Essais

Essai de la MINI Roadster John Cooper Works

2 minutes de lecture

C’est en fin d’année 2011 que MINI a levé le voile sur la MINI Roadster JCW. Les proportions sont identiques au coupé dévoilé dans le même temps, le toit en moins, naturellement. Mais pourquoi roadster?

Contrairement au cabriolet, la roadster ne peut embarquer que deux personnes! L’espace étant utilisé pour la capote repliée et au coffre plus généreux. A noter que la capote électrique disparaît. Désormais, il faudra replier la toile à la main. Une forme de retour aux sources.

L’habitacle est toujours aussi séduisant avec ses compteurs ronds traditionnels de la voiture anglaise. L’instrumentation est parfaite et les sièges type sport très agréables. Elle conserve aussi le grand compteur central et un compte-tours logé directement derrière le volant, intégrant un rappel de la vitesse, et oui il s’agit tout de même d’une sportive.

Le roadster se veut encore plus sportif que le coupé. Il adopte donc des réglages de suspensions plus dynamiques, un pare brise plus incliné et une assiette plus basse. Bilan : même si la motorisation est strictement identique les sensations au volant sont donc encore plus forte. La MINI fait honneur à sa réputation de petit karting. Elle profite même d’une touche Sport sur la console centrale qui permet de passer à une assistance encore plus vive. Le mode sport s’accompagne d’une loi d’accélérateur modifiée elle aussi pour encore plus de réactivité.

A noter qu’elle dispose d’un vrai faux différentiel autobloquant (EDLC) qui agit sur la roue avant qui perd sa motricité. Heureusement elle dispose d’un châssis taillé pour l’attaque qui peut aisément se passer de ses aides électroniques.On a vraiment envie de la bousculer!

Le petit 1,6L turbo envoie avec vigueur ses 211 ch à 6000 tr/mn tandis que le couple culmine à 260 Nm, dès 1850 tr/mn ! Il est en outre constant jusqu’à 5600 tr/mn et peut même passer brièvement à 280 Nm lorsque l’overboost se déclenche.Les performances sont évidemment canons pour déplacer les 1165kg à sec de la JCW… Le 0 à 100 km/h est abattu en 6,4 sec, pour une vitesse maxi de 237 km/h. Plus encore que ses performances, c’est la sonorité de l’échappement qui envoûte et nous gratifie d’un crapotement au lâché de gaz.

Avec la sortie de la nouvelle génération de MINI, on était en droit de se demander si la marque continuerais la déclinaison roadster. On connait aujourd’hui la réponse: C’est non! Dommage, une raison de plus de se ruer sur cette MINI Roadster JCW, véritable machine à plaisir!

Essai réalisé grâce à notre partenaire Okazeo.fr, spécialiste de l’occasion.

Articles similaires
8.6
Essais

Essai Mazda MX-5 30ème Anniversaire

4 minutes de lecture
Pour fêter 30 ans de carrière, Mazda a offert à sa MX-5 une série spéciale 30ème Anniversaire limitée à 3000 exemplaires dans…
Essais

Essai Audi Q3 Sportback

4 minutes de lecture
Vous aimez l’Audi Q3 mais voilà, Audi vient de présenter le Q3 Sportback avec un style assez fou… Direction Valence en Espagne…
Essais

Essai Audi SQ7 2019

4 minutes de lecture
Après l’apparition de la deuxième génération de Q7 en 2015, voici le restylage de mi carrière pour 2019. Quoi de mieux que…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *