Test des Oakley Sutro Prizm Road

Voici les Oakley Sutro! Depuis le milieu des années 80, Oakley se démarque dans l’industrie des lunettes de soleil de sport. Aujourd’hui, ils sont l’un des rares géants à produire régulièrement de nouveaux designs et à faire avancer l’industrie. Elles proposent un look rétro élégant et des verres Prizm de qualité.

Lorsque Oakley a développé la Sutro, il voulait des lunettes pas seulement pour le vélo, mais qui puisse être porté tous les jours. Ils sont partis des lunettes de snow qui offrent une très belle vision panoramique avec un verre presque cylindrique. A partir de là, ils ont ajouté leur technologie pour en faire une lunette audacieuse et polyvalente.

Qualité optique: technologie Prizm

Utilisateur convaincu d’une paire de Radar EV, j’ai retrouvé sur la Sutro le verre Prizm Road. La technologie Prizm d’Oakley n’existe que depuis quelques années et aurait passé plus d’une décennie en développement. Ce verre offre une transmission de la lumière visible de 20 %. Ainsi qu’une protection de 100 % contre les rayons UV nocifs.

Je trouve que la teinte Road est super polyvalente et viable dans un large éventail de conditions d’éclairage. A savoir que Oakley propose d’autres options de teinte pour répondre à vos besoins. La lentille cylindrique du Sutro est fabriquée avec du plastique polycarbonate Plutonite. Cette matière est résistante aux chocs et possède un revêtement réfléchissant orange.

Le verre Prizm offre une excellente clarté, avec un contraste accru et un éblouissement réduit. Cela rends le monde plus beau. Plus sérieusement, cela facilite à repérer les changements sur la route. Et surtout, cela aide à repérer les dangers dans des conditions d’éclairage variables.

Confort des Oakley Sutro

J’ai trouvé que la Sutro est une paire de lunettes confortable avec un design bien pensé. La pièce de nez est faite de caoutchouc hydrophile que la marque appelle Unobtainium. Il constitue un point de contact confortable et adhérent, même lorsque la sueur coule. Il n’y a pas de réglage dans le nez, mais le caoutchouc doit s’étirer et épouser la plupart des types de nez pour un ajustement constant.

Les branches sont bien longues et épousent bien les côtés de la tête. De cette manière, elles restent bien en place. Le verre cylindrique n’est pas proche du visage, mais sa taille est suffisante pour bien vous protéger. Que ce soit au niveau des UV, que ce qui pourrait se présenter à vous. Cela passe par les cailloux et les insectes. En fait, lorsque vous portez les Oakley Sutro, vous avez l’impression d’être confortablement assis à l’intérieur et de regarder par la fenêtre.

A l’usage

Dernièrement, les Oakley Sutro ont fait leur apparition sur de plus en plus de visages dans le peloton du cyclisme professionnel, notamment l’ancien vainqueur du Tour de France Egan Bernal et le champion olympique Greg Van Avermaet. De toute évidence, les performances de ce modèle sont à la hauteur de certains des meilleurs cyclistes au monde. La conception bien pensée des Sutro signifie qu’elles restent en place même lorsque les conditions deviennent difficiles.

De plus, la taille du verre signifie qu’elles sont parfaites pour garder le vent et la poussière hors de vos yeux à grande vitesse. À des vitesses inférieures en montée, je n’ai eu aucun problème avec la buée. Il semble qu’Oakley ait trouvé un bon équilibre entre protection contre le vent et respirabilité.

Parfois, lors d’efforts très intenses sur le vélo, la sueur peut couler sur le front et arriver sur la lentille. Même si cela ne gêne pas la vision. Il a fallu un nettoyage complet des verres pour éliminer les traces de sel.

Style des Oakley Sutro

Avec les Oakley Sutro, je pense que la marque a réussi l’exploit difficile de concevoir une paire de lunettes élégante et sobre. Elles sont loin d’être aussi futuristes que certaines des autres lunettes de chez Oakley, et elles n’ont pas le même style exagéré que des marques comme 100%. En plus, vous pouvez customiser vos lunettes à votre gout si jamais.

Conclusion

Les lunettes de cyclisme sont devenues plus grandes ces dernières années et les nouvelles Oakley Sutro n’échappent pas au phénomène. Elles offrent une belle protection et une clarté cristalline, mais elles peuvent être trop grandes pour certains goûts. Oakley s’en est aperçu et propose la Sutro S avec une largeur de monture 16mm plus petite. Plus adaptée à mon visage!

Pas pour moi
Superbe optique
Protection
Pas pour les petites têtes
Problèmes d'évacuation de la transpiration

Photos des lunettes Oakley Sutro

Test du Van Rysel RCX

Pour ceux qui ne sont pas encore au courant, Van Rysel est la signature des vélos performance chez Decathlon. Le RCX est le premier cyclocross orienté compétition de la marque.

Le cadre du RCX

Le cadre du RCX est entièrement en carbone et arbore une belle peinture bleue qui donne au vélo une sensation de qualité supérieure à son prix. Petite mesquinerie au niveau du tube de selle ou la peinture ne remonte pas jusqu’en haut. Les poids revendiqués sont de 1 020 g pour le cadre et de 340 g pour la fourche. Encore une fois, ce sont des chiffres très respectables pour un vélo dans cette fourchette de prix, où une grande partie de la concurrence présente des cadres en aluminium nettement plus lourds.

La forme générale du vélo est assez traditionnelle, avec un tube supérieur en pente douce et aucun hauban tombant. Vus de profil, ces haubans sont comme des baguettes droites mais, vus de derrière, ils s’inclinent de façon spectaculaire, vraisemblablement pour améliorer le confort.

De même, le vélo est équipé d’une tige de selle de 31,6 mm, plutôt que la taille de 27,2 mm que nous sommes plus habitués à voir de nos jours. Une tige de selle de diamètre plus étroit offre intrinsèquement plus de flexibilité. Le câblage est également presque entièrement interne, bien qu’il ne soit pas intégré au cockpit comme c’est la mode de nos jours. Cela assure tout de même une bonne protection contre la boue. Il y a une sortie de câble inutilisé sur le tube diagonal. Peut être que Van Rysel offrira dans le futur d’autres vélos à partir de ce cadre. Enfin, il existe des supports pour deux porte-bidons sur les tailles M et L tandis que le S n’en a qu’un.

Il est difficile de manquer l’autocollant UCI sur le tube supérieur, qui indique l’approbation pour les courses de cyclocross et donne un indice sur les véritables intentions de ce vélo.

Équipement du Van Rysel RCX

Dans un marché où les prix des vélos augmentent fortement, le plus gros attrait du RCX est son équipement.

Van Rysel fait confiance aux roues Fulcrum Racing 700 DB. Il faut compter sur un poids de 1740gr sur la balance. Elles bénéficient d’un moyeu protégé par une protection contre la boue est sont montées avec des pneus Hutchinson Piranha CX en section de 33. Développé avec Francis Mourey, octuple champion de France de cyclocross, le pneu Piranha CX est un pneu destiné à la pratique du Cyclo-Cross sur terrains roulants et secs. Cela se ressent car bien gonflé, on roule finalement a la même allure qu’un vélo route. A noter que le cadre accepte des pneus jusqu’à 38mm en 700 et 42mm en 650.

La transmission est solide avec des leviers et pédalier Shimano GRX 600, dérailleur arrière GRX 810, chaine et cassette 105. Pour les freins, il s’agit de disque hydrauliques RX400 (équivalent Tiagra).

Cintre, potence, selle et tige de selle sont estampillés Van Rysel. Libre à vous ensuite d’upgrader ces éléments. Mais force est de constater qu’en sortie de magasin, on a déjà un vélo qui tient la route.

Transmission Shimano

Côté transmission, ce vélo est équipé d’une transmission mixant leviers Shimano GRX 600 (équivalent 105), dérailleur arrière GRX 810 (équivalent Ultegra) , chaine 105, pédalier GRX 600 40 dents avec une cassette 11 vitesses Shimano 105 11/32.

Au guidon du RCX

J’ai testé le RCX sur différents types de routes autour de chez moi: du bitume, du pavé, du gravier, du gros gravier, de la boue en forêt et même du sable. Parlons d’abord des points positifs : le RCX est léger et rigide et répond bien aux efforts intenses. J’ai immédiatement été agréablement surpris par le confort qu’offre ce vélo, on se sent très bien dessus. Le cadre est joueur et précis, sa géométrie lui permet d’être extrêmement réactif sur les relances.

Les composants Shimano GRX fonctionnent parfaitement et les freins sont excellents. Le vélo est bien adapté pour rouler vite sur des routes relativement lisses. D’ailleurs sur route, il cède relativement peu à un vrai vélo de route. En fait, les pneus Hutchinson roulent étonnamment bien sur du dur, et donc c’est beaucoup moins évident sur des surfaces meubles.

Par contre j’ai vite atteint mes limites sur de longues montées à cause de l’association d’un plateau de 40 dents avec la cassette 11-32 de Shimano. Son frère jumeau, le GRX avec une destination plus gravel, utilise un plateau de 42 de dents et une cassette 11-42 dents. A voir donc, si il est lus confortable pour avaler les bosses. On sent que le RCX a été conçu pour l’explosivité et cela fonctionne bien!

Il est clair que le Van Rysel s’adresse aux cyclistes plus axés sur la performance plutôt qu’à ceux qui cherchent à se balader.

Conclusion

Le Van Rysel RCX est un vélo entièrement en carbone à prix avantageux avec des composants Shimano GRX. C’est un vélo incroyablement léger pour l’argent réclamé avec une bonne transmission.

En fait, il ne vous manque qu’un numéro de course! Prêt pour la compétition?

C'est validé !
Faible poids
Design
Equipement généreux
La taille S perd un porte bidon

Photos

CADRE
Cadre homologué UCI
Poids du cadre peint : 1020g en taille M
FOURCHE
Fourche 100% carbone.
Poids de la fourche : 340g
TRANSMISSION
SHIFTER : SHIMANO GRX 600
DERRAILLEUR AR : SHIMANO GRX 810
CHAINE : SHIMANO 105
PÉDALIER/CASSETTE
PLATEAU : SHIMANO GRX 600 40 dents
CASSETTE 11 VITESSES : SHIMANO 105 11/32
Longueur de manivelle en fonction de la taille du vélo :
S : 170 mm
M : 172,5 mm
L : 175 mm
ROUES
Roues fulcrum racing 700 DB
PNEUS
Pneus HUTCHINSON Piranha CX en section de 33.
TUBELESS READY : OUI
POIDS : 380G
Clearance maximum homologuée : 700×38 ou 650 x 42
FREINS
Freins à disque hydraulique Shimano GRX
Disque de 160 mm à l’avant et 140 mm à l’arrière
CINTRE/POTENCE/DIRECTION
CINTRE : VAN RYSEL ALUMINIUM
400 mm en taille S
420 en taille M et L
POTENCE : VAN RYSEL ALUMINIUM
S : 100
M: 110
L: 120
SELLES/TIGE DE SELLE
SELLE : VAN RYSEL
TIGE DE SELLE : VAN RYSEL ALU 31,6 / L 350mm
POIDS
8,5 KG en taille M sans pédale