Essais

Essai Audi Q5 TDI 190ch

3 minutes de lecture

Quand Audi me propose d’aller essayer le nouveau Q5, ce n’est pas pour grimper des trottoirs ou rouler sur des départementales plus ou moins sinueuses. Non non non… Direction le Maroc et plus précisément le désert d’Agafay!

Traversée du désert

Départ en avion de Paris pour rejoindre le continent Africain. Après avoir patienté longuement pour passer la douane Marocaine dans le magnifique Aéroport de Marrakech, le nouvel Audi Q5 m’attend sur le parking.

Il faut savoir que le Q5 de première génération se vend à 94% en TDI, à 94% en quattro, à 84% en boite auto et la finition S Line est tout simplement la plus vendue. Devinez la configuration de mon Q5? 2.0 TDI 190ch en transmission quattro associé à la boite S Tronic à 7 rapports. Ce choix n’est donc pas anodin.

Même si sa ligne semble reprendre les traits de l’ancienne génération, le renouveau est bel et bien là, derrière sa nouvelle calandre se cache une voiture techniquement et technologiquement complétement nouvelle. Cela reste relativement fluide, mais surtout joli à regarder. Le Q5 dispose d’un charisme stylistique évident.

C’est sans système de navigation qu’il faut rejoindre le désert d’Agafay (tout se fera au roadbook donc), vaste étendue désertique située sur les plateaux du Haut-Atlas, à une trentaine de kilomètres au sud de Marrakech. Pas de triche: les pneus sont de série!

Nous arrivons rapidement dans un petit campement avec des dunes à perte de vue pour le déjeuner. L’occasion de goûter les oranges à la canelle (un délice), le thé Marocain (une révélation) et m’essayer au turban (ou chech), bien utile pour protéger ma peau du soleil. J’ose même une petite balade à dos de dromadaire! Le dépaysement est total!

Un SUV citadin à l’aise partout

L’après midi se fera sur les pistes. Ici même plus de roadbook, c’est avec une trace sur un GPS qu’il faudra se débrouiller pour rester sur le bon chemin. Et quel chemin! Les paysages sont tous plus beau les uns que les autres. Incroyable, magnifique, extraordinaire, j’ai envie de m’arrêter tous les 500m pour admirer le décor.

Que dire au volant du Q5? Train avant incisif, roulis maîtrisé, je n’ai pas vraiment l’impression d’être à bord d’un SUV. Pour la première fois, l’Audi Q5 peut être équipé d’une suspension entièrement pneumatique à hauteur de caisse variable, résultat: le Drive Select propose un mode AllRoad et OffRoad bienvenue ici (- 15 mm en mode Dynamic, + 45 mm en mode Offroad)!

Confort absolu, silence royal, qu’il est bon d’enfiler les kilomètres à bord de ce SUV. Le TDI 190ch fait le travail en toute discrétion, en plus, sa boîte S tronic 7 se montre douce et réactive.

Bien évidemment, la qualité de l’habitacle est toujours au rendez-vous.

Du sable à la boue

Le lendemain, pas de désert, le roadtrip se continuera sur la route (Jusqu’à ce qu’un violent orage en décide autrement). On traverse des villages, on passe dans des chemins boueux que l’on oserait à peine traverser à pied. Nissan Patrol et Toyota Land Cruiser n’ont qu’a bien se tenir! Merci quattro, merci Q5.

Retour sur Marrakech puis Paris, des images plein la tête d’un voyage extraordinaire et d’une belle surprise pour ce nouveau Q5. Il a réussi avec une facilité déconcertante à me faire oublier la difficulté des chemins traversés et cela dans un confort absolu. Alors si il sait le faire au Maroc, il sera plus que parfait à affronter les routes Françaises!

Photos de l’Audi Q5 TDI 190ch

Fiche Technique
MOTEUR
Type : 4 cylindres en ligne, 16 soupapes
Alimentation : turbocompresseur
Cylindrée (cm3) : 1968
Puissance maxi (ch à tr/mn) : 190 à 3800
Couple maxi (Nm à tr/mn) : 400 à 1750
TRANSMISSION
Quattro
Boîte de vitesses (rapports) : automatique (7)
POIDS
Données constructeur DIN à vide (kg) : 1845
Rapport poids/puissance (kg/ch) : 9,7
PERFORMANCES
Vitesse maxi (km/h) : 218
0 à 100 km/h : 7″9
CONSOMMATION
Moyenne normalisée (L/100 Km) : 5,1
CO2 (g/Km) : 133
Puissance fiscale : 10 CV

Thomas Boulenger

Blogueur auto depuis 2009, je partage avec passion mes essais et mes voyages autour de l'auto. J'aime quand ça va vite, mais avec l'âge je commence à apprécier le confort du cuir...
Articles similaires
8.4
Essais

Essai Audi Q4 e-tron

6 minutes de lecture
L’Audi Q4 e-Tron repose sur la plateforme MEB, celle des voitures électriques du groupe VW, et semble placer la barre plus haute…
8.0
Essais

Essai Audi Q5 Sportback 55 TFSIe et SQ5 Sportback

7 minutes de lecture
Direction la Corse pour découvrir le dernier SUV de la marque aux anneaux dans deux configurations bien différentes: l’hybride 55 TFSIe et…
Videos

Essai vidéo - Audi RS e-tron GT

1 minutes de lecture
3 points à retenir sur cette Audi RS e-tron GT

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cinq × 3 =