Connect with us

Actus

La Ford Mustang Bullitt débarque en Europe !

Publié

on

Dévoilée il y a deux mois, la Ford Mustang Bullitt faisait sa première apparition Européenne il y a quelques jours à Genève en marge du salon de l’auto, l’occasion rêvée de la découvrir de plus près…

A moins que vous ne viviez dans une grotte, vous connaissez forcément la Ford Mustang 390 GT 2+2 Fastback de 1968 qui, pilotée par Steve McQueen, était la star du légendaire film Bullitt ! La scène de plus de 10 minutes avec la Dodge Charger R/T dans les rues de San Francisco reste encore aujourd’hui dans les annales comme étant la meilleure course-poursuite de tous les temps vue au cinéma ! Allez, petite piqûre de rappel pour les plus jeunes, et puis parce que c’est beau !

Toujours aussi bon n’est-ce pas ? 50 ans après, Ford rend donc hommage au film et présente la Mustang Bullitt 2018 : une version plus épicée de sa Muscle Car reprenant la livrée verte « Dark Highland Green » de son ainée, mais aussi quelques détails rappelant cette belle époque avec notamment le pommeau de levier de vitesse en forme de boule blanche, les jantes noires cinq branches ou encore les rappels de chrome autour de la calandre.

Lors de sa première apparition, rien ne disait que la Bullitt poserait un jour ses belles gommes sur le sol Européen, mais Ford gardait la surprise pour le salon de Genève ! C’est ainsi que Ford France nous a donné rendez-vous le long du lac Léman pour côtoyer de plus près la bête au cours d’une soirée dans la « Bullitt Lounge » !

Mustang Bullitt

Nous sommes d’ailleurs tout de suite accueilli par une superbe Mustang 68′ dans un décors rappelant le film, le cadre de la soirée est posé ! Bien qu’imposante à l’époque, il est impressionnant de voir à quel point les proportions des voitures ont évolué au fil des années, rendant ce bijou presque compacte aujourd’hui… Quoi qu’il en soit, c’est un vrai régal tant à l’extérieur qu’à l’intérieur !

Revenons à la version 2018, et qui de mieux pour introduire cette boule de nerfs que la famille McQueen, bien représentée par Chad, Madi et Chase (fils, petite fille et petit fils de Steve) ! Toute de suite, la soirée prend des allures Hollywoodienne, et on adore ça ! La voilà donc cette Mustang Bullitt, avec son V8 5.0L faisant vibrer tout l’hôtel ! Première impression : quelle gueule ! Si l’auto sera également disponible en noir, c’est bien dans cette teinte qu’elle devrait faire le plus sensation, une vraie réussite et un bel hommage.

Mustang Bullitt

Mais la Mustang Bullitt 2018 n’est pas seulement une opération de communication bien menée, c’est aussi une machine plus pêchue avec 464 chevaux (contre 450 ch pour la Mustang GT) et 529 Nm de couple, une sonorité remaniée, des sièges Recaro, un nouveau système d’admission, et un collecteur de Shelby GT350. En voilà donc un beau package de puriste, qui devrait se vendre comme des petits pains aux quelques privilégiés qui auront la chance d’en obtenir un exemplaire ! Car si on sait que le prix devrait avoisiner les 55 000 euros, on ne sait pas combien de Bullitt seront produites en Europe. Un conseil, courez vite chez votre concessionnaire et faite lui du pied !

Chez Crank, on adore cette nouvelle Bullitt et on a déjà hâte de l’apprécier en action et d’entendre à nouveau son V8 ravageur !

Mustang Bullitt

// Remerciements à toute l'équipe de Ford France !

Actus

La Ferrari SP38 est le dernier one-off de la marque

Publié

on

Ferrari SP38
Voici la Ferrari SP38, la dernière nouveauté de la division Projets Spéciaux de la marque. Basé sur le 488 GTB, elle sera livrée à son heureux propriétaire à la Villa d’Este le 26 mai.

Il s’agit d’un modèle unique, ce que l’on appelle aussi un one-off. La Ferrari SP38 apparait après la J50 avec qui elle partage quelques lignes et le moteur. La voiture qui a servi de base technique est en effet une 488 GTB. On trouve donc sous le capot un V8 3,9L biturbo de 670 ch. Ensuite, toute la carrosserie est inédite.

A l’avant, les phares plus fin rappellent ceux de la Lamborghini Huracan tandis que le bouclier inclinée vers l’intérieur est un clin d’œil à la 308 GTB. De profil, on remarque le pare-brise lié visuellement aux vitres latérales et l’intégration plus discrète de la prise d’air, cachée derrière un pli de carrosserie. Les jupes latérales en carbone sont très agressives. À l’arrière, les deux grands feux ronds de la 488 GTB sont remplacés par quatre feux recentrés sur la poupe, dans une bande noire, une évocation de la F40. La vitre laissant apparaître le moteur a disparu pour une carrosserie suffisamment aérée pour évacuer la chaleur.

L’habitacle a aussi été revu, mais il n’a pas été montré. L’ensemble donne l’impression d’avoir à faire à un concept car!

Elle sera exposée le 26 mai prochain au concours d’élégance de la Villa d’Este avant que son propriétaire en prenne possession.

Lire la suite

Actus

Mercedes lève le voile sur l’AMG GT S Roadster

Publié

on

Mercedes dévoile l’AMG GT S Roadster qui vient s’insérer entre la Roadster de base et la version C.

Lorsque le modèle standard GT développe 476ch et la GT C est capable de 557ch. Il reste de la place pour insérer une AMG GT S avec son V8 4.0L biturbo de 522ch et 670Nm comme sur la GT S Coupé. Côté transmission, le V8 est toujours associé à une boîte à sept rapports à double embrayage. Avec 1700kg à vide, soit 55kg de plus que le coupé équivalent, la GT S Roadster réalise le même 0 à 100 km/h en 3,8s le constructeur et atteint une vitesse de pointe de 308 km/h.

Comme la GT C Roadster, la S dispose d’une suspension adaptative, d’un différentiel arrière à blocage électronique, d’un échappement actif, de jantes arrière de 20 pouces et 19 à l’avant. Elle profite également de disques de freins avant de 390mm de diamètre ainsi que d’un mode de conduite Race. Elle se passe par contre des roues arrière directrices de la GT C Roadster.

Son arrivée en concessions est prévue pour le mois de juillet prochain.

Photos de la Mercedes AMG GT S Roadster

Lire la suite

Actus

Volkswagen dévoile la Golf GTI TCR concept pour la route

Publié

on

VW Golf GTI TCR Concept
Volkswagen profite du rassemblement de Wörthersee, en Autriche, pour dévoiler la Golf GTI TCR, une nouvelle version de la Golf GTI mais toujours sous forme de concept.

Si vous pleurez encore la terrible Golf GTI Clubsport, Volkswagen a pensé à vous et en prépare une nouvelle, en mieux. Son nom rend hommage aux titres de la version piste acquis en championnat du monde TCR.

Alors que la Clubsport se contentait d’un overboost qui faisait grimper sa puissance de 265ch à 290ch pendant 10 sec, la GTI TCR dispose de 290ch tout le temps, toujours à partir du 2.0L turbo EA888 qui reçoit deux petits radiateurs supplémentaires pour refroidir la mécanique. Toute la puissance est envoyée aux roues avant, via un différentiel à glissement limité. La transmission est assurée par une boîte à double embrayage DSG à 7 rapports.

La future version de série sortira de l’usine de Wolfsburg équipée de jantes forgées 18” Belvédère. Un pack performance permettra de disposer de jantes en alliage 19”, une suspension rabaissée de 20 mm et le contrôle adaptatif du châssis (DCC). Le pack fera aussi sauter la bride des 250km/h pour faire grimper la vmax à 264km/h. Elle pourra également donner plus de voix, grâce à un échappement en titane Akrapovic (en option aussi).

A l’avant, un nouveau pare-chocs fait son apparition. Il dispose d’un splitter effilé et de prises d’air latérales qui amènent l’air frais jusqu’aux radiateurs supplèmentaires. Autre nouveauté : la partie latérale est équipée d’un nouveau panneau qui se prolonge jusqu’à l’arrière où il rejoint le diffuseur et les sorties d’échappement. Le logo TCR au-dessus des seuils de portes attire l’attention et peut être personnalisé avec une décoration supplémentaire en nid d’abeilles, un design typique des GTI. Pour les coloris, ce nouveau gris sera exclusif à la version GTI TCR, le rouge et le blanc seront aussi au catalogue.

À l’intérieur, les sièges sport haut de gamme sont recouverts d’une nouvelle sellerie en tissu/microfibre. Les inserts de portes et le pommeau de levier de vitesse sont également recouverts de microfibre. Les parties centrales des sièges contrastent avec leur teinte rouge, qui fait le lien avec les surpiqûres rouges du volant sport. Comme dans le modèle de compétition, celui-ci est agrémenté d’une bande rouge à midi.

La production devrait se faire en série limitée pour la fin de l’année 2018 et ainsi terminer en beauté la carrière de la Golf GTI telle que l’on la connait.

Lire la suite

Tendance