Essais

Essai de la Lexus RC 300h

2 minutes de lecture

Après la tonitruante RC F et son bon gros V8 atmo, passons à quelque chose de plus sobre avec la RC 300h qui cache sous son capot une motorisation hybride, bien dans l’air du temps. Cette motorisation devrait assurer tout de même 95% des ventes en France du coupé.

Parlons tout d’abord du design, le style de ce coupé RC respire la culture Japonaise. L’avant est très agressif avec l’énorme calandre trapézoïdale, un look qui se cultive sur l’ensemble de la gamme Lexus. Ces lignes acérées et cette gueule béante semblent promettre une auto sportive: Pas tout à fait en réalité…

Moteur

RC 300h comme … IS 300h? Et oui c’est bien la même mécanique que l’on avait goutté sur la berline Japonaise. Avec encore plus de poids, les performances sont tout juste dignes d’une berline moyenne (et même inférieur à l’IS…) : 190 km/h en vitesse de pointe et 8,6 sec pour accélérer de 0 à 100 km/h.

Les 223 ch combinés ne sont pas aidés par la transmission e-CVT (elle fonctionne comme un variateur qui semble mouliner constamment lorsque l’on met pied au plancher), qui simule une boite 6 vitesses. Ce qu’elle préfère, c’est enrouler calmement et se laisser cruiser comme un Américain.

Le tableau est, bien sûr, plus réjouissant en matière de consommation, avec une moyenne normalisée qui varie de 4,7 à 5 l/100 km selon les versions et la taille des jantes.

Châssis

Le châssis est toujours aussi surprenant de confort sur longs parcours, grâce à son insonorisation, sa boîte (finalement douce) et ses suspensions.

Très sérieux dans ses réactions et son comportement. La RC 300h se révèle être une machine à rouler tranquillement mais on a surtout l’impression qu’elle est sous motorisée, c’est encore plus vrai lorsque l’on descend de la RC F.

Intérieur

A l’intérieur, on retrouve un tableau de bord largement repris de la berline IS, encore elle. Toujours aussi bien fini, on remercie au passage le talent des maîtres artisans Takumi, mais toujours aussi compliqué à appréhender avec beaucoup de commandes et un pavé tactile difficile à manier.

La techno embarquée est complète pour une sécurité maximale. On notera le confort général et les baquets qui sont là aussi une invitation au voyage.

Conclusion

Si son style agressif et ravageur suggère la performance, le coupé Lexus jette un froid avec cette configuration hybride au tempérament un peu trop sage. Sa mécanique et sa conduite n’ayant rien de sportif, le RC 300h se distingue essentiellement par sa douceur et son confort.


Prix maximum TTC du modèle de base : 49 990 €

PHOTOS DE LA LEXUS RC 300h

Fiche technique
MOTEUR
Type : 4 cylindres en ligne + Electrique
Cylindrée (cm3) : 2494
Alimentation: atmo
Puissance maxi (ch DIN à tr/mn) : 223ch combiné
Couple maxi (Nm à tr/mn) : 300Nm électrique / 221 Nm de 4200 à 5400 tr/min
TRANSMISSION
Arrière
Boîte de vitesses (rapports) : Auto (6)
POIDS
Données constructeur (kg) : 1736
Rapport poids/puissance (kg/ch) : 7,8
PERFORMANCES
Vitesse maxi (km/h) : 190
0 à 100 km/h : 8,6″
CONSOMMATION
Moyenne constructeur (L/100 Km) : 5,0
CO2 (g/km) : 116
Puissance fiscale : 9 CV

Thomas Boulenger

Blogueur auto depuis 2009, je partage avec passion mes essais et mes voyages autour de l'auto. J'aime quand ça va vite, mais avec l'âge je commence à apprécier le confort du cuir...
Articles similaires
8.5
Essais

Essai de la Mercedes A250e

5 minutes de lecture
La Classe A, c’est le modèle le plus vendu de Mercedes, mais aussi le best seller de la catégorie premium compact! Depuis…
Essais

Essai Audi A6 allroad 50 TDI

4 minutes de lecture
Nous voici déjà la 4éme génération d’Audi A6 allroad quattro en 20 ans. L’idée reste toujours la même: une voiture spacieuse, avec…
Essais

Essai Volvo S60 T8 Polestar engineered

4 minutes de lecture
Volvo lance sa nouvelle berline S60, première Volvo construite aux États-Unis mais dernière d’une gamme désormais complètement renouvelée! Direction Cassis, pour un…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 × trois =