Test Primark Protein Bar double chocolate

Primark qui vends des barres? Et oui! On trouve aussi de la nourriture chez l’enseigne spécialisée dans les vêtements à bas prix. L’emballage est assez claire, elle contient 40% de protéines soit 24g. C’est beaucoup!

Le gout

Voici une barre de 60g qui comme son nom l’indique, contient du chocolat. Elle est vraiment très compacte, et ça prends du temps à manger sans être écoeurant. Heureusement. Bien entendu, il faut aimer le chocolat.

Les qualités

Peu de sucre, peu de sel. Mais surtout beaucoup de protéines et de fibres. Avec 24g, elle est vraiment intéressante sur ce sujet.

Les défauts

La barre contient pas moins de 7 additifs à éviter. Elle est aussi un peu trop calorique ( 220 kCal ) et trop grasse ( 2,5 g ). Le chocolat c’est bon, mais c’est gras.

Conclusion

Alors certes le prix est vraiment bas, mais la présence des additifs m’ont un peu refroidi. Sinon la barre est bonne, et apporte vraiment beaucoup de protéines. La même en plus naturel Primark ?

Retrouvez toutes les barres céréales ici.

Test Casque Sweet Protection Outrider

Voici le Sweet Protection Outrider. La marque annonce un casque de route élégant et polyvalent. En effet, l’Outrider utilise la technologie d’impact héritée des modèles haut de gamme. Cela signifie un faible poids et une excellente ventilation, le tout dans un ensemble compact d’un bon rapport qualité-prix.

Le look de l’Outrider

Sweet Protection n’est pas une nouvelle marque. D’origine Norvégienne, elle a travaillé dans de nombreux sports différents au cours des 30 dernières années et a construit un système de rétention vraiment efficace avec son cadran Occigrip. Ce système contrôle les bandes qui vont de l’arrière de votre tête aux tempes, ce qui signifie que le serrage s’étend autour de la majeure partie de la tête plutôt qu’à l’arrière.

L’Outrider est assez petit par rapport à de nombreux autres casques, je pense d’ailleurs aux POC. Cela lui donne moins l’effet playmobil. Il n’est pas trop typé racing. De ce fait, il pourra être porté aussi bien pour la sortie du dimanche que pour le vélotaf. En tout cas, il ne fait pas du tout bas de gamme. Les petits logos comme le S ou le nom Outrider sur une plaque donne un côté premium et élégant.

L’ajustement du casque Sweet Protection Outrider

Sweet Protection base l’ajustement de son casque sur le système Occigrip. La doublure avancée en EPS (polystyrène expansé) est construite avec un volume de pont et de canal variable afin d’optimiser les performances globales de protection contre les chocs.

Malheureusement, je ne me sens pas non plus à l’aise avec les sangles. Elles sont composées de deux éléments différents et réglables. J’ai trouvé que cela fonctionnait très bien car cela annulait fondamentalement toute torsion, mais comme vous ne pouvez ajuster les clips que de quelques centimètres, cela manque légèrement d’ajustement. Le plus gros problème pour moi et la distance entre la sangle et votre tête.

En effet, comme vous pouvez le voir, la sangle ne longe pas le visage et au final j’avais l’impression de porter un casque de la première guerre mondiale avec les sangles qui vont super loin sur les côtés pour un maintien sous le menton. Oui c’est aussi étrange à porter qu’a expliquer.

Ventilation et confort

La ventilation est bonne, même si c’est un domaine où vous pouvez vraiment remarquer la différence entre un casque à prix moyen et un casque vraiment haut de gamme. Je craignais vraiment d’étouffer sous le casque avec si peu d’aérations.

Le poids est également assez bon pour un casque dans cette fourchette de prix avec 260g. Par contre, la sensation est étrange en roulant. Est-ce le fait que mon crane soit rasé, je ne sais pas mais j’avais l’impression que tout le poids du casque se situait sur le haut de mon crane. D’ailleurs, il est resté marquer de longues heures après la sortie.

Conclusion

Le Sweet Protection Outrider est un beau casque et bien ventilé pour le prix. Ce n’est pas pour rien qu’on le voit dans de nombreux visuels pour des marques textiles.

Malheureusement, il ne convient pas à ma petite tête. Il avait pourtant tout pour plaire.

Photos du casque Sweet Protection Outrider

Test Cuissard Van Rysel Racer 2

La gamme Racer est la gamme Heros Van Rysel, vous y trouverez l’ensemble des produits destinés à tous les cyclistes cherchant à se dépasser. Après un cuissard Racer décevant, Decathlon revoit sa copie avec ce Racer 2.

Les améliorations

Ce nouveau cuissard Van Rysel Racer inaugure une nouvelle peau Endurance 2.5 HD homme avec mousse à très haute densité. Elle se reconnait à sa couleur rouge, contrairement au bleu du Racer. Etant donné que la peau de chamois du Racer n’apportait pas le confort promis. C’était même une souffrance après une heure sur la selle. C’est pourquoi, j’attends donc beaucoup de cette nouvelle version.

Soucieux des retours de ses utilisateurs, Van Rysel a amélioré ce cuissard dans plusieurs domaines :
– Il est plus long pour une meilleure aérodynamique,
– Les bretelles proposent un meilleur maintien,
– Il y a un nouveau mesh dans le dos pour une meilleur évacuation de la température,
– Il y a un grip au niveau des cuisses pour un maintien sans faille comparable à celui du Pro Racer,

La promesse de l’endurance

Cette nouvelle version offre un ajustement plus anatomique et une protection améliorée dans tout le tractus pelvien. Des mousses de très haute densité sont appliquées sous la couche supérieure pour offrir des performances maximales sur les trajets longue distance, garantissant un confort non dégradé jusqu’à 7 heures de selle.

A l’essai du Van Rysel Racer 2

Le cuissard est noir, il existe aussi en bleu marine. Ensuite, l’inscription Van Rysel sur la cuisse est discrète, il y aussi un petit écusson RCR sur le haut de la fesse mais qui ne gêne en rien. Sur les photos je porte un taille M pour 1m77 et 62kg. Dès l’enfilage, on s’aperçoit que la conception est bien différente de ce qui avait été fait sur le Racer. Le tissu remonte de manière bien plus naturel sur le bas du ventre, c’est plus confortable. Les bretelles plaquent la peau sur vos fesses. On a vraiment l’impression que rien ne va bouger.

Ma plus grande crainte était vraiment le confort. Et bien, le travail réalisé est bien meilleur puisque j’ai réussi à enchainer plus de 6H de selle sans ressentir de douleurs. Au niveau de l’entrejambe, les coutures ont été déplacé pour éviter tout frottement. Le Racer 2 se débrouille mieux et remplit son rôle!

Les petits grips au niveau des cuisses évitent au cuissard de remonter. Le maintien est excellent, les bretelles permettent de plaquer la peau de chamois comme il se doit, rien ne bouge comme prévu. Reste à découvrir dans le temps, comment va vivre et évoluer le cuissard. Pour finir, sachez tout de même que Decathlon propose la garantie 2 ans sur son produit.

Conclusion

Finalement proposé à 70€ ( en ce moment en promo à 55€ ), c’est encore plus une excellente affaire qui se présente chez Décathlon.

Composition

  • Tissu principal: 84% Polyamide, 16% Élasthanne 
  • Coussinet: 100% Polyuréthane moussé
  • Empiècement: 83% Polyamide, 17% Élasthanne
  • Poids: 175g

Photos du Cuissard Van Rysel Racer 2

Test NAKD Framboise – Raw fruit & Nut bar

Le discours officiel: La barre Nakd framboise est irrésistible. Cette barre fabriquée avec de délicieuses framboises se mange seule, combinée à du chocolat noir dans un dessert ou avec des flocons d’avoine pour un petit-déjeuner fruité. Fabriquée avec des ingrédients naturels et peu transformés, et sans sucres ajoutés, votre barre Nakd framboise contient des dattes, des noix de cajou, des raisins et bien sûr, des framboises. Rien de plus. Des fruits et des noix pressés ensemble, c’est tout. Simple et délicieux.

Le gout

Voici une barre de 35g qui ne ressemble pas aux autres. C’est à dire que visuellement on ne voit pas les graines puisqu’il y a cet enrobage composé de dattes. Une particularité que l’on retrouve sur les barres NAKD. Comme vous pouvez le constater, ce n’est pas joyeux à l’œil. Heureusement, une jolie odeur de framboises s’échappent dès l’ouverture de l’emballage.

Les qualités

On ne trouve aucun additif. Excellente teneur en fruits, une bonne quantité de protéines (3,0g) de glucides (18,2g) et de fibres (2,2g). Peu de sel et faible impact des graisses saturées.

Les défauts

Qui dit fruits, dit sucre: La barre Nakd est trop sucré (16,6g).

Conclusion

Voici une jolie réalisation pour cette barre Nakd. La constitution est très bonne, respecte les vegans et apporte tout ce qu’on attend en valeur nutritionnelle. La version Cacahuète propose plus de protéines, mais aussi plus de graisses. Cette déclinaison est très proche ( mais meilleure ) que la Myrtilles.

Retrouvez toutes les barres céréales ici.

Test maillot MAAP Flare Pro Fit

Voici le maillot Flare Pro Fit de la marque Australienne MAAP. Un maillot avec une coupe slim haute performance, conçu pour l’entraînement à haute intensité.

MAAP semble avoir explosé dans le monde du vélo ces trois dernières années, se situant au sommet de l’échelle et promettant un engagement envers la durabilité. La marque est cool, les produits designs. Ils n’ont pas encore parrainé une grande équipe de vélo route. Mais cela ne les empêche pas de faire énormément de promotion sur les réseaux sociaux comme Facebook ou Instagram. Ou encore d’organiser des courses sur Zwift!

Le côté technique

MAAP indique que le Flare Pro Fit s’utilise lorsque la température dépasse les 20 degrés. Cela tombe bien, avec les épisodes de canicules, j’ai eu l’occasion de le porter de nombreuses fois. Cela n’empêche bien sur pas de le porter à la fraiche le matin. Par contre, la case aéro n’est pas coché malgré la coupe Pro Signature… Je comprendrais ensuite à l’usage. Les manches sont bien longues, le corps est court, et la coupe très près du corps.

Le maillot MAAP respecte la certification Bluesign. Cela garantit que les produits sont fabriqués à partir de matériaux qui sont produits uniquement à l’aide de produits chimiques et de processus sans danger pour les personnes et l’environnement et que les émissions d’air et d’eau des processus de fabrication sont entièrement propres.

Il est créé à partir de la combinaison de 3 tissus italiens. Avec un matériau anti-affaissement unidirectionnel sur la poche arrière. Le col est à profil bas. On trouve un ourlet élastique léger avec impression interne en silicone. Cela permet au maillot d’éviter qu’il remonte en roulant, ou lorsqu’on se met en danseuse. MAAP indique clairement qu’il a été conçu en Australie, mais fabriqué en Albanie. La mondialisation…

Et puis dernier point purement personnel, j’adore la couleur!

A l’essai du maillot MAAP Flare

Le matériau est clairement plus qu’un simple mesh, bien qu’il soit suffisamment respirant pour les hautes chaleurs. La maillage est très bon, la sueur s’éloignant rapidement et efficacement de la peau. A noter, bien qu’il s’agisse d’un matériau assez fin, il n’est pas du tout transparent. C’est peut-être dû à la couleur, mais c’est quelque chose que j’apprécie.

Je porte ici un taille M pour 1m77 et 62kg. Il ne faut effectivement pas être bien gros pour rentrer dedans. Une chose étrange est que, hors du vélo, le maillot semble beaucoup trop petit. Pourtant, une fois que vous roulez, il s’adapte parfaitement… C’est l’un des maillots les plus courts que j’ai porté et les bras sont assez serrés sur le biceps, mais d’une manière ou d’une autre, sur le vélo, ce n’est pas un problème.

La fermeture éclair sur toute la longueur, qui semble robuste et qui ne risque pas de s’accrocher facilement, aide à la gestion de la chaleur. Dommage par contre que le vent s’engouffre dans le col. L’air provoque alors des turbulences au niveau des épaules. Ce n’est pas terrible pour l’aéro. C’est certainement le principal défaut.

A l’arrière, il y a les trois grandes poches habituelles, mais pas de poche zippée. En fait, ce n’est pas rare dans les maillots par temps chaud. MAAP a ajouté également quelques zones réfléchissantes, dont une petite bande à l’arrière et une autre sous les poches.

Conclusion

J’ai été vraiment impressionné par ce maillot.

Il fait exactement ce qu’il faut pour un haut par temps chaud. Les poches sont assez grandes, il reste en place et il est respectueux de l’environnement. L’ajustement n’est peut-être pas pour tout le monde, surtout si vous avez de gros bras, mais pour moi, une fois que j’étais sur le vélo, il m’allait comme un gant.

Reste le prix: 140€.

Composition

  • Tissu principal: 85% Polyester, 15% Élasthanne
  • Poids: 106g

Photos du maillot MAAP Flare Pro Fit

Test Shimano RC5

La Shimano RC5 est une chaussure de vélo route milieu de gamme qui vient se placer entre les économiques RC1 et RC3, et les hauts de gamme RC7 et RC9. Le juste milieu?

Comme pour le groupe de transmission Shimano 105, ces chaussures bénéficient directement des technologies développées sur les modèles supérieurs, et déclinées ici en version plus économique. Elles sont disponibles en blanc, noir et un bleu électrique très sympa.

Les qualités de la RC5

Logiquement, la RC5 est à la frontière entre une chaussure haute performance prête pour la course et une version confortable axée sur les loisirs, avec quelques caractéristiques remarquables.

La tige en cuir synthétique/TPU reçoit de nombreuses perforations pour l’aération du pied. Cela se ressent bien sur beaucoup plus en hiver, pour le coup j’utilise tout simplement une chaussette plus épaisse, voir un couvre chaussure lorsque les températures sont vraiment basses. Les jours les plus chauds, cela permet de garder simplement vos orteils au frais avec efficacité.

Un coup d’œil à la RC5 et il est facile de voir qu’elle appartient à la même famille que la S-Phyre de Shimano. Son look fait haut de gamme, uni. En tout cas, elle fait douter de la nécessité de monter plus haut dans la gamme si vous êtes simple cycliste.

L’ajustement

La tige élégante est conçue comme une unité monobloc, visant à envelopper le pied uniformément et en toute sécurité. Il ne s’agit évidemment pas d’une seule pièce de matériau, mais l’utilisation de panneaux collés ou thermosoudés permet de conserver un aspect extérieur relativement homogène. La chaussure comporte une languette enveloppante sur le dessus. Cette dernière est maintenu en place avec une bande élastique mais s’avère être la seule véritable faille de la RC5.

J’ai trouvé que le bord intérieur avait tendance à se froisser et à causer de l’inconfort à chaque fois que je mettais la chaussure. On peut bien sur le remettre en place, mais c’est pénible quand ça arrive.

Par contre, la molette Boa L6 offre un ajustement micro-métrique, mais seulement au niveau du serrage. Pour desserrer, il faut tirer sur la molette pour libérer complètement le système. Le maintien de l’ensemble du pied est très efficace. Personnellement, après plusieurs heures, je les desserre légèrement car le pied a tendance à gonfler avec l’effort. Le système Boa est complété par une petite sangle velcro qui semble anecdotique pour le coup.

La rigidité

La semelle extérieure en nylon renforcé de carbone est annoncée avec un indice de rigidité de 8/12.

Concrètement, cela signifie qu’à l’arrêt on sent une légère flexion au niveau de la cale. Et une légère torsion sous la semelle au niveau du talon. En pédalant, cela n’est sensible qu’en pédalant en force. Et encore, ce n’est pas avec mon poids qu’il se passe grand chose.

D’ailleurs, c’est plus dans les relances énergiques que l’on peut sentir la base du talon flotter un peu. En fait, celui-ci est tellement bien maintenu que ce n’est pas franchement gênant.

De toute évidence, la rigidité est bonne pour des sorties de plusieurs heures.

Conclusion

Avec un prix raisonnable (on tends vers les 100€), les Shimano RC5 permettent de rouler avec une chaussure rigide, capable de répondre à vos attentes en compétition, tout en étant confortable pour les sorties du dimanche.

A noter que Shimano a sorti la nouvelle génération des RC5, les RC502.

Photos de la Shimano RC5

Test Cuissard Van Rysel Pro Racer

Ce cuissard fait partie de la gamme Pro Racer, travaillé avec et pour les cyclistes professionnels. Il allie technicité et finitions haut de gamme. Voici mon avis sur le meilleur cuissard de Van Rysel.

Cette nouvelle version est l’évolution de l’endurance 2.0, offrant un ajustement plus anatomique et une protection améliorée dans tout le tractus pelvien. Des mousses de très hautes densités sont appliquées sous la couche supérieure pour offrir des performances maximales sur les trajets de longues distances, garantissant un confort non dégradé jusqu’à 7 heures de selle.

Pro Racer, le plus technique et aussi le plus simple

Les avantages de ce produit sont une nouvelle peau Racer Pro avec mousses à très haute densité. Elle est de couleur noire, contrairement au cuissard Racer 2 avec sa peau rouge, et le Racer et sa peau bleu. Selon Van Rysel, la peau ProRacer HD (Haute Densité) a été conçue pour les cyclistes les plus exigeants.

Pourquoi le plus simple? Car Van Rysel a fait le choix d’une conception incluant le moins de coutures possible afin de limiter les zones de tensions et d’offrir une liberté de mouvement optimisée. Le cuissard a l’air d’être conçu en deux partie. Une partie résistante, celle qui rentre en contact avec la selle. Elle porte le doux nom de Chaine Et Trame. Elle est sensée garantir une résistance dans le temps sans faille. Puis une seconde partie ultra légère, techniquement conçue et assemblée avec un minimum de couture.

Les bretelles sont légères et on trouve du mesh dans le dos pour une meilleure évacuation de la température. Un logo Van Rysel prend discrètement place sur une cuisse. Un petit écusson D pour Decathlon et un RCR en drapeau se trouvent au dos du cuissard.

Un cuissard de pro

Mais vraiment! Il faut savoir que Van Rysel est devenu partenaire technique pour les textiles de l’équipe Cofidis en World Tour. Ce cuissard a été imaginé pour répondre à l’ensemble des contraintes que pouvait rencontrer un cycliste pratiquant au plus haut niveau. Intensité élevée, heures de selle conséquentes, nécessité de durabilité, tout a été pris en compte pour proposer un cuissard permettant d’allier confort et performance afin de garantir le meilleur produit durant l’ensemble de la saison des coureurs.

Ce n’est donc pas une surprise de le retrouver sur les fesses de Guillaume Martin ou Benjamin Thomas! Attention, pour l’instant le cuissard Cofidis disponible en magasin Decathlon est une version replica basée sur le Racer et non le Pro Racer.

A l’essai du Van Rysel Pro Racer

Sur les photos je porte un taille M pour 1m77 et 62kg. Dès l’enfilage, on s’aperçoit que la conception a été voulue avec un minimum de coutures permettant un confort optimal. Et cela se ressent aussi en selle car le cuissard se fait réellement oublier, comme une seconde peau. Il y a aussi une sensation de légèreté, mon M pèse 160g. A comparer aux 175g du Racer 2.

Si c’est utilisé dans le World Tour c’est forcément bon pour la sortie du dimanche? Et bien apparemment oui. Pour moi, le plus important reste le confort et une bonne durabilité. Cela passe par une résistance aux frottements et à la transpiration. Au niveau du confort, rien à voir avec le cuissard Racer qui provoque des irritations au bout d’une heure ou deux. Le Racer 2 se débrouille mieux avec un excellent confort même après 6h de selle. Je retrouve les mêmes qualités dans ce Pro Racer.

Les petits grips au niveau des cuisses évitent au cuissard de remonter. Le maintien est excellent, les bretelles permettent de plaquer la peau de chamois comme il se doit, rien ne bouge. Reste à découvrir dans le temps, comment va vivre et évoluer le cuissard. Mais sachez tout de même que Decathlon propose la garantie 2 ans sur son produit.

Conclusion

Proposé à 99€, c’est certes le cuissard le plus cher que l’on puisse trouver chez Décathlon. C’est à relativiser avec les prestations proposées et la concurrence, qui propose des cuissards le double, voir le triple du prix. Pour moi c’est un excellent produit, dont il faudra vérifier l’usure avec le temps.

Composition

  • Tissu principal: 65% Polyamide, 35% Élasthanne
  • Coussinet: 95% Polyuréthane moussé, 3% Polyamide, 1% Élasthanne, 1% Polyester
  • Empiècement: 76% Polyamide, 24% Élasthanne
  • Poids: 160g

Photos du Cuissard Van Rysel Pro Racer

Test Maillot Van Rysel Neo Racer

La gamme Neo Racer a été conçue pour rendre la performance accessible au plus grand nombre. Une gamme dont l’essence même est la simplicité et la performance.

Le maillot Neo Racer n’est pourtant pas un maillot au rabais. Loin de là. Seul son prix pourrait le faire croire: 35€ et même moins lorsqu’il est en promo sur le site Decathlon! Il est pour l’instant disponible en 4 couleurs: Bleu électrique ( cela se marrie bien avec le RCX, Jaune acide fluo ( pour ceux qui aiment être bien vu ), Rouge et Gris Abysses.

Coupe (très) ajustée pour le Neo Racer

Forcément dès que c’est Van Rysel, on rentre dans le monde de la performance. Ici je porte un taille M qui ne fait que 117g, Alors que je mesure 1,77m et je pèse sur la photo 63kg.

D’ailleurs Decathlon le rappelle! La Coupe PRO FIT est une coupe dédiée aux cyclosportifs recherchant une coupe près du corps sans pour autant être trop serré. Forcément, le petit bidon apparu cet hiver après de nombreuses bières ne pourra pas se cacher. Il existe toujours une gamme Triban au maillot plus facile à porter pour les poignées d’amour.

Un produit technique

Un tissu, une fermeture éclair et c’est parti? Le maillot Neo Racer en propose un peu plus. Van Rysel utilise un tissu portant le nom de code Opale. Il est léger et respirant, ce qui le rends ultra confortable avec l’effet d’une seconde peau. Cela permet une gestion optimisée de la transpiration.

Des panneaux en Everson, c’est du tissu mesh, sont placés de chaque côté. Pour la respirabilité et la régulation de la température, c’est top. On remarquera que la gamme Neo se démarque également avec des manches arrivant à mi-biceps. Pour le coup, c’est au gout de chacun. Pour ma part, ayant plusieurs maillots, c’est un véritable carnage niveau bronzage. Pas une manche ne descend au même endroit.

Certainement pour économiser un peu sur le prix du produit, la bande silicone n’est pas présente dans le bas du dos. On a donc tendance à « prendre le vent ». Ce n’est pas terrible pour l’aérodynamique.

Les poches du Van Rysel Neo Racer

A l’arrière, on a le droit à 3 poches, elles sont suffisamment grandes pour y glisser un smartphone par exemple. Dans la jonction avec les tissus Opale et Everson vien se glisser une quatrième poche avec fermeture éclair. Parfait pour sécuriser les clefs.

Conclusion

Difficile de faire mieux pour le prix! Destiné aux cyclistes recherchant un maillot simplement tourné vers la performance; léger, respirant et ajusté, ce maillot vous fera entrer dans le monde Van Rysel de la plus belle des manières!

Photos du Maillot Van Rysel Neo Racer en bleu électrique

Tour de France 2022: Dunkerque > Calais

Le Tour de France qui passe chez moi: Magnifique! 171km à partir de Dunkerque, en traversant l’Audomarois, et finissant sur la Cote d’opale. La dernière fois que Calais a accueilli le Tour, c’était en 2001! Je m’en rappelle encore. J’avais 15 ans à l’époque et ils ont déboulé avec une vitesse folle alors que ce n’était que le départ.

Le parcours

Cette année, le Tour est parti du Danemark. Une grande fête populaire où les Danois se sont amassés le long des routes. Après trois jours de course, c’est Dunkerque qui accueille les coureurs pour la première manche Française. Le départ ne devrait pas trop causer de soucis. Ni le mont de Cassel, une ascension à 4.2% sur pavé, ni le Ventus d’Alembon ne devrait effrayer les pros. C’est surtout cette succession de petite montée, avec un vent défavorable, qui devrait user les coureurs qui sortent de leur journée de repos.

Pour moi, c’est surtout à Marquise que la course se jouera. Après un parcours plus qu’accidenté, la dernière difficulté sera la montée le long de Bazinghen avant d’avoir le vent dans le dos. A partir de là, ça devrait devenir très nerveux. Il y aura bien la cuvette à la sortie d’Audinghen et une petit bosse après Strouane avant le Cap Blanc-Nez. Ensuite, ça sera un toboggan jusqu’à l’arrivée à Calais.

En tout cas c’est ce que j’ai ressenti avec mes petites jambes d’amateur le dimanche précédent l’étape. En tout cas, on va se régaler. Le parcours est magnifique et est propice à une belle étape de costaud.

Le départ: Dunkerque

Direction Dunkerque le matin, c’est l’occasion de voir les coureurs encore plus ou moins détendu. Mais aussi le matériel qui représente ce que l’on fait de mieux en matière de vélo de course aujourd’hui! La caravane met l’ambiance et distribue déjà les goodies! Pas de doute, le vélo est un sport populaire. Autour de moi, j’entends parler Anglais, Belge, Espagnol mais aussi Danois! Ces derniers ont vraiment réservé un accueil exceptionnel au Tour de France!

Il y a aussi de nombreuses stars du cyclisme, et cela s’entends. Je peux citer Thibaut Pinot, Romain Bardet, Perter Sagan, Philippe Gilbert ou encore Wout Van Aert qui déclenchent l’hystérie à leur passage! Ils sont tous là ( ou presque ).

Et puis l’hélicoptère arrive en stationnaire au dessus de la plage. On sent immédiatement l’effervescence à quelques minutes du départ, tout ce petit monde s’agit avant une bonne partie de pédales.

La course

On a eu deux coureurs qui ont animé la course. Magnus Cort Nielsen d’Education First qui a recommencé son numéro pour aller chercher les points du meilleur grimpeur. Il était accompagné du Français Anthony Perez de la Team nordiste Cofidis. La fugue a duré 160km. Puis le peloton est arrivé au pied du Blanc Nez. La Jumbo Visma déclenche et prend le virage en tête. L’équipe Néerlandaise produit son effort et crée une belle accélération. Cela permet de propulser Wout Van Aert en haut du Cap en tête, assommant la concurrence.

Il reste alors 10km pour le coureur Belge qui ne relâche pas son effort et fonce vers la ligne d’arrivée à Calais! Derrière, le peloton essaye de se regrouper comme il peut. Mais c’est beaucoup trop tard. Quel beau maillot jaune pour ce coureur couteau suisse qui sait puncher, sprinter et grimper! Il imite une mouette lorsqu’il franchit la ligne, ou alors est ce le dragon de Calais? Après avoir terminé 2ème, voilà qu’il décroche sa première victoire sur le Tour de France cette année!

L’arrivée à Calais

Finalement, la course s’est joué dans les derniers kilomètres, la dernière ascension et non à Marquise comme j’avais prédis. Une course d’attente et d’usure, qui a mis a mal quelques sprinteurs qui visaient la victoire. Je pense à Dylan Groenewegen qui aura tout donné pour essayer de s’accrocher à la locomotive jaune.

Pour terminer, voici la magnifique victoire de Wout Van Aert! Vive le vélo! Vive le Tour de France!

Test NAKD Myrtilles – Raw fruit & Nut bar

Le discours officiel: Déguster un muffin aux myrtilles sans culpabiliser, est-ce possible ? Oui, nous avons la solution ! Découvrez notre barre Nakd myrtille : le goût de votre muffin favori dans un produit sain et responsable. Composée uniquement d’ingrédients bruts et naturels, par nature végan et sans gluten, cette barre contient des dattes, des noix de cajou, des amandes, des raisins et des myrtilles. Des fruits et des noix, rien de plus. C’est simple, sain et surtout, extrêmement savoureux !

La marque Nakd ( se prononce naked, soit nu en Français ) signifie littéralement qu’ils n’ont rien à cacher. Les ingrédients utilisés dans les barres sont 100 % naturels. Pas de sucre, pas de miel, pas de sirop, pas de graisse, pas de conservateurs ni d’autres ingrédients artificiels transformés. Afin de conserver les vitamines et les minéraux, les barres sont pressées à froid. Le meilleur de la nature, tout simplement.

Le gout

Voici une barre de 35g qui ne ressemble pas aux autres. C’est à dire que visuellement on ne voit pas les graines puisqu’il y a cet enrobage composé de dattes. Comme vous pouvez le constater, ce n’est pas joyeux à l’oeil. Heureusement, une jolie odeur de myrtilles s’échappent dès l’ouverture de l’emballage.

Les qualités

On ne trouve aucun additif. Excellente teneur en fruits, une bonne quantité de protéines (2,5g) de glucides (19g) et de fibres (1,4g). Peu de sel et faible impact des graisses saturées.

Les défauts

Qui dit fruits, dit sucre: La barre Nakd est trop sucré (18,2g).

Conclusion

Voici une jolie réalisation pour cette barre Nakd. La constitution est très bonne, respecte les vegans et apporte tout ce qu’on attend en valeur nutritionnelle. La version Cacahuète propose plus de protéines, mais aussi plus de graisses.

Retrouvez toutes les barres céréales ici.

Quitter la version mobile