Essais

Essai Ford Focus ST-Line 1.0L Ecoboost 125ch

3 minutes de lecture
Lancée en 1998, la Ford Focus s’est écoulée à 7 millions d’exemplaires en Europe. Pour 2018, Ford lance la quatrième génération de son modèle phare. Après l’excellente Fiesta ST, ce n’est pas la Focus ST, toujours en cours de développement, mais la ST-Line qui est pour le moment la plus sportive de la gamme.

Plus qu’une simple finition chez Ford, la ST-Line donne un caractère plus sportif à la Focus en jouant sur les réglages châssis.

Design

Les premiers clichés de la Focus annonçaient un style qui me laissait assez septique. En effet, l’évolution est considérable et elle intègre des codes stylistiques vus chez d’autres marques: Des feux de Fiat Tipo ou un profil de fenêtre arrière de BMW Série 1… Dur.

Sauf qu’en vrai cela rends vraiment bien, et que cette grande calandre béante lui donne une fière allure. Les jantes remplissent les arches de roues, tandis que le diffuseur finit de dynamiser la ligne comme il se doit.

Finalement je la trouve vraiment belle cette Ford Focus ST-Line, surtout dans cette couleur!

Moteur

La Ford Focus ST-Line est disponible avec plusieurs motorisations. On retrouve ici le fameux 1.0L Ecoboost dans sa version 125 ch. A noter qu’elle est aussi disponible avec le 1.5L Ecoboost de 182ch, plus dynamique, mais aussi plus gourmand.

Revenons sur le petit 1.0L. Il est relativement discret, mais réponds correctement à l’accélération, ce qui n’est pas évident pour un trois cylindres. J’avais ici une boite manuelle 6 vitesses au très bon guidage. Elle permet des changements de rapports rapides et précis.

Sur route, le caractère du moteur est caractéristique de ce genre de mécanique, avec suffisamment de couple à bas régime, puis des accélérations de bon niveau mais plutôt lisses, qui s’essoufflent à partir de 4 500 tr/min. Cela impose de conduire au maximum sur le couple pour tirer toute la quintessence des 125 ch, une puissance qui s’avère malgré tout suffisante pour une version de milieu de gamme.

A l’intérieur

L’habitacle de la nouvelle Ford Focus évolue énormément.

Les boutons et la vieillissante console centrale de la troisième génération ont disparu pour laisser place à un intérieur plus dans l’air du temps. L’écran tactile est facile à prendre en main. Tout est assez classique finalement, et contraste avec un extérieur innovant.

Les finitions et la qualité perçue sont assez correctes. La ST-Line bénéficie d’un traitement spécifique, elle reçoit des surpiqûres rouges au niveau du volant et des sièges, ainsi que des inserts façon carbone sur la planche de bord. Les sièges n’offrent pas un maintien exceptionnel, ils sont par contre très confortables.

Ce qui surprend le plus, c’est l’espace intérieur, il y en a. Beaucoup. Et même pour les passagers!

Au volant

De nos jours, il n’y a plus vraiment de mauvaises voitures. Mais il en reste certaines qui sortent du lot avec une conduite amusante et engageante. La Focus, à la surprise générale, en fait partie.

La direction est un point fort. Cela semble léger au début, mais au fil des virages virages, on sent de mieux en mieux la consistance et la précision dans les retours. Assez légère en ville et suffisamment stable sur autoroute. Je désactive la technologie agaçante de maintien dans la voie qui peut donner un coup dans le volant car elle trouve que vous roulez trop près des lignes.

Le châssis lui-même est excellent. A noter que la ST-Line a une hauteur de caisse 10mm plus basse que la Focus classique. Les réglages d’amortisseurs sont différents, avec des ressorts plus rigides et une barre antiroulis révisée. L’adhérence est excellente, et la Focus resserre la trajectoire sans rechigner. Trop optimiste en entrée de virage? La stabilité suivie d’un sous-virage bien télégraphié reste rassurante. Il y a bien du roulis, mais cela permet d’avoir un bon retour au volant avant d’atteindre progressivement les limites des pneus. Cela reste une familiale!

Les préréglages de conduite Eco, Normal et Sport font eux aussi leur entrée sur la nouvelle Focus. Ils ajustent la réactivité de l’accélérateur et l’assistance de direction. Sur route, la différence est perceptible et le mode Normal est le plus logique dans une conduite quotidienne, mais le mode Sport apporte plus de consistance dans la direction.

Conclusion

Pour sa quatrième génération, la Focus s’arme d’un bon niveau d’équipement pour affronter la concurrence. Bien dessinée, et sympa à conduire, elle saura en surprendre plus d’un.

Photos de la Ford Focus ST-Line 2018

Notation

7.8 Note
Pour
  • Look sportif
  • Conduite engageante
  • Habitabilité
  • Contre
  • 125ch juste
  • Sex Appeal8
    Vie à bord7.5
    Performances7
    Plaisir de conduite8.5

    Fiche Technique Ford Focus ST-Line

    MOTEUR
    Type : 3 cylindres
    Position : Avant
    Alimentation : Turbo
    Cylindrée (cm3) : 999
    Puissance maxi (ch à tr/mn) : 125 à 6000
    Couple maxi (Nm à tr/mn) : 170 à 1400
    TRANSMISSION
    Avant
    Boîte de vitesses (rapports) : manuelle (6)
    POIDS
    Données constructeur DIN à vide (kg) : 1280
    Rapport poids/puissance (kg/ch) : 10.24
    PERFORMANCES
    Vitesse maxi (km/h) : 200
    0 à 100 km/h : 10″0
    CONSOMMATION
    Moyenne normalisée (L/100 Km) : 4,8
    CO2 (g/Km) : 108

    Articles similaires
    7.9
    Essais

    Essai Maserati Ghibli 3.0L Diesel V6 275ch

    3 minutes de lecture
    Maserati a des plans de croissance ambitieux, et la Ghibli fut la première à mener la charge (rejoint aujourd’hui par le gros…
    Reportage

    Joyeux anniversaire Audi Sport!

    6 minutes de lecture
    Au début d’Audi Sport, il y a la technologie quattro. Si elle est désormais présente sur tous les véhicules électriques Audi, qu’ils…
    8.6
    Essais

    Essai Mazda MX-5 30ème Anniversaire

    4 minutes de lecture
    Pour fêter 30 ans de carrière, Mazda a offert à sa MX-5 une série spéciale 30ème Anniversaire limitée à 3000 exemplaires dans…

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *