Essais

Essai VW Polo 2021 : une vraie petite Golf

4 minutes de lecture

Direction la Corse et plus précisément Porto-Vecchio en partant de Bastia pour découvrir la nouvelle Polo. Modèle primordiale pour la marque Allemande puisqu’une VW sur quatre vendue en France est une … Polo!

Encore plus Golf que Polo

Impossible de confondre la Polo restylée avec sa devancière.

A l’époque déjà, elle semblait s’inspirer de la Golf 7, et bien ce restylage semble s’inspirer de la Golf 8. Ainsi, un bandeau lumineux relie les phares, faisant partie intégrante de la nouvelle signature de la citadine. De plus, les phares matriciels accueillent deux bandes de LED. À noter que le bouclier a lui aussi été redessiné et qu’il arbore de nouveaux antibrouillards.

A l’arrière, l’inscription du nom de l’auto prend désormais place sous le logo, comme sur la Golf. Les feux s’étirent désormais sur le hayon. Singeant un peu plus la grande sœur. Enfin, le diffuseur intègre d’inédites sorties d’échappement.

Ma version d’essai était une Polo R-Line avec une très jolie teinte Bleu Récif. Et les jantes sont les 17 pouces Bergamo.

A l’intérieur de la nouvelle Polo

À l’intérieur, la Polo dispose du Digital Cockpit désormais de série et d’un nouveau volant multifonction. Contrairement à ses cousines électriques, les boutons restent physiques ici, ce qui évitent les appuis non désirés du tactile à retour haptique.

Au niveau de la climatisation par contre, les boutons et molettes physiques sont abandonnés au profit de commandes sensitives. A noter que la dernière génération d’infotainment MIB3 fait son apparition. Très rapide, fluide, et intuitif: rien à redire. Si ce n’est un problème d’élocution à l’approche d’un rond point, un bug que l’on trouve aussi sur la Golf 8 puisqu’elle utilise le même système de navigation ‘Discover Pro’. Quand je vous dis qu’elle s’en inspire…

Bug du GPS VW dans un rond point

Pour les matériaux, le tableau de bord est moussé avec des nouveaux inserts décoratifs. Les plastiques utilisés sont un peu plus flatteur à l’œil. On a aussi le droit à de nouveaux coloris également pour les tissus de la sellerie.

L’agencement du mobilier est strictement identique. Vous l’aurez compris, les différences entre les deux générations s’avèrent moins flagrantes à bord : les évolutions sont ici clairement plus subtiles.

MOTEUR

Si le gros des ventes sera assuré par le 3 cylindres suralimenté 1.0L TSi proposé en 95 et 110 ch. Une version atmosphérique de 80 ch se chargera d’animer les versions d’accès et une fonctionnant au GNV est proposée en version Business.

Voici une revue des troupes:

  • Le 1.0L MPI de 80 ch et 93 Nm: Plus petit moteur de la Polo, il se passe de turbo et adopte uniquement la boite manuelle à 5 rapports.
  • Le cœur de gamme, 1.0L TSI de 95 ch et 175 Nm: Aussi agile qu’efficace, une boite DSG à 7 rapports est disponible en option avec ce moteur, comme alternative à la boîte mécanique à 5 rapports.
  • Celui de l’essai, le 1.0L de 110 ch et 200 Nm: Uniquement proposé en association avec une DSG à 7 rapports.
  • L’économique 1.0L TGI 90 ch et 160 Nm: Le moteur démarre toujours en mode gaz naturel. Si la citerne à haute pression ne contient plus de GNC, il passe en mode essence.

Adieu le 1.5 TSI 150ch! Il ne fait plus partie de la gamme, faute d’acheteurs. En revanche, pour ceux qui souhaitent plus de puissance ( comme moi ) : une nouvelle Polo GTI est annoncée. La petite sportive revient avec le 2.0L TSI et 207ch! C’est 7ch de mieux que l’ancienne.

110ch pour le 1.0L TSi

C’est au volant de la version 110 ch, exclusivement disponible en boîte automatique que j’ai réalisé cet essai sur les routes du sud de la Corse. Le 3 cylindres est toujours dans le coup, que ce soit en montagne et en ville. A savoir que la boîte automatique DSG privilégie ici l’efficience avec des rapports longs. J’ai préféré passer directement au mode Sport pour plus de répondant.

Ce qui m’a le plus surpris c’est la consommation moyenne. Après une journée à conduire de manière dynamique à travers les montagnes Corse, l’ordinateur de bord affichait un joli 6.0 L / 100 km tout rond. Le lendemain, en empruntant la même route mais plus détendu, la consommation est tombée à 4.8 L / 100km!

Au volant

C’est un plaisir de retrouver les qualités de la Polo qui restent inchangées, enrichies d’une meilleur dotation technologique.

L’allemande conserve sa grande polyvalence avec un bon confort, même pourvue des jantes de 17 pouces en série sur la finition R-Line. La direction douce et naturelle agrémente la conduite. Grâce au pack Sport optionnel, le châssis est abaissé de 15 mm. Pas de quoi en faire une sportive cependant. 

Le silence à bord est digne de la catégorie supérieure. Beaucoup de sérieux donc, rouler en Polo c’est l’assurance de la facilité d’usage. Et aussi d’une ergonomie impeccable, encore et toujours à travers les générations. Une success story de 45 ans et plus de 18 millions d’exemplaires vendus.

Conlusion

La Polo profite d’un rafraîchissement à l’extérieur et de plus de technologies à l’intérieur pour son restylage. Dans sa finition R-Line et moteur TSI 110 ch, la Volkswagen joue à la baby Golf.

En plus, la Polo restylée adopte les appellations des finitions de la compacte et fait ses adieux aux dénominations Trendline, Lounge et Carat. La gamme se compose désormais d’une construction en Y, débutant avec Polo, puis Life et se séparant avec d’un côté Style et de l’autre R-Line, plus sportive.

Si l’actuelle Polo s’affiche à partir de 17 260 €, la nouvelle débute à partir de 18 015 € avec le moteur de 80 ch. Logique vue la meilleure dotation. Mon modèle d’essai s’affichait quant à lui à 29 780 €.

Photos de la VW Polo 2021

Fiche Technique de la VW Polo 1.0L TSI 110ch

MOTEUR
Type : 3 cylindres turbo
Position : Avant
Cylindrée : 999 cm3
Puissance maxi : 110 ch
Couple maxi : 200 Nm
TRANSMISSION
Traction
Boîte de vitesses (rapports) : automatique (7)
POIDS
Données constructeur à vide : 1207 kg
Rapport poids/puissance : 10.97 kg/ch
PERFORMANCES
Vitesse maxi : 195 km/h
0 à 100 km/h : 10″4
CONSOMMATION
Moyenne normalisée : 5,5 L/100 Km
CO2 : 125 g/Km
Puissance fiscale : 6 CV

Notation

8.5

Sex Appeal

8.5

Vie à bord

7.5

Performances

7.5

Plaisir de conduite

Ce que j'aime

  • +Polyvalence
  • +Dotation technos
  • +Confort

Ce que j'aime moins

  • -Boite DSG un peu longue

Thomas Boulenger

Blogueur auto depuis 2009, je partage avec passion mes essais et mes voyages autour de l'auto. J'aime quand ça va vite, mais avec l'âge je commence à apprécier le confort du cuir...
Articles similaires
8.4
Essais

Essai VW Golf 8 GTI 245ch

4 minutes de lecture
La Golf GTI est une icone, c’est elle qui représente la première compacte sportive. Nous en sommes déjà à la 8ème génération,…
8.1
Essais

Essai VW Golf 8 GTD 200ch

5 minutes de lecture
La Golf GTD a longtemps été la sœur sensée de la GTI: plus économe sur le papier et idéale pour les conducteurs…
7.9
Essais

Essai de la Volkswagen ID.4

5 minutes de lecture
Après un essai concluant de l’ID.3 en septembre dernier, et une première rencontre en statique, j’étais curieux de passer derrière le volant…