Connect with us

Reportage

Avec Toyota pour le rallye Monte-Carlo 2018

Publié

on

Toyota Yaris WRC Monte Carlo 2018

Il y a une semaine déjà, la saison WRC 2018 commençait par ce qui est certainement le plus beau et le plus dur rallye de l’année: le Monte Carlo! Pour fêter ça, Toyota me conviait à assister à l’événement.

Départ de Valence à bord de la très rare Yaris GRMN de route. Notre périple nous emmène sur les routes d’Ardèche. Les conditions climatiques sont terribles: pluie, brouillard, voir neige! Les kilomètres s’enchaînent et nous faisons une halte au col de Fayolle: visibilité nulle, froid et vent. Il y a quelques années le Monte Carlo passait encore par là.

La remise

Le pèlerinage continue jusqu’à Entraigues avec notre guide: Anne Chantal Pauwels. Cela ne vous dit rien? C’est une grande dame du rallye qui fut entre autre copilote de François Delecour, Yvan Muller et Isolde Holderied

Nous arrivons à La remise, plus qu’un restaurant, c’est devenu un sanctuaire du rallye d’autrefois. Aujourd’hui, le Monte Carlo ne passe plus par là, seul le Monte Carlo historique s’y arrête encore. Le maître des lieux, Yves Jouanny, accompagné de sa sœur Yvette, nous accueille chaleureusement. La remise est recouverte des traces de pilote passé par là, venus déguster la fameuse tartelette. On y trouve par exemple les combinaisons de Jean Ragnotti, Bruno Saby, François Delecour, Didier Auriol, Sébastien Loeb et Sébastien Ogier. Des coupures de presse, des photos, des souvenirs… tout cela s’exposant sur les murs de l’établissement.

Après un bon déjeuner, Yves Jouanny nous lâche ces mots:

“Le rallye de Monte Carlo est toujours en Ardèche et ce petit coin de la Remise, c’est un petit coin de la Principauté. Pour moi c’est un peu ma fierté.”

Il peut l’être, fier. Nous le quittons, direction Gap!

Toyota Yaris GRMN

Une Yaris WRC améliorée

Après une première saison pleine de promesse, les équipes Toyota ont amélioré la Yaris WRC. L’aérodynamique de l’engin est complètement folle, moi qui trouvait déjà la GRMN de route méchante, là on est sur de l’avion de chasse.

On remarquera le nouvel ensemble aérodynamique, spécialement conçu pour générer plus d’appui à l’avant pour une meilleure réactivité de la direction. La carrosserie modifiée permet également de refroidir davantage les composants mécaniques, ce qui s’avère particulièrement utile lors des événements les plus chauds du calendrier.

Côté pilotes, Jari-Matti Latvala reste présent et Ott Tanak, troisième du championnat avec Ford M-Sport l’an dernier, fait son arrivée à la place de Juho Hänninen. Esapekka Lappi garde aussi sa place.

Toyota Yaris WRC Monte Carlo 2018

Entrevue exclusive avec Tommi Mäkinen, directeur de l’équipe

Comment s’est passé cette première journée?

Nous avons eu une très bonne journée malgré la pluie. Je suis sur que demain sera encore meilleur. En particulier pour Ott, aujourd’hui était sa première journée complète avec une nouvelle voiture, potentiellement, il peut encore améliorer sa vitesse demain.

Est ce que vous vous attendiez à ce qu’il soit aussi rapide?

Non, c’est une belle surprise. Chacun de nos pilotes sont rapides. J’ai gagné ce rallye il y a quelques années 4 fois d’affilée, tous ces Sebastien qui gagnent le rallye depuis des années, il est temps que cela change. (rires)

Les principaux pilotes sont derrières, il n’y a que Sebastien Ogier devant, quelle est votre stratégie?

Je laisse les pilotes faire leur stratégie. Parce que je connais ce point de vue, de penser à faire attention, vous ne pouvez pas faire attention, c’est le jeu. Vous devez aller de l’avant et continuer à attaquer pour rester concentrer. C’est même plus sur. Si vous devez commencer à penser, c’est là que vous ferez une erreur. Évidemment, ces conditions sont très piégeuses et les pilotes doivent juste continuer à faire leur boulot.

En quoi le rallye Monte Carlo est si spécial?

Parce que vous avez toutes les conditions et que vous devez changez de style à chacune d’entre elles. Vous passez du pied au plancher à quasiment zéro. Il faut garder les yeux ouverts.

Après une journée complète, voyez vous déjà les changements apportés sur la Yaris?

Les améliorations ont été faites principalement pour les hautes vitesses. On ne les ressent pas particulièrement sur le Monte Carlo qui est assez glissant. Ce que je peux dire c’est que nous sommes très contents du package actuel, la voiture est bonne, nos pilotes sont forts. Aujourd’hui la compétition est rude, chaque team peut faire le meilleur temps, chaque team a un pilote rapide. Ce n’est plus l’époque où un team ou un pilote dominait. Maintenant c’est intéressant.

Notre but est d’avoir une voiture homogène sur toutes les conditions. Sur nos terres en Finlande, sur la neige, nous sommes extrêmement rapide. Nous continuerons à travailler toute la saison pour améliorer la voiture. Nous avons collecté énormément de data l’année dernière qui nous permettrons d’être encore meilleur.

Quels sont vos objectifs cette saison?

Nous voulons gagner plus de rallyes et gagner les titres évidemment. C’est un début de saison brillant. Je crois que notre équipe est plus forte qu’elle n’a jamais été depuis nos débuts. Je suis très heureux de voir les efforts de tous et très impressionné par l’adaptation très rapide d’Ott dans l’équipe, par son professionnalisme et sa rapidité d’apprentissage. Ce serait parfait de continuer ainsi. Nous avons hâte d’être en Suède.

Toyota Yaris WRC Monte Carlo 2018

Aux bords des spéciales

Quoi de mieux qu’un hélicoptère pour nous acheminer en bordure des spéciales? J’ai ainsi eu la chance de pouvoir approcher au plus près les n°4-6-7-10 et 11. Il faut bien l’avouer sous des conditions climatiques parfois compliquées. Il faudra attendre le samedi pour voir le soleil pointer le bout de son nez, mais aussi la neige tombée pendant la nuit!

Ce Monte Carlo 2018 a tenu toutes ses promesses avec des spéciales très délicates à négocier.

Ott Tänak a impressionné sur tout le rallye. Il s’est très vite adapté à la Yaris WRC pour signer quatre meilleurs temps en spéciales et se battre pour la victoire dans des conditions difficiles. Grâce à une stratégie prudente, il préserve une très belle seconde place pour ses débuts sous les couleurs TOYOTA.

Jari-Matti Latvala a lui aussi joué la prudence pour assurer un double podium à l’équipe et marque deux points sur la Power Stage.

Quant à Esapekka Lappi, il termine septième suite à une petite erreur dans la dernière spéciale, à 15 secondes de la quatrième place qu’il a longtemps tenue. On sentait bien le Finlandais particulièrement déçu, mais il peut considérer ce résultat comme très honorable pour son premier Rallye Monte-Carlo au volant d’une WRC.

Toyota Yaris WRC Monte Carlo 2018

Le choix des pneumatiques

Le dilemme du Monte Carlo est le choix des pneumatiques. Neige, pluie, sec… les concurrents doivent s’adapter au mieux. Problème: les pneus sont limités et il faut bien les choisir. Tous les constructeurs sont montés en Michelin, le fournisseur officiel du WRC.

Au Monte-Carlo, le nombre total de pneumatiques mis à disposition de chaque pilote WRC au Rallye Monte-Carlo 2018 se compose de 80 pneus : 20 Michelin Pilot Sport S6 (soft), 24 Michelin Pilot Sport SS6 (super soft), 12 Michelin Pilot Alpin A41 et 24 Michelin Pilot Alpin A41 CL (cloutés). Chaque pilote aura le droit d’utiliser au maximum 39 pneus au choix pour toute la durée du rallye, et 4 supplémentaires pour le shakedown.

Nous rencontrons au passage Dimitri Demore, responsable chez Toyota de toute la partie suspension, freinage, différentiel… et Français! Il réalise un travail monstre, en particulier sur les amortisseurs. Là aussi le choix est délicat, faut il régler la voiture pour le sec ou le mouillé? Apparemment, le travail est réussi puisque les Toyota occupent les avant postes!

Toyota Yaris WRC Monte Carlo 2018

La saison 2018 lancée

Que retenir à chaud de cette 86ème édition? Ogier conserve sa vitesse de pointe. Mais, on voit aussi que Tänak est déjà à l’aise dans la Toyota. Après une course solide, quasi exemplaire, il débute donc chez Toyota par une superbe seconde place. Il risque d’être redoutable cette année après avoir passé un vrai pallier l’an dernier chez M-Sport. A voir comment réagira Latvala, il faudra qu’il soit fort mentalement, surtout si son coéquipier Estonien est régulièrement devant lui.

“Je suis vraiment content, c’est un soulagement d’être là et de débuter la saison comme ça. Il y a toujours un peu d’excitation quand vous arrivez dans une nouvelle équipe. J’avais un très bon feeling avec cette voiture, tout comme avec l’équipe. Je remercie mes ouvreurs qui ont très bien travaillé.”

Ott Tanak, pilote Toyota

En Suède pour la prochaine épreuve du WRC, Ogier ouvrira le premier jour avec tout ce que cela comporte d’inconvénients. L’an dernier, c’était la première victoire de Toyota depuis le retour, avec Latvala. Il devançait alors Tänak…

Toyota Yaris WRC Monte Carlo 2018

// Merci à Toyota France pour cette expérience exceptionnelle.

Reportage

Faut il faire confiance aux pneus pas chers ?

Publié

on

L’achat de pneus en ligne est de plus en plus pratique et toujours une solution économique pour le client final, nous allons le voir avec le site internet 123pneus.fr .

Qui sont ils ?

L’histoire de 123pneus a commencé lorsque les têtes pensantes du groupe Delticom AG ont décidé d’acquérir le marché français des pneus en octobre 2002. Mais qui est Delticom AG ? Si ce nom ne vous dit pas quelque chose et bien on va vous le révéler. Ce groupe allemand a été fondé en 1999 pour devenir un grand distributeur de pneus en ligne sur le marché européen. Et oui, 20 ans déjà!

Lancée en 2002, la boutique en ligne française de Delticom a rapidement été reconnue pour son niveau de qualité exceptionnel. En 2006, elle a ainsi obtenu la certification TÜV (organisme de contrôle allemand) avant de se voir décerner le label de contrôle en ligne S@fer Shopping. Plus récemment, 123pneus.fr a été labellisé par deux leaders du marché en recevant les titres de “Site Approuvé par Continental” et “Michelin Site Web approuvé”.

En facilitant la comparaison des prix proposés par les différents revendeurs, l’achat de pneumatiques sur internet permet de bénéficier de prix bas et de profiter des promotions en cours. En complément de cet aspect économique, il est désormais possible de bénéficier également d’un service de pose de qualité à proximité de son domicile ou de son lieu de travail.

Les sites de revendeurs de pneumatiques se sont multipliés depuis quelques mois et les meilleurs d’entre eux offrent des prix transparents et compétitifs, des services de qualité et garantissent un délai de pose. Si le pneu est un produit technique qui touche à la sécurité de la voiture, il n’est pas indispensable de disposer d’une expertise technique particulière pour commander ses pneus, il suffit de donner le modèle de sa voiture voire les spécifications techniques présentes sur le flanc du pneu. On peut par exemple trouver des pneus pas chers facilement sur internet.

Pneus pas chers = pneus aux rabais ?

L’idée est fausse parce qu’un pneu à bon prix n’est pas forcément un pneu aux rabais, et il suffit de voir le choix préfèré des acheteurs sur internet en matière de pneus ce sont toutes des marques réputées, voici le top 10 des ventes chez 123pneus:

  1. Pirelli P ZERO
  2. Michelin ENERGY SAVER +
  3. Nokian WR D4
  4. Continental Premiumcontact 6
  5. Michelin Pilot Sport 4
  6. Michelin PRIMACY HP
  7. Goodyear Efficient Grip Performance
  8. Uniroyal RainSport 3
  9. Michelin Alpin 6
  10. Dunlop Sport BluResponse

Alors il y a t’il des pneus à éviter? Oui et non. Nous avons désormais des indices sur les pneus qui correspondent à un étiquetage UE classés selon trois caractéristiques de performance: l’efficacité relative au combustible (lettres de A à G), l’adhérence sur sol humide (lettres de A à G) et l’émission sonore extérieure (décibel).

Un pneu sportif aura une très mauvaise lettre en efficacité relative car “plus collant” mais hélas ça sera aussi le cas pour un mauvais pneu car il dilapide la puissance dans la gomme. Le mieux est alors de se fier aux avis des acheteurs et de son type de profil. Certains préfèrent un pneu endurant pour faire beaucoup d’autoroutes, un pneu bien noté pour réaliser des économies de carburant, un pneu silencieux pour plus de confort… etc

Les pneus comportent plusieurs caractéristiques importantes et instructives au niveau de la sécurité, tel que le glissement, la stabilité du roulage, la durée de vie, les caractéristiques de freinage sur voie sèche et humide, le comportement en conditions hivernales, que l’on ne retrouve hélas pas dans cette étiquetage obligatoire. Les magazines spécialisés sont une sources sures pour connaitre les meilleurs pneus du marché.

Ce qui est sur, c’est que les grandes marques sont réputées et que le pneu est votre seul contact avec le sol, donc votre sécurité! A ne pas choisir à la légère donc.

Une livraison facile

La livraison peut se faire de deux manières, soit à domicile, soit dans un atelier de montage partenaire à proximité. Et à quoi bon s’embêter à les stocker chez vous? A moins que vous ayez une station de montage à domicile qui sait! Mais autant se faire livrer dans une des 6190 stations de montage pour le montage d’un pneu.

Tout en confiance chez 123pneus.fr comme on peut le voir sur le site TrustPilot

Alors pour vos prochains pneus vous savez où commander pour faire des économies!

Bonne route!

Article sponsorisé

Lire la suite

Reportage

Comment récupérer son permis de conduire après une suspension?

Publié

on

Vous venez de perdre votre permis pour une durée temporaire ? On ne vous félicite pas, mais ne vous en faites pas, rien n’est perdu, il est toujours possible de récupérer votre permis et vos points… Ne perdez plus de temps et découvrez les démarches à suivre pour récupérer votre permis!

Rétention ou suspension de permis?

Dans les deux cas, une rétention et une suspension sont un retrait de permis pour une durée déterminée plus ou moins longue évidemment.
Une autorité judiciaire représentée par les forces de l’ordre, le préfet ou encore un juge interdit à un conducteur d’utiliser son véhicule après une infraction commise ou un permis non valide. Dans le cas d’une rétention, l’interdiction de conduire dure 72h. La police prends l’initiative de vous interdire d’utiliser votre voiture pendant 72h si par exemple :

  • vous êtes alcoolisé avec 0,80g/L de sang ou plus pendant que vous conduisez
  • vous avez consommé des stupéfiants
  • vous refusez de réaliser le test d’alcoolémie ou le test de dépistage
  • vous conduisez 40 km/h au-dessus de la vitesse maximale autorisée
  • vous prenez la fuite
  • vous êtes suspecté d’avoir commis une infraction dans le cadre d’un accident mortel
  • vous commettez une infraction alors que vous aviez votre téléphone à la main

Dans le cas d’une suspension de votre permis de conduire, la durée est plus longue et va varier entre 6 mois et 5 ans selon la gravité des infractions commises. Vous serez dans un cas de suspension de permis si par exemple :

  • vous grillez un feu rouge
  • vous prenez un sens interdit
  • vous faîtes un refus de priorité
  • vous effectuez un dépassement dangereux
  • vous refusez de suivre les décisions prises par la justice
  • vous conduisez sans permis valide
  • vous utilisez un détecteur de radar

Comment récupérer vos points?

Avec le site www.plusdepoints.fr, vous pouvez participer à un stage pour récupérer des points même si votre permis de conduire est un permis probatoire (jeune conducteur). Vous pouvez récupérer 4 points, sans pouvoir dépasser le plafond de 12 points. (s’il vous reste 9, 10 ou 11 points alors votre solde passera à 12 points maximum).
Si vous ne savez pas combien de points il vous reste sur votre permis de conduire, il est possible d’aller consulter le solde sur le site Telepoint du Ministère de l’intérieur.

Comment récupérer votre permis de conduire après une suspension?

Pour récupérer votre permis de conduire après une suspension administrative, vous devrez vous rendre dans votre préfecture ou sous-préfecture muni de l’attestation de votre suspension et un avis médical favorable.

Pour les suspensions de permis de 6 mois et plus : les personnes devront obligatoirement passer des tests psychotechniques. Ces tests ont pour objectif d’évaluer votre aptitude à conduire un véhicule.

Pour récupérer ses points après une suspension judiciaire, il faudra procéder de la même manière, mais vous devrez vous rendre cette fois, à l’autorité indiquée sur le libellé référence 7 qui vous sera délivré à la restitution du permis de conduire.

C’est assez long et fastidieux, c’est la raison pour laquelle il vaut mieux avoir un maximum de points sur son permis.

Conclusion pour la route

Premier conseil évident, il vaut mieux respecter le code de la route pour éviter toute infraction!

N’attendez pas non plus de ne plus avoir de points sur votre permis pour effectuer un stage de récupération de points. Vous gagnerez 4 points au bout des 2 jours organisés par un centre agréé par la préfecture. Mais attention, vous n’avez le droit qu’à un seul stage par an, vous pouvez effectuer un stage qu’à condition d’avoir au moins un point sur votre permis.

Ne confondez pas non plus ce stage avec le stage obligatoire par décision de justice. Ce dernier ne vous fera pas gagner de point, mais vous pouvez toutefois effectuer un stage de récupération de point dans la même année.

Bonne route!

Article sponsorisé
Lire la suite

Reportage

Roadtrip Hyundai Blue Drive

Publié

on

Hyundai m’a donné rendez vous à Avignon, point de départ d’un roadtrip en direction de Lyon à bord des modèles de la gamme Blue Drive que sont les Kona Hybrid et Electrique ainsi que la Ioniq dans sa version Hybrid également.

Quand la plupart des constructeurs se focalisent jusqu’ici sur une motorisation alternative, la marque Hyundai, elle, a aujourd’hui dans sa gamme des thermiques essence et diesels, des hybrides légers, des hybrides, des hybrides rechargeables, des électriques et des électriques à pile à combustible aussi appelé hydrogène. Vous l’aurez compris, ils ont fait le choix de ne pas en faire!

AVIGNON – SORGUES

Arrivé à Avignon, je commence ce voyage à bord de la Ioniq Hybrid. Jolie petite berline d’un blanc immaculée. Elle vient de subir un restylage de mi carrière, la signature lumineuse est modernisée, avec des feux full LED, et une calandre redessinée.

La planche de bord est complètement redessinée pour intégrer un nouvel écran multimédia de 10.25 pouces dont je ne pense que du bien. Sa largeur permet de diviser l’affichage pour multiplier les informations affichées et sa réactivité rends la navigation aisée.

La barre qui divise le hayon en deux rends la vision arrière délicate, mais esthétiquement c’est très joli et cela permet d’avoir une aérodynamique soignée.

A bord de la Ioniq Hybrid, nul besoin besoin de charger sa batterie, de changer ses habitudes de conduite ou de faire le moindre compromis. L’action combinée de son moteur à essence et de son moteur électrique alimenté par batterie est gage d’un excellent dynamisme tout en assurant un rendement maximal. Cependant, la douceur de l’ensemble n’invite pas à la conduite dynamique mais plutôt à jouer avec son système de récupération d’énergie.

Les 15km qui séparent la gare de Sorgues sont rapidement avalés. La pause déjeuner se fera à la Table de Sorgues tenue par Sandrine & Jean Paul Lecroq. Un restaurant gastronomique qui cultive la cuisine du terroir.

SORGUES – PIERRELATTE

Après ce délicieux repas, nous prenons la route direction le centre Ellip6 de Pierrelatte. 87 km toujours à bord de la silencieuse Ioniq.

Le moteur thermique est sollicité dans les montées de col, tandis que la descente permet de régénérer facilement les batteries. Sous le capot se cache un quatre cylindres 1,6L GDI à cycle Atkinson de 105 ch épaulé par un moteur électrique développant 43,5 ch, le tout offrant une puissance combinée de 141 ch et 265 Nm, ainsi qu’une batterie lithium ion polymère à la capacité de 1,56 kWh et d’une puissance de 42 kW et une transmission double embrayage à sept rapports.

Arrivée à Pierrelatte. Le centre de Pierrelatte est le centre historique d’Ellip6. Il dispose de 16 simulateurs 6 axes. Ellip6 est aussi derrière la conception du Sébastien Loeb racing Xperience du Futuroscope. Un Sebastien Loeb qui est désormais pilote officiel … Hyundai en WRC! La boucle est bouclée.

Un petit arrêt qui permet de se défouler. Avec des adversaires de choix que sont Mathias de Blog-Moteur, Victor de Cars Passion et Ancelin de Blog Automobile, les courses furent intenses.

PIERRELATTE – CHALVECHES

Retour à la réalité et direction l’hôtel déjà. 77km dans la Hyundai Kona Hybrid, même motorisation que la Ioniq mais des sensations bien différentes puisque la Kona pointe 11 cm plus haut!

Dès les premiers tours de roues, on retrouve la facilité de conduite de la Ioniq. Si la transmission CVT des Toyota n’est pas votre tasse de thé, ici la boite automatique à double embrayage ne vous désorientera pas.

Alors certes, ce n’est pas un foudre de guerre, le couple de l’électrique lui permettant de s’arracher vigoureusement sur les premiers mètres mais s’épuisant vite ensuite, toutefois le Kona Hybrid se montre en échange souple et silencieux, ce qui invite à une conduite tranquille et coulée. D’ailleurs en conduisant souple, la consommation moyenne ne dépasse pas les 5 l/100 km. Dommage que, contrairement à la Ioniq depuis son récent restylage, le Kona Hybrid ne bénéficie pas des palettes au volant permettant de régler la régénération sur plusieurs niveaux en mode éco.

Même si les Kona Hybrid et Ioniq Hybrid bénéficie exactement de la même motorisation, le SUV urbain n’est pas aidé par son physique plus vertical. Les chiffres sur la fiche technique sont donc bien différents.

Hyundai Kona Hybrid Hyundai Ioniq Hybrid
Longueur 4 165 mm 4 470 mm
Empattement 2 600 mm 2 700 mm
Hauteur 1 565 mm 1 450 mm
Garde-au-sol 171 mm 140 mm
Volume de coffre De 361 à 1 143 litres De 456 à 1 518 litres
Masse 1 451 kg 1 436 kg
0 à 100 km/h 11,6 s 10,8 s
Consommation mixte(NEDC corrélé) 3,9 l/100 km 3,4 l/100 km
Emission de CO2 90 g/km 79 g/km

 

Le Kona se rattrape par un style bien à lui et un confort supplémentaire grâce à une assise plus haute. C’est vrai qu’il a un sacré look mais la nuit tombe et il est temps de rejoindre le Domaine de Chalvêches pour y passer la nuit.

CHALVECHES – LYON

Le lendemain, nous quittons le domaine sous une pluie diluvienne. Cette fois la route s’effectuera à bord de la Kona Electric avec au programme 210 km, principalement sur autoroute, jusqu’au Groupama Stadium. Pourquoi cette destination? Tout simplement parce que Hyundai est le sponsor principal de l’Olympique Lyonnais.

La calandre fermée confère à la version électrique un design plus sobre et plus élégant. Les jantes sont quasi pleines, tout simplement pour un soucis d’aérodynamique. A l’intérieur, elle a droit à l’instrumentation numérique, avec des compteurs 7’’, dont l’affichage varie en fonction du mode de conduite sélectionné. J’aime d’ailleurs beaucoup le mode sport où la police d’écriture ressemble à celle des Lamborghini!

On rattrape rapidement l’autoroute, avec l’envie de tester une borne de recharge. Malheureusement à chaque arrêt, les bornes des aires de repos sont hors services. Un réel problème aujourd’hui. L’offre électrique est de plus en plus présente sur notre marché, hélas les infrastructures ne suivent pas. C’est bien de vouloir nous imposer de rouler autrement, faut il pouvoir le faire!

Fort heureusement, avec sa batterie de 64 kWh, la Hyundai Kona Electric n’a pas peur de s’aventurer hors de la ville et affiche une belle autonomie annoncée de 449 km! Dans les faits c’est moins, comme sur une thermique, mais loin d’être ridicule. Surtout qu’on a l’habitude de voir chuter l’autonomie plus la vitesse augmente, la Kona Electric m’a épaté!

Seul ombre au tableau, la monte pneumatique ne m’a pas semblé adapté aux performances de l’auto. Rappelons quand même qu’elle dispose de 204ch et surtout 395 Nm de couple. Dans un petit SUV ce n’est pas rien! Le 0 à 100 km/h est avalé en 7,6 s. Grâce à la grosse batterie située dans le plancher, le centre de gravité est placé très bas ce qui engendre peu de roulis en virage. Le compromis entre confort et dynamisme est d’ailleurs excellent.

Pour augmenter l’autonomie, la récupération d’énergie est réglable par des palettes au volant selon quatre niveaux. Le premier correspond à de la roue libre. Le dernier permet de rouler presque sans avoir recours aux freins! Cela incite à rouler différemment et ça marche!

Point final de ce voyage, le stade est aussi immense et impressionnant, que la gamme Hyundai! Parmi mes 3 montures, j’ai été bluffé par la Kona Electric. A choisir une Hybride, je partirais sur la Ioniq, plus performante et dynamique que la Kona a motorisation équivalente. Ces modèles plairont à ceux qui craignent la panne de courant… Mais c’est sans compter sur la gamme Blue Drive qui regroupe au total 5 technologies : hybridation légère 48V, hybride, hybride rechargeable, électrique à batterie, et même hydrogène!

Vous avez forcément une motorisation qui vous correspond!

Photos du roadtrip en Avignon et Lyon

Lire la suite

Tendance