Essais auto

Essai MG Marvel R : Séduisante !

4 minutes de lecture

Voici le Marvel R de MG, anciennement britannique et propriété du puissant groupe chinois SAIC Motor depuis 2006. C’est le troisième modèle de sa gamme après le citadin MG ZS et le compact MG EHS hybride rechargeable. Et non, son nom ne fait pas référence aux super héros mais l’abréviation de marvellous, merveilleux en Anglais!

Design

Long de 4,67 m, les designers ont misé sur un style futuriste, qui s’écarte des codes asiatiques classiques. La calandre est fermée et les boucliers aux formes triangulaires assoient une belle prestance pour la partie avant. Le pli de carrosserie qui courent le long des portes me rappellent une marque Allemande premium. Les poignées sont ici invisibles et les jantes de 19 pouces sur cette version Performance mettent dans l’ambiance.

La partie arrière est moins statutaire. Quoi que le bandeaux LED entre les feux reste assez charismatique. Il faut donc saluer le travail du studio londonien de MG. L’ensemble n’a rien à envier aux modèles européens. Le Marvel R s’offre ainsi une vraie personnalité.

Au niveau des coloris, MG fait dans la simplicité. Il y a ce joli Prism Blue, puis un Pearl White et Pebble Black, et enfin un Kirin Grey. Pour les jantes? Aucun choix. Une offre limitée qui a tout son sens pour venir pénétrer le marché.

A l’intérieur

Difficile de passer à côté de l’énorme écran, il mesure 19,4 pouces, c’est plus grand que celui de la Tesla Model S! À défaut d’avoir un graphisme impressionnant et une réactivité ultra-rapide, il est intuitif à l’usage. Attention, la grosse molette rotative à sa base sert de sélecteur de vitesses. Un bouton à gauche permet de choisir le mode de conduite et un autre à droite le niveau de régénération.

Rien ne manque sur ce Marvel R, sièges chauffant et ventilés, caméras à 360°, GPS connecté, système audio Bose, musique via Amazon… L’ergonomie est bien pensé, et malgré la multitude d’options et d’aides à la conduite, on ne se perds pas dans de multiples menus. Les commandes sont disposées naturellement et tombent bien sous la main. Le fonctionnement est vraiment simple et intuitif. À noter que le GPS comprend un planificateur de trajets avec lieux et temps de recharge, mais je n’ai pas pu le tester.

Bien équipé c’est un fait, mais assemblé avec soin est une bonne surprise. Grâce à une qualité perçue et des détails d’inspiration germanique, le Marvel R hisse son niveau de manière spectaculaire. L’ensemble crée une ambiance haut de gamme que l’on n’attendait pas ici. Plus surprenant encore sur cette finition Performance, tout est de série! Le seul choix se porte sur la couleur de la sellerie: clair ou foncé. Facile non?

Moteur

Tous les Marvel R sont dotés d’une batterie d’une capacité nette de 70 kWh, et la gamme se divise en deux versions.

Le modèle à deux roues motrices embarque deux moteurs électriques sur l’essieu arrière, pointe à 180 ch en puissance cumulée et annonce une autonomie de 402 km WLTP. Le modèle à quatre roues motrices ajoute un moteur sur l’essieu avant, voit sa puissance grimper à 288 ch et son autonomie descendre à 370 km WLTP. C’est ce dernier que j’ai essayé. Il permet de solides accélérations avec un 0 à 100 km/h en seulement 4.9 sec! A noter que ce dernier condamne le coffre avant, d’une capacité de 150 l sur la version deux roues motrices.

La recharge de type AC est assurée par un chargeur de 11 kW qui permet de passer de 5 à 80 % de batterie en moins de 5 heures sur une borne publique adéquate. Pour la charge rapide DC, la puissance acceptée est de 92 kW en crête. Le constructeur annonce une charge de 0 à 80 % en 43 minutes

Au volant du Marvel R

L’installation à bord est facile. Tout se règle électriquement et la position de conduite, en plus d’être excellente, est confortable. Mon modèle Performance de 288 ch présente des accélérations de très bonne sportive et des reprises percutantes grâce au couple de 665 Nm. La boite automatique dispose de deux rapports, un avantage pour la consommation. Cette dernière fait tourner un seul moteur à vitesse stabilisée, alors que les deux autres sont appelés en renfort lors d’un besoin de puissance.

Mais le côté sportif s’arrête là! Même si le comportement est neutre et sécuritaire avec sa transmission intégrale, le Marvel R ne se montre pas dynamique au point de s’amuser à enrouler les virages. Son amortissement est en effet réglé sur un bon niveau de confort, et le roulis se fait vite sentir. On préférera un rythme coulé sans aucun doute malgré un mode Sport et même Sport+ qui ne changent pas grand chose au final.

Les modes de conduite deviennent donc anecdotiques. Le silence et la direction douce préservent le confort de tous à l’intérieur. En plus, la pédale de frein est constante et ne souffre pas de variations entre la régénération et le frein mécanique. Dommage sur le maintien de ligne actif, il est bien trop intrusif pour qu’on le laisse branché.

Conclusion

Au tarif attractif, MG ajoute à son Marvel R un pouvoir de séduction grâce à son design pour attirer les curieux, qui risquent d’être conquis une fois à son volant grâce à sa conduite sans fausse note et à ses équipements généreux. Le réseau MG est en train de s’étoffer à vitesse grand V afin de ne laisse aucun client à plus de 45 min d’une concession. Reste une image de marque à construire, ce qui est certainement le plus grand défi de MG aujourd’hui…

Fiche Technique du MG Marvel R

MOTEUR
Type : Electrique
Puissance maxi : 288 ch
Couple maxi : 665 Nm
TRANSMISSION
Intégrale
Boîte de vitesses : automatique
POIDS
Données constructeur à vide : 1920 kg
Rapport poids/puissance (kg/ch) : 6,66
PERFORMANCES
Vitesse maxi : 200 km/h
0 à 100 km/h : 4″9 sec
CONSOMMATION
Batterie: 70kW
Autonomie: 370km

Photos du MG Marvel R

Notation

8.0

Design

8.0

Vie à bord

8.5

Performances

7.5

Plaisir de conduite

Pros

  • +Design
  • +Performances
  • +Equipement
  • +Prix

Cons

  • -Autonomie

Thomas Boulenger

Blogueur auto depuis 2009, je partage avec passion mes essais et mes voyages autour de l'auto. J'aime quand ça va vite, mais avec l'âge je commence à apprécier le confort du cuir... Ma deuxième passion est le vélo. Vous avez du le voir!