Essais

Essai de la Volkswagen Arteon: A la conquête du premium!

4 minutes de lecture
L’Arteon est la nouvelle arme de VW pour éloigner les potentiels acheteurs des marques premium traditionnels comme Audi, BMW et Mercedes. Je suis parti l’essayer dans le sud de la France pour vérifier de quoi cette nouvelle venue est capable!

L’Arteon est la remplaçante indirecte de l’ancienne Passat CC. Avec 4 862 mm de long et 1,871 mm de large, l’Arteon est plus grande qu’une BMW Série 4 Gran Coupé et qu’une A5 Sportback, et son empattement de 2,841 mm la rend même plus spacieuse.

Un style de concept car

Une Volkswagen qui impose son style et qui se fait remarquer sur la route, une fois n’est pas coutume, la preuve avec cette Arteon. Tout commence avec cette imposante calandre très étirée et surmontée d’un grand capot qui vient rogner les ailes avant. Elle intègre la signature LED et les phares de la plus belle des manières.

En ce qui concerne l’ensemble arrière, il me rappelle celui de la Classe E coupé, il y a pire comme référence. On trouve également des fausses sorties d’échappement chromées, tellement à la mode en ce moment.

En tout cas, je suis surpris de voir à quelle point elle attire les regards. Du style? Même dans son nom: Arteon est la combinaison du mot art et la terminologie eon que l’on retrouve sur les anciennes productions haut de gamme de la marque ( Phaeton et sa remplaçante chinoise Phideon ).

Haut de gamme à l’intérieur?

Les places avant sont généreuses, et celles à l’arrière encore plus. Sans parler du coffre quasi sans fin et ses 563L de chargement en configuration normale.

La finition est excellente, rien à redire là dessus. Mais on a perdu l’exubérance de l’extérieur pour revenir à une ambiance très VW. Rien d’alarmant là dedans, on pourrait décrire cela comme la sensation de manger un gâteau qui a l’air meilleur que les autres, et s’apercevoir qu’il a le même gout que les autres au moment de croquer.

Heureusement, la qualité chez VW on connait et on la retrouve chez Arteon. L’assemblage et les matériaux utilisés font partie du haut du panier. A cela s’ajoute non pas une pincée mais une vraie louche de technologie!

Trois nouvelles technologies en témoignent particulièrement. Premièrement, le régulateur de vitesse adaptatif (ACC) de dernière génération prend désormais en compte les limitations de vitesse, virages, ronds-points et bifurcations pour adapter la vitesse de manière automatique. Deuxièmement, les nouveaux feux directionnels dynamiques à régulation prédictive utilisent les données GPS et géographiques du système de navigation pour anticiper la survenue des virages et les éclairer avant même que le conducteur ne tourne le volant. Troisièmement, l’Emergency Assist de deuxième génération renforce la sécurité dans les scénarios les plus défavorables : en cas de défaillance du conducteur pour problème de santé, l’assistant déporte la voiture sur la voie de droite, avant de l’immobiliser. Bluffant.

On se rapproche de ce que l’on appelle la conduite autonome. Sans franchir le cap, VW apporte progressivement ces technologies innovantes à ses clients. Une manière de les familiariser sans les effrayer à ce que sera l’automobile de demain.

Des moteurs dignes du premium

J’ai eu la chance de pouvoir essayer les deux blocs les plus puissants. C’est à dire le 2.0L TSI de 280ch et le 2.0L Biturbo TDI de 240 ch. Ils sont tous les deux associés de série à une boite DSG 7 rapports et la transmission intégrale 4Motion.

Avec le diesel, le 0 à 100 km/h est avalé en 6,5 sec, ce qui est déjà pas mal. Ce dernier profite d’un couple puissant pour des relances canons. L’essence réalise le 0 à 100 km/h en 5,6 sec seulement. Il se fait très discret et il faut le cravacher pour l’entendre donner de la voix. Le bloc moteur étant plus léger que le TDI, il offre en plus une direction plus légère et plus dynamique. Et oui, le TDI 240ch est 112 kg plus lourd que l’essence!

Dans les 2 cas, l’aiguille du compteur s’affole rapidement, mais dans les 2 cas, cela se fait dans un confort maitrisé. Forcément j’ai beaucoup apprécié l’essence, même si le couple du TDI en fait une force tranquille.

Une conduite royale

L’Arteon dispose du dispositif Drive Select qui permet d’alterner entre confort, normal ou encore sport et pour la première fois en mode individual, on peut faire passer le curseur par une multitude d’étapes intermédiaires entre chaque mode prédéfini.

Autant vous dire que l’Arteon est très confortable même en configuration sport. Dans ce mode, la tenue de cap est parfaite, les imperfections de la route gommée et le roulis maîtrisé malgré le poids du véhicule. La transmission intégrale et les pneumatiques Pirelli P-Zero participent à cet agrément de conduite. Sans oublier ses dimensions généreuses et son système de suspension adaptative DCC spécifique qui lui permettent d’offrir de belles prestations dynamiques.

En confort, c’est un canapé. Tout simplement.

Conclusion

Qu’est-ce qui rend une voiture premium? Le badge, le prix, la technologie, ou encore son apparence, tout ces éléments peuvent définir si une voiture est dite premium ou non. En règle générale, c’est un mélange de plusieurs ingrédients, et l’Arteon semble avoir trouver la bonne recette.

Photos de la Volkswagen Arteon R-Line

Fiche Technique de la VW Arteon 2.0L Biturbo TDI 240ch
MOTEUR
Type : 4 cylindres en ligne
Alimentation : 2 turbos
Cylindrée (cm3) : 1968
Puissance maxi (ch à tr/mn) : 240 à 4000
Couple maxi (Nm à tr/mn) : 500 à 1750
TRANSMISSION
Intégrale
Boîte de vitesses (rapports) : auto (7)
POIDS
Données constructeur DIN à vide (kg) : 1828
Rapport poids/puissance (kg/ch) : 7,61
PERFORMANCES
Vitesse maxi (km/h) : 245
0 à 100 km/h : 6″5
CONSOMMATION
Moyenne normalisée (L/100 Km) : 5,9
CO2 (g/Km) : 152
Puissance fiscale : 15 CV

Fiche Technique de la VW Arteon 2.0L TSI 280ch
MOTEUR
Type : 4 cylindres en ligne
Alimentation : turbo
Cylindrée (cm3) : 1984
Puissance maxi (ch à tr/mn) : 280 à 5100
Couple maxi (Nm à tr/mn) : 350 à 1700
TRANSMISSION
Intégrale
Boîte de vitesses (rapports) : auto (7)
POIDS
Données constructeur DIN à vide (kg) : 1716
Rapport poids/puissance (kg/ch) : 6.12
PERFORMANCES
Vitesse maxi (km/h) : 250
0 à 100 km/h : 5″6
CONSOMMATION
Moyenne normalisée (L/100 Km) : 7,3
CO2 (g/Km) : 164
Puissance fiscale : 18 CV

Articles similaires
Essais

Essai Audi Q3 Sportback

4 minutes de lecture
Vous aimez l’Audi Q3 mais voilà, Audi vient de présenter le Q3 Sportback avec un style assez fou… Direction Valence en Espagne…
Videos

Essai vidéo - VW Golf 8

1 minutes de lecture
Mes premières impressions sur la nouvelle VW Golf dans sa finition Style associée au moteur 1.5L eTSI de 150ch. L’essai plus complet est à retrouver dans la rubrique ESSAIS du site.
Essais

Essai Volkswagen Golf 8 eTSI 150ch

6 minutes de lecture
Volkswagen se prépare à lancer son plus important modèle avec la huitième génération d’un best-seller qui s’est déjà vendu à plus de…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *