Essais

Essai de la Renault Megane RS Trophy 275 ch

5 minutes de lecture

La Megane RS, référence des tractions sportives, s’est vu contester le record sur le Nürburgring par Seat, attaquée par la RCZ-R et même la Golf GTI. L’occasion pour la marque au Losange de sortir deux séries limitées, la Trophy R et la Trophy tout court, pour récupérer son bien. J’ai eu la chance de conduire piloter la Trophy châssis #69.

Un petit historique s’impose: Le 23 juin 2008, la Mégane R26.R établie un nouveau record du tour du circuit du Nürburgring en catégorie traction grâce à un temps de 8’17” avec le pilote maison Vincent Bayle. Le 17 juin 2011, rebelotte, la Megane RS Trophy 265 ch réalise la boucle en 8’07”97. Après une prise de pouvoir temporaire de la Seat Cupra 280, Renault Sport réagit immédiatement avec la Megane RS 275 Trophy R  le 14 mai 2014: 7’54”34! La R étant une RS Trophy  275 ch dépouillée ( – 101 kg ) et limitée à seulement 250 exemplaires déjà tous vendus, il reste la Trophy dont les ventes s’arrêteront à la fin du mois!

Esthétiquement, la Trophy se reconnait avec la lame F1 gris platine stické Trophy, les strippings Trophy sur les ailes arrière, les jantes 19″ Speedline Turini noires et la canule d’échappement en carbone signée Akrapovic. Comme toutes les Megane RS en châssis Cup, la Trophy dispose d’étriers en rouge. Même si le jaune Sirius n’est pas particulièrement discret, seuls les connaisseurs remarqueront que vous êtes dans une auto pas comme les autres.

INTERIEUR

Le seuil de porte rappelle le numéro de châssis. Je prend place dans des baquets Recaro en cuir et alcantara rehaussés de surpiqûres rouges. Les appuis-tête sont siglés Renault Sport. Parfaitement maintenu, ce n’est pas la banquette de mamie, dans le genre tape cul par contre c’est très efficace.

De nombreux détails viennent habiller l’intérieur : volant et soufflet de frein à main en alcantara avec surpiqures rouges, pommeau de levier de vitesse Zamac. L’ambiance est racing mais contrairement à la Trophy R, la Trophy conserve les éléments de confort comme la climatisation, les sièges à l’arrière et un peu plus d’isolant sonore. De quoi faire oublier un intérieur qui date déjà de 2008!

On retrouve le RS monitor, véritable télémétrie embarquée. Il permet de télécharger les cartes des circuits, de se chronométrer et de maintenir un œil sur les températures moteurs. Il est ici disponible de série.

MOTEUR

Le bon vieux F4RT RS, moteur 2.0L turbo dispose désormais de 275 ch à 5500 tr/min et 360 Nm de 3000 à 5000 tr/min. Une puissance seulement disponible lorsque l’on active le mode Sport ou Race. En mode Normal il faudra se contenter de 250 ch. Elle est toujours annoncée à 7,5L / 100 km de moyenne, mais il faudra être très calme pour les atteindre, tisane conseillée.

De série, on trouve une ligne en titane Akrapovič qui permet d’économiser 4kg. Plutôt discrète en mode Normal, les clapets actifs s’ouvrent automatiquement en mode Sport pour sonner plus rauque. Sans pour autant verser dans le tuning et la sauvagerie auditive, dommage pour ceux qui pensaient pouvoir réveiller leurs voisins le matin en allant au boulot.

Pas de boite EDC comme sa petite soeur, la Clio RS, ici c’est la boite PK4 manuelle à 6 rapports qui fait le job: Précise et bien étagée.

CHASSIS

La Megane RS dispose de base d’un châssis aux petits oignons, il s’agit du Cup avec différentiel à glissement limité. Il fallait faire encore mieux et les ingénieurs Renault Sport ont réussi à tirer parti de l’expérience en rallye de la Megane N4.

Les suspensions sont signées Öhlins, ce sont donc des Öhlins Road&Track 1 voie, réglables, avec ressorts en acier qui font la liaison entre les jantes et la caisse. Une évolution technique dérivée de la compétition permettant au conducteur de régler par lui-même et facilement ses amortisseurs. Franchement je me vois mal régler mes suspensions… mais pour ceux qui font du Track day, voila une option intéressante.

En option, notre modèle d’essai disposait des Michelin Pilot Sport Cup 2. Ces pneumatiques semi slicks ont été spécifiquement développés, conjointement par Michelin et Renault Sport, en configuration traction pour la série limitée. De véritables ventouses, tout simplement ( à part quand il pleut ).

Si parcourir l’autoroute en mode Normal ne m’a pas plus impressionné que ça, je me suis dit qu’il était temps d’enclencher le mode Sport. Et c’est à ce moment que la Trophy devient brutale et montre ce qu’elle sait vraiment faire! Le résultat? C’est une adhérence de folie! Le magique combo Michelin + Öhlins monte encore l’efficacité de la Megane un cran au dessus. En lâchant la cavalerie, les roues patinent à peine, les sorties de virage sont sauvages, le roulis est parfaitement maintenu. Finalement ce n’est pas le moteur rempli comme un oeuf qui impressionne le plus mais bien les qualités surnaturelles du châssis.

CONCLUSION

Distillant des saveurs uniques, la Trophy utilise la compétition pour un usage quotidien. Sorte de baroud d’honneur de ce que l’on peut faire de mieux avec la Megane 3, Renault Sport a fait appel a des partenaires prestigieux pour l’améliorer encore une dernière fois. Limitée dans le temps, mais pas en quantité, la commercialisation de la Trophy prendra fin en mars 2015: Il vous reste 10 jours pour en profiter!

Prix maximum TTC du modèle de base : 38 000,00 €

Mon modèle d’essai était équipé de série:

  • ABS, ESP et AFU ( Aide Au Freinage D’urgence )
  • Caméra De Recul
  • Carte Renault Acces Et Démarrage Mains-Libres
  • Chassis cup & Etriers de frein rouge
  • Climatisation Automatique Bi-Zone
  • Console Centrale De Rangement avec Accoudoir
  • Différentiel à glissement limité
  • Direction Assistée Variable
  • Etriers de frein avant Brembo 4 pistons
  • Feux De Jour à LEDs
  • Jantes Alliage 19″ Speedline Noires
  • Kit De Regonflage (Sauf si roue de secours)
  • Lame F1 Gris Platine
  • Ligne d’échappement en Titane AKRAPOVIC
  • Pack Renault R-Link Europe
  • Pack Visibilité ( Allumage auto des feux et détecteur de pluie )
  • Pédalier Alu
  • R.S Monitor
  • Régulateur-Limiteur De Vitesse
  • Rétroviseurs Extérieurs Rabattables électriquement
  • Rétroviseurs à Coque Noir Etoile
  • Rétroviseurs électriques Et Dégivrants
  • Sellerie Recaro Cuir / Alcantara Gris Avec Surpiqûres Rouges
  • Siège Conducteur Réglable En Hauteur
  • Stripping Trophy latéral
  • Surpiqûres rouges sur volant et levier de vitesse
  • Système Anti-Démarrage
  • Système D’aide Au Stationnement Arrière
  • Système De Surveillance De La Pression Des Pneus
  • Vitres Arrière Surteintées

Et comme options:

  • Amortisseurs Ohlins à 2500 €
  • Pneus Semi-slick Michelin Pilot Sport Cup 2 à 2000 €
  • Caméra de recul à 300 €
  • Roue de secours galette à 120 €
  • Teinte Jaune Sirius à 1600 €

Elle s’affichait donc à 44 520 €.

Fiche technique
MOTEUR
Type : 4 cylindres en ligne, 16 soupapes
Position : transversal AV
Alimentation : injection indirecte + Turbocompresseur twinscroll (1,5 bar) avec échangeur air/air
Cylindrée (cm3) : 1998
Alésage x course (mm) : 82,7 x 93,0
Puissance maxi (ch DIN à tr/mn) : 275 à 5500
Couple maxi (Nm à tr/mn) : 360 de 3000 à 5000
TRANSMISSION
AV + ESP (déconnectable) + ASR (déconnectable) + DGL (GNK)
Boîte de vitesses (rapports) : Manuelle (6)
ROUES
Freins Av-Ar (mm) : disques ventilés rainurés (340) + étriers fixes 4 pistons Brembo – disques ventilés (290) + étriers flottants monopiston + ABS + EBV
Pneus Av-Ar : 235/35 R19
POIDS
Données constructeur (kg) : 1376
Répartition Av-Ar (%) : 65-35
Rapport poids/puissance (kg/ch) : 5
PERFORMANCES
Vitesse maxi (km/h) : 255
1000 m DA : 25″3
0 à 100 km/h : 6″
CONSOMMATION
Moyenne constructeur (L/100 Km) : 7,5
CO2 (g/km) : 174
Puissance fiscale : 17 CV

Articles similaires
Essais

Essai Audi Q3 Sportback

4 minutes de lecture
Vous aimez l’Audi Q3 mais voilà, Audi vient de présenter le Q3 Sportback avec un style assez fou… Direction Valence en Espagne…
Essais

Essai Audi SQ7 2019

4 minutes de lecture
Après l’apparition de la deuxième génération de Q7 en 2015, voici le restylage de mi carrière pour 2019. Quoi de mieux que…
Essais

Essai Audi A6 allroad 50 TDI

4 minutes de lecture
Nous voici déjà la 4éme génération d’Audi A6 allroad quattro en 20 ans. L’idée reste toujours la même: une voiture spacieuse, avec…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *