Essais

Essai de la Volkswagen ID.3

6 minutes de lecture
8.1

La première de la famille ID est l’ID.3 ( prononcez Heidi-trois, c’est important ), berline familiale de la taille d’une Golf. Après l’avoir découverte en statique en octobre 2019, je passe enfin derrière son volant! C’est une voiture cruciale pour Volkswagen pour se frayer un chemin vers une nouvelle ère, celle des véhicules électriques.

Design

L’ID.3 est une berline cinq portes et cinq places, avec un coffre à l’arrière et un moteur sous les roues arrière. Le design de Volkswagen est souvent critiqué pour son manque d’audace, son conservatisme. C’est aussi cette continuité entre les générations de modèles qui plait aux fans de la marque. Pourtant, Klaus Bischoff, a tenté le pari de proposer un tout nouveau style qui évoluera par petite touche telle une Golf. Quoi qu’il en soit, on reconnait immédiatement qu’il s’agit d’une Volkswagen.

Les porte-à-faux sont courts, car l’avant n’a pas besoin d’accueillir un moteur, ce dernier se situe sur l’essieu arrière. L’empattement allongé est une bonne nouvelle pour placer la batterie dans le châssis et libérer un maximum d’espace pour les occupants au-dessus. La simplicité du dessin permet d’avoir un bon coefficient de trainée de seulement 0,27. Les jantes pleines participent à cette très bonne note aérodynamique. L’ID.3 est une voiture compacte, pratique en ville pour le stationnement, mais suffisamment spacieuse pour les voyages en famille.

Parce que l’ID.3 est basée sur une plate-forme créée pour voiture électrique uniquement (elle porte le nom de code MEB et vous en entendrez beaucoup parler sur les voitures produites dans les années à venir), VW peut offrir différentes versions. Ainsi, en haut de gamme, il y aura également une version avec une batterie de 78 kWh pour une autonomie de 550 km et en entrée de gamme une batterie de 45 kWh pour une autonomie de 330 km. Dans mon cas, il s’agit de l’ID.3 1st max avec une batterie de 58 kWh, ce qui représente selon le cycle WLTP, pas moins de 420km.

Globalement, le design proposé semble amical, l’ID.3 a un “visage” sympathique, une bonne bouille qui met en confiance. A noter que ma version d’essai n’est pas Noire mais Gris Manganèse.

Le dessin est classique et se fond facilement dans le flot automobile.

Essai VW ID3 max 150kw 58kwH

A l’intérieur

C’est confort! La position de conduite est légèrement relevée comme dans un SUV. La disposition à double écran et le sélecteur de conduite derrière le volant sont très faciles à appréhender. Cependant, avec ses commandes de climatisation principalement cachées dans l’écran tactile standard de 10 pouces, l’ID.3 est des plus minimaliste à l’intérieur.

Avec les montants A divisés, et le grand toit panoramique, la sensation d’espace est décuplée. Ce qui est bon pour la visibilité est également agréable pour les passagers et provoque plus d’altruisme de la part de votre conduite, car vous êtes exposé. Seules la lunette arrière assez mince et les piliers épais à l’arrière nuisent à la visibilité mais les caméras et les radars de recul sont là pour ça.

Les systèmes d’aide à la conduite de l’ID.3 sont parmi les meilleurs que j’ai rencontré jusqu’à maintenant. Et j’ai aussi beaucoup aimé le ID Light, ce qui semble au premier abord être une bande fantaisiste de lumières d’arbre de Noël enveloppant l’habitacle est en fait une sorte de système d’alerte du conducteur par intelligence artificielle. Il se déclenchera par une bande lumineuse dans la direction de la navigation, ou clignotera en rouge si vous devez effectuer un freinage. Lors de la charge, il représente le niveau de la batterie afin qu’il puisse être repéré à distance, et il clignotera lorsque vous conversez avec l’assistant vocal après l’avoir réveillez avec un “Bonjour Heidi”, et non pas “Bonjour idée” ( d’où l’importance de la prononciation ). Assistant vocal qui est ni plus ni moins un raccourci pour les boutons tactiles manquants. Exemple: “Bonjour ID, je veux voir les étoiles” et le rideau du toit panoramique se replie… Plutôt cool non?

À l’arrière, la rangée arrière est plus haute comme dans un cinéma, elle offre une vue pour les passagers arrière et aussi vraiment un espace confortable. Même s’il n’y a plus de tunnel de transmission, VW a profité de cet espace pour y proposer un espace de rangement centrale avec un support de téléphone, des porte-gobelets… Le coffre est aussi grand qu’une Golf et il y a même un double plancher.

Pour finir, j’ai trouvé le petit logo pause sur la pédale de frein et play sur la pédale d’accélérateur assez rigolo.

Simplicité, VW a fait le pari du minimalisme pour l’intérieur de l’ID.3

Essai VW ID3 max 150kw 58kwH

Moteur

J’ai donc pu essayer l’ID.3 1rst édition. Elle abrite une batterie de 58 kWh, entraînant un moteur électrique monté à l’arrière fournissant 204ch et 310 Nm de couple. A titre de comparaison, c’est plus qu’une Golf V GTI! Les chiffres ne sont pas mauvais puisqu’il lui faut 7.3 secondes pour passer de 0 à 100 km/h et à peine 3 secondes pour atteindre les 50 km/h. La vitesse est limitée à 160 km/h ce qui me parait largement suffisant.

La consommation selon le cycle WLTP est donnée pour 13,6 kWh/100km, avec une conduite joueuse et dynamique, je suis rapidement monté à 25 kWh/100km, une valeur bien entendue exceptionnelle.

L’autonomie revendiquée par le WLTP est de 420 km. L’ID.3 a une capacité de charge de 100 kW, cela permet de gagner 290km d’autonomie en une demi-heure, si vous pouvez trouver un chargeur de 100 kW. Sur une wallbox de 7,4 kW, il faudra 9 heures pour une charge complète.

Evidemment on n’entends absolument rien. Mais chose pour le moins intéressante, c’est une propulsion! On peut aussi se mettre à rêver que VW ajoutera une ID.3 à deux moteurs plus tard, sous la forme d’un ID.3 R, la première compacte sportive électrique de VW. Pourquoi pas?

Plus puissant qu’une Golf 5 GTI!

Essai VW ID3 max 150kw 58kwH

Au volant

Pied sur le frein, sélecteur en position Drive, et c’est parti. L’ID.3 est aussi simple que ça. C’est une véritable capsule de calme et de sérénité.

Pour la simplicité, VW n’a pas pris la peine de palettes de changement de vitesse pour des modes de régénération plus ou moins important, ou une grand feeling de pédale de frein. D’ailleurs, les plaquettes réelles ne rencontrent les disques qu’une fois que la régénération a récolté tout ce qu’elle pouvait, d’où cette impression de manque de mordant.

Vous disposez de trois modes de conduite, mais les différences entre Eco, Comfort et Sport sont subtiles. C’est surtout au niveau de la douceur de la direction que cela se joue. En ville le mode Confort sera parfait, et vous serez émerveillé par le rayon de braquage ridicule malgré l’énorme empattement. Un miracle rendu possible par l’absence de moteur à l’avant qui permet de mettre plus d’angle de braquage.

Chose surprenante pour une Allemande, et malgré ses jantes de 20 pouces et ses 1700kg à vide, l’ID.3 est très confortable. L’amortissement est réussie aussi bien sur chaussée dégradée que sur les dos d’âne. Mais le plaisir ne s’arrête pas là. quasiment tout le poids de l’ID.3 se trouve dans son plancher. Résultat: elle vire à plat, enroule son virage aussi bien au frein qu’à l’accélérateur. Je rappelle que c’est une propulsion, et relance de manière saisissante! Oui l’ID.3 est amusante à conduire! Sportive? Je n’irais pas jusque là, mais sacrément dynamique oui!

Ne comptez pas atteindre les 420km d’autonomie à ce jeu là par contre! L’ID.3 est avant tout faite pour allez loin, et elle est bardée d’assistance pour ça! Ma préférée est lorsque la navigation est enclenchée et qu’elle se met à régénéré automatiquement après avoir détecté un panneau 50 pour ralentir ou à l’approche d’un rond point. C’est tellement efficace que l’on touche rarement les freins, tellement rare que VW a choisi des tambours pour les freins arrières!

A l’arrière, certains traits rappellent ceux d’une Golf

Essai VW ID3 max 150kw 58kwH

Conclusion

Après la Coccinelle et la Golf, l’ID.3 pourrait devenir la future voiture du peuple! Certes à un prix conséquent, mais elle est censée prendre le relais de la Golf, qui est devenue une référence en près de 50 ans d’amélioration et d’évolution.

Les voitures effrayantes ont tendance à ne pas se vendre en assez grand nombre pour changer le monde. Ce n’est pas le cas de l’ID.3 dans laquelle tout semble si simple.

Une excellente surprise et un gros plus à sa conduite si ludique!

Photos de la Volkswagen ID.3

Fiche Technique de la Volkswagen ID.3

MOTEUR
Type : Electrique
Position : Arrière
Puissance maxi : 204 ch
Couple maxi : 320 Nm
TRANSMISSION
Propulsion
Boîte de vitesses (rapports) : automatique (1)
POIDS
Données constructeur à vide : 1700 kg
Rapport poids/puissance (kg/ch) : 8,33
PERFORMANCES
Vitesse maxi : 160 km/h
0 à 100 km/h : 7″3
CONSOMMATION
Moyenne normalisée : 13,6 kWh/100km
Puissance fiscale : 1 CV

Notation

7.0

Sex Appeal

8.5

Vie à bord

8.5

Performances

8.5

Plaisir de conduite

Ce que j'aime

  • +Facile à vivre et confortable
  • +Agile à conduire
  • +Beaucoup d'espace

Ce que j'aime moins

  • -Course de la pédale de frein
2405 posts

About author
Blogueur auto depuis 2009, je partage avec passion mes essais et mes voyages autour de l'auto. J'aime quand ça va vite, mais avec l'âge je commence à apprécier le confort du cuir...
Articles
Articles similaires
Videos

Essai vidéo - VW ID.3

1 minutes de lecture
Mes premières impressions sur la nouvelle VW ID.3 dans sa finition 1st max. L’essai plus complet est à retrouver dans la rubrique…
Reportage

Première rencontre avec la Volkswagen ID.4

2 minutes de lecture
Le premier SUV 100 % électrique de Volkswagen est là. Au lancement, le constructeur allemand proposera une 1ST édition comme pour l’ID.3,…
Videos

Essai vidéo - VW Golf 8

1 minutes de lecture
Mes premières impressions sur la nouvelle VW Golf dans sa finition Style associée au moteur 1.5L eTSI de 150ch. L’essai plus complet est à retrouver dans la rubrique ESSAIS du site.