Chantilly Arts & Élégance 2017, en hommage à Ferrari

La quatrième édition du concours d’élégance Chantilly Arts & Élégance 2017 s’est tenu ce dimanche 10 septembre au château Le Nôtre dans l’Oise. Une édition sous le signe du cheval cabré puisque c’était les 70 ans de Ferrari. Peter Auto, l’organisateur, a réussi à attirer une fois de plus de nombreux constructeurs venus relever le défi du concours d’élégance.

70 ans de Ferrari

Le constructeur de Maranello était représenté avec une trentaine de châssis ayant disputé les 24 Heures du Mans. Parmi elles, des noms mythiques comme une Ferrari 250 Testa Rossa, une 250 GT SWB Berlinetta Competition, une Breadvan, une 250 GTO, une Dino 166P/206P, une 330 P4, une 312 P, une 512 S Spyder, une 512 S Berlinetta, une 312 PB, une 365 GTB/4 Competizione S2, une 308 GT4/LM, une 512 BBLM, une F40 LM, une 333 SP ou encore une 550 GTO Prodrive.

C’était un défi de taille de rassembler autant de Ferrari, puisqu’en même temps à Fiorano. La marque Italienne organisait un évènement d’envergure, sans parler du Goodwood revival. Une preuve de plus que Chantilly Arts & Élégance tient désormais une place de choix dans les évènements internationaux.

Des anciennes mais aussi des concepts-cars

Beaucoup d’anciennes, mais aussi des voitures récentes comme les concepts-cars. En lice pour le Concours d’Élégance figuraient cinq véhicules :

  • DS 7 Crossback Présidentiel associé au couturier Eymeric François,
  • Aston Martin Vanquish Zagato Volante associé au couturier Ann Demeulemeester,
  • McLaren 720 S associé au couturier Haider Ackermann,
  • Renault Trezor Concept associé au couturier Balmain,
  • Citroën CXperience Concept associé au couturier : Yang Li.

Après délibération du jury composé de Jean Todt (Président de la FIA), Margot Laffite, Paul Belmondo et Christophe Bonnaud (journaliste), le Best of Show du Concours d’Elégance a récompensé deux lauréates : Renault Trezor Concept (Couturier Balmain) et Citroën CXperience Concept (Couturier : Yang Li).

Succès populaire

16 300 spectateurs soit 20% d’augmentation par rapport à l’édition 2016 ont été séduits par l’affiche proposée cette année avec 90 voitures historiques venues du monde entier, toutes prétendantes à la victoire dans leur classe respective et à l’un des deux titres suprêmes de Best of Show attribué selon leur époque (avant ou après-guerre).

Le Chantilly Arts & Elegance Richard Mille a accueilli également de nombreuses personnalités: Romain Grosjean, Nico Rosberg, Felipe Massa, Paul Belmondo et David Coulthard…

La  présence de quarante-deux clubs réunissant 800 voitures exposées dans le Domaine faisait également partie intégrante de l’évènement et participait au succès de l’immense Garden Party à laquelle le public était invité à se joindre.

Prêt pour la 5eme édition?

Au final, les amateurs d’automobiles toutes générations confondues, mais également les familles, ont de nouveau été séduits par le programme de cette quatrième édition de Chantilly Arts & Elegance Richard Mille qui célébrait l’art de vivre et le savoir-faire à la Française au travers des nombreux ateliers et animations proposés dans le Domaine de Chantilly.

En tout cas, pour ma part, j’ai déjà hâte d’être à l’année prochaine!

Photos du Chantilly Arts & Élégance 2017

Les résultats

Best of Show Concours d’Elegance
Renault Trezor & Balmain
Citroën CXPERIENCE & Yang Li

Best of Show Concours d’Etat
Avant-guerre : Bugatti 57 S Atlantic (1936)
Après-guerre : Ferrari TR 58 (1958)

Un grand carrossier français : Pourtout
1er Prix : Delage D8-120 S Coach Sport (1939)
Prix Spécial : Remi Danvignes CD4 Roadster (1938)

Les voitures des grands musiciens
1er Prix : Porsche 911 3.0L  RS (ex Herbert von Karajan)(1974)
Prix Spécial : Iso Griffo A3C (ex  Johnny Hallyday)(1965)

Les Woodies
1er Prix : Peugeot 202 ‘‘boulangère’’ (1949)

Un siècle de voitures électriques
1er Prix : Detroit Electric Model D Brougham(1910)

Les voitures de course et de sport à transmission par chaînes
1er Prix : Gladiator Grand Prix (1904)
Prix Spécial : Panhard  Grand Prix (1908)

Les Alfa Romeo à carrosserie spéciale d’avant-guerre
1er Prix : Alfa Romeo Alfa Romeo 6C 1750 Grand Sport Spider Zagato MM (1929)
Prix Spécial : Alfa Romeo 8C 2300 MM Torpedo/Cabriolet Brandone (1933)

Les Alfa Romeo à carrosserie spéciale d’après-guerre
1er Prix : Alfa Romeo 3000 CM « Superflow IV » Pinin Farina (1960)
Prix spécial : Alfa Romeo 1900 Super Sprint Zagato (1955)

Les Barquettes Ecceterini
1er Prix : Siata 500 Record (1946)
Prix Spécial : Osca Maserati S-498 (1959)

Les Berlinettes Ecceterini
1er Prix : Aguzzoli Condor (1964)
Prix Spécial : Osca MT4 LM (1952)

Petites et Grandes
1er Prix : Bugatti Type 52 Baby (1926) &  Bugatti Type 35 (1926)

Les Ferrari des 24 Heures du Mans : les GT et dérivés
1er Prix : Ferrari 512 BBLM (1980)(châssis #32129)
Prix Spécial : Ferrari F40 (1992)(châssis ##ZFFGJ34B000074045)

Les Ferrari des 24 Heures du Mans : les protos, voitures ouvertes
1er Prix : Ferrari TR58 (1958)(châssis #0728)
Prix Spécial : Ferrari Dino 166 SP (1965)(châssis #0834)

Les Ferrari des 24 Heures du Mans : les protos, voitures fermées
1er Prix : Ferrari 250 LM (1964)(châssis #5891)
Prix Spécial : Ferrari 512 S (1970)(châssis #1016)

Les Ferrari des 24 Heures du Mans : les 365 GTB/4 Daytona Gr. 4
1er Prix : Ferrari 365 GTB/4 Daytona Gr IV (1972)
1er Prix Spécial : Ferrari 365 GTB/4 Daytona Gr IV (1972)(châssis #15681)
2e Prix Spécial : Ferrari 365 GTB/4 Daytona Gr IV (1970)(châssis #15373)

Les Ferrari des 24 Heures du Mans : les 250
1er Prix : Ferrari 250 GTO « 62 » (1962)(châssis #4293GT)
1er Prix Spécial : Ferrari 250 GT Sperimentale (1961)(châssis #2643GT)
2e Prix Spécial : Ferrari 250 GTO « 64 » (1964) (châssis #5575GT)

Grand Prix des Clubs FFVE : Fiat Fan Club

Prix Spécial FFVE de l’authenticité : Antony type A1 et la collection Antony

Prix FIVA de la préservation : Chrysler Town country 1947

Prix du public : Lexus LFA

Chantilly Arts & Elegance 2016, un événement exceptionnel

Après deux premières éditions au succès croissant, je suis allé découvrir le déjà réputé Chantilly Arts & Elegance Richard Mille édition 2016. Malgré le ciel couvert et les averses, ce concours d’élégance a accueilli pas moins de 13 500 visiteurs dans le Domaine du Château de Chantilly.

Situé au nord de Paris dans l’Oise, le site est évidemment magnifique, rivalisant avec Versailles. Un endroit de rêve pour accueillir des autos exceptionnelles, dans tous les sens du terme. Gage de sérieux, Peter Auto est l’organisateur de ce weekend, il est aussi connu pour Le Mans Classic ou le Tour Auto Optic 2000.

En lice pour le Concours d’Elégance figuraient huit voitures dont des concept-cars, respectivement engagés par Aston Martin, BMW, Bugatti, DS, Lexus, McLaren, Mercedes-Benz et Rolls-Royce. L’élégance passe aussi par la haute couture, les constructeurs automobiles étaient associés à six maisons dont Balmain, Eymeric François, Giorgio Armani, Jean-Paul Gaultier, Jorgen Simonsen et Timothy Everest.

Quatre prix ont été attribués pour le Concours d’Elégance. Le Best of Show a couronné la DS E-Tense. Le Prix du public a récompensé la Mercedes-Maybach Vision 6 tandis que le Prix de la cohérence automobile et mode, récompensant le plus bel ensemble a consacré la 570GT By MSO (McLaren Special Operations).

Pour les amateurs d’anciennes, le Concours d’Etat réunissait une centaine d’automobiles d’exception, venues du monde entier pour l’occasion, reparties dans vingt-et-une classes. Entre toutes, le jury a décidé d’attribuer le Best of Show à l’Alfa Romeo 8C 2900B Lungo Berlinetta de 1938 carrossée par Touring, appartenant au collectionneur américain Jon Shirley.

Cette édition était également l’occasion pour Jean Todt, Président de la FIA de remettre plusieurs prix, dont celui de la classe qui lui était dédiée en hommage à Cinquante années d’une carrière hors norme. Y figuraient de nombreux modèles qu’il mena à la victoire comme copilote, mais également patron de la compétition chez Peugeot, puis Ferrari. Ainsi eu-t-il le plaisir de remettre le Prix à la Peugeot 504 Rallye Groupe 4 et à Jean Guichet, son pilote de l’époque. Voiture avec laquelle ils remportèrent le rallye d’Argentine en 1979.

Le spectacle était également présent aux abords du domaine avec la présence de quarante clubs réunissant huit cent voitures exposées et participait au succès de l’immense Garden Party à laquelle le public était invité à se joindre. Il était donc possible de voir 9 Bugatti Veyron côte à côte… entre autres. Le carrossier Zagato était à l’honneur avec une très belle DB4 GT Zagato et deux prix qui lui était réservé. En matière d’automobile, il y en avait vraiment pour tous les goûts et tous les ages!

Véritable célébration de l’art de vivre et le savoir-faire à la Française, le Chantilly Arts & Elegance est rapidement devenu un événement incontournable de la scène automobile mondiale, et on comprend pourquoi! J’attends déjà avec impatience la prochaine édition qui aura lieu le 10 septembre 2017!

Photos du Chantilly Arts & Elegance 2016

RESULTATS

Spécial Hommage : Jean Todt – 50 années d’une carrière hors norme
1er Prix : Peugeot 504 Rallye Groupe 4 1979 (M. Jean Guichet)

Les marques anglaises disparues (Avant-Guerre)
1er Prix : Sunbeam 3 Litres Straight Eight Grand Prix  1922 (Mr Erez Yardeni)

Les marques anglaises disparues (Après-Guerre)  –  Voitures Ouvertes
1er Prix : Sunbeam Alpine MK1 1953 (Jonathan Miles)

Les marques anglaises disparues (Après-Guerre)  – Voitures Fermées
1er Prix : Frazer Nash Le Mans Coupe 1955 (Collection privée)

Les grandes berlines et limousines de voyage (Avant-Guerre)
1er Prix : Packard Eight 1602 Coupé Chauffeur 1938 (M. Jean-Pierre Antoine)

Cinquantenaire de la Lamborghini Miura P400 présentée au Salon de Genève 1966
1er Prix : Lamborghini Miura P400 1967 (M. Frédéric Leroux)
Prix Spécial : Lamborghini Miura Prototype 1966 (Collection Caveng)

Les voitures du Tour de France Automobile (1951-1964)
1er Prix : Ferrari 250GT Berlinetta Competizione Tour de France 1957 (Collection Destriero)

Les voitures du Tour de France Automobile (1969-1986)
1er Prix : Ferrari 308 GTB Gr. IV Michelotto 1982 (Club Ferrari France)

Hommage à l’Ecurie Pozzi
1er Prix : Ferrari 365 GTB/4 Competizione SII 1972 (Club Ferrari France)

Les Formule 1 à moteur avant
1er Prix : Gordini Type 11 1946 (Collection privée)

Les prémices de l’aérodynamisme d’avant-guerre – Les voitures de route ouvertes
1er Prix : Lancia Astura 3ème série Pininfarina cabriolet « Bocca » 1933 (M. Philippe Cornet de Ways Ruart)
Prix spécial : Alfa Romeo 6C 2300 Aerodinamica Spider « Aerospider » 1935 (Mr Georg Gebhard)

Les prémices de l’aérodynamisme d’avant-guerre – Les voitures de route fermées
1er Prix : Alfa Romeo 8C 2900B Lungo Berlinetta 1938 (Mr John Shirley)

Bugatti, les voitures de Grand Prix
1er Prix : Type 59 1934 (Mr Marc Newson)
Prix FIVA : Type 35B 1928 (Collection privée)

Les voitures à vapeur
1er Prix : White Rear Entry Tonneau 1903 (Mr Mitch et Wendy Gross)

Les carrosseries atypiques (Bois, tissu, osier…)
1er Prix : Vauxhall 30/98 Wensum 1925 (Collection privée)

Chefs d’oeuvre de la carrosserie française (Avant-Guerre) – Voitures Ouvertes
1er Prix : Alfa Romeo 8C 2300 Roadster Figoni 1932 (Mr Martin Eyears)

Chefs d’oeuvre de la carrosserie française (Avant-Guerre) – Voitures Fermées
1er Prix : Bugatti Type 57 Atalante 1935 (M. Jean Guikas)

Chefs d’oeuvre de la carrosserie française (Après-Guerre)
1er Prix : Facel Vega HKII 1964 (M. Bruno-Henry Couvrat)

Un grand carrossier italien : Zagato (Avant-Guerre)
1er Prix : Alfa Romeo 8C 2300 Spider 1932 (Collection privée)

Un grand carrossier italien : Zagato (Après-Guerre)
1er Prix : Aston Martin DB4 GTZ 1961 (Collection privée)

Un grand carrossier italien : Zagato (Spécial Alfa Romeo)
1er Prix : Alfa Romeo 1600 TZ 1965 (M. Olivier Cazalières)

Grand Prix des Clubs : Amicale Tricyclecariste de France

Prix de l’Authenticité : George Irat Torpedo Sport 1926

Prix Perspective Art & Design Floral : Rolls-Royce Enthusiats’ Club

Prix du Plus Beau Chapeau : Madame Guérin

Quand Zagato s’attaque à l’Aston Martin Vanquish

Le constructeur automobile Aston Martin et le designer Italien Zagato s’associent une fois de plus pour une cinquième auto, une histoire qui dure depuis plus de 50 ans.

Elle s’appelle Aston Martin Vanquish Zagato Concept, et la création est signée par Marek Reichman, Andrea Zagato et ses équipes.

[quote cite=’Marek Reichman, vice-président exécutif d’Aston’]Au fil des ans, nous avons développé et affiné notre propre langage de design et nous avons toujours été un peu plus loin avec nos voitures spéciales comme CC-100, One-77 et Aston Martin Vulcan. Le Zagato Concept Vanquish montre comment nos deux sociétés peuvent se réunir et pousser la définition du design Aston Martin.[/quote]

Comme sur les autres réalisations Zagato, on retrouve le double bosselage de toit et une large calandre, proéminente, s’inspirant des contours de celle de la DB4 GTZ. Le profil arbore une ligne de toit fastback plus marquée que sur la Vanquish classique. Notons que cette nouvelle robe est intégralement réalisée en carbone.

Si elle porte bien le nom de Vanquish, on a surtout l’impression d’avoir à faire à une DB11 comme l’arrière ou le spoiler rétractable. La Zagato serait donc un pont entre les deux modèles. On retrouve même un peu d’inspiration de la One-77.

On notera une petite évolution pour le V12 5.9L  atmo: il passe de 576 à 600 ch, offrant un léger progrès côté chrono (0 à 100 km/h en 3,6 s, 325 km/h). L’habitacle reçoit lui aussi un traitement particulièrement raffiné, avec force cuir étendu reprenant le logo Zagato et inserts de carbone.

Le concept sera visible lors du concours d’élègance de la Villa D’Este qui se passe en Italie du 21 ou 22 mai.

Via Aston-Martin

Photos de l’Aston Martin Vanquish Zagato Concept

BMW Zagato Roadster

Après le Coupé BMW Zagato, place au Roadster! 3 mois après la présentation plutôt remarquée du coupé, la décision fut rapidement prise de le décliner en cabriolet. Il aura fallu tout juste 6 semaines pour lui retirer le haut et la présenter ce weekend à Pebble Beach. Vite fait bien fait comme on dit.

L’arrière est redessiné pour l’occasion, ce qui n’en fait pas une « vulgaire » version découvrable. Quand le style Italien rencontre la technologie Bavaroise, le résultat est détonant.

Photos de la BMW Zagato Roadster

BMW Zagato Coupé

Lorsque Zagato s’attaque à une voiture, le résultat ne laisse jamais indifférent. BMW profite du savoir faire de l’Italien pour présenter au concours d’élégance de la Villa d’Este, sponsorisé par la marque, une Z4 roadster transformée pour devenir la BMW Zagato Coupé.

L’extérieur est donc signé de la griffe Z avec une carrosserie entièrement réalisée en aluminium. L’aérodynamisme a même été amélioré et la voiture a passé une batterie de tests à haute vitesse en Allemagne sur les pistes de BMW. L’intérieur fait dans le cocooning mais garde les lignes de l’original.

Élégante? Belle? On vous laissera juger par vous même.

Video de la BMW Zagato Coupé

Photos de la BMW Zagato Coupé

Aston Martin V12 Zagato

Révélée demain à la Villa d’Este, la voici, la nouvelle Zagato. Cette Aston Martin V12 Zagato vient fêter le cinquantième anniversaire de la superbe DB4 GT Zagato, et si pour les dernières réinterprétations d’Aston, il fallait avoir un gout douteux pour apprécier, celle ci est beaucoup plus consensuelle.

Sous cette robe rouge, on trouvera la base de l’Aston Martin V12 Vantage et son 6.0 litres V12 qui développe 517 chevaux et 570 Nm de couple.

Ce concept reçoit un intérieur typé course, Zagato ayant comme objectif de participer au prochaine 24H du Nürburgring, catégorie GT3. Retirez les jantes et ajouter des stickers, vous pouvez allez sur circuit. Echangez le baquet contre un vrai siège en cuir et la route vous est ouverte.  Il faudra cependant faire un choix.

Alfa Romeo TZ3 Corsa

Amoureux du style Zagato, vous allez être ravi! Le célèbre styliste rend hommage aux 100 ans de courses de la Scuderia Ferrari,  d’Alfa Roméo, d’Autodelta et de la Scuderia Zagato avec cette TZ3 Corsa. Juste dévoilée à la Villa d’Este et basée sur la 8C Competizione. C’est Martin Kapp, collectionneur, qui est derrière cette initiative. Il n’a plus qu’a s’amuser avec maintenant!