La Koenigsegg One:1 se dévoile

Koenigsegg fête cette année ses 20 ans. 20 ans de performances, de records et de voitures extrêmes. La One:1 pour 1kg/ch, un rapport poids/puissance impressionnant, invente un nouveau genre: la Megacar, plus fort qu’une Hypercar. Capable de mettre la misère aux 3 dernières hybrides que sont la P1, la 918 et la LaFerrari, sur le papier en tout cas.

Le V8 5.0L biturbo développe 1341 ch et 1371 Nm de couple. Accouplé à une boîte à double embrayage à 7 rapports alors, la puissance passe par un différentiel électronique. 1kg pour 1ch, la One:1 ne pèse donc que 1341 kg.

Les performances sont astronomiques. Koenigsegg n’a pas communiqué son 0 à 100 km/h, futile, ni son 0 à 200 km/h, pas plus que le 0 à 300 km/h.  Uniquement le 0 à 400 km/h en seulement 20 sec et un 0 m – 400 m – 0 m en seulement 35 sec. La vitesse maximale plafonnerait à 450 km/h car juste simulée pour le moment. Faut il avoir son permis de conduire ou être pilote de chasse? Koenigsegg précise que la vitesse maxi n’était pas l’objectif  mais la One:1 serait quand même l’auto de série la plus rapide du monde.

Véritable dragster, la Koenigsegg One:1 veut aussi prendre des virages. Conçue pour la piste, elle est capable d’encaisser 2G en virage avec des pneus de série et des jantes en carbone de 19″ à l’avant et 20 » à l’arrière. Les freins sont en carbone-céramique.

L’aérodynamique a particulièrement été travaillée avec des déflecteurs et ailerons mobiles qui s’actionnent différemment en fonction des phases d’accélération ou de freinage alors que la hauteur de caisse s’ajuste en fonction de la vitesse. L’appui aérodynamique dépasse les 610 kg à 260 km/h, pour éviter de s’envoler. Cette suspension adaptative serait en partie commandée comme sur la Classe S de Mercedes via les informations du GPS.

Produite à seulement 6 exemplaires, ils ont déjà tous été vendus au prix de 1 450 000 €. La plupart des modèles prendront la direction de la Chine, et seulement 2 resteront en Europe.

Elle sera présente quand même au salon de Genève.

Publié par

Thomas Boulenger

Blogueur auto depuis 2009, je partage avec passion mes essais et mes voyages autour de l'auto. J'aime quand ça va vite, mais avec l'âge je commence à apprécier le confort du cuir... Ma deuxième passion est le vélo. Vous avez du le voir!

Une réflexion sur « La Koenigsegg One:1 se dévoile »

Les commentaires sont fermés.

Quitter la version mobile