours longues…

Lire la suite

Actus

La nouvelle Mercedes Classe A toujours plus premium

Publié

on

Mercedes Classe A 2018

La Mercedes Classe A de nouvelle génération a enfin été dévoilée, avec une allure plus sophistiquée par rapport à l’ancienne, des moteurs plus efficients et de nombreuses technologies modernes de sécurité et de confort. La compacte d’entrée de gamme Mercedes se sent surtout de moins en moins entrée de gamme.

Evolution ou révolution stylistique?

La face avant est complètement nouvelle, et inspirée de la nouvelle CLS. Les feux de jour sont à LED en série, pas les phares, qui sont halogènes en entrée de gamme et full LED ensuite. Ils adoptent une forme beaucoup plus fine que sur l’actuelle. À l’arrière, les feux sont biseautés, beaucoup plus effilés qu’auparavant.

Seul le profil des fenêtres et les proportions rappellent l’ancienne Classe A.

Elle grandit de 13 cm en longueur, et son empattement s’étire de 3 cm. Enfin, le volume de coffre bénéficie aussi de l’augmentation de la longueur, en passant de 341 litres à 370 litres.

Le plein de technologie

L’habitacle de la nouvelle Classe A évolue lui aussi en s’inspirant de ses grandes sœurs. La planche de bord reçoit deux écrans, mais sans casquette pour les recouvrir.

Grosse nouveauté, l’écran multimédia pourra être contrôlé soit par un pavé tactile optionnel situé au pied de la console centrale, soit par les boutons tactiles sur le volant, soit directement de façon tactile sur la dalle.  Une première chez Mercedes.

Parmi les nouvelles technologies, on pourra citer le système de navigation utilisant la réalité augmentée. Il affichera, en même temps que la carte, les images de la caméra vidéo frontale, en y incrustant des informations supplémentaires, comme les numéros de rue, une flèche vous indiquant la rue à emprunter, où des points d’intérêt.

Par ailleurs, la reconnaissance vocale dont elle peut être dotée reconnaît le langage naturel. Dire « j’ai froid » suffira à remonter la température.

Et sous le capot?

Au lancement, la Classe A sera proposée en 3 motorisations, dont deux seulement pour la France, toutes deux partagées avec Renault. Elles seront au départ disponibles seulement avec la boîte à double embrayage 7 rapports 7G-DCT, avant de pouvoir bénéficier d’une boîte mécanique 6 rapports.

  • A180d ou 1.5L diesel de 116 ch et 260 Nm (108 g de CO2 en 7G-DCT) capable de réaliser le 0 à 100 km/h en 10,5 sec.
  • A200 ou 1.4L essence de 163 ch et 250 Nm (120 g de CO2 en 7G-DCT). Sa cylindrée est en réalité de 1.33 litre et il s’agit chez Renault du nouveau 1.3 Tce. Il est doté d’un filtre à particule et chez Mercedes de la technologie de désactivation des cylindres. Il peut alors tourner sur 2 cylindres pour minimiser la consommation. Le 0 à 100km/h est donné en 8 sec.

Nous n’aurons donc pas de A250 au lancement, un 2.0L essence de 224 ch et 350 Nm capable de réaliser le 0 à 100 km/h en 6,2 sec. Ni d’AMG qui devrait dépasser les 400ch.

Elle sera présente sur le stand Mercedes au salon de Genève.

Lire la suite

Tendance