Essais

Essai Audi RS3 LMS: jouet pour grand garçon!

3 minutes de lecture
Essayer une voiture de course est toujours un grand moment pour tout passionné d’automobile. Essayer la toute dernière Audi RS3 LMS, cela tient quasiment du miracle!

Voilà le rêve que m’a permis de vivre Audi en me donnant rendez vous sur l’un des plus beaux circuits du monde: le Paul Ricard ( non je suis pas chauvin! ).

Présentation du (gros) jouet

La RS3 berline est la base de cette voiture. Je l’avais déjà croisé au dernier Mondial de l’auto. A côté d’elle, une RS3 LMS se montrait pour la première fois au public. Coup de foudre… Les mois s’écoulent, puis je reçois un appel d’Audi France:

[quote]Tu es dispo pour venir essayer une RS3 LMS?[/quote]

Arrêt du cœur. Qu’est ce qui fait que cette RS3 LMS est si spéciale? Sous le capot, le 5 cylindres 2.5L de 400 ch a laissé sa place à un 4 cylindres 2.0L de 330 ch. La transmission quattro disparaît elle aussi pour ne laisser que les roues avant motrices. Et oui, il s’agit de l’unique Audi Sport traction!

Pourquoi cette perte de puissance? Tout simplement pour respecter le règlement TCR! Ce nouveau championnat attire de plus en plus de constructeurs (ils y sont déjà quasiment tous).

Le 0 à 100 km/h est logiquement moins impressionnant avec un chrono de 4,5 secondes. Et pour le reste? C’est une véritable voiture de course = de la folie! Gros arceau, caisse vidée, harnais… la totale.

Présentation du circuit

Le Paul Ricard. Ce tracé redeviendra bientot le théâtre du GP de France de F1. Nous utilisons une configuration raccourcie, en somme, on ne profitera pas de la ligne droite du Mistral pour allez chercher la vitesse maxi, même si la RS3 LMS est capable d’atteindre les 265 km/h, il faut avouer qu’une TCR préfère les courbes aux lignes droites!

Présentation du pilote (du dimanche)

Moi, Thomas, 31 ans. Quelques jours avant cet essai, j’étais aux 6h de Spa, et lors de la manche de TCR précédant la course, j’étais en admiration devant 2 RS3 LMS en me disant, bientôt c’est mon tour!

Et bien mon tour, je vous le raconte tout de suite…

C’est parti!

J’enfile ma combinaison Audi Sport, puis le casque et enfin le Hans ( support de la tête et du cou ). Je ne suis totalement pas prêt à prendre le volant! Il fait déjà chaud en mai au Castellet, il fait encore plus chaud avec une combinaison ignifugée FIA, et c’est la fournaise dans une caisse de course.

Je joue les contorsionnistes pour me faufiler dans le baquet, le staff Audi me fixe les 6 points du harnais et l’on serre encore et encore jusqu’à ce que ce je ne puisse plus bouger. Enfin, je ne fais plus qu’un avec la machine. Moteur!

Les sensations?

Les palettes au volant permettent de monter ou descendre les rapports, dans le principe c’est assez simple, vu que l’on retrouve exactement le même système dans une RS3 classique. Mais contrairement à cette dernière, la RS3 LMS se passe d’ABS, de contrôle de traction ou encore de différentiel actif. Heureusement, la caisse n’a aucun filtre et je la sens vivre à travers les retours du volant et dans les fesses (comme dans un karting). J’ai a faire également avec une vraie pédale de frein qui se passe d’assistance, il faut donc appliquer une vraie pression dessus pour ralentir la voiture.

Tout cela est bien entendu très physique – pilote de course est un sport à part entière – mais mon problème vient d’ailleurs. J’avais des repères physiques et visuelles issues de la R8 V10 plus qui ne sont plus du tout les mêmes à bord de la RS3 LMS! Le grip est phénoménal et permet d’attaquer beaucoup plus fort dans les virages.

La rigidité d’une voiture de course et sa conception sans compromis font la différence. Je retrouve les sensations d’une voiture de rallye: une grosse traction que l’on jette dans les virages! Une fois le mode d’emploi assimilé, le plaisir grimpe de manière exponentielle! La marge de progression aussi.

Mon moniteur me demande de rentrer au stand. Voilà c’est déjà terminé. Je m’extirpe complétement trempé, avec une seule envie: recommencer!

Conclusion

Il s’agit de la meilleure traction que j’ai eu la chance d’essayer, tout simplement.

Envie d’en posséder une? Audi Sport la propose en version club sport pour 99 000 € HT, ou en version complète TCR pour 129 000 € HT.

Photos de l’Audi RS3 LMS

Thomas Boulenger

Blogueur auto depuis 2009, je partage avec passion mes essais et mes voyages autour de l'auto. J'aime quand ça va vite, mais avec l'âge je commence à apprécier le confort du cuir...
Articles similaires
8.3
Essais

Essai de l'Audi A3 Sportback 35 TDI 2020

5 minutes de lecture
Depuis 1996, c’est environ 5 millions d’A3 vendues par Audi, une success story sur trois générations, mais aujourd’hui le segment des compactes…
Reportage

Joyeux anniversaire Audi Sport!

6 minutes de lecture
Au début d’Audi Sport, il y a la technologie quattro. Si elle est désormais présente sur tous les véhicules électriques Audi, qu’ils…
7.9
Essais

Essai Audi A1 citycarver

3 minutes de lecture
Direction la Belgique et plus précisément la ville d’Anvers ( que j’adore ) pour essayer la nouvelle Audi A1 citycarver. Un drôle…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

19 + 19 =