Essais

Essai de la Renault Clio RS Gordini

3 minutes de lecture

En juin 2006, Renault commercialise la Clio III RS. Elle reçoit un lifting en mars 2010 pour passer à la phase 2. C’est en juin 2010 qu’apparaît enfin la Gordini. Après plus de 1000km à son volant, voici notre compte rendu…

Design

Comme toute bonne RS, on trouve des ailes élargies, la lame F1 blanche à l’avant comme les coques de rétroviseurs et un diffuseur noir brillant à l’arrière. Cette version se dote d’une teinte bleue malte ornée de deux bandes blanches avec une trame de G en filigrane. Les jantes de 17 pouces blanches et bleues s’accordent avec la robe de l’auto. C’est joli, musclé, et très flatteur pour une Clio qui en impose. Tellement flatteur que je me suis retrouvé surpris lorsque les passants sortaient le téléphone portable pour la prendre en photo. Cette petite Gordini attire les regards et la sympathie des autres proprios de RS, pas avare en appel de phares!

Et si cela est trop “tape à l’oeil”, sachez que vous pouvez vous passer des bandes blanches à la commande et que le bleu n’est pas obligatoire.

A l’intérieur

A l’intérieur on est toujours dans une Clio. Un design épuré et un agencement des commandes ergonomique. Tout tombe naturellement sous la main. La finition Gordini ajoute quelques détails chic à l’image de la surpique blanche sur la planche de bord et est surtout bien plus équipée. Parmi les équipements on notera le GPS Carminat TomTom, l’allumage des feux automatique, le capteur de pluie, la carte mains-libre ou encore les projecteurs additionnels de virage.

La griffe Gordini se retrouve apposée un peu partout: sur les sièges sport en cuir, le pommeau de levier de vitesses, les sur-tapis, et la plaque numérotée à côté du frein à main.

Les sièges au bon maintien sont réglables en hauteur et en profondeur, tout comme le volant. Indispensable pour trouver la position de conduite adéquat.

Moteur

Contrairement aux modèles historiques préparés par Gordini, le moteur est le même que la Clio RS. En l’occurrence, un quatre cylindres essence 2.0 16v de 203 ch à 7100 tr/min! Et oui il faut allez les chercher tout en haut les 203ch! Les 215 Nm de couple sont quant à eux disponibles à 5400 tr/min.

A l’usage, on peut très bien se laisser couler tranquillement entre 1500 et 2500 tr/min. Ensuite, on peut passer à une conduite dynamique en laissant l’aiguille chavirer entre 2500 et 4000 tr/min. Le début du bonheur: le ronronnement rempli l’habitacle, la poussée est franche. Ensuite… on rentre dans la “zone interdite”. Histoire de se très plaisir/peur/perdre son permis (je vous laisse rayer la mention inutile). Une fois l’aiguille en zone rouge, un petit bip signale que vous pouvez monter un rapport.

Dans ces conditions, le 0 à 100 km/h est abattu en 6,9 sec et la vitesse de pointe est de 225 km/h. Ce qui va très vite. Le tout est très linéaire, ce qui permet d’apprivoiser rapidement le tempérament sportif du moteur. Sur l’autoroute, les 130km/h se font à 4000tr/min, c’est sonore mais largement supportable.

Au niveau des consommations, nous avons réussi une moyenne de 11L/100km.

Châssis

Par rapport à une Clio classique, la R.S bénéficie de voies avant et arrière élargies de 48 et 50 mm. L’empattement est porté à 2585 mm, et gagne ainsi 10 mm au bénéfice de la stabilité. Cette augmentation est due à l’apparition du train avant à pivot indépendant. Chaussée en Continental ContiSportContact 3 en dimension 215/45 R17 87W, elle tient le pavé et contient la puissance du 2.0L pour la transmettre correctement au sol. Cette motricité offre un comportement exemplaire. On se prend vite au jeu et on cherche à trouver les limites de la voiture. Les gros Brembo permettent de nous ramener rapidement à la raison. L’arrière bouge un peu sur les freinages puissants mais le feeling est excellent.

Contrairement à la petite Twingo RS, véritable école de pilotage, la Clio RS Gordini réclamera donc des connaissances de pilotage pour être emmener dans ses retranchements.

Conclusion

La Clio RS Gordini dispose d’une finition à la fois chic et sportive voulue par Renault. Finie les préparations affutées signées Amédée Gordini, place au confort façon petite GT. Son 2.0 litres atmosphérique de 203 ch est plaisant à emmener dans les tours. Quant au châssis, il permet une conduite sportive et même des sorties sur circuit.

Pour ceux qui n’ont que faire de ce confort, ils pourront se tourner vers le châssis cup, encore plus sportif.

Photos de la Renault Clio RS Gordini

Fiche technique de la Renault Clio RS Gordini

Moteur
Code : F4R830
Type : 4 cylindres en ligne, refroidi par eau
Nombre de soupapes : 16
Distribution : par courroie crantée et rappel des soupapes par ressorts
Cylindrée : 1 998 cm3
Alésage x Course : 82,7 x 93 mm
Puissance maximum : 203 ch à 7250 tr/min
Couple maximum : 215 Nm à 5400 tr/min
Régime maximum : 7500 tr/min
Rapport poids/puissance : 6,3 kg/ch

Vitesse maximum (km/h): 225 à 100 km/h (secondes): 6,9Pneumatiques: 215/45 R17

Consommation (l/100km)
En cycle urbain: 11,3
Sur route: 6,4
En cycle mixte: 8,2

Dimensions (mm)
Longueur: 4017
Largeur: 1768
Hauteur: 1484

Frein avant: Disques ventilés 312mm étrier Brembo

Frein arrière: Disques pleins 300mm étrier Brembo

Poids (kg): 1204
Volume de coffre (litres): 288
Réservoir (litres): 55
Emission de CO2 en g/km: 195

Articles similaires
Essais

Essai Audi Q3 Sportback

4 minutes de lecture
Vous aimez l’Audi Q3 mais voilà, Audi vient de présenter le Q3 Sportback avec un style assez fou… Direction Valence en Espagne…
Essais

Essai Audi SQ7 2019

4 minutes de lecture
Après l’apparition de la deuxième génération de Q7 en 2015, voici le restylage de mi carrière pour 2019. Quoi de mieux que…
Essais

Essai Audi A6 allroad 50 TDI

4 minutes de lecture
Nous voici déjà la 4éme génération d’Audi A6 allroad quattro en 20 ans. L’idée reste toujours la même: une voiture spacieuse, avec…

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *