Essais

Essai Hyundai i30 Fastback 160ch N line

5 minutes de lecture
Voici la Hyundai i30 Fastback, c’est la version à coffre de la i30 essayée ici et récemment mis à jour pour 2021! Finition N Line obligatoire lorsqu’on choisit une Fastback, et tant mieux car c’est celle que je trouve plus sexy, et découverte de la nouvelle motorisation 1.5L hybride de 160ch, elle aussi obligatoire.

Design

Commercialisée en janvier 2017, la compacte i30 de Hyundai bénéficie d’une mise à jour de mi-carrière. Des évolutions annoncées en mars dernier, mais suite à la pandémie que l’on connait tous, arrivent doucement sur le marché Français.

Extérieurement, elle n’évolue pas tellement. On note une nouvelle signature lumineuse, tant à l’avant qu’à l’arrière, ainsi qu’une calandre et des boucliers redessinés. La calandre est béante entourée de grande ouverture et soulignée par une lame qui lui donne une belle allure. Elle inaugure aussi de nouvelles jantes 18 pouces.

J’aime également les petits détails comme le toit noir, qui cache le toit ouvrant, plus harmonieux. Et aussi le diffuseur avec en son centre le feu en forme de triangle, référence sportive.

Pas besoin d’en rajouter d’ailleurs, la ligne est réussie, subtile et musclée à la fois. Les berlines “à malle” reviennent doucement sur le marché, que ce soit avec les premiums comme la Mercedes CLA et Audi A3 berline mais aussi dans les offres low-cost comme la Peugeot 301 ou sa soeur jumelle la Citroen C-Elysée. La Hyundai i30 se range dans le segment des généralistes.

A noter que la finition N Line est désormais disponible sur le break, et se pose en seule offre si l’on opte pour la carrosserie Fastback, qui ne reçoit plus que le 1.5 de 160 ch, dont elle a par ailleurs l’exclusivité. C’est cette i30 que nous essayons.

Moteur

Le 1.4L a disparu pour laisser sa place à un 1.5L T-GDI disposant d’une hybridation légère, composée d’un système électrique de 48 volts, d’une grosse batterie située à l’arrière et d’un alterno-démarreur. La puissance grimpe à 160ch désormais contre 140ch auparavant, et le couple s’établit à 253 Nm. Un joli boost qui se ressent autant en sensations que sur le chrono.

Le 0 à 100km/h est réalisé en 8.8 sec. avec une vitesse maxi grimpant à 210km/h. C’est pas mal pour juste une finition dite sportive.

Le moteur se révèle bien insonorisé, surtout en mode Eco. Et offre une petite touche vocale évocatrice en mode Sport sans être fou, elle est présente et à souligner. Le mode Normal est des plus classiques et je ne comprend pas pourquoi ce n’est le mode par défaut lors de la mise en marche de l’auto. A moins qu’il faille fouiller dans les nombreux réglages.

L’hybridation légère ne permet bien sûr pas de rouler en mode zéro émission, mais elle dispose d’un stop and start doux à l’usage. Mon modèle d’essai disposait de la boite automatique double embrayage à 7 rapports. Douce et efficace quelque soit le mode choisi, elle fonctionne impeccablement. Si l’envie vous arrive de passer en mode manuelle pour une conduite sportive, elle passera tout de même le rapport supérieur à l’approche du rupteur.

Ce qui m’a le plus surpris, c’est sa consommation raisonnable, puisque j’ai terminé mon essai avec un joli 6.5L/100 km.

A l’intérieur

Dans l’habitacle, les évolutions se font dans le détail. Les aérateurs sont modifiés, les compteurs digitaux ainsi que l’écran tactile central de 10.25″ profitent de nouveaux graphismes. La finition et l’ergonomie sont plutôt bien pensée. On sent que le choix des plastiques a été étudié avec soin et les petites surpiqures rouge apportent une touche premium à l’ensemble.

L’équipement de cette i30 Fastback N Line étonne par sa richesse : sièges sport chauffants à réglages électriques et longueur d’assise ajustable, volant N Line chauffant, GPS, caméra de recul, clim auto bizone, sono de qualité. Un dispositif Android Auto/Car Play sans fil fait son apparition, en même temps que des services en ligne Bluelink et Hyundai LIVE.

Le premier apporte des fonctions pratiques, comme retrouver son auto après l’avoir garée, actionner son verrouillage à distance et ou envoyer un compte rendu sur l’état de la voiture, le second optimise notamment l’information en temps réel pour la navigation.

Les aides à la conduite se voient perfectionnées, l’i30 étant désormais capable de se centrer automatiquement sur sa voie, d’effectuer un freinage d’urgence après avoir détecté un cycliste voire d’avertir le conducteur quand le véhicule qu’il suit se remet en mouvement, au cas où il aurait la tête ailleurs. Pour ma part, j’ai vite désactivé la fonction de centrement qui a un effet de “gouvernail’ et m’a brassé, pour ne laisser que le maintien dans la ligne.

Les sièges sport N Line procurent un bon confort doublé d’un excellent maintien global, et on se concocte vite une bonne position de conduite, même si comme toutes les productions modernes, l’assise reste haute, même réglée au plus bas.

Au volant

Avant de dire quoi que ce soit, il faut se rappeler qu’il ne s’agit que d’une finition N Line! Et bien ça n’empêche pas la i30 Fastback de disposer d’un châssis dynamique fermement suspendu!

Malgré le froid durant mon essai, l’adhérence se fait ressentir et l’auto vire quasiment à plat! Lorsque l’on passe en mode Sport, la direction se fait plus consistante et devient plus précise. En outre, le freinage se montre très efficace. J’aurais presque envie de 40ch supplémentaire pour encore plus de performances! C’est encore une bonne surprise!

Pour l’autoroute, j’ai choisi de rester en mode Eco, la sensation de rouler avec une auto de 60ch et d’être castrer dans chaque montée ont pour conséquence de rendre la consommation ridicule, bien aidée par une bonne aéro et une boite à 7 rapports.

Le mode Normal est agréable, mais dans mon cas, c’est bien entendu le mode Sport qui me convient le mieux, et procure le plus de sensations. En tout cas cette i30 Fastback N Line propose un excellent compromis dans tous les segments, une belle proposition de la marque Coréenne.

Conclusion

Avec l’arrêt de la furieuse i30 N, la Hyundai i30 N Line devient la plus sportive de la gamme i30! Elle se pare toujours d’un look sportif et épice la conduite quotidienne. Ce n’est certes pas une sportive pure et dure, mais elle vise plus que jamais ceux qui recherchent un véhicule à l’allure sportive tout en se contentant d’une mécanique raisonnable.

Photos de la Hyundai i30 Fastback 160ch N line

Fiche Technique Hyundai i30 Fastback 160ch N line

MOTEUR
Type : 4 cylindres
Position : Avant
Alimentation : Turbo
Cylindrée (cm3) : 1482
Puissance maxi (ch à tr/mn) : 160 à 5500
Couple maxi (Nm à tr/mn) : 253 à 1500
TRANSMISSION
Traction
Boîte de vitesses (rapports) : Automatique (7)
POIDS
Données constructeur DIN à vide (kg) : 1457
Rapport poids/puissance (kg/ch) : 9.10
PERFORMANCES
Vitesse maxi (km/h) : 210
0 à 100 km/h : 8″8
CONSOMMATION
Moyenne normalisée (L/100 Km) : 5.4
CO2 (g/Km) : 123

8.0

Sex Appeal

8.5

Vie à bord

6.5

Performances

8.5

Plaisir de conduite

Ce que j'aime

  • +Chassis
  • +Rapport prix/performances
  • +Style

Ce que j'aime moins

  • -Habitabilité arrière

Thomas Boulenger

Blogueur auto depuis 2009, je partage avec passion mes essais et mes voyages autour de l'auto. J'aime quand ça va vite, mais avec l'âge je commence à apprécier le confort du cuir...
Articles similaires
Reportage

Roadtrip Hyundai Blue Drive

5 minutes de lecture
Hyundai m’a donné rendez vous à Avignon, point de départ d’un roadtrip en direction de Lyon à bord des modèles de la…
Essais

Essai Hyundai i30 1.4L 140ch N Line

3 minutes de lecture
A côté de la terrible i30 N, Hyundai tente de décliner la touche sportive N avec une finition N Line. Et comme…
Non classé

Hyundai dévoile le nouveau Veloster et sa version N

1 minutes de lecture
Hyundai a dévoilé son nouveau Veloster à l’occasion du salon de Detroit. Après l’i30N, la nouvelle génération de Veloster a déjà le droit à sa version sportive N. Hélas on ne devrait plus la retrouver en Europe.