Connect with us

Reportage

Roadtrip Hyundai Blue Drive

Publié

on

Hyundai m’a donné rendez vous à Avignon, point de départ d’un roadtrip en direction de Lyon à bord des modèles de la gamme Blue Drive que sont les Kona Hybrid et Electrique ainsi que la Ioniq dans sa version Hybrid également.

Quand la plupart des constructeurs se focalisent jusqu’ici sur une motorisation alternative, la marque Hyundai, elle, a aujourd’hui dans sa gamme des thermiques essence et diesels, des hybrides légers, des hybrides, des hybrides rechargeables, des électriques et des électriques à pile à combustible aussi appelé hydrogène. Vous l’aurez compris, ils ont fait le choix de ne pas en faire!

AVIGNON – SORGUES

Arrivé à Avignon, je commence ce voyage à bord de la Ioniq Hybrid. Jolie petite berline d’un blanc immaculée. Elle vient de subir un restylage de mi carrière, la signature lumineuse est modernisée, avec des feux full LED, et une calandre redessinée.

La planche de bord est complètement redessinée pour intégrer un nouvel écran multimédia de 10.25 pouces dont je ne pense que du bien. Sa largeur permet de diviser l’affichage pour multiplier les informations affichées et sa réactivité rends la navigation aisée.

La barre qui divise le hayon en deux rends la vision arrière délicate, mais esthétiquement c’est très joli et cela permet d’avoir une aérodynamique soignée.

A bord de la Ioniq Hybrid, nul besoin besoin de charger sa batterie, de changer ses habitudes de conduite ou de faire le moindre compromis. L’action combinée de son moteur à essence et de son moteur électrique alimenté par batterie est gage d’un excellent dynamisme tout en assurant un rendement maximal. Cependant, la douceur de l’ensemble n’invite pas à la conduite dynamique mais plutôt à jouer avec son système de récupération d’énergie.

Les 15km qui séparent la gare de Sorgues sont rapidement avalés. La pause déjeuner se fera à la Table de Sorgues tenue par Sandrine & Jean Paul Lecroq. Un restaurant gastronomique qui cultive la cuisine du terroir.

SORGUES – PIERRELATTE

Après ce délicieux repas, nous prenons la route direction le centre Ellip6 de Pierrelatte. 87 km toujours à bord de la silencieuse Ioniq.

Le moteur thermique est sollicité dans les montées de col, tandis que la descente permet de régénérer facilement les batteries. Sous le capot se cache un quatre cylindres 1,6L GDI à cycle Atkinson de 105 ch épaulé par un moteur électrique développant 43,5 ch, le tout offrant une puissance combinée de 141 ch et 265 Nm, ainsi qu’une batterie lithium ion polymère à la capacité de 1,56 kWh et d’une puissance de 42 kW et une transmission double embrayage à sept rapports.

Arrivée à Pierrelatte. Le centre de Pierrelatte est le centre historique d’Ellip6. Il dispose de 16 simulateurs 6 axes. Ellip6 est aussi derrière la conception du Sébastien Loeb racing Xperience du Futuroscope. Un Sebastien Loeb qui est désormais pilote officiel … Hyundai en WRC! La boucle est bouclée.

Un petit arrêt qui permet de se défouler. Avec des adversaires de choix que sont Mathias de Blog-Moteur, Victor de Cars Passion et Ancelin de Blog Automobile, les courses furent intenses.

PIERRELATTE – CHALVECHES

Retour à la réalité et direction l’hôtel déjà. 77km dans la Hyundai Kona Hybrid, même motorisation que la Ioniq mais des sensations bien différentes puisque la Kona pointe 11 cm plus haut!

Dès les premiers tours de roues, on retrouve la facilité de conduite de la Ioniq. Si la transmission CVT des Toyota n’est pas votre tasse de thé, ici la boite automatique à double embrayage ne vous désorientera pas.

Alors certes, ce n’est pas un foudre de guerre, le couple de l’électrique lui permettant de s’arracher vigoureusement sur les premiers mètres mais s’épuisant vite ensuite, toutefois le Kona Hybrid se montre en échange souple et silencieux, ce qui invite à une conduite tranquille et coulée. D’ailleurs en conduisant souple, la consommation moyenne ne dépasse pas les 5 l/100 km. Dommage que, contrairement à la Ioniq depuis son récent restylage, le Kona Hybrid ne bénéficie pas des palettes au volant permettant de régler la régénération sur plusieurs niveaux en mode éco.

Même si les Kona Hybrid et Ioniq Hybrid bénéficie exactement de la même motorisation, le SUV urbain n’est pas aidé par son physique plus vertical. Les chiffres sur la fiche technique sont donc bien différents.

Hyundai Kona Hybrid Hyundai Ioniq Hybrid
Longueur 4 165 mm 4 470 mm
Empattement 2 600 mm 2 700 mm
Hauteur 1 565 mm 1 450 mm
Garde-au-sol 171 mm 140 mm
Volume de coffre De 361 à 1 143 litres De 456 à 1 518 litres
Masse 1 451 kg 1 436 kg
0 à 100 km/h 11,6 s 10,8 s
Consommation mixte(NEDC corrélé) 3,9 l/100 km 3,4 l/100 km
Emission de CO2 90 g/km 79 g/km

 

Le Kona se rattrape par un style bien à lui et un confort supplémentaire grâce à une assise plus haute. C’est vrai qu’il a un sacré look mais la nuit tombe et il est temps de rejoindre le Domaine de Chalvêches pour y passer la nuit.

CHALVECHES – LYON

Le lendemain, nous quittons le domaine sous une pluie diluvienne. Cette fois la route s’effectuera à bord de la Kona Electric avec au programme 210 km, principalement sur autoroute, jusqu’au Groupama Stadium. Pourquoi cette destination? Tout simplement parce que Hyundai est le sponsor principal de l’Olympique Lyonnais.

La calandre fermée confère à la version électrique un design plus sobre et plus élégant. Les jantes sont quasi pleines, tout simplement pour un soucis d’aérodynamique. A l’intérieur, elle a droit à l’instrumentation numérique, avec des compteurs 7’’, dont l’affichage varie en fonction du mode de conduite sélectionné. J’aime d’ailleurs beaucoup le mode sport où la police d’écriture ressemble à celle des Lamborghini!

On rattrape rapidement l’autoroute, avec l’envie de tester une borne de recharge. Malheureusement à chaque arrêt, les bornes des aires de repos sont hors services. Un réel problème aujourd’hui. L’offre électrique est de plus en plus présente sur notre marché, hélas les infrastructures ne suivent pas. C’est bien de vouloir nous imposer de rouler autrement, faut il pouvoir le faire!

Fort heureusement, avec sa batterie de 64 kWh, la Hyundai Kona Electric n’a pas peur de s’aventurer hors de la ville et affiche une belle autonomie annoncée de 449 km! Dans les faits c’est moins, comme sur une thermique, mais loin d’être ridicule. Surtout qu’on a l’habitude de voir chuter l’autonomie plus la vitesse augmente, la Kona Electric m’a épaté!

Seul ombre au tableau, la monte pneumatique ne m’a pas semblé adapté aux performances de l’auto. Rappelons quand même qu’elle dispose de 204ch et surtout 395 Nm de couple. Dans un petit SUV ce n’est pas rien! Le 0 à 100 km/h est avalé en 7,6 s. Grâce à la grosse batterie située dans le plancher, le centre de gravité est placé très bas ce qui engendre peu de roulis en virage. Le compromis entre confort et dynamisme est d’ailleurs excellent.

Pour augmenter l’autonomie, la récupération d’énergie est réglable par des palettes au volant selon quatre niveaux. Le premier correspond à de la roue libre. Le dernier permet de rouler presque sans avoir recours aux freins! Cela incite à rouler différemment et ça marche!

Point final de ce voyage, le stade est aussi immense et impressionnant, que la gamme Hyundai! Parmi mes 3 montures, j’ai été bluffé par la Kona Electric. A choisir une Hybride, je partirais sur la Ioniq, plus performante et dynamique que la Kona a motorisation équivalente. Ces modèles plairont à ceux qui craignent la panne de courant… Mais c’est sans compter sur la gamme Blue Drive qui regroupe au total 5 technologies : hybridation légère 48V, hybride, hybride rechargeable, électrique à batterie, et même hydrogène!

Vous avez forcément une motorisation qui vous correspond!

Photos du roadtrip en Avignon et Lyon

Reportage

Joyeux anniversaire Audi Sport!

Au début d’Audi Sport, il y a la technologie quattro. Si elle est désormais présente sur tous les véhicules électriques Audi, qu’ils soient faits pour la route ou pour la compétition, elle a d’abord été mise au point pour des voitures de rallye!

Et oui , le système de traction intégrale a révolutionné la conduite sportive en apportant à la fois sportivité et sécurité. Cette innovation lance définitivement Audi dans le monde des rallyes. L’écurie participera pour la première fois aux championnats du monde en 1980 et ses voitures deviendront légendaires, non seulement grâce à leurs victoires (23 titres mondiaux) mais surtout par leur maniabilité, leur traction et leur tenue de route exceptionnelle, peu importe les conditions.

Pour fêter 40 ans de quattro et 25 ans de modèles RS, Audi m’a convié sur le circuit de La Ferté Gaucher.

Audi RS Q3 Sportback

@louisleducphoto

Réveil matinal sur Paris, mais tonique puisque la couleur du RS Q3 ne laisse pas indifférent! Direction le circuit de La Ferté Gaucher ( LFG ) où m’attende quelques belles surprises!

Le RS Q3 récupère le fameux 5 cylindres de la RS3 et du coup elle a le droit à 400ch et 480Nm de couple. L’accélération est détonante avec un 0 à 100 km/h réalisé en 4.0 sec tout rond! Sauf que je suis perché plus haut que dans la RS3, alors certes ça accélère fort, mais cela est fait dans un confort assez troublant et il vaut mieux prendre garde à sa vitesse car elle peut grimper (très) vite!

Je roule en convoi avec Arnaud, qui est au volant d’un Audi RS Q3 mais rouge. Il parait invisible tellement les badauds sont attirés par le Vert Kyalami. Moi qui suis un garçon assez monochromatique. Me voilà servi!

Audi RS4 avant

@louisleducphoto

Arrivé au circuit, il est temps de passer aux choses sérieuses! C’est parti pour quelques tours à bord de l’Audi RS4.

J’avais gardé un excellent souvenir à bord de ce break sportif par excellence. Cette version restylée n’apporte pas grand chose à part une nouvelle face avant qui adopte désormais l’identité de la gamme RS. Sous le capot, 0n retrouve le V6 2.9L biturbo de 450ch et 600Nm. Il permet de réaliser le 0 à 100 km/h en 4.1 sec.

Pourquoi je l’aime? Parce que ça ressemble à un break mais en mieux. Parce que c’est puissant et que ça accélère fort. Parce que ça se place là où le regard se porte et que tout est très naturel dans son comportement. Et que sur circuit, on a tout sauf l’impression de rouler avec un sac à dos.

ESP Off et Mode dynamic enclenché, je n’ai même pas à jouer des palettes, la tiptronic à 8 rapports arrive à m’extirper de chaque virage efficacement pour que je n’ai absolument qu’a me concentrer sur la conduite.

Est ce que la RS4 avant joue la madame parfaite? Peut être.

Audi RS5

@louisleducphoto

Même recette que la RS4 mais dans un format diffèrent.

La mécanique est la même mais elle perd son coffre si polyvalent puisque la RS5 est un coupé ( ou gagne 2 portes et un hayon en RS5 Sportback). Le V6 2.9L délivre toujours 450 ch et 600 Nm de couple. Mais l’accélération est légèrement plus rapide avec un 0 à 100 km/h en 3,9 secondes.

La vraie différence se ressent lorsque l’on tourne ( vite ). Si la RS4 était du genre neutre, la RS5 se fait beaucoup plus légère et mobile du train arrière. Remettre les gaz trop tôt entraîne une glisse qui la fait pivoter plus que de raison tout en restant facile à contrôler! Un peu moins efficace donc, mais amusante. La RS5 dévoile un autre visage.

Audi RS6 avant

@louisleducphoto

Après une première rencontre en statique de l’Audi RS 6 Avant, c’est le moment de voir ce que ça donne par la plus radicale des manières: sur circuit!

L’Audi RS6, c’est LE BREAK ULTIME. C’est absolument monstrueux et il est difficile de passer inaperçu avec une RS 6 désormais, tant celle-ci est impressionnante visuellement parlant. Et que dire quand la configuration présentée en photo est agrémentée de jantes de 22 pouces et d’une magnifique teinte bleue mate réalisée au sein des ateliers d’Audi Exclusive ?

Sous le capot, on trouve un V8 4.0L bi-turbo de 600ch et 800Nm. L’accélération est foudroyante avec un 0 à 100km/h en 3.6 sec. La puissance est transmise aux quatre roues motrices avec une répartition du couple pouvant aller jusqu’à 85 % à l’arrière et 70 % à l’avant. En condition normale, la répartition est de 60 % à l’arrière et 40 % à l’avant. Le moteur est indexé à une boîte automatique Tiptronic à huit rapports. 2150 kilos, c’est son poids, et ça n’encourage clairement pas à l’emmener sur circuit. Et pourtant…

C’est un délire. Une catapulte qui vous envoie de virages en virages avec force. et heureusement ralenti avec encore plus de force grâce aux énormes disques carbone céramique mordus par L’Audi RS 6 se jette à la corde avec vigueur et une agilité déconcertante, bien aidée notamment par les roues arrière directrices qui, via deux moteurs électriques, peuvent braquer jusqu’à cinq degrés dans le sens opposé à celles de l’avant. Le tout en vous donnant l’impression d’avoir un train arrière léger et presque mobile quand on la place suffisamment bien au freinage.

Intense. Terriblement amusante, performante et envoûtante, l’Audi RS6 Avant sera aussi capable de ramener le canapé de mémé. J’aime énormément la RS4 mais la RS6 a réussi à me mettre une claque!

Lire la suite

Reportage

Première rencontre avec l’Audi RS6 avant 2020

Audi RS6 avant 2020
Audi m’a donné rendez-vous dans une ancienne chaudronnerie Parisienne pour découvrir lors d’un shooting le dernier missile des ateliers RS: la nouvelle Audi RS6 avant.

Attention, changement de style  chez Audi puisque la RS6 Avant est le premier modèle RS à adopter le nouveau langage stylistique Audi Sport: capot nervuré surplombé d’un powerdome, feux Audi Matrix LED HD avec technologie laser, calandre Singleframe sans cadre, poupe musclée intégrant deux sorties d’échappement chromées, prises d’air sculptées… Il est loin le temps où la RS6 était un sleeper ( modèle discret et surpuissant ).

Par rapport à une A6 avant, la carrosserie a été abaissée de 20 millimètres et élargie d’environ 40 millimètres de chaque côté. Musclée dans ses lignes mais pas seulement, l’Audi RS6 Avant campe ici sur des jantes imposantes de 22 pouces.

De profil, le break familial est encore plus athlétique. En référence à ses origines issues de la compétition, l’Audi RS 6 Avant voit ses ailes élargies et encore plus marquées à l’instar des « quattro blisters » des premières Audi quattro, ce sont ces plis de carrosseries au dessus de chaque jante.

Audi RS6 avant 2020

Des chiffres, encore des chiffres. 600ch, 800Nm et un 0 à 100 km/h explosé en 3.6 secondes. Le moteur V8 bi-turbo 4.0 TFSI s’accompagne d’un système d’hybridation légère, « mild-hybrid » qui fonctionne à l’aide d’un démarreur entraîné par courroie et d’une batterie 48 volts.

Audi RS6 avant 2020

Pour une agilité et une sécurité sans faille, la transmission intégrale permanente quattro, de série, répartit la force motrice sur les deux essieux. Le train arrière se fait directionnel pour favoriser l’agilité ou la stabilité à haute vitesse.

Audi RS6 avant 2020

Conçue pour un confort inégalé sur les longs trajets et pour une expérience de conduite dynamique, l’Audi RS 6 Avant dévoile ses multiples facettes via l’Audi drive select. De série, le système vous permet de paramétrer votre véhicule (châssis, direction, suspension, accélérateur) selon différents modes : auto, dynamique, confort.

Audi RS6 avant 2020

À bord de l’Audi RS 6 Avant, aucun détail n’est laissé au hasard.

On a toujours le droit à l’Audi virtual cockpit. On peut choisir entre trois modes d’affichage : classique, infodivertissement et Sport. Si le mode classique affiche les données essentielles telles que la vitesse et le régime moteur, le mode infodivertissement met l’accent sur la carte de navigation.

Le mode Sport retransmet les données relatives à une conduite dynamique comme la pression des pneus, le couple, la température de l’huile moteur, la puissance, le g-mètre… Le volant Sport avec méplat intègre des palettes RS en aluminium et des boutons multifonctions qui vous permettent de sélectionner directement les modes de l’Audi drive select d’une simple pression du doigt.

Reste plus qu’à l’essayer maintenant…

Photos de l’Audi RS6 avant

Lire la suite

Reportage

Faut il faire confiance aux pneus pas chers ?

L’achat de pneus en ligne est de plus en plus pratique et toujours une solution économique pour le client final, nous allons le voir avec le site internet 123pneus.fr .

Qui sont ils ?

L’histoire de 123pneus a commencé lorsque les têtes pensantes du groupe Delticom AG ont décidé d’acquérir le marché français des pneus en octobre 2002. Mais qui est Delticom AG ? Si ce nom ne vous dit pas quelque chose et bien on va vous le révéler. Ce groupe allemand a été fondé en 1999 pour devenir un grand distributeur de pneus en ligne sur le marché européen. Et oui, 20 ans déjà!

Lancée en 2002, la boutique en ligne française de Delticom a rapidement été reconnue pour son niveau de qualité exceptionnel. En 2006, elle a ainsi obtenu la certification TÜV (organisme de contrôle allemand) avant de se voir décerner le label de contrôle en ligne S@fer Shopping. Plus récemment, 123pneus.fr a été labellisé par deux leaders du marché en recevant les titres de “Site Approuvé par Continental” et “Michelin Site Web approuvé”.

En facilitant la comparaison des prix proposés par les différents revendeurs, l’achat de pneumatiques sur internet permet de bénéficier de prix bas et de profiter des promotions en cours. En complément de cet aspect économique, il est désormais possible de bénéficier également d’un service de pose de qualité à proximité de son domicile ou de son lieu de travail.

Les sites de revendeurs de pneumatiques se sont multipliés depuis quelques mois et les meilleurs d’entre eux offrent des prix transparents et compétitifs, des services de qualité et garantissent un délai de pose. Si le pneu est un produit technique qui touche à la sécurité de la voiture, il n’est pas indispensable de disposer d’une expertise technique particulière pour commander ses pneus, il suffit de donner le modèle de sa voiture voire les spécifications techniques présentes sur le flanc du pneu. On peut par exemple trouver des pneus pas chers facilement sur internet.

Pneus pas chers = pneus aux rabais ?

L’idée est fausse parce qu’un pneu à bon prix n’est pas forcément un pneu aux rabais, et il suffit de voir le choix préfèré des acheteurs sur internet en matière de pneus ce sont toutes des marques réputées, voici le top 10 des ventes chez 123pneus:

  1. Pirelli P ZERO
  2. Michelin ENERGY SAVER +
  3. Nokian WR D4
  4. Continental Premiumcontact 6
  5. Michelin Pilot Sport 4
  6. Michelin PRIMACY HP
  7. Goodyear Efficient Grip Performance
  8. Uniroyal RainSport 3
  9. Michelin Alpin 6
  10. Dunlop Sport BluResponse

Alors il y a t’il des pneus à éviter? Oui et non. Nous avons désormais des indices sur les pneus qui correspondent à un étiquetage UE classés selon trois caractéristiques de performance: l’efficacité relative au combustible (lettres de A à G), l’adhérence sur sol humide (lettres de A à G) et l’émission sonore extérieure (décibel).

Un pneu sportif aura une très mauvaise lettre en efficacité relative car “plus collant” mais hélas ça sera aussi le cas pour un mauvais pneu car il dilapide la puissance dans la gomme. Le mieux est alors de se fier aux avis des acheteurs et de son type de profil. Certains préfèrent un pneu endurant pour faire beaucoup d’autoroutes, un pneu bien noté pour réaliser des économies de carburant, un pneu silencieux pour plus de confort… etc

Les pneus comportent plusieurs caractéristiques importantes et instructives au niveau de la sécurité, tel que le glissement, la stabilité du roulage, la durée de vie, les caractéristiques de freinage sur voie sèche et humide, le comportement en conditions hivernales, que l’on ne retrouve hélas pas dans cette étiquetage obligatoire. Les magazines spécialisés sont une sources sures pour connaitre les meilleurs pneus du marché.

Ce qui est sur, c’est que les grandes marques sont réputées et que le pneu est votre seul contact avec le sol, donc votre sécurité! A ne pas choisir à la légère donc.

Une livraison facile

La livraison peut se faire de deux manières, soit à domicile, soit dans un atelier de montage partenaire à proximité. Et à quoi bon s’embêter à les stocker chez vous? A moins que vous ayez une station de montage à domicile qui sait! Mais autant se faire livrer dans une des 6190 stations de montage pour le montage d’un pneu.

Tout en confiance chez 123pneus.fr comme on peut le voir sur le site TrustPilot

Alors pour vos prochains pneus vous savez où commander pour faire des économies!

Bonne route!

Article sponsorisé

Lire la suite

Tendance