ERCRallye

Loix en maître à Ypres

2 minutes de lecture

Lors des qualifications, quelques faits de course se sont déjà fait sentir, le duo Tsjoen-Casier a cassé son moteur, pour la deuxième fois de la semaine, le premier ayant cassé lors des essais de mardi, ce duo qui s’était battu pour réunir le budget nécessaire afin de participer à ce rallye est malheureusement contraint de déclarer forfait. Robert Consani, quant à lui casse également son moteur lors des qualifications, mais le team Chazel se prépare à travailler toute la nuit afin que le pilote soit présent au départ.

Après ces qualifications remportées par Freddy Loix, les équipages se sont lancés dans la 1ère spéciale vendredi 27 juin.

Dès celle-ci, “Fast Freddy” s’impose dans des conditions climatiques peu clémentes, il est l’auteur des scratchs des 3 premières spéciales. D’emblée, Loix annonce  qu’il faudra en vouloir pour le suivre! Il relègue déjà Craig Breen à 15 secondes et Bryan Bouffier victime de soucis moteur à 41 secondes.

Quand au peloton suivant, le début de course fut marqué par la sortie de Robert Consani et Pajunen fut également contraint à l’abandon à cause d’une sortie lui aussi. Vincent Verschuren fit de même et envoya sa Polo s2000 dans un fossé.

La deuxième boucle est lancée, et Freddy Loix et sa Skoda ne font qu’accentuer leur avance. Du côté des voitures ouvreuses, la 208 et la Fiesta sont très impressionnantes à voir passer, aucun chrono officiel n’est publié, mais ça envoie très fort!

Le lendemain, Loix continue de faire cavalier seul…

Aigner qui était en cinquième position fut victime d’une crevaison et de problèmes mécaniques lors de cette deuxième journée et perd très gros.

La performance réalisée par Yohan Vanson et sa simple Evo6 fut elle aussi écourtée suite à un soucis mécanique alors qu’il pointait à la 14ème place.

Les spéciales s’enchaînent, et on peut dire que Loix est de moins en moins inquiété, il roule devant et les autres se contentent de se battre pour la seconde place du podium.

Enfin dans la dernière spéciale ont eu lieu des faits marquants, la fiesta de Pajunen et la 207 de Vanneste ont brûlé, tandis que Breen est sorti de la route, mais a réussi à repartir.

Suite aux incendies, la direction de course a décidé d’annuler cette spéciale et de rapatrier les équipages à Ypres afin de célébrer la remise des prix.

Tout d’abord Meeke et Neuville s’enchaînent sur le podium, et Neuville laisse même entendre qu’ils n’ont pas pu participer à la course en tant que concurrents à cause de l’homologation de leur véhicule qui n’était pas encore effectuée, mais il annonce que “vu les chronos, si nous avions fait la course, on l’aurait gagné!”

Ensuite le trio de tête débarqué sur le podium et s’en suit une très belle cérémonie. Le podium est alors composé de Loix, leader du début à la fin, Bryan Bouffier second, ainsi que Craig Breen à la troisième place.

r_r_TTL_7937 r_r_TTL_7930 r_r_TTL_7827 r_r_TTL_7736 r_r_TTL_7706 r_r_TTL_7678 r_r_TTL_7648 r_r_TTL_7618 r_r_TTL_7577 r_r_TTL_7568 r_r_TTL_7525 r_r_TTL_7519 r_r_TTL_7501 r_r_TTL_7478 r_r_TTL_7438 r_r_TTL_7410 r_r_TTL_7396 r_r_TTL_7341 r_r_TTL_7335 r_r_TTL_7303 r_r_TTL_7214 r_r_TTL_7147 r_r_TTL_7140 r_r_TTL_7126 r_r_TTL_7109 r_r_TTL_6610 r_r_TTL_6594 r_r_TTL_6580 r_r_TTL_6534 r_r_TTL_6461 r_r_TTL_6444 r_r_TTL_6362 r_r_TTL_6321 r_r_TTL_6263 r_r_TTL_6237 r_r_TTL_6214 r_r_TTL_6168 r_r_TTL_6115 r_r_TTL_6110 r_r_TTL_6064 r_r_TTL_6029 r_r_TTL_5957 r_r_TTL_5950 r_r_TTL_5900

Articles similaires
Essais

Essai Ford Fiesta ST 2018

4 minutes de lecture
Quasiment un an après avoir essayé la Fiesta ST-Line, me voici au volant de la Fiesta ST 2018 pour vérifier si elle…
Videos

La Fiesta ST à fond sur circuit

1 minutes de lecture
La toute nouvelle Ford Fiesta ST et ses 200 ch se donnent à fond sur le circuit de Lommel en Belgique avec à son volant Louise Cook.
Rallye

Volkswagen présente sa Polo GTI R5

1 minutes de lecture
Elle est aussi belle qu’officielle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *