Essais

Essai de la Mazda Black by MX5

3 minutes de lecture

La Mazda MX5 est une véritable légende automobile toujours en vie, sortie en 1989 et bientôt vendue à 1 000 000 d’exemplaires, il est le roadster le plus vendu au monde. SpeedGuerilla a eu la chance de passer une semaine dans une version un peu spéciale: Black by MX5. Un MX5 Roadster Coupé basé sur la version 2.0L MZR Performance et commercialisé à 200 exemplaires dont seulement 20 en France.

Depuis sa sortie en 1989, nous n’en sommes qu’a la 3ème génération dévoilée en 2005 et ayant reçue un léger restylage en 2009. La ligne est plaisante, bien proportionnée, et agréable à regarder. Si à l’époque la MX5 s’inspirait de la Lotus Elan, aujourd’hui elle commence à ressembler à une Dodge Viper avec son long museau. Il faut dire qu’elle a pris un peu de poids: plus de confort, plus d’équipements, mais aussi plus de sécurité… Le toit escamotable? 37kg. C’est presque rien, mais au final le roadster dépasse la tonne de 173 kilos! Plus grosse et plus costaud, elle a fière allure, en plus ce vert “Spirited Green” lui va bien, pour la discrétion par contre, il faudra repasser.

VIE A BORD

La MX5 est basse, mais s’y installer ne relève pas du parcours du combattant, en sortir non plus, une bonne chose pour tous. On prend place dans un parfait baquet Recaro, le top au niveau maintien. En plus il est chauffant, que demander de plus? Une bonne ventilation qui souffle de l’air chaud tout de suite, la chose essentielle pour rouler décapoté durant l’automne? Elle le fait aussi. La finition du tableau de bord est parfaite. Par contre l’aspect des plastiques de certaines commandes m’ont laissé sur ma faim. Des petits détails qui rappellent sa provenance asiatique… Et que dire des 4 portes gobelets? 2 dans la console centrale et 1 dans chaque porte. On ne risque pas de mourir de soif en tout cas!

MOTEUR

Sous le capot on a affaire à un 4 cylindres en ligne 2.0L de 160ch et 188Nm. Plein gaz, la voiture se cambre légèrement, l’aiguille du compte tour grimpe assez vite, mais il faudra attendre 7.9 secondes pour atteindre les 100km/h. La poussée est linéaire, pas de quoi froisser une cervicale à votre passager. Pour en tirer la quintessence, il faudra le cravacher, l’emmener dans les tours et ne jamais le lâcher. Là la double sortie inox vous dévoilera ses plus belles sonorités. Très souple, le moteur sait rester ou se relever à bas régime et la boîte 6 permettra de contenir la consommation. On peut donc facilement envisager d’atteindre les 500km en autonomie avec un réservoir de 50L! Comme toujours on aurait aimé plus de puissance et de violence… ça vous étonne?

COMPORTEMENT

Il y a des choses qu’on ne peut écrire dans une fiche technique et qui font pourtant toute la différence, même si on se doute qu’une voiture plus basse ou plus légère sera plus vive, la MX5 est un compas. Les mains posées sur le volant, on a plus l’impression de les avoir posées sur la route tellement le ressenti est excellent. Plus il y aura de virages, plus vous prendrez de plaisir dans une MX5, ce n’est pas compliqué. Les suspensions sont fermes, juste assez pour contenir le roulis à son strict minimum, mais raisonnablement souples pour ne pas se casser les reins à chaque bosse.

EQUIPEMENT

La Black by MX5 est une édition richement dotée en équipements. En vrac: phares avant xénon avec lave-phares, système audio Bose 7 HP (très bon son), clim auto, double sortie d’échappement, régulateur de vitesse, répartiteur électronique de freinage, contrôle dynamique de la stabilité, anti-patinage et  jantes 17″ noir brillant… etc. Beaucoup de choses qui jouent dans la balance, améliorent le confort au détriment des performances, à vous de choisir donc!

CONCLUSION

Rien ne sert de courir, tous les exemplaires sont déjà vendus! Mais vous pourrez toujours vous tourner vers la version 2.0 MZR qui offre les mêmes prestations pour un rapport prix/plaisir imbattable.

Articles similaires
8.6
Essais

Essai Mazda MX-5 30ème Anniversaire

4 minutes de lecture
Pour fêter 30 ans de carrière, Mazda a offert à sa MX-5 une série spéciale 30ème Anniversaire limitée à 3000 exemplaires dans…
Essais

Essai Audi Q3 Sportback

4 minutes de lecture
Vous aimez l’Audi Q3 mais voilà, Audi vient de présenter le Q3 Sportback avec un style assez fou… Direction Valence en Espagne…
Essais

Essai Audi SQ7 2019

4 minutes de lecture
Après l’apparition de la deuxième génération de Q7 en 2015, voici le restylage de mi carrière pour 2019. Quoi de mieux que…

6 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *