Concours d’élégance Chantilly 2022

Chantilly 2022 – Ce 25 septembre 2022, le domaine du château de Chantilly accueillait une nouvelle édition du Chantilly Arts & Élégance. Au programme, des anciennes d’exception, des concept-cars, et de nombreuses animations…

La France a été le berceau du Concours d’Elégance dans les années 1920, créant ces rencontres très populaires où des voitures d’exception étaient exposées en compagnie d’élégantes dames habillées par les grands noms de la mode française. L’une des premières ambitions de Chantilly Arts & Elegance Richard Mille consiste à ressusciter cette glorieuse époque en invitant les constructeurs et les designers automobiles à faire découvrir au public leur concept-car en les associant à des mannequins parées des plus belles tenues de maisons de couture pour un défilé unique. C’est toujours le cas pour cette édition 2022!

Le domaine du château de Chantilly

Symbole du charme à la Française et théâtre du Chantilly 2022, le domaine du château de Chantilly se transforme le temps d’une journée. Le château de Chantilly est l’un des joyaux du patrimoine français. Il est aussi l’œuvre d’un homme au destin exceptionnel : Henri d’Orléans, duc d’Aumale, fils du dernier roi des Français, Louis-Philippe. Ce prince, considéré comme le plus grand collectionneur de son temps, a fait de Chantilly l’écrin de ses innombrables chefs-d’œuvre et manuscrits précieux.

Le château a traversé les siècles tel que le duc d’Aumale l’a offert en 1886 à l’Institut de France : l’occasion rêvée d’entamer un voyage dans le temps en plein cœur d’une demeure princière. En hommage à ses illustres prédécesseurs, les princes de Condé, le duc d’Aumale a appelé cet ensemble le « musée Condé ».

Chantilly Arts et Elegance Richard Mille est le rendez-vous incontournable des amateurs de voiture des quatre coins du globe. C’est bien plus qu’un concours d’élégance. C’est un musée automobile éphémère et unique formé par les plus belles voitures du monde anciennes et modernes. Une journée sous le signe de l’élégance durant laquelle, petits et grands pourront profiter de l’immense diversité d’animations, d’expositions et d’ateliers mis en place pour l’occasion.

La passion pour l’élégance comme dénominateur commun

Faire de ce dimanche une journée élégante à la campagne, tel est le défi lancé! Il est évident que l’élégance est à l’appréciation de chacun. D’ailleurs l’organisateur invite à respecter un dress code élégant. Il faut donc oublier la mini-jupe, le décolleté trop plongeant, les shorts et les baskets.

Pour coller au magnifique domaine et donner vie au décor, les visiteurs jouent le jeu et cela permet d’arpenter les allées à travers les chapeaux fleuris et les nœuds papillon! C’est ainsi que près de 20000 spectateurs deviennent aussi acteur de cette belle journée. Une véritable bulle de charme, intemporelle, mais pas figée. Car tout ce petit monde s’agite, et les autos, plus belles les unes que les autres, font craquer leurs moteurs pour défiler. Car l’objectif reste le Concours d’Etat, comme son nom l’indique, récompense la ou les voitures dans le meilleur état de conservation ou de restauration. Ici à Chantilly, on ne croise que des véhicules exceptionnels répartis en 17 catégories.

Des premières mondiales pour Chantilly 2022

De grands noms de l’automobile ont fait le déplacement ce dimanche. Parmi les neuf véhicules exceptionnels, deux exclusivités mondiales : la Renault R5 Turbo 3E et la Bugatti W16 Mistral. Deux voitures très attendues et opposées. La nostalgie pour la Bugatti Mistral qui sera le dernier modèle de la marque à être motorisé par un W16, et le futur pour la Renault R5 Turbo électrique pensée pour drifter avec ses 380 ch envoyés aux roues arrière. 

Le public a également admiré la Delage D12, hypercar française inspirée par la F1, l’Aston Martin DBR22, la Bentley Mulliner Batur ou encore le concept DS E-Tense Performance.

Aston Martin DBR22

L’Aston Martin DBR22 a été créée pour célébrer le 10ème anniversaire de la division Q by Aston Martin. Il s’agit de la division dédiée aux commandes très spéciales et sur mesure. La DBR22 rappelle l’esprit et les lignes des célèbres DBR1 et DB3S. Elle utilise néanmoins les dernières technologies de la marque. Si les lignes sont inspirées des voitures de sport de l’époque, le moteur est puissant et à la pointe de la technologie. La DBR22 est animée d’un V12 5.2 L de 705 ch et de 753 Nm, le tout associé à une transmission automatique à huit rapports. Aston Martin confirme que la DBR22 exécute le 0 à 100 km/h en 3,4 secondes et atteint la vitesse de pointe de 319 km/h.

Bentley Mulliner Batur

La Bentley Mulliner Batur embarque un W12 bi-turbo de 740 ch et dévoile le langage stylistique des futurs modèles électriques de la marque. Produite à seulement 18 exemplaires, la Batur est la seconde Bentley moderne de petite série conçue par Mulliner, carrossier devenu autrefois le département de personnalisation interne de Bentley. La Batur tire son nom d’un lac situé sur l’île de Bali en Indonésie. Elle est destinée à devenir l’une des dernières Bentley à moteur thermique de la marque et l’une des ultimes représentantes du couple et du raffinement du W12, Bentley ayant annoncé proposer uniquement des véhicules électrifiés à compter de 2026 et devenir une marque 100 % électrique en 2030.

DS E-TENSE PERFORMANCE

Son design aérodynamique et ses technologies inspirées des victoires de DS en course automobile font de la DS E-TENSE PERFORMANCE la pionnière de la nouvelle génération E-TENSE. Elle est le trait d’union entre la Formule E et les futures créations de la marque. Ce concept-car 100 % électrique ouvre la voie vers l’avenir de la haute performance automobile.

La DS E-TENSE PERFORMANCE peut atteindre jusqu’à 815 chevaux grâce à la puissance cumulée de sa double motorisation électrique combinée à ses quatre roues motrices. Particulièrement novateurs, le châssis, la motorisation et la batterie sont au cœur du développement de la voiture électrique du futur.

Delage D12

La Delage D12 offre un positionnement unique, tourné exclusivement vers la performance et le plaisir. Le design est à la fois pur, agressif, futuriste, inspiré de la Formule 1 et des avions de chasse. C’est une voiture large et ultra-basse. Hybride, elle dispose de 1100ch au total. 990ch sont thermiques et proviennent d’un V12 de 7,6 L « fait maison », les ultimes 110ch étant le fruit d’un moteur électrique (20cv dans la version club qui est 90 kilos plus légère).

La Delage D12 est la première voiture au monde homologuée sur route disposant des suspensions contractives qui ont révolutionné la Formule 1. La Delage D12 dispose des premières jantes en carbone intégrant un effet aérodynamique de refroidissement des freins.

Bugatti W16 Mistral

Depuis la Veyron en 2005, le moteur W16 a toujours été le cœur de toutes les Bugatti. La Bugatti W16 Mistral est le dernier modèle de la marque à utiliser le légendaire W16.

Représentant bien plus qu’une simple évolution de la Chiron, il s’agit d’un roadster inédit qui rend hommage aux cabriolets les plus mythiques du constructeur français. Visuellement, la filiation avec la Chiron est bien présente. Selon le constructeur, le design de la W16 Mistral  s’inspire également de la Type 57 Roadster Grand Raid de 1934. La W16 Mistral se présente donc comme “le“ roadster ultime.

Renault R5 Turbo 3E

La Renault R5 Turbo 3E est toujours turbo, mais maintenant électrique. Elle a cumulé les succès en rallye, fait battre les cœurs, et collectionné les superlatifs… La R5 Turbo 2 a 40 ans cette année !

Une icône remise au goût du jour. Situés à l’arrière, les deux moteurs électriques développent 280 kW, une puissance équivalente à 380 ch. Le couple de 700 Nm est disponible dès l’accélération. Les batteries de 42 kWh permettent d’enchaîner les sessions de drift à pleine puissance. La carrosserie en fibre de carbone habille un châssis tubulaire. Les pneus slicks sont conçus pour le drift et des supports pour caméras permettent d’enregistrer et partager les sessions. Ce show-car qui gagne 25 cm en largeur par rapport à la « Turbo 2 ». Détails esthétiques : les vitres aux tons rose violacé. On remarquera aussi les incrustations de LED rouge qui s’illuminent pendant les drifts.

Chantilly 2022, ce gout d’international

Des nouveautés en première mondiale et un jury toujours aussi éclectique. Comme depuis la première édition, il est composé de personnalités de tous horizons, tant au niveau du milieu dans lequel ils évoluent – stylistes et historiens de l’automobile, collectionneurs, conservateurs de musée, hommes d’affaires, journalistes… que de celui de leur nationalité: française bien sûr, anglaise, américaine, néerlandaise, indienne, italienne, suisse, allemande, portugaise et enfin australienne.

C’est la superbe Aston Martin DRB22 qui a remporté le Concours d’Élégance, ce concept-car rappelle l’esprit et les lignes des célèbres DBR1 et DB3S. Le prix du public a été décerné à la Renault R5 Turbo 3E.

De cette exposition unique en son genre, un bolide exceptionnel a remporté l’adhésion du jury pour l’attribution du Best of Show des voitures d’avant-guerre : l’HISPANO-SUIZA H6C Dubonnet Xenia de 1938. La TALBOT LAGO T26 GS Barchetta Motto de 1950 s’est vue attribuer le prix du Best of Show des voitures d’après-guerre. Parmi les prix spéciaux, citons le Prix Spécial FFVE de l’authenticité décerné à la CITROËN SM Mylord Cabriolet Chapron de 1972. Orchestré par la FFVE, le grand Prix des Clubs à récompensé le Rolls Royce Enthusiasts Club pour la qualité d’ensemble de sa présentation.

Mes impressions de ce Chantilly 2022

Impossible en tout cas de ne pas avoir la larme à l’œil devant cette orgie de métal et d’odeurs d’huile. Le soleil et les sourires étaient au rendez-vous. Tout comme le public, encore une fois extrêmement nombreux! Déambuler à travers les clubs autour du domaine est une bouffée de passion automobile.

Tôt le matin, la brume habille les murs du château et le soleil qui la traverse rends le lieu féérique. Le conte de fée est parfait car la voiture qui vous fait rêver et forcément quelque part pas loin.

J’ai pu voir pour la première fois les Lotus de nouvelles générations. Le light is right me manque, mais les nouveautés semblent vraiment intéressantes. J’étais surpris aussi du nombre incroyable de Bugatti présentes, anciennes et actuelles. Le parking est aussi incroyable que les exposants. Car oui il y a aussi des Bugatti qui restent sur le parking visiteur…

Au final, je n’ai qu’une hâte, revenir pour le chantilly 2023!

Photos du Concours d’élégance Chantilly 2022

Dacia Manifesto, un concept et un plan

Un Manifesto c’est quoi? Un manifeste de marque! Tout simplement une déclaration qui détaille aussi aux consommateurs ses objectifs ainsi que ses engagements futurs. C’est que Dacia présente aujourd’hui, mais aussi un concept car, le Dacia Manifesto! J’ai eu la chance de le découvrir discrètement dans Paris il y a quelques jours…

De la Renaulution au Dacia Manifesto

Rappelez vous! C’était le 14 janvier 2021 dernier. Le groupe Renault présentait sa Renaulution: le nouveau plan stratégique de l’entreprise fixant le cap de chaque marque. L’objectif de Dacia était clair: devenir le leader de la mobilité accessible, la marque de l’essentiel. Vous avez bien lu essentiel et non low-cost. C’est un tournant et un nouveau visage pour cette marque désormais bien implantée sur le marché Français et Européen.

C’est donc vingt mois plus tard que Dacia ouvre un nouveau chapitre de son histoire. Cela passe par un nouveau logo, des nouvelles concessions, un nouveau design et des nouvelles couleurs. Avec un secteur en difficulté, Dacia affiche une belle santé et progresse de 17% quand le marché chute de 10%. Dacia est aujourd’hui la 3ème marque en Europe pour les ventes aux particuliers. Au total c’est 7,5 millions de voitures vendues en 18 ans.

Essentielle et cool à la fois

Dacia propose l’essentiel au client et démontre que c’est suffisant. La notion d’essentiel évolue avec le temps. Le meilleur exemple est la climatisation. Pas forcément présente il y a 18 ans, elle est aujourd’hui devenue incontournable. Il faut comprendre qu’il n’y aura pas de superflus. Tout simplement parce que l’automobile est un témoin des changements du monde d’aujourd’hui et surtout qu’elle devient un produit de luxe.

Les nouveaux clients arrivent avec une façon différente de consommer la voiture. Rien de plus, rien de moins. C’est le concept de Dacia: des voitures qui donnent envie et qui restent abordables. Car on le sait, l’accès à la mobilité va devenir problématique.

Essentiel ne signifie pas rustique, ni austère. On le voit désormais, les couleurs sont séduisantes. Les solutions sont ingénieuses et créatives comme le Media Control ou les barres de toit modulaires. Finalement Dacia abandonne totalement son image low-cost en proposant des véhicules avec un look plutôt cool et cela sans surcout pour le client final.

Une expérience client facile

Le Dacia Manifesto s’accompagne d’un changement de look pour les modèles, avec l’adoption du nouveau logo baptisé le Dacia Link. Un D et C qui forme un maillon, symbole de robustesse. Et cela passe également par l’expérience client en concession qui se veut facilité au maximum.

Les concessions du réseau Dacia lancée au printemps deviennent plus fonctionnelles et éco-responsable. On notera l’absence d’écran, à part celui du vendeur pour présenter le futur véhicule en réalité augmentée. Un bureau carré qui permet plus de convivialité. Des grands panneaux imprimés présentent l’offre. Cette dernière aussi se veut la plus simple possible.

Parce que c’est important, les matériaux sont en grande partie recyclés et durables. Les socles sur lesquels reposent les meubles sont des briques en pneus recyclés et s’assemblent aux panneaux verticaux du mobilier.

L’objectif de la marque est de convertir 70 % des 2 500 sites du réseau d’ici à la fin de l’année 2023.

Thomas Brient, directeur Efficacité des ventes et du marketing de Dacia.

Robuste et outdoor

Si on considère qu’un client Dacia conserve son auto pendant 8 ans en moyenne et que 60% d’entre eux rachètent une Dacia. Alors oui, une Dacia est robuste! Cette robustesse et cette fiabilité font des Dacia les voitures idéales pour les activités outdoor. Ce n’est pas pour rien que la couleur de la marque est passée du bleu au vert!

D’ailleurs pouvoir s’échapper au vert fait partie de l’ambition de Dacia. Tout d’abord, la marque continuera de proposer des transmissions intégrales et des équipements dédiés à l’outdoor. A partir de ce Dacia Manifesto, on peut dire que les modèles n’ont pas seulement le look baroudeur, ils le sont vraiment!

Voici par exemple un kit qui sera disponible en 2023 sur le Jogger. Il permet d’installer en quelques minutes et très facilement un lit 2 places. Et si vous êtes plus nombreux, il sera possible de connecter une tente à l’habitacle pour un espace de vie augmenté. C’est totalement génial!

Le concept Dacia Manifesto

Pas seulement une déclaration, Manifesto est aussi un concept-car qui concentre et réaffirme les valeurs de la marque Dacia. Ou les nouvelles valeurs devrais-je dire. Dacia Manifesto introduit de nombreuses idées dont certaines se retrouveront assez rapidement sur les futures Dacia de série.

Evidemment pas toutes, même si j’apprécie le délire dans son intégralité et que je me verrais très bien à son volant! D’abord il n’y a aucun filtre entre les passagers et l’environnement. Pas de portes, pas de vitres, pas de pare-brise. Le smartphone est intégré à la planche de bord via l’innovation YouClip. Un système de fixation simple et modulables que l’on retrouvera rapidement sur plusieurs modèles de la marque.

Aussi avant d’être un objet design, le concept Manifesto incarne notre vision et rassemble de nombreuses innovations parfois extrême dans leur exécution mais toujours abordables pour le client.

David Durand, Directeur du Design Dacia

Prêt pour l’aventure

Un seul phare? Parce que pourquoi pas. Même si techniquement c’est mieux d’en avoir deux. On n’en trouve qu’un seul sur le Dacia Manifesto et en plus il est extractible pour se transformer en lampe torche. Roues increvables et 4×4 pour aller partout, c’est la base. Un intérieur qui se lave au jet d’eau. Des sièges qui se transforme en sac de couchage, tout est prêt pour l’aventure!

Et des matériaux recyclés pour réduire son empreinte environnementale. Il y a du Starkle par exemple. C’est un matériau fabriqué à partir de polypropylène de réemploi et qui se distingue par son rendu moucheté. Et aussi des matériaux naturels comme le liège sur la planche de bord. A noter que le chrome a disparu, comme sur les dernières Dacia.

Malheureusement, le concept Manifesto n’annonce pas un futur modèle. Il incarne juste l’ambition de la marque d’accompagner ses clients dans leur engouement croissant pour les activités Outdoor. D’ailleurs, la marque est partenaire officiel de l’UTMB. L’UTMB, ce sont des courses d’ultra-trail, offrant aux coureurs venus du monde entier la possibilité de vivre des expériences de trail running exceptionnelles dans des destinations uniques au monde.

En tout cas, quel chemin parcouru depuis la première Logan qui misait tout sur le low-cost jusqu’à ce Manifesto. Véritable source d’inspiration pour la montagne, le sable. Bref, un petit concept vraiment cool!

Toutes les photos de Dacia Manifesto

Bigster, future star?

Même si il était tapi dans l’ombre. Le Bigster semble être la future star à venir de la marque Dacia. C’est lors de la conférence de presse Renaulution qu’elle fut présentée. Luca De Meo a confirmé la montée en gamme de la marque. Le modèle de série devrait être assez proche de ce concept et il y a vraiment une attente autour de ce modèle qui viendra prendre place au dessus du Duster.

Long de 4,60 m, soit 12 cm qu’un Renault Kadjar et 25 cm de plus qu’un Duster, le Bigster va permettre à Dacia de faire son entrée sur le segment des SUV compacts. Un segment hyper concurrentiel où l’on attends Dacia avec une offre à la fois économique mais aussi sexy désormais. Si on ne connait pas encore le tarif définitif, le Bigster en impose déjà avec ses lignes de baroudeuses totalement assumées.

39éme Concentration Alpine & Gordini

Direction le circuit de Croix-Ternois ce samedi 3 septembre 2022! L’Association Sportive des Alpine du Nord organise la 39éme Concentration Alpine & Gordini! C’est parti pour un reportage photo de ces belles voitures bleues ( et pas que )…

La passion Alpine

Alpine est certainement la marque de voitures de sport françaises la plus connue à travers le monde. Son palmarès colossal en compétition, avec notamment un titre de champion du Monde des rallyes en 1973 et une victoire au Mans en 1978, justifie sans doute le culte que de nombreux amateurs lui vouent.

Alpine, c’est aussi une activité de constructeurs et, au-delà de l’emblématique Berlinette A110, la réalisation de nombreux modèles de valeur. La dernière étant l’A110 sortie en 2017 et que j’avais eu l’occasion d’essayer. Quel bon souvenir!

Plusieurs catégories pour les roulages

L’association avait divisé les roulages en 3 catégories pour que chacun puisse rouler à son rythme. La première est la catégorie A ou promenade, elle regroupe les pilotes débutants ou occasionnels. L’occasion de voir les Alpine, Spider et Renault à moteur Gordini évolués sur la piste de Croix en Ternois

Ensuite, la seconde catégorie est la B ou performance. Elle est réservée aux pilotes expérimentés, et permet également de rouler avec une auto préparée pour la compétition.

Enfin, la catégorie RS pour Renault Sport et nouvelle Alpine. Vous l’aurez compris, il s’agit des véhicules de la gamme Renault Sport, uniquement en motorisation essence et immatriculés.

De l’A110 pour tous les gouts

La première chose à laquelle on pense lorsqu’on dit Alpine, c’est la fameuse Berlinette. Apparue au salon de Paris en 1962, elle est développée par Jean Rédélé et fabriquée à Dieppe entre 1962 et 1977 à partir de mécaniques Renault. Elle accroche à son palmarès sportif le championnat des rallyes en 1971 et 1973.

Nous sommes en 2022 et la berlinette A110 est toujours aussi mythique. Sa production étant estimée à 7 579. C’est toujours assez exceptionnel d’en croiser autant. Sa remplaçante conserve la ligne et la recette qui a fait son succès: légèreté et plaisir au volant.

Alpine GTA, 610 et A310

C’est dix ans après la naissance de l’A110 qu’Alpine présente l’A310. Jean Rédélé rêve d’une véritable GT, confortable et spacieuse accueillant jusqu’à quatre passagers, capable de séduire une large clientèle orientée vers les nombreuses productions italiennes et anglaises.

Le nouveau modèle tant attendu par la presse et par le public va marquer dans une certaine mesure le déclin d’Alpine. Hélas. En tout cas elle ne manque pas d’allure et rappelle une belle époque automobile. Aujourd’hui encore, ses échappements crachent des flammes de son V6 turbocompressés! Autant vous dire que si la prochaine Alpine est électrique, fuyez si vous voyez de telles flammes!

Quelques belles Renault

L’histoire d’Alpine est intimement liée à celle de Renault. Il y avait quelques modèles intéressant lors de cette concentration. Je citerais dans le désordre des Renault 5 Turbo et sa descendante spirituelle: la Clio V6. Les deux phases étaient présentes. Et puis la Renault Spider, la Lotus Elise Française.

Quelle histoire aussi pour cette auto! Pendant les années 1990, les Williams-Renault dominent la Formule 1, et il y a là une formidable publicité possible pour une voiture de sport. L’Alpine A610 Turbo n’aura pas de descendante pour des raisons de marketing. Renault préfère capitaliser sur ses victoires en F1, en créant une nouvelle marque filiale, abandonnant celle d’Alpine. Tous les logos sont enlevés des dessins, et le discours officiel la présente comme un modèle né sous la nouvelle filiale : Renault sport. Au total ce seront 1 726 Spider, dont 90 en version Trophy pour la compétition qui sortiront de l’usine Alpine de Dieppe.

Alpine, passion toute génération

La marque Française est assez ancienne pour avoir une belle histoire. Depuis sa création à Dieppe, en Normandie, en 1955 par Jean Rédélé, à l’époque concessionnaire Renault. Puis dix-sept ans après la fin de la production du dernier modèle Alpine, sa renaissance sous l’impulsion de Carlos Ghosn, alors PDG de Renault. C’est à dire avant qu’il devienne l’Arsène Lupin des temps modernes.

Mais aussi pour séduire toutes les générations. Son engagement en rallye, en endurance et en Formule 1 attire! La nouvelle A110 qui respecte l’esprit de Jean Rédélé permet de faire le lien entre les plus anciens et les jeunes. Tout est lié et la passion est partagée. Contrairement à certaines marques ( comme celle à hélice ) qui mettent leur passé à l’écart.

En tout cas, bravo à l’Association Sportive des Alpine du Nord pour cette belle organisation. Officiellement créée le 11 juillet 1983 par une bande de passionnés. Voilà qui ne me rajeunit pas! Vous pouvez retrouver leur site internet ici.

Photos de l’évènement

Rouler en E85 ? Ford a la solution !

Ford revient sur le marché du super éthanol avec le lancement de six modèles compatibles avec le carburant E85 qui séduit de plus en plus d’automobilistes, car plus propre et plus économique. Pour présenter ses nouveaux véhicules, le constructeur a choisi le dépôt emblématique de Gennevilliers de TotalEnergies, 1er distributeur d’E85 en France avec plus de 800 stations-service au sein de son réseau.

Le SuperEthanol ou bioéthanol ou E85: c’est quoi ?

Le bioéthanol est le seul carburant liquide pour moteurs essence qui soit renouvelable et immédiatement disponible puisqu’il est produit à partir de matière première végétale. D’où l’appellation bioéthanol faisant référence à l’origine vivante végétale et non fossile de ce carburant.

En France, le bioéthanol est issu de la fermentation des sucres et de l’amidon contenus dans les betteraves sucrières, les céréales et leurs résidus de transformation. Oui en France, nous produisons du carburant! Sa production concerne moins de 1 % de la Surface Agricole Utile (SAU) nationale, et seulement 0,6% en retirant la contribution des coproduits pour l’alimentation animale, En équivalent temps plein, elle représente 9 000 emplois agricoles et industriels directs, indirects ou induits dans les territoires concernés. Cocorico!

La France est le 1er producteur européen d’alcool agricole, avec 25 % de la production européenne en 2020. Le bioéthanol français est donc fabriqué à partir de matières premières made in France, dans des distilleries implantées dans les territoires ruraux.

Bon pour l’emploi, bon pour le climat

Prenons exemple d’une production que l’on connait bien dans le Nord: La betterave! A partir d’une même betterave, on produit du sucre, de l’éthanol et de la nourriture pour les animaux.

Les betteraves et les céréales absorbent le CO2 de l’atmosphère en quantité importante, lors de leur croissance grâce à la photosynthèse. Elles sont ensuite transformées pour produire du bioéthanol, incorporé dans les essences. Le CO2 rejeté dans l’atmosphère lorsque le moteur fonctionne correspond au CO2 absorbé lors de la croissance de la biomasse.

Surtout, plus on utilise de biocarburant, plus on réduit la part d’énergie fossile pour se rapprocher de la neutralité carbone!

Les différences entre E85 et E10

Le Superéthanol-E85 est un carburant composé de 65% à 85% de bioéthanol en incorporation directe, et d’essence SP 95. Les véhicules flex-E85 d’origine ou les véhicules essence équipés d’un boîtier E85 homologué, fonctionnent au Superéthanol-E85 ainsi qu’à tous les carburants essence.

Le SP95-E10 (aussi appelé E10) est un nouveau carburant sans plomb pouvant contenir jusqu’à 10% de bioéthanol en incorporation directe. Le SP95-E10 a l’avantage de produire moins de CO2 que l’essence ordinaire (car ce carburant contient 10% d’énergie renouvelable) et d’être un peu moins cher à la pompe. 99% du parc essence est compatible avec le SP95-E10.

Le SP95 et SP98 actuellement sur le marché contiennent déjà tous les deux du bioéthanol dans une concentration pouvant aller jusqu’à 5%. Tous les véhicules essences peuvent utiliser ces carburants.

Visite du dépôt de TotalEnergies à Gennevilliers

La neutralité carbone, c’est la grande ambition de TotalEnergies! Les objectifs sont annoncés avec une baisse de 40% d’ici 2030 jusqu’au 0 en 2050 sur les émissions. D’ailleurs cela se traduit par la transformation de Total en TotalEnergies, une compagnie multi-énergies.

C’est sur le site de TotalEnergies à Gennevilliers que commence ma découverte du développement de cette entreprise Française ( rappelons le ) face au défi climatique.

Si la production de biocarburant se limite à 0.3 M de tonnes par an en 2020. TotalEnergies investit énormément pour atteindre les 2 M de tonnes en 2025 puis 5 M de tonnes en 2030! Sans oublier les autres énergies comme l’électricité. Ainsi la marque est 1er distributeur en France avec 800 stations proposant de l’E85. Et puisque la demande est forte: 70 stations sont équipées de bornes de recharge électrique. Avec un objectif de 300 stations d’ici 2023!

Sur le dépôt de Gennevilliers, la logistique est impressionnante, et le balai des camions citernes faisant le plein pour remplir les stations services est incessant!

Rouler en E85 : les avantages !

Bref, revenons à ce qui nous intéresse: l’E85! Voici 3 bonnes raisons de rouler à l’E85:

  • Économique : avec un prix au litre en moyenne à 0,70€ environ 50% moins cher que le SP95-E10 (1,40 €/l)
  • Aucun problème d’autonomie : flexible, on peut faire le plein partout en, E5, E10 et E85
  • Pas de malus : Calcul du Malus favorable avec l’abattement de 40% des rejets en CO2

Comme on l’a vu plus haut, il est aussi moins polluant que l’essence. Ce qui est bon pour la nature qui commence à saturer des activités de l’Homme. Il fait aussi travailler la France, du secteur agricole, de la transformation chimique, de la distribution, et de l’automobile! Il pèse positivement dans notre balance commerciale en réduisant l’importation de pétrole.

Par ailleurs, son prix est beaucoup moins soumis aux fluctuations de celui du pétrole. D’ailleurs au jour où j’écris cet article, le 11 octobre 2021, le prix du gazole vient de battre un nouveau record, battant le précédent de 2018 qui avait déclenché la crise des gilets jaunes. Le litre de gazole est donc vendu plus de 1,53 euro en moyenne dans les stations aujourd’hui.

Et les inconvénients…

Il en faut bien! Pour fonctionner un moteur a besoin d’énergie et pour le même effort, il a besoin de la même quantité d’énergie. Le problème c’est qu’il y a moins d’énergie dans 1L d’E85 que dans 1L d’E10. Il faut donc un peu plus d’E85 (20 à 25%) pour parcourir la même distance. Heureusement, le cout de l’E85 est tellement faible par rapport à l’E10 que le consommateur est toujours gagnant!

Il y a aussi les modifications techniques liées au passage d’un moteur essence à celui acceptant le superéthanol. L’adaptation du véhicule parfois coûteuse : le coût de l’installation pour pouvoir rouler à l’éthanol peut être cher. Ce n’est pas le cas chez Ford qui ne fait pas payer au client le surcout ou très peu ( 300€ sur Kuga ).

Le véhicule doit être équipé spécialement pour supporter l’E85, et quelques modèles seulement sont commercialisés en France. Attention donc à la perte de la garantie constructeur si vous touchez à la mécanique!

Et enfin, on ne trouve pas le carburant partout, même si depuis 2 ans le nombre de stations-service qui le proposent a explosé! 1467 stations il y a 2 ans, 2554 aujourd’hui! Elles sont référencées sur le site bioéthanol. Cela représente 28% des 9000 stations services Française. Et si vous quittez la France, il y a fort à parier que vous devrez faire le plein… à l’essence!

Ford précurseur en France

Si Ford a était l’un des précurseurs du bioéthanol en France, il reste aujourd’hui l’acteur majeur. Après un premier essai en 2005 en France, Ford est revenue en force en 2019 après 8 années d’absence. La marque dispose pas moins de 6 véhicules au catalogue, dont 2 utilitaires. Il s’agit des Fiesta, Puma, Focus et Kuga pour les particuliers.

Le succès est immédiat, notamment pour le Kuga. En seulement 6 mois de commercialisation, les ventes sont passés de 90% de diesel à 85% de moteur E85 en quelques jours! C’est 6 000 Kuga Flexifuel vendus en 6 mois, soit 95% sur la période!

La Ford PUMA Flexifuel à l’essai

J’ai choisi d’essayer la petite Puma dans une jolie finition ST Line. A ne pas confondre avec la puissante ST de 200ch essayée l’année dernière! Ici seule la carrosserie est sportive. Ce qui lui donne un très joli look surtout dans ce bleu Island!

A l’intérieur

Reprise de la Fiesta, la planche de bord est bien pensé pour son ergonomie. L’écran central tactile mesure 8 pouces tandis que l’instrumentation numérique atteint les 12,3 pouces. L’intuitive interface SYNC3 intègre un GPS et sait répliquer les applis des smartphones. Android Auto fonctionne bien, par contre je n’ai pas trouvé comment baisser le volume du guidage dans le GPS…

Un petit mot sur le coffre dont Ford est toujours fier. Il est imposant pour sa catégorie avec ses 410 litres et dispose d’un astucieux bac lavable à l’eau grâce à un bouchon de vidange.

Moteur

Adapté d’origine à l’E85, ce 3-cylindres 1.0 125 ch conserve bien entendu la garantie constructeur, ce que perdent les modèles équipés en après-vente d’un boîtier d’adaptation E85. Les modifications portent sur le circuit carburant prévu pour le super-éthanol plus corrosif, les soupapes et les sièges de soupapes renforcés et les injecteurs au débit augmenté.

Le Puma consomme plus quand il brûle de l’E85, le bioéthanol contenant moins d’énergie par litre que le SP95. Le 1.0L EcoBoost Hybrid se contente de 5.8L/100km de moyenne, ici nous sommes plus à 8.3L/100km de moyenne.

Au volant

Sur la route, ce petit SUV dispose d’un train avant incisif et efficace. Très agréable à emmener, mais cela manque d’engagement à cause d’une assistance de direction un peu trop forte pour bien ressentir l’adhérence. Par rapport au Puma 125 ch doté de la micro-hybridation, difficile de constater une différence à la conduite si ce n’est quelques secondes perdus sur le chrono. L’amortissement est sec, en contrepartie le roulis est bien maitrisé. C’est ça de faire le beau sur des belles jantes de 19 pouces aussi!

Résultat des courses: A peine 20 % de surconsommation avec un carburant facturé 55 % moins cher. Le calcul est vite fait!

Fiche Technique de la Ford Puma Flexifuel 1.0L TSI 110ch

MOTEUR
Type : 3 cylindres turbo
Position : Avant
Cylindrée : 999 cm3
Puissance maxi : 125 ch
Couple maxi : 200 Nm
TRANSMISSION
Traction
Boîte de vitesses (rapports) : manuelle (6)
POIDS
Données constructeur à vide : 1280 kg
Rapport poids/puissance : 10.24 kg/ch
PERFORMANCES
Vitesse maxi : 187 km/h
0 à 100 km/h : 10″00 sec
CONSOMMATION
Moyenne normalisée : 8,3 L/100 Km
CO2 : 135 g/Km
Puissance fiscale : 6 CV

Rencontre avec la Renault R5 prototype

En pleine Renaulution, le constructeur français est rentrée dans une nouvelle dynamique impulsée par son nouveau Directeur Général, Luca de Méo. C’est là que la Renault 5 prototype rentre en jeu pour marquer le coup. Comme une évidence venant de Luca De Meo, c’est lui même qui a inventé la recette avec la Fiat 500, lorsqu’il était le patron de la firme italienne.

La Renault 5

La Renault 5, R5, est née 1972, elle a bientôt un demi siècle, et produite à près de 6 millions d’exemplaires, une citadine, simple, populaire, sympathique, qui a séduit des générations entières. La plus vendue en France pendant 10 ans.

Elle a connu des déclinaisons sportives: de l’Alpine à la Turbo, une deuxième génération la super5 de 84 à 96, avant d’être remplacé définitivement par la Clio.

De Meo a trouvé son passé, ses fondations, son histoire. Maintenant, il faut créer le futur!

Echo 5

Nommé en interne Echo5 sous le matricule B1316, ce projet est né des dessins réalisés il y a quelques années par le designer François Leboine, aujourd’hui responsable des concept-cars chez Renault. À l’époque, il travaillait sans cahier des charges précis sur un hypothétique retour de la R5.

Laissés en sommeil dans des cartons, ces sketchs crayonnés pour le plaisir ont tapé dans l’œil du nouveau patron italien. Et ce, dès son arrivée au mois de juillet 2020 lorsqu’il a découvert tous les projets en cours au centre de style.

La rencontre

Quelques mois plus tard, la R5 prototype apparait lors de la Renaulution! Clin d’œil à la célèbre aïeule, la Renault 5 Prototype arbore un logo tout nouveau tout beau ! Il rend hommage au losange dessiné par Vasarely et qui fut inauguré sur la Renault 5.

La boucle est bouclée.

Autre référence de cette époque Pop, et prospère, la couleur jaune éclatante qui est aussi celle de Renault. Les paupières basses apportent une touche espiègle à la R5 Prototype. Pas sûr que cela franchisse le cap de la série. Le nouveau losange est lumineux. Lorsque l’auto a coupé le contact, il ne reste qu’une forme noire c’est high-tech.

Avec la R5 originale à côté, cela n’a plus grand chose à voir, mais bon sang que c’est réussi! Il y a de nombreux éléments qui ne seront pas repris, mais les proportions affichées devrait rester. Cela me rappelle la découverte de Twin’run, qui donna naissance à la Twingo 3!

En m’approchant, je remarque de nombreux petits détails, certains franchouillard comme ce drapeau Français dans les coques de rétro. Le 5 repris de façon lumineuse sur les flancs, ou encore les optiques qui reprennent la forme des R5 et qui reposent sur un système de LED. On notera la prise de recharge qui prend la place de la petite grille sur le capot moteur.

Le choix des matériaux est également intéressant. Avec ce toit noir, et les parties plastiques travaillées de manière originale. Elles semblent être en plastique recyclé. Les feux situés en dessous des phares, avec leur forme rectangulaire, rappellent les projecteurs antibrouillard additionnels de l’époque. Les designers ont choisi de mélanger R5, surpercinq…

Un nouveau logo

Et bien que figurait vous que ce logo ne restera pas dans le cartons! Il apparait déjà dans les spots publicitaires et les réseaux sociaux pour un déploiement en concession en 2022!

Pour le voir sur un modèle, il faudra attendre l’année prochaine et ce sera sur la Mégane électrique. Il sera ensuite repris par le reste de la gamme, avec aussi en 2022 le nouveau Kadjar. Gilles Vidal, directeur du design de la marque, a indiqué que toutes les Renault auront ce logo d’ici 2024.

Le losange est l’emblème de Renault depuis 1925. C’est la neuvième fois qu’il change. La dernière évolution de l’identité visuelle remontait à 2015, mais avec une base datant de 1992. La marque le reconnaît bien volontiers : son logo « commençait à dater ».

Comme de nombreuses marques automobiles avant lui, Renault a fait le choix d’un logo plus simple, plus épuré. Il est ainsi à plat, sans signature ou effet de couleur. Le nouveau losange est constitué de deux lignes qui s’emmêlent.

Cela permet de raconter une histoire, celle d’une symbiose, d’un cycle, d’un chemin entre deux losanges qui s’imbriquent par un effet d’optique en créant une complémentarité et impression de mouvement continu.

Gilles Vidal, directeur du design

Ces lignes permettent de plus de créer une animation pour l’apparition du logo. Et cette animation se retrouvera sur les véhicules, pour les séquences d’accueil.

Un futur électrique

La R5 du futur sera basée sur une version électrifiée de la plateforme CMF-B (le châssis des Clio 5, et Captur 2). Ce choix s’explique par la volonté de vendre la Renault 5 Electric au prix de 20 000 €, voire moins. Quand on sait qu’une Zoé débute à 32 000 €! Ce sera d’ailleurs une gageure puisque le modèle sera made in France. En effet, la Renault 5 Electric sera assemblée dans l’usine de Douai (59) et le moteur à Cléon. Tandis que sa batterie aura une origine européenne tout du moins au niveau de son assemblage.

Chic, iconique et tonique, cette citadine électrique fait un subtil clin d’œil au passé de la marque tout en traçant son avenir. Vivement 2024!

Toutes les photos de la rencontre ici:

Première rencontre avec la Volkswagen ID.4

Le premier SUV 100 % électrique de Volkswagen est là. Au lancement, le constructeur allemand proposera une 1ST édition comme pour l’ID.3, mais cette fois avec des batteries de 77 kWh.

La plateforme modulaire MEB du groupe Volkswagen accouche aujourd’hui d’un deuxième enfant. Le premier SUV 100 % électrique du constructeur allemand est officialisé, même si ce n’est qu’une demi surprise, tant les fuites et les images de modèles sans camouflage ont inondé le web ces derniers mois.

C’est donc au détour d’un studio Parisien que VW m’a proposé de venir découvrir en statique cette ID.4.

Le nouveau style ID

Esthétiquement, l’ID.4 fait bien plus affirmé que l’ID.3, et pour cause : le SUV mesure 4,58 mètres, soit 32 cm de plus qu’une ID 3, et 10 cm de plus qu’un Tiguan!

Pourtant  l’empattement généreux est exactement le même sur ID.3 soit 2,77 mètres! La réduction au maximum des portes-à-faux donnent à cet ID.4 un espace d’accueil important, digne du segment supérieur des SUV thermiques selon Volkswagen. En clair, un format de gros Tiguan, mais des volumes plutôt dignes d’un Touareg. Résultat : un volume de coffre de 543 litres, et une habitabilité aux places arrière probablement grande pour la catégorie.

Malgré son embonpoint et sa prise de hauteur par rapport à une ID.3, l’ID.4 conserve un coefficient de traînée de 0,28, ce qui est excellent. D’un point de vue personnel, c’est réussi visuellement et je me demande si VW aura le culot de proposer des finitions R Line dans le futur.

Des options en pagailles

Quatre teintes seront au programme au lancement : blanc Glacier, bleu Crépuscule, gris Manganèse et jaune Monaco. Les feux à LED seront de série sur tous les niveaux de finition, mais l’éclairage matriciel sera en série uniquement sur l’édition de lancement 1st max, tout comme les feux arrière LED 3D. D’autres éléments seront de série sur 1st Max, comme le grand toit en verre panoramique, l’ouverture électrique du hayon avec capteurs, ou l’affichage tête haute à réalité augmentée. L’écran tactile multimédia est de 10 pouces sur finition 1st, et 12 pouces sur 1st Max.

Pour le reste, c’est du grand classique avec le MirrorLink, Android Auto et Apple Carplay, les services de connectivités (avec paramétrages par application sur smartphone pour certains éléments de l’auto) et la multitude d’aides à la conduite.

Batterie et moteur

Le moteur électrique de 204 ch et 310 Nm est situé juste devant le train arrière et est alimenté par une batterie de 77 kWh à refroidissement liquide, pesant 493 kg. Elle est garantie 8 ans et 160 000 km. Pour l’instant, l’ID.4 n’est donc pas proposé avec les plus petites batteries de l’ID.3. En revanche, Volkswagen annonce déjà une version à quatre roues motrices plus puissante pour 2021.

L’autonomie sur cycle WLTP est de 500 km, soit une trentaine de kilomètres de moins qu’une ID 3 à batterie équivalente.

Tarifs Français

Les prix pour la France sont désormais connus. Il vous en coutera 47 950€ pour l’ID.3 1st soit 44 950€ en retirant le bonus écologique de 3 000 € . Tandis que l’ID.3 1st max, mieux équipée, sera proposée à 58 950€ doit 55 950€ avec le bonus écologique 3 000 € déduit.

Photos de la Volkswagen ID.4 Pro

Joyeux anniversaire Audi Sport!

Au début d’Audi Sport, il y a la technologie quattro. Si elle est désormais présente sur tous les véhicules électriques Audi, qu’ils soient faits pour la route ou pour la compétition, elle a d’abord été mise au point pour des voitures de rallye!

Et oui , le système de traction intégrale a révolutionné la conduite sportive en apportant à la fois sportivité et sécurité. Cette innovation lance définitivement Audi dans le monde des rallyes. L’écurie participera pour la première fois aux championnats du monde en 1980 et ses voitures deviendront légendaires, non seulement grâce à leurs victoires (23 titres mondiaux) mais surtout par leur maniabilité, leur traction et leur tenue de route exceptionnelle, peu importe les conditions.

Pour fêter 40 ans de quattro et 25 ans de modèles RS, Audi m’a convié sur le circuit de La Ferté Gaucher.

Audi RS Q3 Sportback

@louisleducphoto

Réveil matinal sur Paris, mais tonique puisque la couleur du RS Q3 ne laisse pas indifférent! Direction le circuit de La Ferté Gaucher ( LFG ) où m’attende quelques belles surprises!

Le RS Q3 récupère le fameux 5 cylindres de la RS3 et du coup elle a le droit à 400ch et 480Nm de couple. L’accélération est détonante avec un 0 à 100 km/h réalisé en 4.0 sec tout rond! Sauf que je suis perché plus haut que dans la RS3, alors certes ça accélère fort, mais cela est fait dans un confort assez troublant et il vaut mieux prendre garde à sa vitesse car elle peut grimper (très) vite!

Je roule en convoi avec Arnaud, qui est au volant d’un Audi RS Q3 mais rouge. Il parait invisible tellement les badauds sont attirés par le Vert Kyalami. Moi qui suis un garçon assez monochromatique. Me voilà servi!

Audi RS4 avant

@louisleducphoto

Arrivé au circuit, il est temps de passer aux choses sérieuses! C’est parti pour quelques tours à bord de l’Audi RS4.

J’avais gardé un excellent souvenir à bord de ce break sportif par excellence. Cette version restylée n’apporte pas grand chose à part une nouvelle face avant qui adopte désormais l’identité de la gamme RS. Sous le capot, 0n retrouve le V6 2.9L biturbo de 450ch et 600Nm. Il permet de réaliser le 0 à 100 km/h en 4.1 sec.

Pourquoi je l’aime? Parce que ça ressemble à un break mais en mieux. Parce que c’est puissant et que ça accélère fort. Parce que ça se place là où le regard se porte et que tout est très naturel dans son comportement. Et que sur circuit, on a tout sauf l’impression de rouler avec un sac à dos.

ESP Off et Mode dynamic enclenché, je n’ai même pas à jouer des palettes, la tiptronic à 8 rapports arrive à m’extirper de chaque virage efficacement pour que je n’ai absolument qu’a me concentrer sur la conduite.

Est ce que la RS4 avant joue la madame parfaite? Peut être.

Audi RS5

@louisleducphoto

Même recette que la RS4 mais dans un format diffèrent.

La mécanique est la même mais elle perd son coffre si polyvalent puisque la RS5 est un coupé ( ou gagne 2 portes et un hayon en RS5 Sportback). Le V6 2.9L délivre toujours 450 ch et 600 Nm de couple. Mais l’accélération est légèrement plus rapide avec un 0 à 100 km/h en 3,9 secondes.

La vraie différence se ressent lorsque l’on tourne ( vite ). Si la RS4 était du genre neutre, la RS5 se fait beaucoup plus légère et mobile du train arrière. Remettre les gaz trop tôt entraîne une glisse qui la fait pivoter plus que de raison tout en restant facile à contrôler! Un peu moins efficace donc, mais amusante. La RS5 dévoile un autre visage.

Audi RS6 avant

@louisleducphoto

Après une première rencontre en statique de l’Audi RS 6 Avant, c’est le moment de voir ce que ça donne par la plus radicale des manières: sur circuit!

L’Audi RS6, c’est LE BREAK ULTIME. C’est absolument monstrueux et il est difficile de passer inaperçu avec une RS 6 désormais, tant celle-ci est impressionnante visuellement parlant. Et que dire quand la configuration présentée en photo est agrémentée de jantes de 22 pouces et d’une magnifique teinte bleue mate réalisée au sein des ateliers d’Audi Exclusive ?

Sous le capot, on trouve un V8 4.0L bi-turbo de 600ch et 800Nm. L’accélération est foudroyante avec un 0 à 100km/h en 3.6 sec. La puissance est transmise aux quatre roues motrices avec une répartition du couple pouvant aller jusqu’à 85 % à l’arrière et 70 % à l’avant. En condition normale, la répartition est de 60 % à l’arrière et 40 % à l’avant. Le moteur est indexé à une boîte automatique Tiptronic à huit rapports. 2150 kilos, c’est son poids, et ça n’encourage clairement pas à l’emmener sur circuit. Et pourtant…

C’est un délire. Une catapulte qui vous envoie de virages en virages avec force. et heureusement ralenti avec encore plus de force grâce aux énormes disques carbone céramique mordus par L’Audi RS 6 se jette à la corde avec vigueur et une agilité déconcertante, bien aidée notamment par les roues arrière directrices qui, via deux moteurs électriques, peuvent braquer jusqu’à cinq degrés dans le sens opposé à celles de l’avant. Le tout en vous donnant l’impression d’avoir un train arrière léger et presque mobile quand on la place suffisamment bien au freinage.

Intense. Terriblement amusante, performante et envoûtante, l’Audi RS6 Avant sera aussi capable de ramener le canapé de mémé. J’aime énormément la RS4 mais la RS6 a réussi à me mettre une claque!

Première rencontre avec l’Audi RS6 avant 2020

Audi m’a donné rendez-vous dans une ancienne chaudronnerie Parisienne pour découvrir lors d’un shooting le dernier missile des ateliers RS: la nouvelle Audi RS6 avant.

Attention, changement de style  chez Audi puisque la RS6 Avant est le premier modèle RS à adopter le nouveau langage stylistique Audi Sport: capot nervuré surplombé d’un powerdome, feux Audi Matrix LED HD avec technologie laser, calandre Singleframe sans cadre, poupe musclée intégrant deux sorties d’échappement chromées, prises d’air sculptées… Il est loin le temps où la RS6 était un sleeper ( modèle discret et surpuissant ).

Par rapport à une A6 avant, la carrosserie a été abaissée de 20 millimètres et élargie d’environ 40 millimètres de chaque côté. Musclée dans ses lignes mais pas seulement, l’Audi RS6 Avant campe ici sur des jantes imposantes de 22 pouces.

De profil, le break familial est encore plus athlétique. En référence à ses origines issues de la compétition, l’Audi RS 6 Avant voit ses ailes élargies et encore plus marquées à l’instar des « quattro blisters » des premières Audi quattro, ce sont ces plis de carrosseries au dessus de chaque jante.

Des chiffres, encore des chiffres. 600ch, 800Nm et un 0 à 100 km/h explosé en 3.6 secondes. Le moteur V8 bi-turbo 4.0 TFSI s’accompagne d’un système d’hybridation légère, « mild-hybrid » qui fonctionne à l’aide d’un démarreur entraîné par courroie et d’une batterie 48 volts.

Pour une agilité et une sécurité sans faille, la transmission intégrale permanente quattro, de série, répartit la force motrice sur les deux essieux. Le train arrière se fait directionnel pour favoriser l’agilité ou la stabilité à haute vitesse.

Conçue pour un confort inégalé sur les longs trajets et pour une expérience de conduite dynamique, l’Audi RS 6 Avant dévoile ses multiples facettes via l’Audi drive select. De série, le système vous permet de paramétrer votre véhicule (châssis, direction, suspension, accélérateur) selon différents modes : auto, dynamique, confort.

À bord de l’Audi RS 6 Avant, aucun détail n’est laissé au hasard.

On a toujours le droit à l’Audi virtual cockpit. On peut choisir entre trois modes d’affichage : classique, infodivertissement et Sport. Si le mode classique affiche les données essentielles telles que la vitesse et le régime moteur, le mode infodivertissement met l’accent sur la carte de navigation.

Le mode Sport retransmet les données relatives à une conduite dynamique comme la pression des pneus, le couple, la température de l’huile moteur, la puissance, le g-mètre… Le volant Sport avec méplat intègre des palettes RS en aluminium et des boutons multifonctions qui vous permettent de sélectionner directement les modes de l’Audi drive select d’une simple pression du doigt.

Reste plus qu’à l’essayer maintenant…

Photos de l’Audi RS6 avant

Faut il faire confiance aux pneus pas chers ?

L’achat de pneus en ligne est de plus en plus pratique et toujours une solution économique pour le client final, nous allons le voir avec le site internet 123pneus.fr .

Qui sont ils ?

L’histoire de 123pneus a commencé lorsque les têtes pensantes du groupe Delticom AG ont décidé d’acquérir le marché français des pneus en octobre 2002. Mais qui est Delticom AG ? Si ce nom ne vous dit pas quelque chose et bien on va vous le révéler. Ce groupe allemand a été fondé en 1999 pour devenir un grand distributeur de pneus en ligne sur le marché européen. Et oui, 20 ans déjà!

Lancée en 2002, la boutique en ligne française de Delticom a rapidement été reconnue pour son niveau de qualité exceptionnel. En 2006, elle a ainsi obtenu la certification TÜV (organisme de contrôle allemand) avant de se voir décerner le label de contrôle en ligne S@fer Shopping. Plus récemment, 123pneus.fr a été labellisé par deux leaders du marché en recevant les titres de « Site Approuvé par Continental » et « Michelin Site Web approuvé ».

En facilitant la comparaison des prix proposés par les différents revendeurs, l’achat de pneumatiques sur internet permet de bénéficier de prix bas et de profiter des promotions en cours. En complément de cet aspect économique, il est désormais possible de bénéficier également d’un service de pose de qualité à proximité de son domicile ou de son lieu de travail.

Les sites de revendeurs de pneumatiques se sont multipliés depuis quelques mois et les meilleurs d’entre eux offrent des prix transparents et compétitifs, des services de qualité et garantissent un délai de pose. Si le pneu est un produit technique qui touche à la sécurité de la voiture, il n’est pas indispensable de disposer d’une expertise technique particulière pour commander ses pneus, il suffit de donner le modèle de sa voiture voire les spécifications techniques présentes sur le flanc du pneu. On peut par exemple trouver des pneus pas chers facilement sur internet.

Pneus pas chers = pneus aux rabais ?

L’idée est fausse parce qu’un pneu à bon prix n’est pas forcément un pneu aux rabais, et il suffit de voir le choix préfèré des acheteurs sur internet en matière de pneus ce sont toutes des marques réputées, voici le top 10 des ventes chez 123pneus:

  1. Pirelli P ZERO
  2. Michelin ENERGY SAVER +
  3. Nokian WR D4
  4. Continental Premiumcontact 6
  5. Michelin Pilot Sport 4
  6. Michelin PRIMACY HP
  7. Goodyear Efficient Grip Performance
  8. Uniroyal RainSport 3
  9. Michelin Alpin 6
  10. Dunlop Sport BluResponse

Alors il y a t’il des pneus à éviter? Oui et non. Nous avons désormais des indices sur les pneus qui correspondent à un étiquetage UE classés selon trois caractéristiques de performance: l’efficacité relative au combustible (lettres de A à G), l’adhérence sur sol humide (lettres de A à G) et l’émission sonore extérieure (décibel).

Un pneu sportif aura une très mauvaise lettre en efficacité relative car « plus collant » mais hélas ça sera aussi le cas pour un mauvais pneu car il dilapide la puissance dans la gomme. Le mieux est alors de se fier aux avis des acheteurs et de son type de profil. Certains préfèrent un pneu endurant pour faire beaucoup d’autoroutes, un pneu bien noté pour réaliser des économies de carburant, un pneu silencieux pour plus de confort… etc

Les pneus comportent plusieurs caractéristiques importantes et instructives au niveau de la sécurité, tel que le glissement, la stabilité du roulage, la durée de vie, les caractéristiques de freinage sur voie sèche et humide, le comportement en conditions hivernales, que l’on ne retrouve hélas pas dans cette étiquetage obligatoire. Les magazines spécialisés sont une sources sures pour connaitre les meilleurs pneus du marché.

Ce qui est sur, c’est que les grandes marques sont réputées et que le pneu est votre seul contact avec le sol, donc votre sécurité! A ne pas choisir à la légère donc.

Une livraison facile

La livraison peut se faire de deux manières, soit à domicile, soit dans un atelier de montage partenaire à proximité. Et à quoi bon s’embêter à les stocker chez vous? A moins que vous ayez une station de montage à domicile qui sait! Mais autant se faire livrer dans une des 6190 stations de montage pour le montage d’un pneu.

Tout en confiance chez 123pneus.fr comme on peut le voir sur le site TrustPilot

Alors pour vos prochains pneus vous savez où commander pour faire des économies!

Bonne route!

Article sponsorisé

Comment récupérer son permis de conduire après une suspension?

Vous venez de perdre votre permis pour une durée temporaire ? On ne vous félicite pas, mais ne vous en faites pas, rien n’est perdu, il est toujours possible de récupérer votre permis et vos points… Ne perdez plus de temps et découvrez les démarches à suivre pour récupérer votre permis!

Rétention ou suspension de permis?

Dans les deux cas, une rétention et une suspension sont un retrait de permis pour une durée déterminée plus ou moins longue évidemment.
Une autorité judiciaire représentée par les forces de l’ordre, le préfet ou encore un juge interdit à un conducteur d’utiliser son véhicule après une infraction commise ou un permis non valide. Dans le cas d’une rétention, l’interdiction de conduire dure 72h. La police prends l’initiative de vous interdire d’utiliser votre voiture pendant 72h si par exemple :

  • vous êtes alcoolisé avec 0,80g/L de sang ou plus pendant que vous conduisez
  • vous avez consommé des stupéfiants
  • vous refusez de réaliser le test d’alcoolémie ou le test de dépistage
  • vous conduisez 40 km/h au-dessus de la vitesse maximale autorisée
  • vous prenez la fuite
  • vous êtes suspecté d’avoir commis une infraction dans le cadre d’un accident mortel
  • vous commettez une infraction alors que vous aviez votre téléphone à la main

Dans le cas d’une suspension de votre permis de conduire, la durée est plus longue et va varier entre 6 mois et 5 ans selon la gravité des infractions commises. Vous serez dans un cas de suspension de permis si par exemple :

  • vous grillez un feu rouge
  • vous prenez un sens interdit
  • vous faîtes un refus de priorité
  • vous effectuez un dépassement dangereux
  • vous refusez de suivre les décisions prises par la justice
  • vous conduisez sans permis valide
  • vous utilisez un détecteur de radar

Comment récupérer vos points?

Avec le site www.plusdepoints.fr, vous pouvez participer à un stage pour récupérer des points même si votre permis de conduire est un permis probatoire (jeune conducteur). Vous pouvez récupérer 4 points, sans pouvoir dépasser le plafond de 12 points. (s’il vous reste 9, 10 ou 11 points alors votre solde passera à 12 points maximum).
Si vous ne savez pas combien de points il vous reste sur votre permis de conduire, il est possible d’aller consulter le solde sur le site Telepoint du Ministère de l’intérieur.

Comment récupérer votre permis de conduire après une suspension?

Pour récupérer votre permis de conduire après une suspension administrative, vous devrez vous rendre dans votre préfecture ou sous-préfecture muni de l’attestation de votre suspension et un avis médical favorable.

Pour les suspensions de permis de 6 mois et plus : les personnes devront obligatoirement passer des tests psychotechniques. Ces tests ont pour objectif d’évaluer votre aptitude à conduire un véhicule.

Pour récupérer ses points après une suspension judiciaire, il faudra procéder de la même manière, mais vous devrez vous rendre cette fois, à l’autorité indiquée sur le libellé référence 7 qui vous sera délivré à la restitution du permis de conduire.

C’est assez long et fastidieux, c’est la raison pour laquelle il vaut mieux avoir un maximum de points sur son permis.

Conclusion pour la route

Premier conseil évident, il vaut mieux respecter le code de la route pour éviter toute infraction!

N’attendez pas non plus de ne plus avoir de points sur votre permis pour effectuer un stage de récupération de points. Vous gagnerez 4 points au bout des 2 jours organisés par un centre agréé par la préfecture. Mais attention, vous n’avez le droit qu’à un seul stage par an, vous pouvez effectuer un stage qu’à condition d’avoir au moins un point sur votre permis.

Ne confondez pas non plus ce stage avec le stage obligatoire par décision de justice. Ce dernier ne vous fera pas gagner de point, mais vous pouvez toutefois effectuer un stage de récupération de point dans la même année.

Bonne route!

Article sponsorisé
Quitter la version mobile