916 : Double Ferrari 458 Italia

Précédemment essayée ici, c’est toujours un plaisir de retrouver une Ferrari, surtout lorsqu’il s’agit d’une 458..! Encore plus quand ce n’est pas un exemplaire mais deux qui se joignent à une soirée initialement prévue « photos ».

La soirée débute plutôt bien. il s’agit en premier lieu de prendre la route vers un « spot » propice à de belles photos, là le propriétaire me tendit une clé… rouge… avec un cheval cabré dessus et me dit « Tu prends la grise, tu me suis ? ». C’est avec le sourire et un grand « Oui » que j’accepte cette mission… appelons cela comme ça. Le V8 Ferrari, une première pour moi, après avoir eu l’occasion d’essayer essentiellement deux des V12 de la marque (456 GT et F12 Berlinetta).

Le réveil du V8 se fait dans un vacarme et donne tout de suite le ton, prêt à en découdre avec son conducteur. Le moteur atmosphérique offre une bande son magnifique dès les premiers kilomètres et dès lors que les valves à l’échappement décident de s’ouvrir. En mode « Sport », la montée en régime est affolante et l’aiguille cravache jusqu’à 9.000 tours/min sans rechigner, la poussée est tout simplement ahurissante. Quant à la boite de vitesses F1, à double embrayage, elle permet des passages de rapport éclairs et nous gratifie d’une petite claque dans le cou (et c’est gratuit!). L’occasion n’étant pas un essai à proprement parler des autos, je n’ai pas vraiment eu l’occasion de juger le châssis, mais, avec un poids de 1485 kg (tout de même), l’auto se montre incisive à souhait, comme posé sur un rail et cela même à hautes vitesses. Composant important de l’auto, le freinage Carbone Céramique est d’une puissance redoutable, permettant des freinages tardifs sans grandes inquiétudes. Pour terminer, sachez que l’électronique sera toujours la, si bien sur vous ne décidez pas de tout déconnecter, pour rattraper quelques erreurs de pilotage ou autres excès de confiance.

Profitez donc de ces quelques photos « Nuit Italienne » :

Nos remerciement à Steve et V-Motors pour la confiance et cette belle soirée

Crédits Photos : Guillaume Petranto pour Speedguerilla

Ferrari dévoile l’unique 458 MM Speciale

On a la réponse aujourd’hui de la mystérieuse Ferrari qui se baladait à Fiorano. Il s’agit d’une 458 MM Speciale, un modèle unique pour un chanceux client britannique.

Conçue par le Centre Style Ferrari, la 458 MM Speciale est basée, comme son nom l’indique, sur la 458 Speciale. Et oui, il existe encore des moteurs atmo chez Ferrari!

Les lignes de la 458 Speciale sont réinterprétées: Les montants avant sont teintés en noir, on a une impression que le toit qui flotte au-dessus d’une surface vitrée unique qui rassemble les vitres latérales et le pare-brise. De profil, cette 458 MM Speciale ferait presque penser à une Lotus Evora ou la Ford GT! Les feux avant et arrière sont empruntés à la dernière 488 GTB, le capot avec les deux ouïes fait écho à celui de la 458 Speciale. La carrosserie en aluminium, réalisée à la main, accueille également de nouvelles prises d’air latéral pour mieux refroidir le compartiment moteur. Tandis qu’un spoiler a été intégré à l’arrière.

A l’intérieur, on trouve un système audio de pointe et une garniture en cuir Cioccolato à coutures blanches.

Via Ferrari.

Photos de la Ferrari 458 MM Speciale

Essai de la Ferrari 458 Italia

Après la F430 Spider, voici la deuxième Ferrari que j’essaye. C’est aussi la dernière Ferrari à moteur atmo en position centrale arrière depuis l’arrivée de la 488 GTB!

Une 458 Italia qu’est-ce que c’est?

458 pour 4.5L de cylindrée et 8 cylindres, Italia pour ses origines, mais plus qu’un nom, la 458 est une beauté Italienne dessinée par Pininfarina. Un design influencé par l’aérodynamique: par exemple les deux lames à l’avant sont déformables en fonction de la vitesse. On remarquera également la triple sortie d’échappement rappelant la mythique F40. Le résultat de ce travail est un excellent Cx de 0,33.

Le V8 est une grosse évolution de celui de la F430, il développe désormais 570 ch à 9 000 tr/min et 540 Nm à 6 000 tr/min. Tout en se passant de turbo, le rendement fait partie des meilleurs du monde pour un moteur atmo: 127 ch/L.

Rencontre du 3eme type

La 458 est là, imposante, élégante, elle nous dévoile son moteur à travers une vitre. Plus bas, on découvre les énormes freins carbone céramique, de série en plus. L’installation à bord se fait sans mal.

Face à moi, un volant que l’on pourrait qualifier de « type F1 », tant le nombre de commandes qu’il regroupe est important. Appel de phares, essuie glaces, clignotants, le manettino pour changer de mode, un bouton pour choisir le type d’amortissement grâce à Michael Schumacher et pour finir « Engine Start ». Fini les commodos disgracieux!

9000 tr/min! Neuf mille tours par minute!

Pas de turbo et juste l’une des meilleures bandes sonores au monde. Cette 458 nous en met plein les oreilles. L’aiguille de régime moteur semble vouloir s’envoler vers l’infini! Attention donc à garder un œil sur la vitesse.

Malgré tous ces chiffres astronomiques, la 458 reste facile à conduire, presque docile. Pas la peine donc d’être pilote de F1 pour prendre du plaisir à son volant. La direction est affûtée pour placer l’auto là ou le regard le décidera. La boite F1 à double embrayage est ultra rapide, surtout en mode Race, et le V8 accepte toutes les plages de régimes. Son freinage est hyper puissant comme soupçonné.

Au final, on a l’impression de faire corps avec la machine, et si le corps ne suit pas, l’électronique rattrapera les dégâts… Je vous épargne au passage tous les systèmes de gestion de couple et différentiel.

Conclusion

La 458 Italia est exceptionnelle à tout point de vue. Dire qu’il existe une 458 Speciale version hardcore, faisant encore mieux est à peine croyable!

Merci à Okazeo.fr, spécialiste de l’occasion

Photos de la Ferrari 458 Italia

Fiche Technique
MOTEUR
Type : V8
Position : Central arrière
Alimentation : atmosphérique
Cylindrée (cm3) : 4499
Puissance maxi (ch à tr/mn) : 570 à 9000
Couple maxi (Nm à tr/mn) : 540 à 6000
TRANSMISSION
Propulsion
Boîte de vitesses (rapports) : automatique (7)
POIDS
Données constructeur DIN à vide (kg) : 1485
Rapport poids/puissance (kg/ch) : 2,6
PERFORMANCES
Vitesse maxi (km/h) : 325
0 à 100 km/h : 3″4
CONSOMMATION
Moyenne normalisée (L/100 Km) : 13,3
CO2 (g/Km) : 275
Puissance fiscale : 49 CV

Ferrari tease un nouveau modèle, la 458 M ?

Ferrari tease à travers une vidéo et quelques images une nouvelle voiture, pour quand? Pour demain!

On attends une belle rouge qui pourrait porter le doux nom de 458M, techniquement ça serait une 458 avec un V8 3,8L …. turbo! Une mécanique déjà vue sur la California T qui développerait alors plus de 670 ch. Cela viendrait logiquement faire de l’ombre à la McLaren 675LT et ses 675ch!

Passion, power, design, innovation et #wordsarentotenough : Traduisez Ferrari n’a pas de mots pour décrire la nouvelle venue. On peut déjà l’entendre chanter en vidéo. L’auto sera logiquement présentée au salon de Genève. Réponse demain.

Via Ferrari.

Noublions pas que c’est aussi demain qu’on découvrira la nouvelle Focus RS!

La Ferrari 458 Speciale A est la plus méchante spider

Même si elle ne s’appelle pas spider, la 458 Speciale A comme Aperta (qui signifie ouvert en Italien) en est bien un.

Techniquement elle reprend tout ce qui rends si spéciale la 458 Speciale. En y ajoutant le toit rigide escamotable en aluminium du Spider classique, lequel ne réclame que 14 secondes de manœuvre, ouverture comme fermeture. Et accessoirement, ajoutes 50 kg sur la balance pour atteindre les 1340 kg.

On retrouve à l’arrière le fabuleux V8 atmo de 4,5L développant 605 ch et 540 Nm. La puissance est transmise aux roues arrières via une boite séquentielle à double embrayage 7 rapports.

Au niveau des performances, le 0 à 100 km/h est annoncé en 3 sec tandis que le chrono sur un tour du circuit de Fiorano est affiché en 1’23 »5 (comme le coupé).

Limitée à 499 exemplaires, elle sera présente au Mondial de Paris.

Via Ferrari.

Novitec Rosso tune la Ferrari 458 Speciale

La Ferrari 458 Speciale est une auto exceptionnelle à plus d’un titre. Ce qui n’a pas empêché le tuner Allemand Novitec Rosso de se risquer à la préparation de cette dernière.

Traditionnellement, la Ferrari reçoit un échappement nettement plus bruyant et plus de pièces en carbone. A l’aide du configurateur en ligne de Novitec Rosso, il sera possible de modifier la 458 Speciale à votre guise. Le tuner propose donc jantes 21″ et suspensions rabaissées, un kit aérodynamique complet à choisir en couleur carrosserie ou carbone ou encore un intérieur sur mesure.

Le V8 voit sa cartographie modifiée à la carte, de 619 à 636 ch en fonction du power stage choisi. Performances et personnalisation sont donc au programme pour vous confectionner la Speciale dont vous avez toujours rêvé!



Ferrari 458 Italia « Niki Lauda »

Ferrari vient de dévoiler un exemplaire unique de la 458 Italia.

Ce véhicule a été commandé par un de ses clients comme un hommage au triple champion du monde de Formule 1, Niki Lauda. Rien de révolutionnaire, les modifications sont purement esthétiques.

La couleur rouge est rehaussée de blanc sur le bouclier avant, les bas de caisse et l’aileron arrière, un pavillon également blanc accueillant trois bandes longitudinales aux couleurs du drapeau italien, autant d’éléments qui réinterprètent les teintes de la F1 Ferrari 312T de Niki Lauda de 1975. Sans oublier les jantes dorées comme les Campagnolo de l’époque!

Ferrari 458 Speciale

Ferrari lève le voile sur la version extrême de sa 458 Italia.

Elle s’appelle 458 Speciale. Elle tire désormais 605 ch à 9000 tr/min et 540 Nm à 6000 tr/min de son V8 4,5L atmo. Cela lui fait un très joli rendement de 135ch/L.

Une version hardcore doit naturellement maigrir, la Speciale gagne 90kg pour ne peser plus que 1290kg à sec sur la balance. Si elle est plus légère, elle est aussi plus aérodynamique. Ferrari a travaillé en collaboration avec Pininfarina pour offrir un bouclier disposant de flap qui se déplace en fonction de la vitesse. Une astuce déjà vue sur la 458 Italia. Le diffuseur est lui plus imposant.

Ferrari annonce aussi une nouvelle version du Side Slip Control utilisant le contrôle de traction F1-Trac et l’e-Diff classique pour un meilleur contrôle du survirage et un torque vectoring encore plus efficace.

Les performances sont forcément en adéquation avec le 0 à 100km/h en 3 sec tout pile. Le 0 à 200km/h est lui atteint en 9,1 sec. Ferrari préfère le circuit de Fiorano au Nurburgring, la Speciale est plus rapide de 1,5 sec par rapport à l’Italia en bouclant un tour du circuit Italien en 1min23,5sec. Ce qui en fait le modèle Ferrari le plus performant de la gamme. Tout simplement.

Elle sera présentée au public lors du salon de Francfort, l’Italienne viendra chasser qui vous savez en terre Allemande!

Street > Ferrari 458 Spider

La voici, la voila, la 458 s’offre le toit de la Superamerica pour devenir Spider. Mais contrairement à cette dernière, le toit en aluminium vient se loger sous le capot. Plus pratique pour les passagers qui évitent ainsi d’être recouvert de toutes sortes de chose lorsque le toit se referme…

On garde le fabuleux V8 4,5L de 570ch et 540Nm, par contre la réponse à l’accélération ainsi que les réglages suspensions sont plus « mous ». Confortable la Spider? Plus que l’Italia certainement. Le son sortant de l’échappement inox a lui aussi été revu pour venir chatouiller au mieux l’oreille des passagers.

Moins de 3.4sec pour le 0 à 100km/h et 320km/h en pointe, ça va décoiffer!

Elle sera bien sur présente à Francfort!

Quitter la version mobile