Non classé

Nouvelle Audi A6, technologiquement avancée

2 minutes de lecture

Après l’A8 et l’A7 Sportback, c’est en toute logique au tour de l’A6 d’être renouvelé.

Esthétiquement, le style évolue pour adopter la plus élargie et anguleuse calandre Single Frame tout en se distinguant de ses grandes sœurs A8 et A7 Sportback. Par exemple, la signature lumineuse est différente, à l’avant comme à l’arrière. Les ailes sont musclées, ce qui donne une belle stature et du charisme à l’ensemble.

C’est à l’intérieur que le renouveau se fait sentir, on retrouve une planche de bord très proche de celle de sa grande sœur, l’A8, avec les deux écrans implantés sur la console centrale. A la vue des premières images, l’ensemble dégage immédiatement une impression de qualité. La technologie est évidemment au rendez-vous avec pas moins de 38 aides à la conduite sont proposées. L’A6 disposera notamment d’un régulateur de vitesse adaptatif avec aide au maintien dans la voie qui lui permettra une conduite semi-autonome de niveau 3 quand celle-ci sera autorisée par la loi ainsi que d’un système de stationnement entièrement automatisé pouvant être commandé par le téléphone.

Sur le plan mécanique, la principale innovation provient de la généralisation de l’hybridation. Les moteurs V6 sont alimentés par un système électrique principal de 48 volts, tandis que la version à quatre cylindres fonctionne sur 12 volts. Dans les deux cas, un alterno-démarreur fonctionnant avec une batterie au lithium-ion permet à l’Audi A6 d’avancer en roue libre entre 55 et 160 km/h. La fonction start-stop s’active désormais entre 7 et 22 km/h. Le moteur à l’arrêt peut être redémarré préventivement dès que le véhicule précédant l’Audi A6 commence à avancer. Pendant la décélération, l’alterno-démarreur récupère jusqu’à 12 kW d’énergie sur les V6. En conditions de conduite réelle, la technologie MHEV réduit la consommation de carburant de près de 0,7 litre aux 100 km.

L’offre des motorisations au lancement sera la suivante:

  • V6 3.0L TFSI de 340 ch et 500 Nm
  • V6 TDI de 286 ch et 620 Nm
  • V6 TDI de 231 ch et 500 Nm
  • 4 cylindres 2.0L TDI de 204 ch et 400 Nm

Les V6 diesels seront couplés à la boîte Tiptronic à 7 rapports et la transmission intégrale Quattro. Le 2.0 TDi, seule motorisation traction, sera associé à la boîte à double embrayage, présente aussi avec le 3.0 TFSI.

Malgré l’emploi massif d’aluminium, la nouvelle A6 est plus lourde que la précédente, de 5 à 30 kg suivant les versions. Elle est aussi plus longue et plus large. Le comportement devrait être de haut vol puisqu’elle pourra disposer en option des suspensions pneumatiques ainsi que 4 roues directrices compatibles avec la transmission intégrale Quattro.

Elle sera présentée pour la première fois lors du prochain salon de Genève la semaine prochaine. On attend avec impatience le break Avant et les déclinaisons sportives S6 et RS6!

Thomas Boulenger

Blogueur auto depuis 2009, je partage avec passion mes essais et mes voyages autour de l'auto. J'aime quand ça va vite, mais avec l'âge je commence à apprécier le confort du cuir...
Articles similaires
Essais auto

Essai Audi RS3 2021: Prodigieuse !

6 minutes de lecture
Direction le célèbre Mont Ventoux culminant à 1 910 mètres pour prendre toute la mesure de cette nouvelle Audi RS3. A travers ce paysage…
Essais auto

Essai Audi Q4 e-tron

6 minutes de lecture
L’Audi Q4 e-Tron repose sur la plateforme MEB, celle des voitures électriques du groupe VW, et semble placer la barre plus haute…
Essais auto

Essai Audi Q5 Sportback 55 TFSIe et SQ5 Sportback

7 minutes de lecture
Direction la Corse pour découvrir le dernier SUV de la marque aux anneaux dans deux configurations bien différentes: l’hybride 55 TFSIe et…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 × cinq =