Loix en maître à Ypres

Lors des qualifications, quelques faits de course se sont déjà fait sentir, le duo Tsjoen-Casier a cassé son moteur, pour la deuxième fois de la semaine, le premier ayant cassé lors des essais de mardi, ce duo qui s’était battu pour réunir le budget nécessaire afin de participer à ce rallye est malheureusement contraint de déclarer forfait. Robert Consani, quant à lui casse également son moteur lors des qualifications, mais le team Chazel se prépare à travailler toute la nuit afin que le pilote soit présent au départ.

Après ces qualifications remportées par Freddy Loix, les équipages se sont lancés dans la 1ère spéciale vendredi 27 juin.

Dès celle-ci, « Fast Freddy » s’impose dans des conditions climatiques peu clémentes, il est l’auteur des scratchs des 3 premières spéciales. D’emblée, Loix annonce  qu’il faudra en vouloir pour le suivre! Il relègue déjà Craig Breen à 15 secondes et Bryan Bouffier victime de soucis moteur à 41 secondes.

Quand au peloton suivant, le début de course fut marqué par la sortie de Robert Consani et Pajunen fut également contraint à l’abandon à cause d’une sortie lui aussi. Vincent Verschuren fit de même et envoya sa Polo s2000 dans un fossé.

La deuxième boucle est lancée, et Freddy Loix et sa Skoda ne font qu’accentuer leur avance. Du côté des voitures ouvreuses, la 208 et la Fiesta sont très impressionnantes à voir passer, aucun chrono officiel n’est publié, mais ça envoie très fort!

Le lendemain, Loix continue de faire cavalier seul…

Aigner qui était en cinquième position fut victime d’une crevaison et de problèmes mécaniques lors de cette deuxième journée et perd très gros.

La performance réalisée par Yohan Vanson et sa simple Evo6 fut elle aussi écourtée suite à un soucis mécanique alors qu’il pointait à la 14ème place.

Les spéciales s’enchaînent, et on peut dire que Loix est de moins en moins inquiété, il roule devant et les autres se contentent de se battre pour la seconde place du podium.

Enfin dans la dernière spéciale ont eu lieu des faits marquants, la fiesta de Pajunen et la 207 de Vanneste ont brûlé, tandis que Breen est sorti de la route, mais a réussi à repartir.

Suite aux incendies, la direction de course a décidé d’annuler cette spéciale et de rapatrier les équipages à Ypres afin de célébrer la remise des prix.

Tout d’abord Meeke et Neuville s’enchaînent sur le podium, et Neuville laisse même entendre qu’ils n’ont pas pu participer à la course en tant que concurrents à cause de l’homologation de leur véhicule qui n’était pas encore effectuée, mais il annonce que « vu les chronos, si nous avions fait la course, on l’aurait gagné! »

Ensuite le trio de tête débarqué sur le podium et s’en suit une très belle cérémonie. Le podium est alors composé de Loix, leader du début à la fin, Bryan Bouffier second, ainsi que Craig Breen à la troisième place.

Toyota Yaris S2000

Toyota et l’amour du rallye ce n’est plus ça. Mais la filiale d’Afrique du Sud continue à développer des autos pour courir dans le championnat national. Perpétuant ainsi la tradition.

On retrouve les couleurs historiques des lubrifiants Castrol sur une Yaris engagée dans la catégorie S2000.

De quoi peut être donner un jour l’envie à la marque Japonaise de revenir?

 

Peugeot 208 R5 Teaser

Si Peugeot cherche à nous assommer de nouveautés avant ce Mondial de l’Auto, on peut dire que c’est réussi!

En guise de teaser, voilà le profil de la future Peugeot 208 R5. Cette nouvelle 208 est destinée à remplacer la 207 Super 2000 qui sévit en IRC, la catégorie R5 remplacera le S2000 dès 2013.

Au programme: 4 roues motrices, 1.6L turbo, boîte séquentielle 5 rapports, pas de différentiel central, des suspensions à grand débattement, voies élargies, aileron, jantes 18 pouces, poids mini fixé à 1200 kg en version terre et asphalte.

Basée sur une optimisation des coûts, la réglementation impose entre autre, un prix maximum pour certaines pièces et des contraintes techniques comme un poids minimum de quelques pièces du châssis et du moteur. Un certain nombre d’éléments de la voiture doivent être en outre similaires. Le pivot est un parfait exemple. Les quatre doivent être identiques. Cela facilite considérablement l’exploitation, limite les coûts et les stocks

Nous visons une performance légèrement supérieure à la S2000. Nous partons du 1,6l THP, déjà primé. Nous le savons fiable et performant et atteindrons les 280 chevaux. Nous disposons de sérieuses bases avec ce moteur puisque c’est le même que celui de la RCZ Racing Cup qui à ce jour développe 260 chevaux dans sa version endurance. Nous visons également une fiabilité de très haut niveau : entre 3 000 et 5 000 kilomètres (selon les composants), ce qui réduira également les coûts d’exploitation

explique Bertrand Vallat, chef de projet de la 208 Type R5.

Sur la photo du teaser, on retiendra surtout que la déco PTS reste de vigueur!

Photos de la Peugeot 208 R5

Fiche technique de la 208 Type R5
MOTEUR
Type EP6 CDT
Emplacement Transversal Avant
Cylindrée 1598 cc
Nombre de cylindres 4
Puissance (ch.DIN) 280 ch à 6000 tr.min
Couple (Nm) 400 Nm à 2500 tr/min
Régime maxi 7500
Injection Directe Haute Pression Magneti Marelli
Admission Mono papillon
Nombre de soupapes 16
TRANSMISSION
Mode 4 Roues motrices
Embrayage bi disque
Boîte de vitesses 5 vitesses à commande séquentielle
Différentiel 2 différentiels autobloquants
CHASSIS
Structure et matériaux Coque + Arceau de sécurité tubulaire
Suspension AV Pseudo Mac Pherson
Suspension AR Pseudo Mac Pherson
FREINS /DIRECTION
Frein avant Alcon 4 pistons
Ø 300 (terre) 355 (asphalte)
Frein arrière Alcon 4 pistons
Ø 300 (terre) 355 (asphalte)
Direction Directe à assistance hydraulique
Jantes Aluminium monobloc 8 »x18 » (asphalte) / 7“x15“ (terre)
Roues asphalte 225x40x18
Roues terre 215x65x15
DIMENSIONS
Longueur Idem série : 3.962 mm
Largeur 1820 mm
Empattement 2560 mm
Poids minimum 1200 kg asphalte / 1200 kg terre

Ford Fiesta S2000

Ford et M-Sport ont travaillé ensemble pour créer la Fiesta S2000. La dernière génération de Ford Fiesta est très réussie sur le plan esthétique et ses ventes sont plutôt bonne, côté sport, espérons qu’elle sera mettre un peu de piment dans le championnat S2000 et IRC.

Parmi les quelques caractéristiques dévoilées, on sait qu’elle est motorisée par un 2L atmosphérique Duratec donné pour 280ch et 260Nm, la zone rouge se situant à 8000 tr/min, tandis que le poids total n’est que de 1200kg. Bien sur, elle reçoit tous les éléments permettant de l’homologuer dans sa catégorie mais le plus intéressant serait que Ford en produise une version Street legal.

Le site internet consacré à cette S2000 ouvrira à midi ce jeudi 19 novembre à cette page mais vous pouvez déjà la retrouver sur le site M-Sport ici.

Quitter la version mobile