Essais

Essai de l’Audi R8 Spyder V10 540ch 2017

4 minutes de lecture

Voici la toute dernière Audi R8 V10 Spyder, elle pèse 25kg de moins que l’ancienne génération. Bye le toit du Coupé, ici on a le droit à une capote et un postérieur inédit qui donne à l’auto une ligne à tomber. Pour l’essayer, nous nous sommes rendu au Pays de Galles…

Un peu de technique

Avec le Coupé, la Spyder partage son V10 5.2L atmo de 540ch, et son châssis en aluminium ASF ( Audi Space Frame ) avec sa cellule en carbone. En bonne Audi Sport, elle dispose de la transmission intégrale quattro et d’une boite S Tronic 7 rapports, ce qui lui permet de réaliser le 0 à 100 km/h en 3.6 sec et d’atteindre les 320 km/h.

Le moteur V10 5.2L FSI a été salué sur le Coupé pour ses performances mais aussi aussi pour son incroyable son. Une architecture atypique aujourd’hui, alors qu’il y a quelques années toutes les F1 l’utilisaient… Pour la Spyder, Audi n’a rien changé. L’absence de toit permet justement d’apprécier encore plus sa mélodie envoûtante. Ses 540ch arrivent à 7800 tr/min tandis que le couple maxi de 400Nm est disponible à 6500 tr/min.

La nouvelle boite auto S tronic à 7 rapports est aussi la même que dans le Coupé, ce qui signifie des passages de rapport ultra rapide et un système de launch control pour des départs canon. Au volant il est possible d’opter pour le mode Drive complètement automatique et efficiente ou Sport pour une conduite plus sportive. Des palettes derrière le volant permettent de prendre le contrôle en mode Manuel.

Vous pouvez toujours ajuster la cartographie moteur, la vitesse de passage des rapports, les clapets d’échappement et la suspension via le Drive Select. Il y a également 3 réglages d’ESP: Dry (sec), Wet (mouillé) et Snow (neige). On peut en compter un quatrième si on choisit de le désactiver complétement. La suspension Magnetic Ride, la direction Dynamic et les freins en carbone céramique sont des options.

Hyper rigide et efficace, le chassis ASF ne pèse que 8 kg de plus que le Coupé, soit 208kg, pour palier l’absence de toit. A titre de comparaison, il est 55% plus rigide que celui de l’ancienne génération.

La capote et son mécanisme (composé principalement de carbone et magnésium) pèsent 44kg. Il est possible de l’ouvrir et la refermer jusqu’a 50km/h en moins de 20 sec. 3 couleurs sont disponibles au catalogue.

Et au volant?

Lorsque la capote est en place, il y a finalement peu ou pas de différence avec le Coupé. L’isolation sonore est plus que correcte. Il est quand même possible de faire descendre la fenêtre arrière pour profiter des vocalises du V10. Cette dernière sert aussi de “fitet anti-remous”. Inutile de le préciser, le meilleur moyen de profiter de la Spyder, c’est de rouler décapoté!

Le V10 est épique, c’est la pièce maîtresse. L’instrument de musique, celui qui donne le la, ou plutôt le vrombissement! On grimpe dans les tours sans vouloir que ça s’arrête, on atteint des régimes moteur que l’on a perdu l’habitude d’atteindre, zone rouge, il faut bien penser à changer de rapports: Boum! Ça recommence à grimper! Wow!

A l’intérieur, la qualité Audi est au rendez vous. Cela commence par le Virtual Cockpit que l’on retrouve désormais quasiment sur tout la gamme. Et cela continue par une instrumentation tournée vers le pilote. La position de conduite est parfaite et l’on s’y sent comme dans son canapé. Excitant? Pas vraiment, c’est même trop facile pour une voiture de ce calibre. Il faut penser à déconnecter quelques aides à la conduite, passer en mode Dynamic et activer l’échappement sport pour basculer dans un autre monde.

Ce qui m’a le plus impressionné, c’est la rigidité de la caisse. Le châssis a été particulièrement bien conçu, de manière à ne ressentir aucune différence de comportement entre le Coupé et le Spyder. On peut dire merci au quattro qui permet de prendre des vitesses inavouables en virage et cela en toute sécurité. A cela s’ajoute des disques de frein en carbone ceramique qui renvoient un excellent feeling à la pédale et font preuve d’efficacité.

Sur circuit, elle rentre avec précision dans les virages, tandis qu’en sortie, plus vous remettrez les gaz tôt, plus l’arrière aura envie de passer devant. Même si une transmission intégrale, et que le différentiel permet un répartition du couple variable à 100 % entre les deux essieux, la Spyder est typée propulsion. Les ingénieurs d’Ingoldstat ont trouvé un savant mélange entre plaisir et efficacité: C’est un régal!

Conclusion

L’Audi R8 Spyder est facile à l’usage tout en proposant un comportement digne d’une supercar et des performances affolantes. Voiture plaisir à plus d’un titre, il faudra juste voyager léger avec elle car la taille de son coffre ne fait pas partie de ses qualités.


Prix maximum TTC du modèle de base : 184 000€

Mon modèle d’essai ( Jaune Vegas ) était équipé de série:

  • Audi Virtual Cockpit
  • Drive Select
  • Phares LED
  • Climatisation automatique
  • MMI Navigation plus avec MMI touch
  • Audi magnetic ride

Et comme options:

  • Jantes 20″ noires brillantes à 2 940€
  • Coque de rétroviseur extérieur en carbone brillant Audi exclusive à 1 640€
  • Application décorative en carbone brillant à 2000€
  • Volant cuir Performance R8 avec multifonction plus et 4 satellites de commande à 2000€
  • Pack cuir étendu à 3 610€
  • Système d’échappement Sport à 2 230€
  • Direction dynamique à 1 640€
  • Freins en céramique à 10 430€

Elle s’affichait donc à 213 060€

Photos de l’Audi R8 Spyder V10 2017

Fiche Technique
MOTEUR
Type : V10
Position : Centrale arrière
Alimentation : atmosphérique
Cylindrée (cm3) : 5204
Puissance maxi (ch à tr/mn) : 540 à 7800
Couple maxi (Nm à tr/mn) : 540 à 6500
TRANSMISSION
Intégrale
Boîte de vitesses (rapports) : automatique (7)
POIDS
Données constructeur DIN à vide (kg) : 1720
Rapport poids/puissance (kg/ch) : 3,18
PERFORMANCES
Vitesse maxi (km/h) : 320
0 à 100 km/h : 3″6
CONSOMMATION
Moyenne normalisée (L/100 Km) : 11,4
CO2 (g/Km) : 277
Puissance fiscale : 45 CV

Articles similaires
Reportage

Joyeux anniversaire Audi Sport!

6 minutes de lecture
Au début d’Audi Sport, il y a la technologie quattro. Si elle est désormais présente sur tous les véhicules électriques Audi, qu’ils…
Essais

Essai Audi A1 citycarver

3 minutes de lecture
Direction la Belgique et plus précisément la ville d’Anvers ( que j’adore ) pour essayer la nouvelle Audi A1 citycarver. Un drôle…
Reportage

Première rencontre avec l'Audi RS6 avant 2020

2 minutes de lecture
Audi m’a donné rendez-vous dans une ancienne chaudronnerie Parisienne pour découvrir lors d’un shooting le dernier missile des ateliers RS: la nouvelle…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *