Non classé

Toyota FT-86 Open Concept

2 minutes de lecture

Le Salon de Genève 2013 est aussi l’occasion pour le concept FT-86 Open de faire sa première apparition sur la scène mondiale.

Suite au succès du GT86, le concept FT-86 Open a été créé pour évaluer les réactions du public à l’éventuel lancement d’une version cabriolet de la sportive de Toyota à moteur boxer avant et propulsion. Si le GT86 séduit déjà par ses performances vivantes et accessibles ainsi que sa dynamique extrêmement plaisante et facilement exploitable, le concept FT-86 Open se propose d’y ajouter l’agrément de la conduite décapotée.

Du GT86, il conserve la configuration 2+2 places, la capote se rabattant derrière les sièges arrière fixes sans affecter notablement la capacité du coffre.

Jouant la carte du contraste, l’alliance d’un blanc éclatant et d’un bleu marine contemporain exprime la performance élégante fidèle reflet de l’esprit et de l’atmosphère de Milan, l’une des capitales mondiales du design. La carrosserie blanche, la capote souple bleu marine ainsi que la sellerie et l’habillage intérieurs d’un blanc lumineux lui confèrent une note luxueuse mais néanmoins sportive. Ultime évocation des podiums, les tapis de sol arborent une finition jaune d’or. Cette thématique de couleurs spécifique au concept FT-86 trouve écho dans la sellerie, via la doublure bleu marine des micro-perforations et les surpiqûres jaune d’or des sièges en cuir.

Du GT86 encore, le concept FT-86 Open partage la plateforme et la motorisation : la première au monde à cylindres horizontaux opposés et technologie Toyota D-4S. Il entraîne les roues arrière par l’intermédiaire d’une boîte de vitesses manuelle à levier court et rapide, ou d’une boîte automatique à six rapports offrant la sélection par palettes la plus rapide au monde : 0,2 seconde seulement.

Autres caractéristiques : les jambes MacPherson avant et les doubles triangles arrière procurent un ressenti direct, une réponse instantanée et une parfaite maîtrise ; la direction assistée électrique EPS affiche un rapport de démultiplication particulièrement direct de 13 à 1 comparable à celui des voitures de course ; et les grands disques de frein ventilés assurent un dosage précis à la pédale. Toyota a identifié de multiples domaines qui nécessiteront une évaluation technique plus approfondie afin de déterminer l’incidence que pourrait avoir sur les performances toute modification de rigidité, d’équilibre, de poids et d’aérodynamisme.

Toutefois, dans la mesure où l’éventualité d’une version cabriolet a été prise en compte dès la conception du GT86 en adoptant par exemple des portes sans encadrement sa transformation en décapotable ne devrait guère affecter la rigidité structurelle de la carrosserie. De plus, des solutions efficaces sont actuellement à l’étude pour préserver cette rigidité, notamment le renforcement du verrouillage des portes.

Le GT86 affiche une répartition des masses avant/arrière proche de la perfection : 53/47 % – rapport qui favorise la réponse à la moindre sollicitation de la direction, des gaz ou des freins – et un centre de gravité ultra-bas de 460 mm. Si le remplacement du toit par une capote devrait abaisser encore ce dernier, il conviendra de procéder à une étude technique détaillée pour conserver l’équilibre du coupé.

Grâce à d’amples mesures d’allègement, le GT86 ne pèse que 1.257 kg, soit au final un rapport poids/puissance de 160 ch/tonne. Et s’agissant d’un moteur de cylindrée relativement modeste, il est fondamental pour les performances d’optimiser ce rapport. Par conséquent, si le projet venait à se concrétiser, il serait indispensable de faire en sorte que la différence de poids du cabriolet soit sans incidence par rapport au coupé.

Toyota FT-86 Open Concept

Thomas Boulenger

Blogueur auto depuis 2009, je partage avec passion mes essais et mes voyages autour de l'auto. J'aime quand ça va vite, mais avec l'âge je commence à apprécier le confort du cuir...
Articles similaires
Videos

Essai vidéo - Toyota Supra 2020

1 minutes de lecture
Mes premières impressions sur la nouvelle Toyota GR Supra en finition Premium et associé au moteur 6 cylindres en ligne de 340ch et 500 Nm. L’essai plus complet est à retrouver dans la rubrique ESSAIS du site.
9.6
Essais

Essai Toyota Supra 2020

4 minutes de lecture
Après 7 ans de développement, Toyota fait revivre le badge Supra qui avait disparu depuis plus de 20 ans. Cette voiture alimente…
Essais

Essai Toyota Yaris GR Sport 100ch

3 minutes de lecture
Sur les traces de la très sportive Yaris GRMN, la nouvelle Yaris GR Sport promet plaisir de conduite et sobriété à la…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 × quatre =