Essais

Essai Maserati Ghibli 3.0L Diesel V6 275ch

3 minutes de lecture
7.9
Maserati a des plans de croissance ambitieux, et la Ghibli fut la première à mener la charge (rejoint aujourd’hui par le gros SUV Levante). Ce nom évocateur s’est déjà vu sur des Maserati auparavant, mais jamais sur une voiture de cette taille et destinée au grand public. Car oui cette Ghibli est la première à proposer un moteur diesel! Sacrilège?

Design

La Maserati Ghibli est le modèle d’entrée de gamme du constructeur. Cela peut faire sourire l’acheteur de voiture moyen, mais avec un prix de base d’environ 70 000 €, la Ghibli est la porte d’entrée du constructeur Italien au jeune acheteur qui cherche à pénétrer la caste de Bologne avec un chèque de moins de six chiffres.

Mais peut elle offrir une mécanique à la hauteur des références allemandes, qui ont depuis longtemps trouvé les parades pour nous faire oublier le mazout qui coule en elles ? Le défi est de taille. Heureusement pour elle, la Ghibli peut d’entrée jouer sur ses charmes naturels. Elle attire instantanément les regards.

On peut remarquer qu’elle a beaucoup en commun avec la Quattroporte. Concrètement, la Maserati Ghibli dispose comme sa grande sœur d’une large calandre, d’optiques étirées, d’un capot bombé, des flancs galbés, des ouïes latérales sur les ailes avant, ou encore d’un trident sur le montant C. Même à l’arrière, les similitudes sont frappantes entre les deux modèles.

La ressemblance n’est pas qu’esthétique puisque la Ghibli reprend la plate-forme de la Quattroporte, elle est 29 cm plus courte (4,97 mètres contre 5,26) et repose sur un empattement réduit de 17 cm.

De jolies galbes pour l’arrière

Essai Maserati Ghibli 3.0L Diesel V6 275ch

Moteur

La Ghibli est également le premier diesel de Maserati. Il s’agit d’un V6 emprunté au Jeep Grand Cherokee conçu par VM Motori. Suralimenté par un unique turbo, il développe tout de même 275 chevaux et 600 Nm de couple. Cela autorise à la Ghibli une vitesse maxi de 250 km/h en un 0 à 100 km/h en 6,3 secondes.

Malgré l’intégration d’un système d’amplification de ses vocalises en mode sport ( oui c’est purement artificiel avec deux générateurs de son à l’échappement), le bloc ronronne comme un vieux V8 et se fait ensuite relativement discret . Le Diesel de la Ghibli ne manque toutefois pas de caractère sachant qu’il ne dispose que d’un unique turbo. Cela se traduit par une avalanche de couple à bas régime, les vitesses se passent alors à la volée sans pousser à plus de 2500-3000 trs/min. Il faut dire que le choix du partenaire ZF en ce domaine est gage de qualité.

Évidemment, face à l’essence, les consommations et émissions tombent de très haut grâce au diesel et au Stop&Start.

Les ouïes latérales se retrouvent sur les ailes avant.

Essai Maserati Ghibli 3.0L Diesel V6 275ch

A l’intérieur

Ma première impression fut surtout de m’assoir dans un canapé de grand couturier tellement les sièges sont confortables. La deuxième: Pourquoi les palettes de commande de boite derrière le volant sont si grandes!? Ah ces Italiens…

A bord, Maserati confirme cette volonté de jouer sur l’émotionnel. Alors qu’une Allemande est capable de proposer tout et n’importe quoi en matière de technologie, une Ghibli ne propose qu’un système multimédia tactile incluant navigation et lecture audio sur 15 enceintes signé Bowers & Wilkes…

L’intérieur n’est pas non plus assez spacieux à l’arrière, malgré sa longueur de cinq mètres. Le coffre est également étrangement compact compte tenu de sa largeur, il se contente de 500L. Ces jolies lignes ont un prix …

Le tableau de bord mélange aiguille analogique et numérique.

Essai Maserati Ghibli 3.0L Diesel V6 275ch

Au volant

Plus compacte et du coup plus légère que la Quattroporte, la Ghibli révèle une belle agilité. Les suspensions subtilement raffermies préservent un excellent confort tout en assurant un meilleur maintien de la caisse, tandis que l’empattement raccourci réduit l’inertie de l’ensemble à l’inscription en virage.

On regrettera le manque de feeling de la direction à assistance hydraulique lors des mises en appui. La copie est quand même très bonne avec une répartition du poids de 50:50, un différentiel mécanique approprié et un châssis talentueux qui aime être poussé.

En résumé, même en diesel, la Ghibli ne déshonore pas son célèbre badge.

Le trait est soigné, évocateur.

Essai Maserati Ghibli 3.0L Diesel V6 275ch

Conclusion

La Ghibli est une berline élégante et sportive. Politiquement correcte, plus sobre qu’une essence, mais blason centenaire. Elle respire l’Italie et son côté exotique est rafraichissant.

Merci au garage Okazeo.fr pour le prêt du véhicule.

Photos de la Maserati Ghibli 3.0L Diesel V6 275ch

Fiche Technique Maserati Ghibli 3.0L Diesel V6 275ch

MOTEUR
Type : V6
Position : Longitudinale avant
Alimentation : Turbo
Cylindrée : 2987 cm3
Puissance maxi : 275ch
Couple maxi : 600Nm
TRANSMISSION
Propulsion
Boîte de vitesses (rapports) : automatique (8)
POIDS
Données constructeur DIN à vide (kg) : 1875
Rapport poids/puissance (kg/ch) : 6,81
PERFORMANCES
Vitesse maxi (km/h) : 250
0 à 100 km/h : 6″3
CONSOMMATION
Moyenne normalisée (L/100 Km) : 5,9
CO2 (g/Km) : 158

Notation

8.5

Sex Appeal

7.5

Vie à bord

8.0

Performances

7.5

Plaisir de conduite

Ce que j'aime

  • +Design captivant
  • +Canapé italien
  • +Châssis réussi

Ce que j'aime moins

  • -Diesel peu évocateur
  • -Techno
Articles similaires
Reportage

Joyeux anniversaire Audi Sport!

6 minutes de lecture
Au début d’Audi Sport, il y a la technologie quattro. Si elle est désormais présente sur tous les véhicules électriques Audi, qu’ils…
8.6
Essais

Essai Mazda MX-5 30ème Anniversaire

4 minutes de lecture
Pour fêter 30 ans de carrière, Mazda a offert à sa MX-5 une série spéciale 30ème Anniversaire limitée à 3000 exemplaires dans…
Essais

Essai Volvo XC40 T5 Recharge

3 minutes de lecture
Avec le XC40 T5 Recharge, Volvo décline son meilleur produit sur le marché en hybride rechargeable. Voyons voir… Design Découvert il y…