Endurance

Découvrez comment Toyota a perdu les 24H du Mans 2017

2 minutes de lecture
Une confusion dans la voie des stands a conduit à l’abandon de la voiture de tête de Toyota après que le pilote Kamui Kobayashi ait confondu un pilote de LMP2 avec un commissaire de piste.

Toyota était quand même la grande favorite de ces 24H du Mans 2017, avec 3 voitures engagées, une fiabilité éprouvée, et des temps records. Tout était réuni pour que la marque Japonaise l’emporte cette année, mais malgré tout Toyota semble continuer à trouver de nouvelles façons de perdre Le Mans.

La voiture n°7 était en tête et avait l’air d’avoir tout sous contrôle, mais un accident dans la voie des stands sous voiture de sécurité a indirectement  conduit à l’abandon. Kamui Kobayashi venait de prendre le relais de Mike Conway et devait s’arrêter à la fin des stands, à cet endroit, il devait attendre le passage de la voiture de sécurité avant de reprendre la piste.

Kamui a vu un geste de ce qu’il pensait être un commissaire de piste et a commencé à partir, mais son équipe lui demande de s’arrêter parce que le feu est encore rouge. L’arrêt et le démarrage répétitif de la voiture ont provoqué une surchauffe de l’embrayage qui a conduit à l’abandon peu de temps après.

Ce que Kamui pensait être un commissaire de piste était en fait le pilote de LMP2, Vincent Capillaire, du team Algarve Pro Racing. Son équipe était située à la fin du pitlane et en attendant que sa voiture arrive, il a décidé d’aller encourager la Toyota en faisant un pouce levé.

En regardant l’image ci dessous il n’est pas étonnant qu’il l’ait confondu avec un commissaire de piste… La nuit tous les chats sont gris!

Capillaire a été condamné à une amende pour ses actions, mais Pascal Vasselon – Chef technique de TMG – espère que le pilote français s’excusera auprès de l’équipe:
[quote]Nous avons compris qu’il n’y avait pas de mauvaises intentions dans son comportement, mais il n’a pas pensé à toutes les conséquences de son geste. J’espère au moins qu’il se présentera pour s’excuser, pour le moment qu’il n’a pas encore fait.[/quote]

Est-ce la faute de Capillaire?

Est-ce la faute de Kobayashi?

Est-ce la faute de Toyota de ne pas construire une voiture assez solide?

De toute façon une chose est sûre, cette mésaventure est le genre de chose qui ne pouvait qu’arriver à Toyota!

PS: La Toyota n°8 a connu une surchauffe tandis que la n°9 s’est faite percutée par une autre voiture, entraînant consécutivement une crevaison puis un début d’incendie.

Articles similaires
Videos

Essai vidéo - Toyota Supra 2020

1 minutes de lecture
Mes premières impressions sur la nouvelle Toyota GR Supra en finition Premium et associé au moteur 6 cylindres en ligne de 340ch et 500 Nm. L’essai plus complet est à retrouver dans la rubrique ESSAIS du site.
Essais

Essai Toyota Supra 2020

4 minutes de lecture
Après 7 ans de développement, Toyota fait revivre le badge Supra qui avait disparu depuis plus de 20 ans. Cette voiture alimente…
Reportage

La dernière en WEC de Ford

3 minutes de lecture
Ford nous a invité sur le circuit des 24H du Mans pour sa dernière en WEC lors de la journée test. L’occasion…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *