Essais auto

Essai Peugeot 508 PSE

6 minutes de lecture

PSE, ces trois lettres ne doivent pas vous dire grand chose et pourtant, c’est la nouvelle branche sportive de Peugeot! Adieu GTI, un emblème qui aura tant marqué la marque aux Lions, place à PSE pour Peugeot Sport Engineered et pour inaugurer le label, Peugeot a choisi la 508!

Design

L’on connaissait le fameux badge GTi chez Peugeot, puis le GTi by Peugeot Sport, et enfin le R apparu sur la défunte RCZ. Désormais ça sera PSE, pour Peugeot Sport Engineered.

Pour le moment PSE est inconnu du grand public et ne parle donc à personne. Cela devrait changer dans le futur en commençant par l’engagement de Peugeot Sport aux 24H du Mans en catégorie Hypercar. Avec quelques noms connus au volant comme Loic Duval, Kevin Magnussen, Jean-Eric Vergne ou encore Paul di Resta… voilà des pilotes qui joueront aussi le rôle d’ambassadeurs! PSE devra aussi proposer une gamme complète, apparemment la 308 passerait déjà à la trappe, la suivante serait la 208 PSE, une sportive 100% électrique inédite!

La 508 est une auto particulièrement bien dessinée, et on sent bien que Peugeot n’a pas voulu la défigurer en la transformant en « sportive » comme dans le film TAXI. On gagne quand même des jantes 20” Exxar ( seul choix), boucliers, calandres et bas de caisses spécifiques. A noter que les petites ailettes que l’on retrouve tout autour de la caisse sont uniquement là dans un but esthétique et non aérodynamique.

Les lames à l’intérieur de la calandre forment comme une gueule aux crocs acérés. Vous remarquerez que dans cette calandre noire, le lion est sombre également, de couleur dark chrome. Tandis que le lettrage 508 sur le capot est en noir satin, accompagné des trois griffes de couleur Kryptonite.

Cette couleur Kryptonite est d’ailleurs reprise partout, elle symbolise une performance efficiente et vertueuse. Ce jaune / vert fluo est il le nouveau rouge? En tout cas, cette couleur se marrie parfaitement avec les trois teintes proposées lorsqu’on choisit une PSE: Gris Selenium, Noir Perla Nera ou Blanc Nacré.

Au final la 508 PSE reste donc discrète, mais un œil aguerri saura la débusquer aisément comme ce chauffeur qui m’interpelle à la station service:  » AH MAIS C’EST LA 508 PSE! ELLE EST BIEN! MAIS QU’EST CE QU’ELLE EST CHERE « … J’y reviendrais plus tard.

A l’intérieur

Logiquement, on retrouve le même intérieur qu’une classique 508 et le fameux i-cockpit avec son petit volant et les compteurs en position haute. Je ne suis toujours pas adepte de ce choix au niveau proportion / positionnement, et plus vite Peugeot l’abandonnera, mieux ce sera.

Finition haut de gamme, traitement haut de gamme. Le badge PSE apparait sur le volant, et toutes les surpiqures reprennent la couleur Kryptonite, comme le thème des compteurs et animations. Cela met dans l’ambiance et c’est réussi. Le vrai plus de cette finition PSE, c’est la pléthore d’équipements de série, il n’y a bien que le pare brise chauffant et le toit panoramique qui apparaissent sur la liste des options! Le Drive Assist Plus permet une conduite semi autonome et la vision de nuit est assez claire sur sa fonctionne.

La sonorisation est excellente et signée Focal, une marque Française si vous ne connaissez pas encore. Les sièges sont spécifiques, le maintien n’est pas parfait mais ils savent être confortable à condition de les régler correctement, ce qui peut prendre beaucoup de temps ( comme pour moi ). En plus, ils sont chauffants et massants.

Le PSE dispose d’un tableau de bord numérique de 12,3 pouces et d’un écran tactile central de 10 pouces avec des graphiques sur mesure, mais le système est un peu lent et la résolution pourrait être plus nette.

Moteur

Il n’y a pas un, ni deux, mais trois moteurs dans cette 508 PSE! On trouve donc sous le capot un modeste 4 cylindres 1.6L de 200ch épaulé par deux moteurs électriques de 110 et 113 ch, respectivement sur le train avant et le train arrière. La puissance cumulée est annoncée à 360ch, ce qui en fait la Peugeot la plus puissante de son histoire!

Même si la fiche technique annonce 1845kg à vide sur la balance, la lionne sait accélérer, bien aider par sa transmission intégrale! Le 0 à 100 km/h est abattu en 5.2 sec. Si l’accélération est linéaire, la reprise de 80 à 120 km/h est détonante en seulement 3.0 sec!

Pour alimenter les moteurs électriques, il y a une batterie lithium-ion de 11,5 kWh, qui offre une autonomie électrique allant jusqu’à 42 km sur le papier, moitié moins en réel. Et jusqu’à une vitesse de 140km/h, en privilégiant l’essieu arrière dans la mesure du possible. Une Peugeot propulsion? Sympa!

Ici, la puissance et le couple ne proviennent pas de quelque chose d’aussi attrayant et noble qu’un moteur six cylindres par exemple, comme chez ses rivaux allemands. Alors même si les performances sont présentes en ligne droite, ce groupe de propulsion hybride ne peut tout simplement pas les égaler pour la bande-son.

Au volant

La 508 PSE repose toujours sur la plateforme EMP2. Elle dispose d’une suspension pilotée pour s’adapter aux cinq modes de conduite également disponibles.

  • Le mode électrique vous permet de parcourir jusqu’à 42km selon le cycle WLTP et si la batterie est complètement chargée à des vitesses allant jusqu’à 140km/h.
  • Le mode confort mélange le groupe motopropulseur hybride avec le réglage de suspension le plus doux
  • Le mode hybride détermine quelle source d’alimentation est la meilleure pour les circonstances auxquelles vous êtes confronté,
  • Le sport est l’endroit où vous trouverez les 360ch. En mode Sport, le poids de la direction est également augmenté, les amortisseurs sont plus rigides et la carte des gaz passe à un réglage plus précis. Le sport génère également le plus haut niveau de régénération de la batterie pour maintenir la batterie.
  • Le cinquième mode est le 4WD pour Four Wheels Drive, comprenez transmission intégrale en Français, pour un grip maximum dans des conditions glissantes comme sur la neige.

Il semble impératif de recharger la batterie électrique avant chaque départ pour profiter de la technologie hybride voir tout électrique. D’ailleurs si vous ne quittez pas la ville, il sera tout a fait possible de ne jamais faire appel aux 200ch du moteur thermique. La 508 PSE est aussi calme et sereine que n’importe quelle voiture fonctionnant à l’électricité.

Ne laissez pas non plus l’apparence sportive et les performances de la 508 PSE vous tromper en pensant qu’elle est trop hardcore pour une utilisation quotidienne. La suspension est bien entendu plus dure, mais rien de rédhibitoire. Certes, les jantes en 20 pouces génèrent pas mal de bruit sur autoroute et plus ennuyant, cette sensation que l’auto rebondit entre les lignes. La faute au petit volant? Une mauvaise pondération du point milieu? Le pire c’est lorsque l’auto trouve sa place entre les lignes et qu’il n’y a plus besoin d’agir sur la direction, les capteurs pensent que je n’ai plus les mains sur le volant et une alerte apparait…

Sereine en mode électrique, assez confortable pour l’autoroute et la ville, reste le sport et le plaisir de conduite. Et je peux vous dire que la Peugeot 508 PSE est bien plus qu’une simple accélération. La direction rappelle celle de la 308 GTi et est donc la plus belle de toutes les configurations i-Cockpit à petits volants de Peugeot actuellement en vente. C’est toujours rapide, mais le poids supplémentaire lui donne plus d’assurance.

La caisse est abaissée de 4 mm. Les voies avant et arrière ont été élargies de 24 mm et 12 mm respectivement. Les ressorts sont 50 % plus rigides que ceux d’une 508 Hybrid ordinaire, et il y a d’énormes étriers de frein Alcon à quatre pistons fixant des disques de 380 mm à l’avant qui viennent d’ailleurs de la 308 GTi. Pour le grip, on peut faire confiance aux pneus Michelin Pilot Sport 4S, c’est encore ce qui se fait de mieux aujourd’hui.

Il ne faut pas oublier de passer en mode Sport pour profiter des 3 moteurs, et bien entendu d’avoir encore de la batterie! La direction se fait plus dure, comme la suspension. Un son factice remplit l’habitacle, pour le coup, j’aurais aimé un mode Individuel où l’on sélectionne les paramètres à la carte. Pied au plancher, la boite e-EAT8 prends son temps avant de lâcher l’élastique et la 508 PSE bondit littéralement. Les palettes permettent de prendre le contrôle sur la boite, mais la gestion automatique le reprends automatiquement et trop vite.

La transmission intégrale permet de passer très fort sans soucis. A noter qu’il n’y a pas d’arbre de transmission entre les trains, tout se fait électroniquement. Efficace, mais pas sensationnelle, la 508 PSE sait aller très vite avec beaucoup de facilité. Mais l’hybridation absorbe cette âme, ce rugissement, par lequel on aimerait être mordu.

En contrepartie, la consommation plafonne à 7L/100km en conduite dynamique et elle peut même être nulle au quotidien. Le malus a disparu au passage. Peugeot appelle cela la néo-performance.

Conclusion

Comme son nom ne l’indique pas, la 508 PSE n’est pas une sportive à proprement parlé, c’est une belle berline familiale avec de solides prestations dynamiques. Sans aucun doute, Peugeot fait les choses un peu différemment.

À 67 100 € en berline (et 68 400 € en break SW), la 508 PSE réclame 20 000 € de plus qu’un 508 Hybrid 225, mais à l’heure actuelle, la 508 PSE est limitée à 1000 exemplaires. Une certain gout de l’exclusivité…

Photos de la Peugeot 508 PSE

Fiche Technique de la Peugeot 508 PSE

MOTEUR
Type : 4 cylindres 1.6L turbocompressé + moteurs électriques
Position : Transversale avant
Cylindrée : 1598 cm3
Puissance maxi : 360 ch
Couple maxi : 520 Nm
TRANSMISSION
Intégrale
Boîte de vitesses (rapports) : automatique (8)
POIDS
Données constructeur à vide : 1850 kg
Rapport poids/puissance : 5.13 kg/ch
PERFORMANCES
Vitesse maxi : 250 km/h
0 à 100 km/h : 5″2
CONSOMMATION
Moyenne normalisée : 2,03 L/100 Km
CO2 : 46 g/Km
Puissance fiscale : 11 CV

9.0

Sex Appeal

7.5

Vie à bord

8.0

Performances

8.0

Plaisir de conduite

Pros

  • +Style
  • +Consommation

Cons

  • -Boite e-EAT8
  • -Système d'info-divertissement

Thomas Boulenger

Blogueur auto depuis 2009, je partage avec passion mes essais et mes voyages autour de l'auto. J'aime quand ça va vite, mais avec l'âge je commence à apprécier le confort du cuir...
Articles similaires
Essais auto

Essai Peugeot 508 GT 2.0L BlueHdi 180ch

3 minutes de lecture
Les berlines ne sont plus trop dans l’air du temps, si vous ne l’aviez pas encore remarqué l’époque est au SUV. Mais…
Reportage

Mes meilleurs moments de l'année 2017

2 minutes de lecture
L’année 2017 est encore une très belle année sur Crank.fr, un nom adopté depuis peu et qui succède à SpeedGuerilla, un changement…
Essais auto

Essai Peugeot 308 Racing Cup

3 minutes de lecture
Peugeot nous a convié la semaine dernière en Espagne sur le circuit d’Ascari pour essayer la 308 GTi restylée. Cerise sur le…