Essais

Essai de l’Opel Corsa OPC 2015

3 minutes de lecture

Rapidement dévoilée après l’apparition de la 5e génération de l’Opel Corsa, voici la version OPC à l’essai, forte de 207 ch!

Corsa OPC = Mini Astra OPC

La petite Corsa reçoit la touche OPC, singeant même sa grande sœur Astra. On trouve un bouclier avec des énormes prises d’air à l’avant, un diffuseur entouré de deux sorties d’échappement à l’arrière, des jantes 18″, un aileron, une prise d’air dans le capot et pour le coup une teinte spécifique bleu OPC qui attire l’œil!

Passons à l’intérieur

Hélas, l’habitacle reste celui de la Corsa classique. Tout est affaire de goût mais il est pour ma part trop tristounet et ne répond pas au design très dynamique de l’extérieur. L’écran multimédia est placé trop bas, et son interface n’est pas non plus des plus modernes.

Le volant cuir à méplat, le pommeau avec surpiqûres et le pédalier alu sont spécifiques à cette version sportive. Les baquets Recaro sauvent la mise, ils offrent un excellent maintien digne de la marque. A noter que le pédalier alu est très bien positionné, il permet le talon pointe à ceux qui le pratiquent.

Un moteur gavé à l’overboost

Le petit 1.6L turbo développe désormais 207 ch et 245 Nm disponible entre 1 900 et 5 800 tr/min et même 280 Nm pendant 5 secondes grâce à la fonction overboost, le quatre cylindres est plein comme un œuf et répond à la moindre sollicitation. C’est le même que la précédente génération, mais avec un nouveau filtre à air, un radiateur revu et un échappement retravaillé par Remus, ce qui lui fait prendre plus de chevaux.

Avec des rapports rapprochés pour favoriser l’accel, on titille assez souvent le rupteur en conduite sportive, la zone rouge se situant assez bas. Les performances sont toutefois canons avec un 0 à 100 km/h abattu en 6,8 s soit près d’une demi-seconde de moins que l’ancienne OPC et une vitesse de pointe de 230 km/h

On regrettera la sonorité à l’échappement qui reste discrète provenant pourtant de chez Remus, connu pour ses échappements tuning. Une discrétion qui sera appréciable sur long parcours.

Un autobloquant pour la scotcher au sol

Abaissé de 10mm par rapport à la Corsa classique, notre modèle d’essai était muni du pack Performance (option à 2 000 €) comprenant un autobloquant Drexler, de nouveaux réglages de châssis et un système de freinage Brembo avec des disques de 330 mm de diamètre. Une ENORME différence, surtout grâce à l’autobloquant. Koni s’est chargé de fournir les suspensions, elles inaugurent une technologie inédite dénommée FSD (Frequency Selective Damping) permettant un amortissement adapté aux fréquences de rebonds enregistrées par l’auto

Ainsi équipée, la Corsa OPC est dure comme une planche de bois. Si la route n’est pas lisse comme un billard, vous aurez l’impression de dévaler les escaliers sur les fesses… Autrement, la motricité est excellente, les pneus Michelin Pilot Super Sport contribuant au grip phénoménal (mais aussi aux bruits de roulement bien présents). Revers de la médaille, l’auto semble suivre la route et l’on tient le volant à deux mains, surtout en conduite sportive, par peur d’un sautillement aléatoire et d’une mauvaise réaction de la direction, la faute à l’autobloquant mécanique à glissement limité et la sécheresse du châssis.

Au final, la Corsa OPC sait enrouler les virages avec une grande efficacité, il faudra alors la piloter et découvrir l’incroyable avantage qu’apporte l’autobloc Drexler!

Conclusion

Le moteur vivant couplé à un châssis rigoureux et surtout associé à un différentiel autobloquant permettront d’envisager amener cette OPC sur circuit! Le pack Performance semble être une obligation.

Photos de l’Opel Corsa OPC 2015

Fiche Technique
MOTEUR
Type : 4 cylindres
Position : Avant
Alimentation : turbo
Cylindrée (cm3) : 1598
Puissance maxi (ch à tr/mn) : 207 à 5800
Couple maxi (Nm à tr/mn) : 280 à 1900
TRANSMISSION
Traction
Boîte de vitesses (rapports) : manuelle (6)
POIDS
Données constructeur DIN à vide (kg) : 1278
Rapport poids/puissance (kg/ch) : 6,2
PERFORMANCES
Vitesse maxi (km/h) : 230
0 à 100 km/h : 6″8
CONSOMMATION
Moyenne normalisée (L/100 Km) : 7,5
CO2 (g/Km) : 172
Puissance fiscale : 12 CV

Articles similaires
Essais

Essai Audi Q3 Sportback

4 minutes de lecture
Vous aimez l’Audi Q3 mais voilà, Audi vient de présenter le Q3 Sportback avec un style assez fou… Direction Valence en Espagne…
Essais

Essai Audi SQ7 2019

4 minutes de lecture
Après l’apparition de la deuxième génération de Q7 en 2015, voici le restylage de mi carrière pour 2019. Quoi de mieux que…
Essais

Essai Audi A6 allroad 50 TDI

4 minutes de lecture
Nous voici déjà la 4éme génération d’Audi A6 allroad quattro en 20 ans. L’idée reste toujours la même: une voiture spacieuse, avec…

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *