Essais

Essai de l’Audi R8 V10 Plus 5.2L TSI 610ch 2015

3 minutes de lecture

Premier coupé GT deux places d’Audi et première réussite, la R8 s’est vendue à 27000 exemplaires dans le monde dont 630 en France. Huit ans plus tard, voici la seconde génération qui est tout simplement l’Audi la plus rapide de l’histoire dans sa version Plus, ça tombe bien c’est celle là qu’on a essayé!

Evolution de style

De loin vous aurez du mal à reconnaître l’ancienne de la nouvelle, mais une fois le nez dessus, plus de doute, la nouvelle évolue en tout point même si les dimensions sont quasiment similaires. Elle inaugure une nouvelle calandre Singleframe, le dessin est plus acéré. Les nouveaux Sideblades sont désormais divisés en deux parties personnalisables (ici en carbone).

A l’intérieur, le Virtual Cockpit prend place face au conducteur. Il regroupe toutes les informations que ce soit multimédia ou GPS. C’est toujours un bonheur de l’utiliser. Le poste de conduite est désormais tourné entièrement vers le conducteur. Accolée à l’habitacle, le moteur s’exhibe derrière une vitre.

Un V10 encore plus puissant!

Si le moteur V8 n’est pas reconduit, faute de ventes, le V10 démarre à 560 ch sur la R8 classique tandis que la R8 V10 Plus développe encore 50 ch supplémentaires et fait un rapide régime pour perdre 40 kg sur la balance! Comment? En délaissant les sièges chauffants ou la suspension pilotée (qui passent en option) et en adoptant un capot moteur en carbone, des disques de frein carbone-céramique et en réduisant la taille de son réservoir.

Cette R8 développe donc 610 ch et 560 Nm de son V10 5,2L FSI, point de turbo et c’est tant mieux! La zone rouge se situe à 8700 tr/min, que du bonheur! Le moteur est associé à une boîte de vitesses S tronic à 7 rapports. Cela lui permet d’allez vite, très vite même: le 0 à 100 km/h est expulsé en 3,2 sec et le 0 à 200 en 9,9 sec pour une vitesse maximum qui se situe à 330 km/h.

La consommation sait se faire raisonnable pour ce niveau de puissance. Elle est donnée à 12,3 l/100 km de moyenne. Il profite des dernières technologies en la matière: bi-injection (directe et indirecte), système de désactivation d’un banc de cylindres à vitesse stabilisée et roue libre. En réalité et en conduite dynamique, on reste entre 15 et 17 l/100 km, ce qui est très raisonnable.

Plus rigide mais plus confortable…

… et toujours mieux équipée! La structure du châssis, le SpaceFrame, est 40% plus rigide, adieu confort et bonjour mal de dos? Pas du tout! La R8 réussit à progresser en terme de confort. Pourtant les sièges baquets sont loin d’être des canapés, ils offrent au passage un excellent maintien.

C’est le Magnetic Ride qui fait des miracles. Plutôt ferme en mode Dynamic, une fois le mode Comfort enclenché, on pourrait se croire dans une petite citadine tellement la R8 survole les dos d’ânes et autres imperfections du bitume.

Le grand 8 sur la route

La direction à démultiplication variable est consistante et précise, le freinage carbone/céramique est hyper efficace et  le comportement impressionnant. Joueuse et pas seulement parce qu’il y a plus de poids à l’arrière qu’à l’avant, la transmission quattro est surtout typée propulsion.

Pour simplifier, elle est beaucoup plus amusante à mener. En plus, grâce à l’échappement sport optionnel, on ouvre les valves pour laisser chanter le V10. Et bien sur, la boite gère le coup de gaz au rétrogradage: impressionnant et très sonore!

Un drive select selon son humeur

Le conducteur retrouve le Drive Select avec ses 4 modes (Auto, Confort, Sport et Individual) connu sur le reste de la gamme Audi. Celui-ci gagne spécialement 3 réglages supplémentaires liés aux conditions climatiques (sec, neige et mouillé) et un ESP déconnectable.

Conclusion

Comme son nom l’indique la R8 V10 Plus en offre toujours plus. Toujours aussi facile à prendre en mains, elle apparaît aujourd’hui davantage efficace qu’auparavant et surtout hyper polyvalente. Le petit coffre à l’avant permettra même d’embarquer le minimum vital pour voyager. Les précommandes sont ouvertes depuis juin pour une commercialisation qui commencera le 22 octobre à un tarif de 199 000 €.

Photos de l’Audi R8 V10 Plus 2015

Vidéo de l’échappement sport de l’Audi R8 V10 Plus

Fiche Technique
MOTEUR
Type : V10
Position : Centrale arrière
Alimentation : atmosphérique
Cylindrée (cm3) : 5204
Puissance maxi (ch à tr/mn) : 610 à 8250
Couple maxi (Nm à tr/mn) : 560 à 6500
TRANSMISSION
Intégrale
Boîte de vitesses (rapports) : automatique (7)
POIDS
Données constructeur DIN à vide (kg) : 1630
Rapport poids/puissance (kg/ch) : 2,7
PERFORMANCES
Vitesse maxi (km/h) : 330
0 à 100 km/h : 3″2 (3″1 avec les pneus sports)
CONSOMMATION
Moyenne normalisée (L/100 Km) : 12,3
CO2 (g/Km) : 287
Puissance fiscale : 45 CV

Thomas Boulenger

Blogueur auto depuis 2009, je partage avec passion mes essais et mes voyages autour de l'auto. J'aime quand ça va vite, mais avec l'âge je commence à apprécier le confort du cuir...
Articles similaires
8.3
Essais

Essai de l'Audi A3 Sportback 35 TDI 2020

5 minutes de lecture
Depuis 1996, c’est environ 5 millions d’A3 vendues par Audi, une success story sur trois générations, mais aujourd’hui le segment des compactes…
Reportage

Joyeux anniversaire Audi Sport!

6 minutes de lecture
Au début d’Audi Sport, il y a la technologie quattro. Si elle est désormais présente sur tous les véhicules électriques Audi, qu’ils…
7.9
Essais

Essai Audi A1 citycarver

3 minutes de lecture
Direction la Belgique et plus précisément la ville d’Anvers ( que j’adore ) pour essayer la nouvelle Audi A1 citycarver. Un drôle…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 − un =