Essais

Essai de la Renault Megane RS 2012

3 minutes de lecture

La Megane RS c’est un peu LA référence des compactes sportives. Connue et reconnue dans le milieu pour ses temps records sur le Nurburgring… Jusque là, pas de surprise, sauf que la neige s’est invitée à cet essai: 600km en mode sports d’hiver!

Essai Renault Megane RS 2012 (1)

La Megane RS collection 2012 est encore plus radicale que la précédente version. Si les différences sont minimes de l’extérieur, sous le capot c’est surtout 15ch et 20Nm qui viennent prendre place à côté des 250ch et 340Nm déjà présent dans le 2.0L turbo! Il est associé à une boite 6 rapports, elle est ferme, plaisante à manier et surtout bien étagée.

Essai Renault Megane RS 2012 (2)

Question look, elle en impose déjà beaucoup au premier regard. Gueule béante encadrant une lame F1 se terminant par une bande de LED, jantes énormes remplissant les passages de voies élargies, sortie centrale et enfin, un jaune sirius qui ne trompe pas. Pour ceux qui préfèrent la discrétion, sachez qu’il existe des couleurs beaucoup plus discrètes comme le blanc ou le noir.

Essai Renault Megane RS 2012 (4)

Les pneus été ne sont pas vraiment le meilleur choix pour affronter la neige. Mais ils ont eu le mérite de mettre en avant les qualités intrinsèques du châssis dans des conditions extrêmes.

Essai Renault Megane RS 2012 (5)

Essai Renault Megane RS 2012 (6)

De face, la Megane RS affiche son regard de braise.

Essai Renault Megane RS 2012 (7)

Tandis qu’a l’arrière sa sortie centrale crapote gentiment, elle distille une musique envoûtante sans être étouffante.

Essai Renault Megane RS 2012 (8)

Sur la version 2012, la partie châssis évolue avec le recours obligatoire au châssis Cup qui comporte un différentiel à glissement limité. Sur la neige, la rigueur du châssis permet de ressentir chaque perte d’adhérence et de corriger immédiatement le tir au volant. Sur le mouillé où il nous a été permis d’accélérer pleine charge, le couple est parfaitement maîtrisé pour ce niveau de puissance.

Pour le circuit, ça ne sera pas pour cette fois!

Essai Renault Megane RS 2012 (10)

A l’intérieur on reconnait l’environnement de la Megane. Sauf que Renault Sport y appose une touche personnelle.

Essai Renault Megane RS 2012 (3)

Option indispensable, les sièges baquets Recaro et siglés Renault Sport.  Le maintien est parfait et le look sans équivoque.

Essai Renault Megane RS 2012 (9)

La clim et l’autoradio proviennent de la Megane de série. Pas de surprise sur ce point.

Essai Renault Megane RS 2012 (12)

Contrairement à la Megane de série, la Megane RS préfère les aiguilles. Simple et efficace.

Essai Renault Megane RS 2012 (11)

Les plastiques noirs brillants sont certes du plus bel effet mais attention aux rayures!

Essai Renault Megane RS 2012 (21)

En mode Normal le Stop and Start est activé. 250 chevaux,  un couple de 340 Nm, l’assistance au freinage d’urgence et l’ESC sont opérationnels. Une pression sur l’ESC et celui ci devient plus permissif, le Stop and Start se désactive, le couple passe à 360 Nm et la puissance à 265ch. Le régime moteur accélère comme un rythme cardiaque qui s’emballerait: jouissif! Un appui plus long désactive toutes les aides à la conduite, mon mode préféré!

L’accélération est franche, soutenue, mais surtout continue! Ce qui se confirme sur les courbes de puissance.

Essai Renault Megane RS 2012 (16)

Le problème sous la neige avec l’ESP? Il coupe l’accélérateur dés que ça glisse, mais pour s’amuser, rien de tel que sortir du virage grâce à un contre braquage et une accélération bien dosée! Les puissants freins ne servant ici qu’a inscrire l’auto en courbe.

Essai Renault Megane RS 2012 (13)

Complètement givré? Pas du tout.

Essai Renault Megane RS 2012 (17)

Sous les projecteurs et après une bonne séance de glisse, la Megane RS affiche ses traits de caractères.

Essai Renault Megane RS 2012 (18)

Essai Renault Megane RS 2012 (19)

Retour sur Paris. Les meilleures conditions durant ce weekend: 300km d’autoroute détrempée!

Nous achevons l’essai avec un raisonnable 9L/100km de moyenne. Une conduite souple adaptée aux conditions climatiques nous a permis de maîtriser les consommations. Pas vraiment une priorité sur une sportive aussi dynamique mais avec le prix de l’énergie, être sobre est toujours bienvenue!

Essai Renault Megane RS 2012 (20)

Au final, les qualités de cette auto résident dans un châssis en parfaite adéquation avec le moteur pour une efficacité optimale. En soit ce n’est pas une surprise, c’est une Renault Sport.

Photos de la Renault Megane RS Collection 2012

Thomas Boulenger

Blogueur auto depuis 2009, je partage avec passion mes essais et mes voyages autour de l'auto. J'aime quand ça va vite, mais avec l'âge je commence à apprécier le confort du cuir...
Articles similaires
Essais

Essai Audi A6 allroad 50 TDI

4 minutes de lecture
Nous voici déjà la 4éme génération d’Audi A6 allroad quattro en 20 ans. L’idée reste toujours la même: une voiture spacieuse, avec…
Essais

Essai Volvo S60 T8 Polestar engineered

4 minutes de lecture
Volvo lance sa nouvelle berline S60, première Volvo construite aux États-Unis mais dernière d’une gamme désormais complètement renouvelée! Direction Cassis, pour un…
Videos

Essai vidéo - Audi TT Roadster 2019

1 minutes de lecture
Mes premières impressions sur la nouvelle Audi TT Roadster dans sa finition S Line associée au moteur 2.0L TFSI de 245ch. L’essai plus complet est à retrouver dans la rubrique ESSAIS du site.

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quatre × 3 =