Essais

Essai de la Ford Mustang GT V8 5.0L 421ch

4 minutes de lecture

En 2015, la Mustang est enfin importée (de manière officielle) dans nos contrées… 50 ans d’attente, rien que ça! Qui ne connait pas la Mustang? Ce modèle mythique, star de cinéma et symbole de plusieurs générations sera proposé à la vente en coupé ou cabriolet associé au choix avec un 4 cylindres 2.3L EcoBoost ou un V8 5L pour le moment. Voici donc l’essai de la Fastback (coupé) associé au V8!

Fait unique pour la marque Ford, les Mustang arborent leur propre logo de calandre – un cheval au galop – à la place de celui du constructeur. Esthétiquement, Ford a su conserver les traits de la Mustang originale sans verser dans le néo-rétro pour créer une auto à la plastique aguicheuse. La ligne de toit est basse, les feux arrières sont divisés en 3 éléments, la face avant façon nez de requin… tout y est!

INTERIEUR

Lorsque l’on déverrouille l’auto, les rétroviseurs latéraux projettent le logo de la Mustang au sol, sympa!

A l’intérieur, la qualité est bonne, le design est massif. On est en tout cas très loin de la finition approximative des Américaines d’il y a encore quelques années. D’origine, la Mustang offre des sièges sport qui proposent un excellent maintien. En option, les baquets Recaro sont un peu plus fermes, ils privent donc d’un peu de confort, mais l’on ressent encore mieux l’auto.

Dans la console centrale, on retrouve le système de navigation Sync 2 que l’on avait découvert sur la dernière Focus ST, s’il sait faire beaucoup de choses, il n’est pas le plus intuitif des systèmes au premier abord.

Je fais face à un grand volant 3 branches, ajustable en hauteur et en profondeur, il est facile de trouver rapidement la position de conduite idéale. A noter le “Ground Speed” (vitesse au sol) du compteur de vitesse, la Mustang se prendrait elle pour un avion de chasse?

MOTEUR

Sous le long capot nervuré, on trouve un gros bloc V8 5.0L atmo de 421 ch à 6500 tr/min et 530 Nm. Autant ne pas y aller par quatre chemins, ce moteur distille des saveurs presque oubliées! Quel envoûtement de le faire ronronner, quelle douceur et quelle force à la fois, les normes antipollution tuent petit à petit ces machines à plaisir… En plus il est associé à une boite manuelle courte et précise: Que du bonheur!

Avec cette belle cavalerie sous le capot, le 0 à 100 km/h ne réclame plus que 4,8 sec, cela fait d’elle le véhicule le plus rapide proposé par Ford en Europe depuis la Ford GT . Pied au plancher, la Mustang se cabre légèrement, l’accéléromètre indique 0,91 G! Je passe un rapport, et elle se cabre à nouveau! Le V8 semble avoir un souffle inépuisable, sauf lors des reprises, moteur atmosphérique oblige.

Si il affiche une consommation en cycle mixte de 13,5L, j’ai relevé pour ma part un très raisonnable 16L de moyenne au vue de la cylindrée de l’engin.

Hélas je n’ai pas pu tester la transmission automatique, celle ci est proposée en option avec palettes au volant.

CHASSIS

Les conducteurs Européens sont apparemment exigeant. C’est pourquoi Ford offre le pack Performance de série, celui ci comprend des freins spécifiques, un système de refroidissement évolué, et surtout un différentiel!

La direction est paramétrable mais même en mode sport j’aurais aimé plus de précision et une meilleure remontée d’information. Elle dispose aussi de plusieurs modes de conduite pour dompter la cavalerie : normal, sport, race et pluie/neige. Ces modes ajustent les réglages de l’ESP, de l’accélération et de la direction. En plus on trouve un mode launch control pour réaliser des départs parfaits mais aussi une fonction Line Lock qui bloque les freins avant pour faire burner l’auto!

Lorsque le rythme s’accélère, les suspensions sont encore un peu souple pour contenir le poids de ce beau bébé ( 1720 kg). L’avantage c’est qu’elle est prévenante et progressive dans son comportement et sa largeur incroyable lui procure un excellent grip, sans oublier le différentiel qui permet d’envoyer la puissance au sol. Il sera d’ailleurs ardu de trouver une place de parking à sa taille, madame fait plus de 2m de large! Le freinage confié à Brembo est impressionnant par sa puissance, il offre un bon mordant et un feeling excellent.

Quoi qu’il en soit, je savoure chaque kilomètre parcouru derrière son volant en rêvant d’un roadtrip interminable à travers les USA!

CONCLUSION

Le mythe arrive, et ce n’est pas le nombre de pouces levés, de sourires et de personnes prenant la Mustang en photo qui me feront penser le contraire. Bien plus que ses prestations dynamiques, son terrible V8, c’est son aura de star hollywoodienne qui feront craquer les amateurs d’automobile et de Steve McQueen. Et oui la Mustang fait rêver ceux qui la voient, et celui qui la pilote!

Si à l’époque de son lancement en 1964, la Mustang coutait 10$ de moins que la VW Beetle, la Mustang d’aujourd’hui reste bon marché: Avec un V8 digne d’une M4 et des dimensions de série 6, elle s’affiche au tarif d’une série 2, la Mustang frappe fort!

Prix maximum TTC du modèle de base : 40 000,00 €

Mon modèle d’essai était équipé de série:

  • Phares HID
  • Climatisation bi-zone
  • Jantes alliages noires 19″ 10×2 branches avec pneus avant 255/40 R19 et arrière 275/40 R19
  • Allumage automatique des phares
  • Allumage automatique des essuie-glaces
  • Éclairage d’entrée avec projection du “pony” sur le sol
  • Feux arrière à LED
  • Différentiel à glissement limité
  • Grille de calandre GT

Et comme options:

  • Aide au stationnement arrière à 400 €
  • Alarme à 400 €
  • Sellerie cuir Recaro à 1800 €

Photos de la Ford Mustang GT V8 5.0L 421 ch

Fiche Technique
MOTEUR
Type : V8
Position : Avant
Alimentation : atmosphérique
Cylindrée (cm3) : 4951
Puissance maxi (ch à tr/mn) : 421 à 6500
Couple maxi (Nm à tr/mn) : 530 à 4250
TRANSMISSION
Propulsion
Boîte de vitesses (rapports) : manuelle (6)
POIDS
Données constructeur DIN à vide (kg) : 1720
Rapport poids/puissance (kg/ch) : 4,1
PERFORMANCES
Vitesse maxi (km/h) : 250
0 à 100 km/h : 4″8
CONSOMMATION
Moyenne normalisée (L/100 Km) : 13,5
CO2 (g/Km) : 299
Puissance fiscale : 33 CV

Articles similaires
Essais

Essai Audi Q3 Sportback

4 minutes de lecture
Vous aimez l’Audi Q3 mais voilà, Audi vient de présenter le Q3 Sportback avec un style assez fou… Direction Valence en Espagne…
Essais

Essai Audi SQ7 2019

4 minutes de lecture
Après l’apparition de la deuxième génération de Q7 en 2015, voici le restylage de mi carrière pour 2019. Quoi de mieux que…
Essais

Essai Audi A6 allroad 50 TDI

4 minutes de lecture
Nous voici déjà la 4éme génération d’Audi A6 allroad quattro en 20 ans. L’idée reste toujours la même: une voiture spacieuse, avec…

5 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *