Connect with us

Reportage

Visite de Renault Sport F1 Team à Enstone

Publié

on

Visiter les ateliers d’une écurie de F1 est un privilège et une opportunité incroyable pour n’importe quel passionné de sport auto. Renault Sport Formula One Team m’a permis de vivre ce rêve.

En 1977, Renault dispute sa première course en Formule 1. Dès 1979, Renault remporte sa première victoire lors du Grand Prix de France qui se tenait alors sur le circuit de Dijon-Prenois avec Jean-Pierre Jabouille. Et puis il y a eu l’ère du turbo… en 1981, Renault engage Alain Prost qui remporte neuf victoires, obtient dix pole positions et ne passe pas loin du titre mondial en 1983. Renault se retire du championnat à la fin de la saison 1985 et conserve son rôle de motoriste, permettant dans les années 1990 à Williams de remporter cinq titres des constructeurs et à Benetton de s’en adjuger un.

Le groupe français revient en tant que constructeur de châssis en 2002 après le rachat de l’écurie Benetton. Il obtient deux titres mondiaux des constructeurs en 2005 et 2006 ainsi que deux titres de champion du monde des pilotes avec Fernando Alonso.

Une nouvelle page s’est ouvert il y a 3 ans. En annonçant son retour en tant que constructeur à part entière fin 2015, Renault s’est fixé des objectifs ambitieux pour gagner de nouveaux trophées. Renault Sport Formula One Team déploie ses activités quotidiennes sur deux sites : Viry-Châtillon près de Paris pour le moteur et Enstone au Royaume-Uni  pour la partie châssis. C’est là bas que je me suis rendu.

En pleine expansion.

Mi-2018, 676 collaborateurs évoluent dans l’Oxfordshire. Ce chiffre représente une croissance de 50 % sur les trois dernières années et de 31 % par rapport aux campagnes victorieuses de 2005 et 2006. 446 employés vivent dans un rayon de 25 miles autour de l’usine. Outre la conception du châssis et les unités de production, Enstone englobe le développement et l’intégration des boîtes de vitesses, l’électronique, la recherche et le développement, la soufflerie, un simulateur de pilotage, des bureaux d’ingénierie, un atelier de peinture et la base de l’équipe de course.

Bureau d’études.

C’est l’un des plus gros secteurs d’Enstone et c’est un peu là que tout commence. Plus de 70 personnes participent au dessin du châssis dans le bureau d’études, il est divisé en différentes sections : conception de la transmission, conception mécanique, analyse des contraintes et Groupe de Performance du Véhicule (GPV). Cet espace ouvert est conçu sur mesure pour encourager l’interaction entre les différents sous-groupes.

L’ambiance y est particulièrement studieuse. Et pour cause, il faut près de 150 000 heures de travail et 19 000 dessins pour définir les 14 500 composants d’une voiture! Les employés du BE sont placés sous la direction de Martin Tolliday (chef designer) et Simon Virrill (chef adjoint au design), eux-mêmes dirigés par Nick Chester, directeur technique châssis.

La F1 répond à un cycle continu. Dès qu’une saison démarre, les plans et les dessins de la suivante commencent afin de devancer la concurrence. Le juste équilibre reste difficile à atteindre, la performance en piste étant tout aussi importante que les préparatifs de l’année suivante. On nous avoue qu’une écurie qui arrive avec la même voiture que la précédente course a déjà perdue. Cela montre à quel point la F1 est exigeante. On estime à quasiment 2 secondes le gain au tour entre le début et la fin de la saison.

La soufflerie.

La F1 est une discipline où l’aérodynamique tient une place très importante. Pour limiter les coûts, la FIA encadre le nombre d’essais, il y a même une caméra de surveillance. Une maquette à 60 % est placée sur une piste roulante face à un flux d’air fixé et restreint par la FIA à 50 mètres par seconde. Tous les éléments pouvant affecter la monoplace sont essayés en soufflerie, qui peut tester le tangage, le roulis, la hauteur de roulement, les appuis, la déformation des pneus et le système d’échappement afin d’examiner leur comportement et leur potentiel.

En 2017, la soufflerie d’Enstone a bénéficié d’une importante remise à niveau pour améliorer ladite piste et augmenter l’angle et la portée de lacet. Une maquette de monoplace reste cachée sous une bâche, il ne sera pas possible de la voir et pour cause: il s’agit de la RS19 pour l’année prochaine!

La mécanique des fluides numériques aide et révolutionne de manière significative ce processus de conception. Pour faire simple, il s’agit d’une soufflerie virtuelle où des superordinateurs dotés de logiciels de pointe permettent aux ingénieurs de simuler la complexité des flux à l’extérieur et à l’intérieur de la voiture à travers plus de 60 To de données par semaine. Situé sous terre, le centre CFD d’Enstone est pleinement opérationnel depuis 2008. De l’extérieur, il s’apparente à une colline, une architecture bien réfléchie afin de tenir compte des préoccupations environnementales.

Fabrication.

Le département de fabrication est chargé de réaliser les radiateurs, les échappements et d’autres petites pièces. Malgré les exigences d’une précision minutieuse, il n’y a pas meilleur moyen que d’y procéder manuellement.

Le système d’échappement est tout particulièrement soigné avec une épaisseur variant de 1,1 à 0,3 mm à sa sortie. Si une part importante est faite à la main, le reste se compose de titane imprimé en 3D. Les échappements sont conçus à partir de feuilles extrêmement fines d’Inconel, un alliage à haute teneur en nickel résistant à des températures élevées dans des environnements extrêmes où elles peuvent dépasser 1000°C, comme en Formule 1. Deux journées et demie sont nécessaires à deux personnes pour en fabriquer la majeure partie, mais la moindre erreur peut provoquer une perte de puissance, voire un abandon.

Conformément au règlement de la FIA, le poids minimum d’une F1 est aujourd’hui de 734 kg. L’objectif est donc de rendre la monoplace la plus légère possible, tout en tenant compte de la sécurité du pilote et des nombreux crash-tests auxquels il faut se soumettre. Du lest peut également être ajouté pour atteindre ce seuil légal et laisser davantage de libertés aux ingénieurs pour optimiser le centre de gravité de la voiture.

Les technologies d’usinage les plus avancées sont utilisées afin de produire plus de 50 000 éléments métalliques sur une saison. Les outillages fonctionnent 24 heures sur 24 tout au long de l’année. 20 machines CNC, EDM et GF composent le département d’Enstone et 90 % d’entre elles ont été renouvelées l’an passé.

Au cours de l’année précédente, deux nouvelles machines Breton 1500 Matrix Dynamics ont été installées à Enstone afin d’améliorer les châssis. La fabrication d’un châssis peut prendre jusqu’à cinq semaines de travail, mais la précision de ces machines permet de gagner 30 % de temps par rapport aux précédentes. Je n’avais jamais vu une aussi belle installation.

Production.

Le banc d’essais à sept vérins est une machine de torture pour F1. Rene Torcato raconte: “C’est un outil employé pour améliorer les performances de la voiture à travers la suspension. Nous pouvons reproduire le comportement de la monoplace sur le circuit dans l’environnement intégralement maîtrisé du laboratoire. Nous recevons généralement les données de l’équipe de piste après les essais libres du vendredi, nous prenons un tour en référence et nous l’appliquons sur le banc avec toutes les contraintes qui existent. Nous pouvons ainsi estimer l’impact des différents réglages et anticiper de nouveaux concepts tant pour la voiture actuelle que pour les futures.”

Simulateur.

Le simulateur joue un rôle crucial dans le développement. Utile aux pilotes, ingénieurs, designers et au Groupe de Performance du Véhicule (GPV), celui d’Enstone a été mis en service en 2011. Il dispose d’un modèle de la voiture conçu par l’équipe et des tracés fournis par R Factor Pro. Doté de cinq projecteurs haute définition, son système de direction offre une représentation et des sensations fidèles, notamment par rapport aux forces générées sur les pneus. La télémétrie est aussi précise que celle sur place et s’avère extrêmement importante dans la préparation d’un week-end. Les trois quarts de l’énergie consommée par le simulateur viennent de panneaux solaires pouvant produire 33 000 kWh par an.

Le simulateur tourne avec de vrais pilotes, que ce soit les pilotes officiels Niko Hulkenberg et Carlos Sainz, d’essais ( Jack Aitken et Artem Markelov ) et même les jeunes de la Renault Sport Academy comme le Français Victor Martins.

Il permet d’évaluer de nouvelles pièces, ajuster les réglages, le simulateur étant très proche de la réalité.

Salle des opérations.

La radio dans le garage, sur le muret des stands et dans le bureau d’ingénierie de la piste est reliée à la salle des opérations d’Enstone. Cette dernière a été mise pour la première fois en service en mai 2017. Elle comprend six écrans de 75 pouces, 24 postes de travail dotés de deux moniteurs de 24 pouces et un système radio de pointe similaire à celui sur le circuit.

Sur les voitures, on retrouve plus de 200 capteurs fournissant 150 000 mesures par seconde, dont l’enregistrement des températures, pressions et accélérations entre autres. Ces données en temps réel offrent 4 Mo d’informations par seconde, transmis au garage en quelques millièmes de seconde et à Enstone en un quart de seconde.

Celles-ci sont utilisées pendant un week-end de course pour évaluer les problèmes de la voiture, prévoir la stratégie, anticiper le moindre scénario et permettre aux équipes d’Enstone de mesurer précisément les performances de la monoplace et du pilote. On retrouve diffèrents types d’ingénieurs:

  • Les ingénieurs-performances, responsables des éléments liés au châssis, y compris l’acquisition de données, les réglages, la simulation et la prévision des performances.
  • Les ingénieurs-contrôle, qui s’assurent du fonctionnement de la boîte de vitesses, des départs, des surrégimes moteur et de la cartographie du freinage électrique.
  • Les ingénieurs-aérodynamiciens, qui s’occupent de tous les aspects aérodynamiques et font le lien avec le même département d’Enstone pour que la monoplace opère dans la bonne fenêtre d’exploitation.
  • Les ingénieurs-groupe propulseur, chargés de tous les paramètres ayant trait aux performances et à la sécurité du groupe propulseur.
  • Les ingénieurs-stratèges, dédiés à la stratégie et à l’analyse des concurrents. Ils évaluent les performances de l’équipe et de ses adversaires, les classent selon leur rythme et déterminent la quantité d’essence et les pneus. En qualifications, ils scrutent les temps couperets pour garantir le passage dans la séance suivante tout en surveillant l’évolution de la piste. La nuit avant le départ, ils étudient les différents scénarii et anticipent les réactions de l’écurie avant d’analyser les performances en temps réel et donner des conseils sur les fenêtres d’arrêt aux stands dès l’extinction des feux.

A vrai dire, on pourrait comparer aux salles de contrôle de la Nasa.

Un énorme merci à toutes les équipes Renault Sport Formula One Team qui ont tout mis en oeuvre pour nous faire passer une journée exceptionnelle et partager avec le sourire leur passion qui est aussi leur métier.

Photos de Renault Sport Formula One Team à Enstone

Reportage

Première rencontre avec l’Audi RS6 avant 2020

Audi RS6 avant 2020
Audi m’a donné rendez-vous dans une ancienne chaudronnerie Parisienne pour découvrir lors d’un shooting le dernier missile des ateliers RS: la nouvelle Audi RS6 avant.

Attention, changement de style  chez Audi puisque la RS6 Avant est le premier modèle RS à adopter le nouveau langage stylistique Audi Sport: capot nervuré surplombé d’un powerdome, feux Audi Matrix LED HD avec technologie laser, calandre Singleframe sans cadre, poupe musclée intégrant deux sorties d’échappement chromées, prises d’air sculptées… Il est loin le temps où la RS6 était un sleeper ( modèle discret et surpuissant ).

Par rapport à une A6 avant, la carrosserie a été abaissée de 20 millimètres et élargie d’environ 40 millimètres de chaque côté. Musclée dans ses lignes mais pas seulement, l’Audi RS6 Avant campe ici sur des jantes imposantes de 22 pouces.

De profil, le break familial est encore plus athlétique. En référence à ses origines issues de la compétition, l’Audi RS 6 Avant voit ses ailes élargies et encore plus marquées à l’instar des « quattro blisters » des premières Audi quattro, ce sont ces plis de carrosseries au dessus de chaque jante.

Audi RS6 avant 2020

Des chiffres, encore des chiffres. 600ch, 800Nm et un 0 à 100 km/h explosé en 3.6 secondes. Le moteur V8 bi-turbo 4.0 TFSI s’accompagne d’un système d’hybridation légère, « mild-hybrid » qui fonctionne à l’aide d’un démarreur entraîné par courroie et d’une batterie 48 volts.

Audi RS6 avant 2020

Pour une agilité et une sécurité sans faille, la transmission intégrale permanente quattro, de série, répartit la force motrice sur les deux essieux. Le train arrière se fait directionnel pour favoriser l’agilité ou la stabilité à haute vitesse.

Audi RS6 avant 2020

Conçue pour un confort inégalé sur les longs trajets et pour une expérience de conduite dynamique, l’Audi RS 6 Avant dévoile ses multiples facettes via l’Audi drive select. De série, le système vous permet de paramétrer votre véhicule (châssis, direction, suspension, accélérateur) selon différents modes : auto, dynamique, confort.

Audi RS6 avant 2020

À bord de l’Audi RS 6 Avant, aucun détail n’est laissé au hasard.

On a toujours le droit à l’Audi virtual cockpit. On peut choisir entre trois modes d’affichage : classique, infodivertissement et Sport. Si le mode classique affiche les données essentielles telles que la vitesse et le régime moteur, le mode infodivertissement met l’accent sur la carte de navigation.

Le mode Sport retransmet les données relatives à une conduite dynamique comme la pression des pneus, le couple, la température de l’huile moteur, la puissance, le g-mètre… Le volant Sport avec méplat intègre des palettes RS en aluminium et des boutons multifonctions qui vous permettent de sélectionner directement les modes de l’Audi drive select d’une simple pression du doigt.

Reste plus qu’à l’essayer maintenant…

Photos de l’Audi RS6 avant

Lire la suite

Reportage

Faut il faire confiance aux pneus pas chers ?

L’achat de pneus en ligne est de plus en plus pratique et toujours une solution économique pour le client final, nous allons le voir avec le site internet 123pneus.fr .

Qui sont ils ?

L’histoire de 123pneus a commencé lorsque les têtes pensantes du groupe Delticom AG ont décidé d’acquérir le marché français des pneus en octobre 2002. Mais qui est Delticom AG ? Si ce nom ne vous dit pas quelque chose et bien on va vous le révéler. Ce groupe allemand a été fondé en 1999 pour devenir un grand distributeur de pneus en ligne sur le marché européen. Et oui, 20 ans déjà!

Lancée en 2002, la boutique en ligne française de Delticom a rapidement été reconnue pour son niveau de qualité exceptionnel. En 2006, elle a ainsi obtenu la certification TÜV (organisme de contrôle allemand) avant de se voir décerner le label de contrôle en ligne S@fer Shopping. Plus récemment, 123pneus.fr a été labellisé par deux leaders du marché en recevant les titres de “Site Approuvé par Continental” et “Michelin Site Web approuvé”.

En facilitant la comparaison des prix proposés par les différents revendeurs, l’achat de pneumatiques sur internet permet de bénéficier de prix bas et de profiter des promotions en cours. En complément de cet aspect économique, il est désormais possible de bénéficier également d’un service de pose de qualité à proximité de son domicile ou de son lieu de travail.

Les sites de revendeurs de pneumatiques se sont multipliés depuis quelques mois et les meilleurs d’entre eux offrent des prix transparents et compétitifs, des services de qualité et garantissent un délai de pose. Si le pneu est un produit technique qui touche à la sécurité de la voiture, il n’est pas indispensable de disposer d’une expertise technique particulière pour commander ses pneus, il suffit de donner le modèle de sa voiture voire les spécifications techniques présentes sur le flanc du pneu. On peut par exemple trouver des pneus pas chers facilement sur internet.

Pneus pas chers = pneus aux rabais ?

L’idée est fausse parce qu’un pneu à bon prix n’est pas forcément un pneu aux rabais, et il suffit de voir le choix préfèré des acheteurs sur internet en matière de pneus ce sont toutes des marques réputées, voici le top 10 des ventes chez 123pneus:

  1. Pirelli P ZERO
  2. Michelin ENERGY SAVER +
  3. Nokian WR D4
  4. Continental Premiumcontact 6
  5. Michelin Pilot Sport 4
  6. Michelin PRIMACY HP
  7. Goodyear Efficient Grip Performance
  8. Uniroyal RainSport 3
  9. Michelin Alpin 6
  10. Dunlop Sport BluResponse

Alors il y a t’il des pneus à éviter? Oui et non. Nous avons désormais des indices sur les pneus qui correspondent à un étiquetage UE classés selon trois caractéristiques de performance: l’efficacité relative au combustible (lettres de A à G), l’adhérence sur sol humide (lettres de A à G) et l’émission sonore extérieure (décibel).

Un pneu sportif aura une très mauvaise lettre en efficacité relative car “plus collant” mais hélas ça sera aussi le cas pour un mauvais pneu car il dilapide la puissance dans la gomme. Le mieux est alors de se fier aux avis des acheteurs et de son type de profil. Certains préfèrent un pneu endurant pour faire beaucoup d’autoroutes, un pneu bien noté pour réaliser des économies de carburant, un pneu silencieux pour plus de confort… etc

Les pneus comportent plusieurs caractéristiques importantes et instructives au niveau de la sécurité, tel que le glissement, la stabilité du roulage, la durée de vie, les caractéristiques de freinage sur voie sèche et humide, le comportement en conditions hivernales, que l’on ne retrouve hélas pas dans cette étiquetage obligatoire. Les magazines spécialisés sont une sources sures pour connaitre les meilleurs pneus du marché.

Ce qui est sur, c’est que les grandes marques sont réputées et que le pneu est votre seul contact avec le sol, donc votre sécurité! A ne pas choisir à la légère donc.

Une livraison facile

La livraison peut se faire de deux manières, soit à domicile, soit dans un atelier de montage partenaire à proximité. Et à quoi bon s’embêter à les stocker chez vous? A moins que vous ayez une station de montage à domicile qui sait! Mais autant se faire livrer dans une des 6190 stations de montage pour le montage d’un pneu.

Tout en confiance chez 123pneus.fr comme on peut le voir sur le site TrustPilot

Alors pour vos prochains pneus vous savez où commander pour faire des économies!

Bonne route!

Article sponsorisé

Lire la suite

Reportage

Comment récupérer son permis de conduire après une suspension?

Vous venez de perdre votre permis pour une durée temporaire ? On ne vous félicite pas, mais ne vous en faites pas, rien n’est perdu, il est toujours possible de récupérer votre permis et vos points… Ne perdez plus de temps et découvrez les démarches à suivre pour récupérer votre permis!

Rétention ou suspension de permis?

Dans les deux cas, une rétention et une suspension sont un retrait de permis pour une durée déterminée plus ou moins longue évidemment.
Une autorité judiciaire représentée par les forces de l’ordre, le préfet ou encore un juge interdit à un conducteur d’utiliser son véhicule après une infraction commise ou un permis non valide. Dans le cas d’une rétention, l’interdiction de conduire dure 72h. La police prends l’initiative de vous interdire d’utiliser votre voiture pendant 72h si par exemple :

  • vous êtes alcoolisé avec 0,80g/L de sang ou plus pendant que vous conduisez
  • vous avez consommé des stupéfiants
  • vous refusez de réaliser le test d’alcoolémie ou le test de dépistage
  • vous conduisez 40 km/h au-dessus de la vitesse maximale autorisée
  • vous prenez la fuite
  • vous êtes suspecté d’avoir commis une infraction dans le cadre d’un accident mortel
  • vous commettez une infraction alors que vous aviez votre téléphone à la main

Dans le cas d’une suspension de votre permis de conduire, la durée est plus longue et va varier entre 6 mois et 5 ans selon la gravité des infractions commises. Vous serez dans un cas de suspension de permis si par exemple :

  • vous grillez un feu rouge
  • vous prenez un sens interdit
  • vous faîtes un refus de priorité
  • vous effectuez un dépassement dangereux
  • vous refusez de suivre les décisions prises par la justice
  • vous conduisez sans permis valide
  • vous utilisez un détecteur de radar

Comment récupérer vos points?

Avec le site www.plusdepoints.fr, vous pouvez participer à un stage pour récupérer des points même si votre permis de conduire est un permis probatoire (jeune conducteur). Vous pouvez récupérer 4 points, sans pouvoir dépasser le plafond de 12 points. (s’il vous reste 9, 10 ou 11 points alors votre solde passera à 12 points maximum).
Si vous ne savez pas combien de points il vous reste sur votre permis de conduire, il est possible d’aller consulter le solde sur le site Telepoint du Ministère de l’intérieur.

Comment récupérer votre permis de conduire après une suspension?

Pour récupérer votre permis de conduire après une suspension administrative, vous devrez vous rendre dans votre préfecture ou sous-préfecture muni de l’attestation de votre suspension et un avis médical favorable.

Pour les suspensions de permis de 6 mois et plus : les personnes devront obligatoirement passer des tests psychotechniques. Ces tests ont pour objectif d’évaluer votre aptitude à conduire un véhicule.

Pour récupérer ses points après une suspension judiciaire, il faudra procéder de la même manière, mais vous devrez vous rendre cette fois, à l’autorité indiquée sur le libellé référence 7 qui vous sera délivré à la restitution du permis de conduire.

C’est assez long et fastidieux, c’est la raison pour laquelle il vaut mieux avoir un maximum de points sur son permis.

Conclusion pour la route

Premier conseil évident, il vaut mieux respecter le code de la route pour éviter toute infraction!

N’attendez pas non plus de ne plus avoir de points sur votre permis pour effectuer un stage de récupération de points. Vous gagnerez 4 points au bout des 2 jours organisés par un centre agréé par la préfecture. Mais attention, vous n’avez le droit qu’à un seul stage par an, vous pouvez effectuer un stage qu’à condition d’avoir au moins un point sur votre permis.

Ne confondez pas non plus ce stage avec le stage obligatoire par décision de justice. Ce dernier ne vous fera pas gagner de point, mais vous pouvez toutefois effectuer un stage de récupération de point dans la même année.

Bonne route!

Article sponsorisé
Lire la suite

Tendance