Essais auto

Essai de la Lotus Evora

3 minutes de lecture

En 2009, Lotus veut élargir sa gamme tout en restant fidèle à l’adage: Light is right. C’est alors que la marque commercialise l’Evora, une GT 2+2.

Plus discrète que l’Elise et l’Exige dans le style, elle dispose tout de même d’une ligne à tomber et surtout de plus de puissance.

Une Anglaise dessinée par une Belge

L’Evora de cet essai date de 2010, joliment préparée et vendue par le garage Okazeo. Elle a été dessinée par un Belge : Steve Crijns. Les lignes sont fluides, harmonieuses et élancées. Son postérieur et ses hanches rappellent même la Ferrari 458 Italia… Belle référence. Le discret aileron est remplacé ici par un modèle plus racing. Elle reçoit aussi une lame carbone et un un diffuseur plus imposant qui lui donne un look échappé des circuits.

Ce modèle est une stricte deux places, il faut dire que pour arriver à caser un adulte à l’arrière, ça tient surtout du miracle, mais Lotus propose tout de même les places arrière à 3000 euros en option. Une bonne excuse pour les pères de famille

L’Evora est ce que l’Europa n’a jamais réussi à être, un modèle positionné au dessus de l’Elise.

Avec plus de budget, Lotus a développé un nouveau châssis en alu construit de la même façon que l’Elise mais elle est 60 cm plus longue et 14 cm plus large. Elle ne mesure que 1,22 m de haut.

Moteur d’origine Japonaise

Le moteur est un V6 3.5L d’origine Toyota. Retravaillé par les ingénieurs Lotus qui lui ont accolé un embrayage, un échappement et un volant moteur spécifique pour donner 280 ch à 6400 tr/min et 350 Nm à 4 700 tr/min.

Avec une sortie inox et un filtre à air sport, il chante particulièrement bien.

L’Evora pèse 1382 kg, ce qui peut paraître léger pour une sportive à quatre places est à comparer au poids d’une Elise qui pèse quasiment la moitié mais se contente d’un 4 cylindres.

Une Lotus 5 étoiles

Noblesse mécanique et esprit GT oblige, l’Evora a pris du poids pour offrir à ses occupants un confort somme tout relatif mais un confort jusque là jamais vue dans une Lotus. Le cuir est présent en grande quantité, il y a la clim (!), un écran multimédia servant de GPS mais aussi de caméra de recul, et même un régulateur de vitesse.

On ne fera toujours pas ses courses en Lotus avec les 160 dm3 du coffre, on placera même le pack d’eau sous les pieds du passager.

Au volant de la Lotus Evora

Lorsque qu’on se place derrière le volant de cette Lotus, notre corps fait fusion avec la machine, un peu comme dans le film Avatar. On s’assit dans de magnifique baquet Recaro en cuir et c’est parti pour ressentir un tas de sensations: direction, profil de la route, vrombissement du moteur.

Le châssis est parfait, le moteur a juste ce qu’il faut pour réaliser un 0 à 100 km/h en à peine 5 sec tandis que la vitesse maxi s’établit à 261 km/h. Il faudra un sacré cran pour allez les chercher!

L’agilité liée à la légèreté fait des miracles et avec sa direction à assistance hydraulique précise et directe, c’est un régal d’emmener l’Evora.

Ce modèle était équipé de suspension Nitron, le roulis est minimum sans pour autant s’exploser le dos à la moindre imperfection.

Conclusion

L’Evora est une Exige qui a passé la puberté, beaucoup moins spartiate en conservant l’esprit Lotus, en somme une excellente auto qui vous fera vivre une expérience incroyable de la conduite.

Photos de la Lotus Evora

Fiche technique Lotus Evora
MOTEUR
Type : 6 cylindres en V à 60°, 24 soupapes
Position : transversal central AR
Alimentation : Injection électronique
Cylindrée (cm3) : 3456
Alésage x course (mm) : 94 x 83
Puissance maxi (ch DIN à tr/mn) : 280 à 6400
Couple maxi (Nm à tr/mn) : 350 à 4700
TRANSMISSION
AR
Boîte de vitesses (rapports) : 6 manuelle
POIDS
Données constructeur (kg) : 1382
Rapport poids/puissance (kg/ch) : 4,9
ROUES
Freins Av-Ar (ø mm) : Disques ventilés (350/332)
Pneus Av-Ar : 225/40 ZR18 – 255/35 ZR19
PERFORMANCES
Vitesse maxi (km/h) : 261
0 à 100 km/h : 5″1
CONSOMMATION
Moyenne (L/100 Km) : 8,7

Essai réalisé avec notre partenaire Okazeo.fr

Thomas Boulenger

Blogueur auto depuis 2009, je partage avec passion mes essais et mes voyages autour de l'auto. J'aime quand ça va vite, mais avec l'âge je commence à apprécier le confort du cuir... Ma deuxième passion est le vélo. Vous avez du le voir!
Articles similaires
Essais auto

Essai Audi A6 allroad 50 TDI

4 minutes de lecture
Nous voici déjà la 4éme génération d’Audi A6 allroad quattro en 20 ans. L’idée reste toujours la même: une voiture spacieuse, avec…
Essais auto

Essai Volvo S60 T8 Polestar engineered

4 minutes de lecture
Volvo lance sa nouvelle berline S60, première Volvo construite aux États-Unis mais dernière d’une gamme désormais complètement renouvelée! Direction Cassis, pour un…
Essais auto

Essai Lotus Exige 410 Sport 2019

4 minutes de lecture
Le circuit est généralement un juge de paix pour de nombreuses autos dites sportives. En ce qui concerne la Lotus Exige, c’est…

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

12 − 11 =