Drayson Racing B12/69EV

Sur une base de Lola B10/60, une LMP1 initialement propulsée par un moteur Judd au bioéthanol, le Drayson Racing a construit un prototype 100% électrique!

Mais commençons par le début… Lord Paul Drayson est ancien ministre de la Défense et de la Recherche Britannique, grand amateur de sport auto comme notre ex premier ministre, Francois Fillon, il a à son actif deux participations aux 24 Heures du Mans.

Il gagne même Road America en 2010, manche comptant pour les AMLS ( American Le Mans Series ) sur une Lola-Judd LMP1. C’est donc tout naturellement sur cette même voiture qu’il décide de l’équiper de quatre moteurs électriques développant une puissance total de 800 ch! Avec une telle puissance, les performances sont équivalentes à ses cousines thermiques: plus de 320km/h en pointe, le 0 à 100km/h en moins de 3sec et le 0 à 160km/h en moins de 5.1sec… Tout cela dépend bien entendu des ratios de transmission.

Les batteries sont fournies par A123 Systems, ce sont des Nanophosphate EXT de 30kWh qui offrent davantage de résistance aux variations de température et une durée de vie annoncée deux à trois fois supérieure aux batteries actuellement disponibles. Le système de recharge est basé sur un système à induction mais le temps de charge est inconnu, c’est l’une des principales contraintes des voitures électriques pour course d’endurance!

La Lola B12/69 EV a été présentée en janvier dernier lors du salon Autosport International de Birmingham. Lors de la course de côte du Festival Of Speed de Goodwood, elle a réalisé un temps de 53’’91 secondes, qui le place en onzième position scracth, et premier véhicule électrique.

Mais quel championnat pour cette auto? On parle de la formule E, organisée par la FIA mais qui devrait voir le jour en 2013, si tout va bien. Sinon en 2014, la place dans le 56e stand des 24 Heures du Mans, dédié aux technologies innovantes n’est pas encore prise…

 Photos de la Drayson Racing B12/69EV

Vidéo de la Drayson Racing B12/69EV

Quitter la version mobile